Biotech & Finances 10 09 12

Click here to load reader

  • date post

    18-Nov-2014
  • Category

    Documents

  • view

    1.156
  • download

    5

Embed Size (px)

description

Mutation du modèle économique de la pharma :l’industrie se réinvente

Transcript of Biotech & Finances 10 09 12

  • 1. www. biotech-finances.com 10 septembre 2012 - N 562SOMMAIRE Dernire heure Dernire heure Peut-on redresser lamorage ? Peut-on redresser lamorage ? C p. 1 onnaissez-vous le redressement ? en place des modles capitalistiques Cest une notion trs en vogue. Lefaits de bric et de broc. Ce type de Billet bio de H. Ella ministre du Redressement indus- structurations force les CEO adapter Teva fait bouger les biosimilaires triel est certes expert dans ce domaine, sans cesse leurs projets en fonction des p. 2 fonds dont ils disposent, et ce au dtri- mais il fallait penser aussi lamont, et dans cette partie vitale pour lindustriement dune vision globale ncessaire Entreprises du futur le FNA vient dapporter une une croissance rapide et durable. Theravectys lve 7,5 M pour son pierre intressante ldifice. Ainsi, un autre niveau, les leves trop clec- vaccin anti-VIH le travail de structuration amorc lan tiques et rapproches peuvent plus tard Jai t impressionn par le dernier par le Fonds national damor- freiner les ambitions de certains VC potentiel de la technologie des age (FNA) dans le cadre du programme repousss par des usines gaz action- vecteurs lentiviraux dinvestissement davenir poursuit sa nariales. Pour donner aux entrepre- route avec la cration dun nouveau neurs les moyens de leurs ambitions, Jean-Pierre Kinet FCPR spcialis. Baptis Emergence Emergence Innovation 1 pourra p. 3 Innovation 1 , ce dernier interviendra miser jusqu 3 M par participation. Entreprises dans les toutes premires phases de Le fonds projette en outre de raliser Quartz Bio coupe le cordon avec dveloppement de start-up innovantes des follow-on, un aspect trs impor- Merck Serono situes dans les rgions Centre, Poitou- tant pour les entreprises life sciences Merck Serono a offert Quartz Charentes, Auvergne, Limousin, Rhne- en qute quasi perptuelle de finance- Alpes, PACA et Languedoc-Roussillon. ments. Pour dmultiplier la puissance Bio la possibilit de stablir de ses mises, Sofimac inves- Philippe Lopes-Fernandes Lamorage est tira quasi exclusivement en p. 4 jug, tort, collaboration avec dautres Stratgie comme trop acteurs, parmi lesquels Oroxcell, entre cole mixte et peu rentable. des fonds dinvestisse- collge dinvestisseurs ment nationaux et rgio- naux. Il est important Le modle mixte ne corres- que tous les oprateurs de pond pas aux attentes des finan- Pascal Voulton la chane du financement ciers simpliquent ce stade Jean-Franois le Bigot Il est dot pour le moment de 25,5 M si nous voulons prenniser la filire p. 5 apports pour 15,3 M par le FNA, de la Sant en France qui se prive 3 M par la Rgion Centre, 2 M par aujourdhui dun bon nombre dentre- Expertise le Languedoc-Roussillon et 1 M par le prises non-cres faute de fonds. Mutation du modle conomique Poitou-Charentes et lAuvergne, ainsi Il est dconcertant de voir quel point de la pharma : lindustrie se que pour 3,2 M par des partenaires certains VC europens se ddouanent rinvente privs dont les caisses rgionales de aujourdhui de lamorage, se gardant p. 6-7 Crdit Agricole et les Caisses dpargne la meilleure part du gteau en repre- Veille stratgique Auvergne-Limousin et Languedoc. nant les ppites une fois la premire Les deals de la semaine coule Ce premier closing a vocation tre preuve de concept dfinie , rebondit en Europe et en Isral. renforc sur les 12 prochains mois, avec un spcialiste franais du transfert de p. 8 une cible finale denviron 33 35 M. technologies. Les premires prospec- Lamorage a aujourdhui particu- tions ralises par Sofimac pour lallo- lirement mauvaise presse en Europe, cation de leur nouveau fonds laissent jug trop risqu et peu rentable. Il est entrevoir un fort effet de dstockage WEBSOLUTION en gnral laiss par dfaut quelques dans les premiers mois, enray par la Participez aux programmes fonds publics, business angels, pour- pnurie damorage de ces dernires voyeurs de subventions et organisa- annes. Si ce deal flow dense se confir- WEBINAIRES EXPERTS teurs de concours , explique Pascal mait avec de beaux dossiers prsents, (BtoB, Promo, Grand Public...) Voulton, prsident du directoire de le gestionnaire pourrait acclrer son Biotech finances 2012. Sofimac Partners, qui aura la charge rythme dinvestissement, tabli pour Prsentation en ligne sur demande. de la gestion du fonds en partenariat le moment autour de quatre cinq avec la socit Soridec. Ce climat valeurs par an, sur cinq ans. Renseignements : pesant et incertain place les socits Jacques-Bernard TASTE innovantes dans des impasses finan- cires critiques, les poussant mettre Juliette Lemaignen Tl. 09 80 08 51 45
