Baromètre de la Transformation Digitale .syNthÈse TRANSFORMATION DIGITALE : EN 2016, RéALISME

download Baromètre de la Transformation Digitale .syNthÈse TRANSFORMATION DIGITALE : EN 2016, RéALISME

of 148

  • date post

    06-Mar-2019
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Baromètre de la Transformation Digitale .syNthÈse TRANSFORMATION DIGITALE : EN 2016, RéALISME

les 4d du BONmix-digital

BaROmtRe de la tRaNsFORmatiON digitale 2016

TRANSFORMATION DIGITALE

CSC.COM/CsCdigitalVidos, tmoignages, avis dexperts Retrouvez tous les contenus du Baromtre de la Transformation Digitale

CSC.COM/CsCdigital

BaROmtRe de la tRaNsFORmatiON digitale 2016

syNthseTRANSFORMATION DIGITALE :EN 2016, RALISME ET pRAGMATISME Au SERvICE Du bON MIx-DIGITAL

2015 aura t marque par de profonds bouleversements des modles conomiques, et des nouveaux entrants aux approches trs disruptives. 2016 devrait tre lanne du ralisme. L'heure n'est plus aux incantations stratgiques, mais bien la mise en uvre de nouveaux modles oprationnels, conciliant l'intgration de technologies de nouvelle gnration, le dveloppement de partenariats avec de jeunes acteurs du digital et une meilleure collaboration entre les diffrentes entits de lentreprise. Au service des clients, des collaborateurs et des partenaires.

RsultatsDCOuvREz LES pRINCIpAuxENSEIGNEMENTS DE LENquTE

tmOigNages LE pOINT DE vuE DES ExpERTS

aVis d'expeRts92. pieRRe KalFON, pARTNER, TRANSFORMATION DIGITALE. CsC

94. BeNJamiN amsaleg, DIRECTEuR, TRANSFORMATION DIGITALE. CsC

96. patRiCe BaRBedette, COuNTRY AppLICATIONS LEADER. ORaCle FRaNCe

98. philippe CORROt, CEO. miRaKl

100. maRC geNeVOis, DIRECTEuR GNRAL. sap FRaNCe

102. WilFRid gueRit, DIRECTEuR buSINESS SOLuTIONS FRANCE. miCROsOFt

104. sOphie helleR, DIRECTRICE GNRALE. iNg diReCt

108. patRiCK hOFFstetteR, CHIEF DIGITAL OFFICER. ReNault

112. lauReNt KOCheR, DIRECTEuR MARKETING, INNOvATION ET SERvICES. gROupe KeOlis

116. CCile lag, CHIEF DIGITAL OFFICER. la FRaNaise des Jeux

120. yVes tyROde, DIRECTEuR Du DIGITAL. sNCF

122. pasCal VOiRaNd, REGIONAL vICE pRESIDENT, ALLIANCES, SOuTHERN EMEA. salesFORCe

le digital daNs VOtRe ORgaNisatiON, Cest QuOi ?

124. Ctait une question ouverte de notre enqute. Visualisation et analyse.

pOiNts de Vue

126. limpossible transformation digitale sans volution de culture

130. de lexprience web lexprience client en magasin, il ny a quun pas franchir : celui du "Web-to -store " !

134. linternet des objets : le mix de la cration de valeur

138. mettre en place un rseau social dentreprise en 4 temps

142. Redfinir son avantage concurrentiel lre du digital : mode demploi

7

7

31

91

91

Les opinions exprimes dans ce rapport nengagent que leur auteur. La reproduction totale ou partielle des articles est autorise sous rserve de laccord crit de CSC.

Copyright 2016 Computer Sciences Corporation. All rights reserved.

31

Le Baromtre de La transformation digitaLe est une tude raLise pour La 1re anne par CsC. iL est Bas sur une anaLyse quaLitative et quantitative des tendanCes et perspeCtives en matire de transformation digitaLe auprs de pdg et direCteurs gnraux, direCteurs du digitaL, direCteurs marketing, CommerCiaL, distriBution, quaLit et reLation CLient, dsi, direCteurs de La stratgie, direCteurs finanCiers et drH appartenant un CHantiLLon d'entreprises prinCipaLement franaises.

