BROCELIANDE mars 2013 ERIC BERNARD 24/03/20131Dr Eric Bernard.

of 25/25
BROCELIANDE mars 2013 ERIC BERNARD 24/03/2013 1 Dr Eric Bernard
  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    109
  • download

    3

Embed Size (px)

Transcript of BROCELIANDE mars 2013 ERIC BERNARD 24/03/20131Dr Eric Bernard.

  • Page 1
  • BROCELIANDE mars 2013 ERIC BERNARD 24/03/20131Dr Eric Bernard
  • Page 2
  • Les mridiens nexistent pas ? Efficacit de lacupuncture reconnue par lOMS depuis 1993 I. Physiologie des points dacupuncture 1) Points dacupuncture 2) Physiologie de la douleur 3) Mcanismes daction de lacupuncture II. Application au 4GI et 3F 1) 4GI : localisation, indications 2) 3F : localisation, indications 3) Association de 4GI et 3F 24/03/20132Dr Eric Bernard
  • Page 3
  • Emergence des nerfs sensitifs. Structure histologique unique : chemine Ils sont entours dune rsille de nombreuses fibres nerveuses Des vaisseaux sanguins dans 71% des points dAcupuncture. I.Physiologie des points dacupuncture 1) Points dacupuncture A) Points dacupuncture superficiels 24/03/20133Dr Eric Bernard
  • Page 4
  • Etude anatomique et histologique des points dacupuncture du dos chez des bovins et des chiens dEgerbacher M (1994). Ces points correspondent aux mridiens vessie : assentiments dorsaux internes et externes. 24/03/20134Dr Eric Bernard
  • Page 5
  • B) Points dacupuncture profonds Ces points correspondent une zone de densification des rcepteurs profonds : rcepteurs de proprioception, vibratoires, des articulations. 4 types de points profonds : - Muscles - Jonctions musculo-tendineuses - Tendons - Capsules articulaires Les rcepteurs des vaisseaux sanguins : - les points de saignes - Lacupuncture priostale 24/03/20135Dr Eric Bernard
  • Page 6
  • C) Innervation et douleur Une douleur est une sensation dsagrable ressentie par un organisme dont le systme nerveux dtecte un stimulus nociceptif. Elle correspond un signal d'alarme de l'organisme pour signifier une remise en cause de son intgrit physique. Lorganisme va tout faire pour compenser ce dsquilibre. - Notion de dermatomes : Un segment de moelle innerve un dermatome (peau et tissu sous cutan), un myotome(muscle), un sclrotome (ligaments et tendons), un vasculotome (vaisseaux) et un viscerotome (viscres) donc la moelle pinire est segmente au plan fonctionnel (contrairement au SNC qui lest au plan morphologique). Un dermatome nest jamais apparent en anatomie Il y a un important recouvrement des dermatomes 24/03/20136Dr Eric Bernard
  • Page 7
  • HEAD CLAVIER EQUIN DE ROGER - Points maxima et corrlation avec les points dacupuncture Un point maxima est un point cutan dont la sensibilit est augmente en cas daffection viscrale. Des cartes ont t ralises par HEAD (homme), ROGER (cheval), DEMONTOY (chien). 24/03/20137Dr Eric Bernard
  • Page 8
  • Cependant, le systme nerveux de la vie de relation entretient dtroites relations avec le systme nerveux autonome, notamment par le biais de filets nerveux accompagnant certains nerfs priphriques au niveau de la corne dorsale de la moelle pinire. Ces filets mettent en relation les points dAcupuncture avec les organes plus profonds. 24/03/20138Dr Eric Bernard
  • Page 9
  • 2) Physiologie de la douleur A) Les mcanismes priphriques Le message nociceptif (douloureux) rsulte d'une stimulation douloureuse au niveau des terminaisons nerveuses des tissus cutans, musculaires et articulaires ainsi que des viscres. Ce message est ensuite vhicul par les "nocicepteurs"(voies affrentes) qui sont des fibres spcifiques des nerfs. 24/03/20139Dr Eric Bernard
  • Page 10
  • Les nocicepteurs polymodaux C L'activation des terminaisons priphriques. Les fibres affrentes rejoignent le SNC au niveau des racines postrieures du rachis ou au niveau des nerfs crniens. Les neurotransmetteurs - La substance P: (peptide) - La somatostatine, CGRP (peptides) - Glutamate: (acide amin puissant). Ces substances provoquent des modifications de l'excitabilit des neurones nociceptifs de la corne postrieure de la moelle, un accroissement de la taille de leur champ rcepteur priphrique et, secondairement, une potentialisation de l'efficacit synaptique entre affrences et neurones spinaux. 24/03/201310Dr Eric Bernard
  • Page 11
  • Les deux types de cellules existant au niveau des couches profonde et superficielle de la corne dorsale sont : - Neurones nociceptifs dit non spcifiques : rpondent aux stimulations mcaniques lgres et aux stimulations nociceptives (thermiques, mcaniques, chimiques), leur dcharge varie en fonction des stimuli. - Neurones nociceptifs dit spcifiques : rpondent seulement lors de stimuli mcaniques ou thermiques intenses. Ces neurones sont activs aussi par des stimulations musculaires et articulaires intenses. 24/03/201311Dr Eric Bernard
  • Page 12