  • 2. Billet BioTeva fait bouger les biosimilairesP as de trve estivale pour la FDA ! En effet, lagence amricaine a, le 30 aot dernier, rendu unavis positif pour lenregistrement dutbo-filgrastim (XM02 filgrastim) de voyaient une issue favorable cette demande quelque peu extravagante dans le contexte de lpoque. Car lagence amricaine, en retard sur le front des biosimilaires, tait encore Administration quand tu nous tiens ! Mais la FDA a tout de mme fait un effort de pragmatisme dans ses directives en essayant de mnager les entreprises biopharmaceutiquesTeva Pharmaceuticals. Cette forme en phase de rflexion, tiraille par et ladministration fdrale. Ainsi,recombinante action rapide du les oprations de lobbying et les fallait-il conforter le potentiel dinno-G-CSF (Granulocyte-colony stimula- ngociations. Dailleurs, Teva avait vation des biopharmaceutiques, quiting factor) dAmgen, Neupogen soumis une demande de BLA (biolo- avec leurs brevets tombant dans le(filgrastim), rduit la dure des gics license application) comme pour domaine public se retrouvent danspisodes de neutropnies induites par un nouveau biomdicament. Il a fallu la situation des grands laboratoiresla chimiothrapie chez les patients attendre mars 2010 pour que ladmi- pharmaceutiques, et rassurer lesatteints de certains cancers non- nistration Obama, dans la droite file autorits de sant qui regardent avecmylodes. Il sagit bien dune victoire de sa rforme de la sant, dfinisse bienveillance toute initiative visant pour la biotech isralienne, connue un cadre lgislatif pour le dvelop- rduire les cots de sant publique.pour ne pas se contenter des situa- pement des biomdicaments avec le Dcidment, Teva, qui a toujourstions tablies. En effet, lorsquen 2009 patent protection and affordable su se trouver lavant-garde, vientla biotech avait dcid de partir las- care act . Et ce nest quen fvrier une nouvelle fois de prouver sasaut de lagence de rglementation 2012 que la FDA dictera ses direc- capacit faire bouger les lignes.amricaine, avec son TevaGrastim tives pour le dveloppement et len-dj enregistr en Europe, bien peu registrement des biosimilaires. Ah ! H. Ella On en a parl cette semainePhase IIInnate Pharma (Euronext Paris : FR0010331421 IPH), la socit de limmunit inne dveloppant des mdicaments innovantscontre le cancer et les maladies inflammatoires, a annonc avoir reu lautorisation rglementaire de dbuter un essai de phase IIrandomis avec IPH2102/BMS-986015, en traitement de maintenance chez des patients gs atteints de leucmie aigu mylode( LAM ) en premire rmission complte (essai IPH2102-201 dnomm EffiKIR pour efficacit anti-KIR ). Lessai, conduiten double aveugle, comprendra 150 patients rpartis en trois bras, dont un bras contrle recevant du placebo et deux bras testantIPH2102/BMS-986015 en monothrapie des doses diffrentes. Le critre primaire defficacit est la survie sans leucmie. Lescritres secondaires de lessai incluent la tolrance et la survie globale.BrsilMauna Kea Technologies (NYSE Euronext : MKEA), leader sur le march de lendomicroscopie, a annonc le lancement commercialdu Cellvizio 100 au Brsil, premier march sud-amricain en matriel mdical. loccasion de ce lancement, un groupe de praticiensmondialement renomms a pratiqu et comment les quatre premires procdures dimagerie cellulaire en temps rel avec leCellvizio, au Brsil, lors de lENEO/ENDOINCA 2012, congrs international dendoscopie en oncologie gastro-intestinale, qui sest tenu Rio de Janeiro les 31 aot et 1er septembre derniers.talonGlobal Bioenergies, entreprise de biologie industrielle dveloppant des procds de conversion de production biologique dolfineslgres, a annonc avoir t nomine parmi les cinq PME les plus innovantes dEurope par EuropaBio, lassociation qui reprsenteplus de 1 800 socits europennes.Semestre ditions Europennes de lInnovation. La photocopie non autorise est un dlit.Adocia (NYSE Euronext Paris : FR0011184241 - ADOC), socit de biotechnologie spcialise dans le dveloppement de mdicamentstrs performants, dits best-in-class , partir de protines thrapeutiques dj approuves, a annonc ses rsultats pour les sixpremiers mois de lanne 2012. Lentreprise est entre en Bourse, en fvrier 2012, avec une leve de 25,3 millions deuros (net desfrais lis lopration). Elle a obtenu des rsultats cliniques positifs de phase IIa avec le projet Insuline humaine rapide HinsBet (R)et de phase II avec le projet pour le traitement de lulcre du pied diabtique, BioChaperone (R) PDGF-BB. Elle a lanc la premiretude clinique dans le cadre du partenariat avec Eli Lilly sur son analogue dinsuline action ultrarapide. Elle a obtenu des agencesamricaines et europennes un brevet couvrant les formulations BioChaperone (R) PDGF-BB sur le projet phare de traitement desplaies chroniques. La situation financire dAdocia est saine avec 33,7 millions deuros de trsorerie et quivalents trsorerie finjuin 2012, soit une augmentation de 27,8 millions deuros sur la priode.Transports bioOCT Sant, socit spcialise dans le transport de produits biologiques et pharmaceutiques a obtenu lhomologation par le LNE,Laboratoire national dessai, de ses modles demballages biologiques innovants, Thermo Box, conus en interne et destins autransport de matires biologiques de catgorie B. OCT Sant a annonc aussi lagrment en avril 2012 de la certification ISO 9001version 2008. Cette certification couvre les activits de transport de produits lis au domaine de la sant et la logistique.PartenariatLes laboratoires pharmaceutiques Pierre Fabre (France) et Merz Pharmaceuticals (Allemagne) ont sign un accord de partenariatconcernant la commercialisation des injectables Glytone utiliss en dermatologie esthtique pour le comblement des rides. Parcet accord, Merz devient propritaire des droits mondiaux pour les produits injectables Glytone base dacide hyaluronique. Ilsen assureront la commercialisation partir de ce mois. Les laboratoires Pierre Fabre restent propritaires de la marque Glytoneet continueront den assurer la commercialisation aux tats-Unis, territoire o la marque ne comprend pas de produits injectables base dacide hyaluronique. Cette transaction vient conforter la stratgie de Merz dans le domaine de la mdecine esthtique, unmarch de plusieurs milliards deuros en forte croissance. 2 Biotech Finances - 10 septembre 2012 - N 562
  • 3. EntreprisesTheravectys lve 7,5 M pour son vaccin anti-VIHP etit petit la biotech Theravectys convainc du potentiel de sa plate-forme technologique.Quatre ans aprs son amorage, avec4,7 M apports par trois investis- Theravectys avait fait une demande de scientific advice, a rendu un avis favorable sur le plan de dveloppe- ment prsent par la socit. Preuve de lintrt que suscite la biotech de notre outil dans les maladies infec- tieuses et les cancers notamment , affirme cet gard Renaud Vaillant. Seconde option, la socit considre une IPO si la conjoncture le permet.seurs privs, lentreprise incube dans le milieu pharma, quatre person- Dici quelques mois, les rsultatslInstitut Pasteur vient de clore un nalits de lindustrie pharmaceutique de la phase I/II dont nous disposeronsnouveau tour de table de 7,48 M. et du secteur des biotechnologies ont ainsi que nos travaux sur de nouveauxAux actionnaires historiques Guy rejoint depuis peu son conseil dadmi- candidats vaccins seront susceptiblesPaillaud, ex-dirigeant de Promodes, nistration (1). dapporter davantage de valeur len-et John Pieters, ex-dirigeant dAmgen treprise , explique le dirigeant, ajou-France, sont venus sajouter dix la recherche de 10 M tant : Il est de mon rle de prvoirnouveaux entrants dont le fonds supplmentaires comment assurer la liquidit de nosTthys de la famille Bettencourt ou Les fonds runis financeront en actionnaires. Pour le moment, uneencore Richard Hennessy. Refroidis premier lieu un essai multicentrique nouvelle leve de fonds est en prpa-par les checs passs, les fonds din- de phase I/II visant tester notam- ration. Le management a estim sesvestissement restent la plupart du ment linnocuit mais aussi leffi- besoins 10 M, une somme qui luitemps lcart des projets de dve- cacit du premier candidat vaccin permettra de gagner en visibilit etloppement de vaccins contre le SIDA. de lentreprise. Theravectys serait dacclrer la cration dun porte- Nous ne dveloppons pas seulement ainsi la premire socit au monde feuille de produits. Avec ce nouveauun nouveau vaccin anti-VIH mais une mener une tude clinique contre le tour de financement, nous seronsplate-forme technologique de rupture VIH avec la technologie des vecteurs plus mme de choisir le moment degrce la technologie des vecteurs lentiviraux. Ces derniers, contraire- lintroduction en Bourse sans quellelentiviraux, prcise Renaud Vaillant, ment aux autres vecteurs de transfert nous soit impose , justifie Renauddirecteur gnral de Theravectys. de gnes, ont la capacit dinduire Vaillant.Elle repose sur quinze annes de une rponse immunitaire forte et Anne-Laure Languille diversifie en stimulant de manire endogne 1 - Pierre Lepienne, ancien vice-president de Nous dve- Sanofi-Synthlabo ; Tom McKillop, ex-CEO loppons la les cellules dendritiques. dAstra Zeneca ; Jean Stphenne, ex-CEO de Ce produit, explique technologie Jean-Pierre Meyers, GSK Bio ; Judith Greciet, CEO de BioAlliance Pharma. des vecteurs directeur gnral de lentiviraux. Tthys, devrait permettre Theravectys aux patients sroposi- Renaud Vaillant tifs sous polythrapies Paris - 75 darrter durablement et Conseil juridique, affaires courantesrecherche fondamentale de lIns- peut-tre dfinitivement tout traite- Cabinet UGGC, Charles Emmanuel Prieurtitut Pasteur, avec lequel nous avons ment antirtroviral. La biotech envi-sign un accord de licence exclusif sage de mener elle-mme la phase III, Conseil juridique, brevetset mondial en 2007, et trouvera des son ambition tant de devenir une Law Office of Salvatore Arrigo & Scottapplications dans dautres patholo- pharma leader de la vaccination, Lee Llp, Salvatore Arrigogies aux besoins mdicaux insatisfaits. avec un pipeline de candidats dans Experts-comptablesLes rsultats prcliniques de notre plusieurs indications. Deux optionscandidat sont extrmement promet- de dveloppement sont ltude - Commissaire aux comptes : Cabinetteurs et nous esprons dmontrer pour assumer un tel effort financier. Vizzavona, Patrice Vizzavonadans les deux prochaines annes non La firme souhaiterait mettre en place - FINEA, Oliver Phelippotseulement linnocuit mais aussi leffi- des accords de codveloppement de Relations presse et communicationcacit potentielle de notre candidat sa technologie avec des industrielsvaccin thrapeutique anti-VIH. Peu de la pharma, plusieurs stant ALIZE RP, Caroline Carmagnolavant la leve, lEMA, auprs de qui montrs intresss par le potentielRegard crois sur Theravectys Jean-Pierre Kinet, prsident de la socit iXLife Pour une biotech early stage recherchant dans un domaine aussi complexe que le VIH, Theravectys ralise avec ce troisime tour de table une trs belle opration financire. La crdibilit de ses action- naires historiques et du management ajoute aux profils minents de son board, qui compte