  • B) Les mcanismes spinaux Les projections spinales des fibres priphriques se font sur la corne dorsale de la moelle (substance grise). 24/03/201312Dr Eric Bernard
  • Page 13
  • Dans la corne dorsale : *Neurones spcifiquement nociceptifs couche I *Neurones convergence couche I et V influencs par des excitations et inhibitions diverses 24/03/201313Dr Eric Bernard
  • Page 14
  • C) Les relais supra-spinaux La plus grande partie des influx nociceptifs passent par les neurones de la cornes dorsale pour aller se projeter sur : - Relais bulbaires (noyau gigantocellulaire et noyau subnucleus reticularis dorsalis) - Relais ponto-msencphalique - Relais thalamiques - Relais corticaux 24/03/201314Dr Eric Bernard
  • Page 15
  • Gate Control theory of pain : quilibre entre affrences excitatrices et inhibitrices Contrle inhibiteurs dorigine - Periphrique ou segmentaire - Supraspinale D) Mcanismes de contrle de la douleur a) Gate control (Thorie de Melzack et Wall ) 24/03/201315Dr Eric Bernard
  • Page 16
  • Conclusion La physiologie de la douleur est complexe avec de nombreux rtrocontrles inhibiteurs, et il existe certainement dautres mcanismes encore inconnus. A chaque point dacupuncture corresponde une ou plusieurs actions. b) Contrles inhibiteurs diffus La stimulation des fibres A delta ou A delta et C entraine une boucle spinobulbospinale qui va entrainer une inhibition de toutes les fonctions de tous les autres neurones convergence des autres segments permettant de mieux reconnaitre un stimulus spcifiquement nociceptif 24/03/201316Dr Eric Bernard
  • Page 17
  • 3) Mcanismes daction de lacupuncture A) Acupuncture locale : la stimulation du champ inhibiteur dun neurone convergent recevant les influx douloureux. Le champ inhibiteur tant plus grand que le champ nociceptif, cette stimulation pour tre efficace doit stimuler de faon non nociceptive les fibres de gros diamtre A alpha beta qui vont inhiber le neurone convergent situ dans la moelle. Ce mode daction sur un seul segment de moelle est fort mais peu durable, il faut donc lassocier une poncture distale. B) Acupuncture distale : - Douleur rfre (douleur bras gauche pour pb cardiaque) - Innervation de plusieurs segments de moelle - Les neurones convergents : ramification vers les autres segments. - Systme nerveux organo-vgtatif. - CIDN. 24/03/201317Dr Eric Bernard
  • Page 18
  • * Mcanismes hormonaux et immunitaires LAcupuncture faciliterait, essentiellement par le biais des opiacs, et de lACTH, de nombreuses fonctions du systme neuroendocrinien * Intervention des fascias, de leau intercellulaire. Conclusion : Chaque point dAcupuncture a un effet propre C) Autres mcanismes * Reflexe somato-viscral Les douleurs projetes rflexe viscro-somatique Lacupuncture implique le rflexe somato-viscral. Ce rflexe a une nature segmentaire 24/03/201318Dr Eric Bernard
  • Page 19
  • Nerf radial Nerf ulnaire II. Application au GI4 et F3 : 1) 4GI A) Localisation: Le pouce nexiste pas chez le chien et le chat, certains estiment que le point de ce fait se retrouverait entre les mtacarpiens 2 et 3. Relation avec nerfs et somas 24/03/201319Dr Eric Bernard
  • Page 20
  • Il stimule en tout cas une branche du nerf radial superficiel et une branche musculaire profonde du nerf cubital (ou ulnaire). La stimulation lectrique du nerf radial entrane une inhibition de la rponse tardive nociceptive dun reflexe trigmino-facial (cf. BOURREAU, WILLER et YAMAGUCHI) Les mridiens ont t invents pour relier des points connus de faon empirique, de faon retenir leurs effets, leurs actions. 24/03/201320Dr Eric Bernard
  • Page 21
  • B) Indications Le 4 GI est appel aussi point du dentiste Affections de : - la bouche - des dents et des gencives - douleurs de la tte et du cou Point calmant, antalgique, antispasmodique Point de la grippe chez lhomme Point de stimulation de limmunit humorale et cellulaire 24/03/201321Dr Eric Bernard
  • Page 22
  • 2) 3F A) Localisation : Similaire au 4GI. Il stimule une branche du nerf fibulaire commun et une branche profonde du nerf tibial. 24/03/201322Dr Eric Bernard
  • Page 23
  • B) Indications - Troubles urognitaux (incontinence, retention durine, metrorragies) - Troubles endocriniens - Diarrhe - Troubles de la vue 24/03/201323Dr Eric Bernard
  • Page 24
  • 3) Association des 2 points Avec les 5 organes il y a 6 entrailles auxquelles correspondent 12 points sources, et ces 12 points sources se manifestent aux 4 barrires. Lorganisme est prendre comme un tout, quand le corps est malade, cest quil y a un blocage, un barrage 24/03/201324Dr Eric Bernard
  • Page 25
  • LENERGIE EST EN VOUS! Conclusion : Mridiens ou neurophysiologie? Rien nest plus dangereux que la certitude davoir raison Franois Jacob prix Goncourt de physiologie ou mdecine 24/03/201325Dr Eric Bernard