danciens executives de big pharmas, lui ont permis dattirer de nouveaux investisseurs. Si les VC nont pas pris part la leve de fonds, cest selon moi parce que le projet leur est apparu trop risqu au regard des checs passs dautres biotechs dans leurs tentatives de dvelopper un vaccin thrapeutique anti- VIH. Mais Theravectys dispose dune plate-forme technologique de rupture qui offre une solution trs diffrente de ce qui a pu tre prsent jusquici. En tant que mdecin immunologiste, jai t impressionn par le potentiel de la technologie des vecteurs lentiviraux qui peuvent reprogrammer les cellules dendritiques et apporter ainsi une innovation thrapeutique dans de nombreuses maladies autres que le SIDA. Avec un tel potentiel de dveloppement, Theravectys peut esprer devenir un leader dans le domaine de la vaccination.Biotech Finances - 10 septembre 2012 - N 562 3
  • 4. EntreprisesQuartz Bio coupe le cordon avec Merck SeronoL e programme d Aide la cra- tion dentreprise , lanc en avril dernier par Merck Serono pouraccompagner la fermeture de son sitegenevois (1), fait des mules. Aprs de Quartz Bio. Pour tre performant et durable dans ce domaine, il faut connatre parfaitement les bases des algorithmes de bio-informatique, mais galement matriser les concepts ombre au tableau, Merck Serono ne sest pas clairement engage sur le calendrier de ses commandes, ce qui renforce limportance pour lquipe de Quartz Bio de trouver dautres parte-Prexton Therapeutics qui reprenait biologiques de dveloppement de naires pour lisser ses revenus. Unefin juillet les programmes des rcep- mdicaments et disposer dune tche prioritaire pour Jrme Wojcikteurs mtabotropes au glutamate culture globale des essais cliniques. qui a personnellement initi unede la firme pour lindication de la Des connaissances trs transversales phase de prospection en amont de lamaladie de Parkinson, cest au tour que mon quipe et moi-mme avons cration de son entreprise. Ses clientsde Quartz Bio dannoncer son lance- acquises en travaillant pour un grand cibles sont des pharmas en qute dement. Lentreprise fournira lindus- groupe comme Merck Serono. flexibilit, des biotechs ne disposanttrie pharmaceutique et aux biotechs pas dquipe de bio-informatique endes services de gestion de donnes Un carnet de commandes de 2 M interne, mais galement les autoritset danalyse exploratoire pour leurs Pour dmarrer son activit, Quartz Bio de sant qui sont de plus en plus pres-essais cliniques, et notamment les et ses quatre premiers salaris seront criptrices dtudes indpendantesinformations lies aux biomarqueurs, implants dans les bureaux Blue Box dans le domaine des biomarqueurscls du succs des travaux de mde- de Fongit, un acclrateur de start-up afin de stratifier les cohortes decine personnalise. Ce secteur est soutenu par les acteurs publics rgio- malades. Lun des exemples embl-en plein essor dans la pharma du fait naux, situ Plan-les-Ouates, au cur matiques de ce type danalyse estde lintgration quasi systmatique du cluster life sciences genevois. Ce celle commandite par la FDA sur lede companion diagnostics dans les passage devrait durer un minimum Plavix, qui avait dmontr que prs dedveloppements actuels de mdica- de 12 mois, le temps de structurer 3 % des patients ne rpondaient pasments et du renforcement des requis un portefeuille durable et prenne au traitement, entranant lintgra-insuffls par les autorits rglemen- de commandes. Pour parvenir ce tion dun marqueur dans le label dutaires europennes et amricaines , stade, la jeune pousse sappuiera mdicament.nous a confi Jrme Wojcik, lex- sur le soutien de Merck Serono qui a Juliette Lemaignen sign avec elle un accord La spin-off cadre de collaboration 1 - Lire : Merck Serono Genve, la fin dune icne ? dans le n 550 de Bf du 07/05/2012 restera stendant jusquen 2015. Genve. Ce dernier intgre des prestations de services Quartz Bio larges, pour un montant Plan-les-Ouates Suisse de commande qui devrait Banque Jerome Wojcik avoisiner les 2 M sur la Crdit Suisse Genve priode et avec le verse-responsable du service de bio-infor- ment, ds aujourdhui, dun montant Conseil juridiquematique de Merck Serono Genve, non-divulgu mais significatif davance Cabinet id est avocats , Me Michelqui prend la direction oprationnelle sur trsorerie. Compte tenu du faible Jaccard Lausannede Quartz Bio. La filire dexpertise investissement matriel requis par Comptabilit et fiscalitdans ce domaine nest cependant pas notre activit, ces revenus devraientencore structure de manire profes- nous permettre dtre rapidement BDO Genve ditions Europennes de lInnovation. La photocopie non autorise est un dlit.sionnelle. Hormis les pharmas qui autosuffisants sur la plan finan- Incubationdisposent souvent de comptences en cier. Cet vnement sera un gage de FONGIT Plan-les-Ouatesinterne, seuls quelques prestataires russite pour notre compagnie qui aindpendants sy aventurent, sans intgr dans son pacte dactionnaires Assurances, gestion du personnelgrande puissance de frappe et souvent le souhait de ne jamais recourir des Fdration des entreprises romandesau dtriment de la qualit, ce qui ma capitaux extrieurs pour le finance- (FER)confort dans le projet de cration ment de son dveloppement. SeuleRegard crois sur Quartz Bio Philippe Lopes-Fernandes, VP, global business development - Merck Serono La force de Quartz Bio rside dans une expertise trs pointue en bio-informatique et en une connaissance intime du processus de dveloppement clinique et de ses exigences. Merck Serono a offert Quartz Bio la possibilit de stablir et de dmarrer avec un client solide et un lien privilgi. moyen terme, Quartz Bio devra largir sa base de clients pour assurer son succs, mais nous sommes convaincus que la demande sera prsente car ce type de services est au cur des approches personnalises de la mdecine de demain. 4 Biotech Finances - 10 septembre 2012 - N 562
  • 5. StratgieOroxcell, entre cole mixte et collge dinvestisseursL es modles mixtes a marche, condition den sortir ! Oroxcell est une bonne illustration de cettesentence. Ses services focaliss sur labiodisponibilit et la scurit des mol- Compte tenu du vide thrapeutique, de nombreux acteurs se sont dores et dj engouffrs dans la brche, mais la FDA a rcemment rappel limportance quelle portait aux profils deffets secon- stratgique base sur un rquilibrage du portefeuille de clients vers lindus- trie du cosmtique qui ne souffre pas de la crise conomique. Celle-ci devrait en outre tre de plus en plus prescrip-cules lui ont permis de consolider dans daires de ce type de molcules, rejetant trice de prestations prcliniques duun premier temps sa R&D et de crer un quelques projets jugs trop risqus au type de celles proposes par Oroxcell,pipeline fort potentiel. Ce portefeuille niveau cardiaque. du fait de linterdiction rglementairesuscite lapptence des pharmas qui lui programme dutilisation danimauxsuggrent dinvestiguer plus avant. Il Trouver 1,5 M de laboratoire dans le secteur de lalui faut donc faire des choix et surtout Lintrt tout juste formalis par une cosmtique.recourir dautres leviers de finance- pharma pour la molcule dOroxcell est Juliette Lemaignenment face de nouvelles tapes gour- le signe fort du potentiel du produit. Ce 1 - Lire Oroxcell dfend sa valeur et cellemandes en cash. Le compos de cette deal sera pleinement valoris une fois des CRO franaises dans le n 537 de Bf dubiotech francilienne, qui fait lactualitque la firme aura rpondu quelques 06/02/2012du moment avec un deal de licencing- questions scientifiques complmen-out en discussion, a t dvelopp eninterne depuis 2006 sur la base du repo- taires, base pour envisager un premier essai chez lhomme dici 12 mois et Oroxcell Romainville - 93sitionnement dun des mtabolites de la un out-licencing total ou partiel desTrimbutine, commercialise en Europe droits de proprit intellectuelle dans Banquedepuis 1969 sous le nom de Debridat. la foule. Pour parvenir ce palier, - BNP Paribas, ric Molins Saint-DenisDsormais brevete au niveau mondial, Oroxcell devra cependant trouver des - Crdit Agricole, Ibrahim Bouras Lanotre molcule vise le traitement des financements complmentaires ses Varenne-Saint-Hilairedouleurs neuropathiques et viscrales, revenus de prestations (1). Financerun secteur particulirement dlaiss aujourdhui le dveloppement dun pipe Conseil juridique, affaires courantespar larsenal thrapeutique actuelle- clinique avec une activit de CRO est un Cabinet FIDAL, Muriel Lecuyer-Samson ment disponible , nous a confi Jean vu pieux que nous devons dpasser. Neuilly-sur-SeinePachot, CEO dOroxcell. Le dernier Ce constat combin au fait que les VC se Conseil juridique, brevet dsintressent des entre- La sparation prises disposant de modles - Cabinet Hirsch et Associs, Franoise des activits mixtes nous amne Lobjois, Jean-Claude Vieillefosse Paris - Cabinet de conseil en business deve- simpose. envisager la sparation lopment de nos activits afin de - Ernst & Young, Pascal Auger Paris financer chaque entit de manire indpendante , Experts-comptables commente Jean Pachot. Jean Pachot Pour parvenir au seuil de Dominique Harl & Associs, Dominique Harl, Fabrice Lefort Paris dveloppement requis parcompos avoir t enregistr pour son partenaire potentiel en drug disco- Partenaires industrielsles douleurs viscrales est le Zelnorm, very, lquipe de management estime Anaconda, APHP, BioAlliance, Cellial,commercialis aux tats-Unis avant ses besoins 1,5 M. Une somme Danone, Euroscreen (B), Galderma, Guer-dtre retir du march mi-2007 pour fdrer auprs dun ou plusieurs parte- bet, Ipsen, LOral, Medicen, Mutabilisdes raisons deffets secondaires graves naires la recherche dune opportunit Mitsubishi (JP), Nosan (JP), Pierre Fabredans le secteur cardiovasculaire. En neuf dinvestissement sur le court terme , Pharma C, Proskelia-Galapagos, sanofi- aventis, Servier, Theraptosis, Unilever,mois de vente, le Zelnorm avait atteint ajoute le dirigeant qui prsente en paral- Mitsubishi Tanabe, Merck, Total, Saintdes revenus de 600 M$. Les premiers lle aux financiers quil rencontre une Gobain, Solvay, Trima, Natura, EMS, GSK,rsultats de pharmacodpendance et de alternative financire plus ambitieuse, Vitanova, Unilever, Chanelpharmacovigilance raliss partir de tablant sur une leve de 8 10 M Conseil scientifiquemodles particulirement prdictifs sur pour lavance de plusieurs autresnotre candidat mdicament vont dans molcules actives dans la douleur, mais Professeur Jehan-Franois Desjeuxle sens dun compos safe, ce qui laisse galement sur laxe de lanxit et de la Jacques Leclaireentrevoir un avenir prometteur avec dpression. Lactivit de service devrait Jean Deregnaucourt Pierre-Andr Polydes revenus potentiels de blockbuster. quant elle faire lobjet dune refonteRegard crois sur Oroxcell Jean-Franois le Bigot, CEO de CiToxLAB Le choix projet de Monsieur Pachot de sparer ses activits de prestation de services et de drug discovery me parat tout fait pertinent. Nous avons travers, en Europe, une priode plus longue que ce que jaurais initialement prsag, durant laquelle les modles mixtes de ce type ont sembl tre crdibles. Nous sommes aujourdhui arrivs un stade o le constat dchec apparat probant. En effet, il y a pour moi un rel conflit dintrt avoir ce type dactivit double. Un prestataire de services, sil veut performer dans la dure, doit en effet mettre 100 % de ses talents au service de ses clients. Sur le plan financier, le modle mixte ne correspond pas, par ailleurs, aux attentes des financiers qui veulent soit soutenir une activit de services, avec un investissement et un risque modr et des retours du mme ordre, soit miser sur du dveloppement de molcules, secteur beaucoup plus risqu et cash-consumer, mais galement avec un norme ROI en cas de succs.Biotech Finances - 10 septembre 2012 - N 562 5
  • 6. ExpertiseMutation du modle conomique de la pharma :lindustrie se rinventeN ul ne peut dsormais locculter : lindustrie pharmaceutique souffre et doit se trans-former pour dpasser le modle quia fait son succs durant la deuxime concentr leur activit sur les cono- mies dveloppes. Ces pays ont vu se mettre en place ltat providence , avec pour consquence le choix dun financement solidaire qui fait porter laboratoires pharmaceutiques ont mis en uvre un modle reposant sur lin- ternalisation de lensemble des tapes du cycle de vie du mdicament : R&D, production, commercialisation,partie du XXe sicle. La vieille dyna- le cot des mdicaments sur la collec- distribution. Ce modle PUSH ,mique base sur le dveloppement tivit (assurances publiques, prives, fond sur un accs sans contrainteconomique du monde occidental mutuelles). Il en dcoule une spcifi- au march, est aujourdhui largementet lexistence de besoins croissants cit importante pour les laboratoires : remis en cause dans les pays maturesen matire de sant ne peuvent leurs clients (patients, mdecins) sont o les industriels mettent en place unplus suffire financer une inno- rarement les payeurs. modle multiparties prenantes vation toujours plus coteuse et fond sur le dveloppement decontraignante. Une influence grandissante de solutions et non plus seulement contraintes extrieures sur la vente de comprims. En effet,Spcificit du modle cono- Lindustrie pharmaceutique ne fonc- lenvironnement oblige composermique traditionnel de lindustrie tionne pas en circuit ferm et subit avec des parties prenantes plus pres-pharmaceutique linfluence dun environnement en santes quauparavant : payeurs, auto-Le modle conomique de lindustrie profonde mutation, sous leffet de rits de sant, patients.pharmaceutique a traditionnellement plusieurs tendances de fond quiconsist dvelopper, fabriquer et traversent les conomies matures. Dans un contexte de crise des dettescommercialiser des mdicaments Le paysage dmographique de ces souveraines, lquilibre des comptesdestins soigner une population de territoires est en effet marqu par sociaux est devenu la priorit desmalades. Concrtement, cela sest le vieillissement de la population et gouvernements. Cela se traduit partraduit par lexploitation de mca- lallongement de lesprance de vie une mise lindex des dpenses denismes daction chimiques ou biolo- qui engendrent de nouveaux besoins mdicaments et par une pressiongiques permettant la fabrication et en matire de sant et gnrent forte sur les sources de revenus desla vente dun mdicament, via un des cots supplmentaires pour les laboratoires. Il est dailleurs regret-processus industriel. Sur cette base, systmes de couverture. De mme, table que le dbat sur les conomiesles laboratoires doivent sans cesse lenvironnement technologique de la en matire de sant se concentre tropinnover et rechercher de nouveaux sant volue rapidement avec lmer- systmatiquement sur les mdica-mcanismes. Une fois le concept gence des nouvelles technologies de ments. titre dexemple, si la Francetraduit en produit, les acteurs indus- linformation et de la communication dpense plus de 11 % du PIB danstriels doivent en amortir le cot. Ils qui trouvent des applications dans le la sant, les dpenses de mdica-ont pour cela mis en place un systme domaine du soin. ments nen reprsentent que 1,5 %.de protection de la proprit intellec- De relles marges de manuvretuelle qui, via les brevets, leur permet Le panorama concurrentiel, enfin, existent donc pour limiter les dfi-de tirer une rente dexploitation se transforme deux niveaux : cits et une gestion optimise duexclusive des mcanismes daction sous leffet de la mondialisation systme de sant devrait permettreissus de la R&D. Ds que le mdica- qui dplace le primtre dactivit de lutter contre le gaspillage sans ditions Europennes de lInnovation. La photocopie non autorise est un dlit. gographique des labora- quil soit besoin de pointer du doigt le Le rservoir toires vers les pays mer- mdicament. de croissance gents et met en exergue futur se situe en les limites du systme de La pression des autorits de sant est Afrique. protection de la proprit galement plus forte et fait suite aux intellectuelle, ainsi quau problmatiques thiques mises en niveau de la concurrence lumire par les pratiques commer- Thibaud Durand issue des gnriques ciales de certains laboratoires. Les et des biosimilaires. acteurs industriels font donc face ment est dvelopp et protg, il doit Les laboratoires pharmaceutiques un encadrement juridique et rgle-trouver sa place sur un march et sont donc contraints dadapter leur mentaire toujours plus strict de leursaccder une source de financement. modle conomique traditionnel aux activits.Ce troisime pilier du modle tradi- mutations de leur environnement.tionnel met en lumire une spcifi- Enfin, avec lessor de linformationcit de lindustrie pharmaceutique. Dun modle PUSH centr sur mdicale toujours plus accessible viaEn effet, les laboratoires rpondent le produit un modle solutions internet, le patient, client final de un besoin universel : le soin. Ils intgres lindustrie pharmaceutique, devientont cependant d faire face une Dans les pays dvelopps ports davantage un consommateur. Deingale rpartition des ressources par des organismes payeurs forts plus, lallongement de son esprancefinancires permettant laccs aux et lexistence de nombreux besoins de vie fait voluer ses besoins etmdicaments et ont historiquement non-couverts en matire de sant, les oblige les acteurs industriels penser 6 Biotech Finances - 10 septembre 2012 - N 562
  • 7. Expertiseun accompagnement de longue lactivit vers les pays mergents. On lagroalimentaire profitent de lvo-dure, l o quelques annes plus tt assiste en fait un rquilibrage : en lution du comportement du patientils rpondaient un besoin ponctuel. volume, le vieux monde est toujours consommateur et se positionnent le client principal, mais en termes de comme des offreurs de services surProposer une solution, cest-- dynamique lactivit est tire par les un march dont les frontires sont dedire un mdicament associ des pays mergents. plus en plus poreuses.services, permet ainsi aux labora-toires de rpondre des besoins Dans la course concurrentielle que Sur le plan gographique, simplanterplus nombreux et plus complexes, se livrent les big pharmas pour la dans les pays mergents induit enen satisfaisant lensemble des parties conqute de ces nouveaux marchs, contrepartie un transfert de techno-prenantes leur environnement. les europens semblent avoir un logie et de capacits de production.Toutefois, ce modle solution int- temps davance sur leurs concurrents Cette situation fait courir un risquegre concerne essentiellement les US. Les Amricains sont encore large- aux laboratoires pharmaceutiques,pays matures. Dans les pays mer- ment concentrs sur leur march sur des marchs qui ne garantissentgents, o lenvironnement est encore domestique o la pression sur les prix pas encore un niveau de protectionmoins contraint, les industriels demeure moins forte quen Europe. de la proprit intellectuelle suffi-dploient un modle PUSH tradi- Et les Europens ont lhabitude de sante. En effet, les pays dit mer-tionnel, qui leur permet de capter des sadapter des systmes de sant gents ont en ralit merg depuisrservoirs de croissance importants. varis. Ainsi, Sanofi se positionne longtemps et pourraient, terme, comme numro 2 sur leUn rquilibrage gographique march chinois, derrire Offrir au patiententre conomies matures et pays le Britannique Astra des solutions int-mergents Zeneca et devant son gres la placeDepuis une vingtaine dannes, lvo- compatriote GSK. des comprims.lution de lenvironnement a conduit une stagnation des ventes dans les Cependant, le rser-pays matures, socle historique de voir de croissance futur Vincent Genetlactivit des acteurs industriels. Ils se se situe en Afrique, osont donc tourns vers les marchs lenvironnement est vierge et les menacer le leadership des paysmergents qui sont aujourdhui les besoins immenses, et certains labora- matures en matire dinnovation.contributeurs la croissance de leur toires comme Sanofi semblent avoirchiffre daffaires. dores et dj amorc le virage. Il est Lenjeu pour les pays matures est aujourdhui vident que la seconde donc de crer les conditions permet-Ainsi, en 2009, le Brsil reprsentait un moiti du XXIe sicle sera Africaine tant aux acteurs industriels de mettremarch de 16 Md$, la Russie 7,9 Md$, pour le march de la pharma. en place leur nouveau modle. LeslInde 8,4 Md$ et la Chine 25,5 Md$, systmes de sant ont en effet toutsoit un total pour les BRIC de 58 Md$. Dfis des annes venir gagner au dveloppement de solu-Avec un taux de croissance annuel Des acteurs, autrefois trangers au tions intgres mme de rpondremoyen, dici 2015 estim 16 % secteur de la sant, mergent comme aux besoins des populations, dans unpar an, ces territoires devraient de possibles concurrents mais gale- contexte budgtaire toujours plusreprsenter cette chance un ment comme dindispensables parte- tendu.march total denviron 140 Md$, la naires dans le dveloppement deChine devenant mme le 2e march solutions intgres rpondantdu monde derrire les tats-Unis. aux besoins des clients dans les pays Thibaud Durand, responsable de mis-Il serait toutefois injuste de parler matures. Oprateurs de tlphonie, sion et Vincent Genet, directeur de lade basculement gographique de acteurs de lIT ou industriels de BU Sant chez Alcimed On en a parl cette semaineWebHybrigenics SA (ALHYG), socit biopharmaceutique cote sur le march Alternext (NYSE-Euronext) de Paris et focalise dans larecherche et le dveloppement de nouveaux mdicaments contre les maladies prolifratives, a annonc le lancement dun site webddi Hybrigenics Services, sa filiale spcialise dans les interactions entre protines, et la mise en ligne dune nouvelle version deson site web institutionnel. Le site web dHybrigenics Services (www.hybrigenics-services.com) a t conu pour susciter un attraitscientifique et commercial optimal de la part de ses clients principaux : les chercheurs en sciences de la vie du monde entier. Lanouvelle version du site institutionnel dHybrigenics (www.hybrigenics.com) sadresse tout particulirement ses actionnaires ainsiquaux investisseurs et partenaires pharmaceutiques potentiels. Les deux sites mettent laccent sur une navigation intuitive, la clartet la proximit.Document de BaseNovacyt, le spcialiste de la cytologie de nouvelle gnration a annonc lenregistrement par lAutorit des marchs financiers (AMF)de son document de base sous le numro I.12-042 en date du 5 septembre 2012, dans le cadre de son projet dintroduction en boursesur le march de NYSE Alternext Paris. Novacyt dveloppe une solution de cytologie de nouvelle gnration pour la dtection ducancer du col de lutrus La solution innovante de cytologie en milieu liquide repose sur un flacon rvolutionnaire et un automateunique garantissant un haut niveau dassurance qualit et de scurit pour les utilisateurs. Novacyt est galement la premire tech-nologie mdicale qui rpond aux exigences de dveloppement durable avec des dchets non polluants, utilisant moins de consom-mables par tests que ses concurrents. Cette technologie est la seule garantir la scurit maximale du technicien de laboratoire.Biotech Finances - 10 septembre 2012 - N 562 7
  • 8. Ve i l l e S t rat g i q u e LES DEALS DE LA SEMAINE cOULE EN EUROPE ET EN ISRAL Acquiror Target Acquiror Target Deal Deal value country country Deal status name name type th EUR code code1. CINVEN GB MERCURY PHARMA GROUP LTD GB Institutional buy-out 100 % Completed 586 397,212 NOVARTIS BIOVENTURES CH AERPIO THERAPEUTICS INC. US Minority stake unknown % Completed 21 538,353 AXA INVESTMENT MANAGERS SA FR AKER BIOMARINE ASA NO Minority stake 4,938 % Completed 8 094,34*4 SYMRISE AG DE PROBI AB SE Minority stake 11,77 % Completed 7 476,12*5 BROADVIEW VENTURES INC. US LAURANTIS PHARMA OY FI Minority stake unknown % Completed 5 640,006 BTG PLC GB Minority stake 0,167 % Completed 2 212,68*7 THROMBOTARGETS EUROPE SL ES Minority stake unknown % Announced 2 000,00*8 DARWIN STRATEGIC LTD GB PROVEXIS PLC GB Minority stake 2,082 % Completed 737,739 SVENSKA CELLULOSA AB SE SWISS MEDICAL SOLUTION AG CH Acquisition 100 % Completed n.a. NOVADEX PHARMACEUTICALS ABS PRECLINI-10 MEDIVIR AB SE SE Acquisition 100 % Completed n.a. CAL RESEARCH STAGE ASSETS NOVARTIS AGS VACCINES FACILITY IN11 BENCHMARK HOLDINGS LTD GB GB Acquisition 100 % Completed n.a. BRAINTREE12 BIOLITEC UNTERNEHMENSBETEILIGUNGS I AG AT BIOLITEC AG DE Acquisition 100 % Announced n.a. BIOTECH FINANCES PREMIUM 2012 Loffre papier (44 n imprims) Loffre web toute linformation en ligne Loffre mobile partout avec vous 11 ans darchives accessibles directement La BioMap France 2011-12 je choisis labonnement (TVA 2,10%) Tarif NORMAL 1 licence : 1 170,00 ttc 3 licences : 2 240,00 ttc (pu remis 746,66 ttc) 5 licences : 3 510,00 ttc (pu remis 702,00 ttc Tarif START-UP (-de 3 ans) 1 licence : 586,00 ttc 3 licences : 1 054,80 ttc (pu remis 351,16 ttc ) Bulletin dabonnement A renvoyer Biotech finances 108 rue Bossuet 69006 Lyon par mail [email protected] - par fax au 09 80 08 51 46 Oui, je souhaite mabonner loffre ............................ (reporter le tarif slectionn).............................................................. La lettre Biotech Finances + la BioMap France 2011-12 + loffre web + loffre mobile + laccs intgral aux archives (11 ans) Je rgle ........................... TTC pour 1 an reporter le tarif slectionn A rcepon de facture Par chque lordre de Biotech finances EEI Par virement bancaire rcepon de facture et du rib Par carte bancaire (remplir les informaons didencaon de CB ci-dessous) Carte Bancaire Visa Mastercard ditions Europennes de lInnovation. La photocopie non autorise est un dlit. N : Expire fin : .. /. Je note les 3 derniers chiffres figurant au dos de ma carte, Prs de la signature : . e arr ive ! Date et signature obligatoires : E ll Nom Prnom Socit Fonction Adresse Cp Ville Tlphone MailBiotech finances est une lettre hebdomadaire imprime et en ligne publie par les Editions Europennes de lInnovation Directeur de la publicationet Rdacteur en chef : Jacques-Bernard Taste [email protected] Rdaction : Juliette Lemaignen [email protected] ;H Ella [email protected] ; Anne-Laure Languille [email protected] Maquette : Anne-Laure Perret - www.annelaure-p.com Socit Editrice : Editions Europennes de lInnovation, au capital de 40 326 Sige Social : 108 rue Bossuet, 69006 Lyon France Tl. + 33 (0) 980 08 51 45 Fax. +33 (0) 980 08 51 46 RcS Lyon : 480 764 398 commission paritaire : 0616 I 79205 ISSN : 1298-9428 Prix du numro : 37 Prix de labonnementannuel : 1 170 (44 n / an) Site web : www.biotech-finances.com Publicit : + 33 (0) 980 80 08 51 45 Imprimeur : Dupli-Print 2 rue Descartes, 95330 Domont. 8 BIOTEcH FINANcES - 10 septembre 2012 - N 562