4

bAROMTRE DE LA tRaNsFORmatiON digitale Le Baromtre de la transformation digitale est une tude ralise pour la

2me anne par CsC. il est bas sur une analyse qualitative et quantitative des tendances et perspectives en matire de transformation digitale auprs de pdg et directeurs gnraux, directeurs du digital, directeurs marketing, commercial, distribution, qualit et relation client, dsi, directeurs de l'innovation, directeurs des achats et drH appartenant un chantillon d'entreprises principalement franaises.

5BAROMTRE dE lA TRAnsfORMATiOn digiTAlE 2016 |

dmaRChe et mthOdOlOgie

La deuxime dition du baromtre de la Transformation Digitale repose sur un chantillon de pDG et directeurs gnraux, directeurs du digital, directeurs marketing, commercial, distribution, qualit et relation client, DSI, directeurs de l'innovation, directeurs des achats et DRH appartenant des entreprises principalement franaises. Ces dirigeants ont t interrogs sur les impacts du digital en termes de stratgie de dveloppement, de posi-tionnement de leur organisation, d'volution de leur portefeuille d'offres, d'adaptation de leur dispositif en matire d'exprience et relation client, de degr de digitalisation de leurs processus oprationnels et de support, de dveloppement d'une culture digitale auprs de leurs collaborateurs et d'intgration des ruptures technologiques associes.

mthOde diNteRVieW

Le questionnaire a t conu et administr par CSC via un formulaire diffus sur Internet (Google FormsTM), sur les mois de novembre et dcembre 2015.

CiBle et ChaNtillON

Entreprises du secteur priv et public, localises en France et partiellement en belgique et en Allemagne.

150 responsables ont t interrogs (sans objectifs dtaills en termes de secteurs dactivit, de fonctions ou de tailles dentreprises). Ils reprsentent les fonctions cibles suivantes : pDG et DG ; directeur ou responsable digital ; directeur ou responsable marketing, commercial, distribution, qualit, relation client ; directeur des systmes d'information ; directeur ou responsable de l'innovation ; directeur des achats ; directeur ou responsable RH.

Ces 150 responsables reprsentent, a minima, 108 organisations distinctes (tous les rpondants n'ayant pas identifi nommment leur organisation). Le dtail de l'chantillon (secteur d'activit, taille d'organisations, fonction des rpondants) est prsent au chapitre 2.

syNthseBaROmtRe de la tRaNsFORmatiON digitale1

2015 aura t marque par de profonds bouleversements des modles conomiques, et des nouveaux entrants aux approches trs disruptives. 2016 devrait tre lanne du ralisme. l'heure n'est plus aux incantations stratgiques, mais bien la mise en uvre de nouveaux modles oprationnels, conciliant l'intgration de technologies de nouvelle gnration, le dveloppement de partenariats avec de jeunes acteurs du digital et une meilleure collaboration entre les diffrentes entits de lentreprise. au service des clients, des collaborateurs et des partenaires.

par pierre Kalfon, Partner, Transformation Digitale, CSC

EN 2016, RALISME ET pRAGMATISME au seRViCe du BON mix-digital

tRaNsFORmatiON digitale

8

Cette dition 2016 du Baromtre de la transformation digitale

voit merger trois matres-mots : louverture (des processus et des systmes d'information) ; lalignement (des organisations sur des objectifs ralistes et transversaux) ; la recherche (d'opportunits de dveloppement et de relais de croissance). le Baromtre salue galement larrive sur le devant de la scne des CdO (chief digital officers), qui contribuent essaimer une "culture digitale" dans l'ensemble de l'entreprise et plus seulement vis--vis des clients. Ces CdO favorisent l'mergence du mix-digital idoine pour chaque organisation.

uN impaCt du digital suR l'eNsemBle des seCteuRs d'aCtiVitL'ONG bayes Impact et ses algorithmes va-t-elle radicalement transformer la lutte contre le chmage ? Les blockchains seront-elles les nouveaux modes d'changes financiers de de-main ? blablacar, Airbnb et uber parviendront-ils imposer un nouveau modle conomique fond sur l'exploitation d'actifs communau-taires ? Trois exemples parmi d'autres qui il-

lustrent les changements profonds que le digi-tal fait subir aux modles conomiques tablis. Trois exemples auxquels les organisations dites "traditionnelles" (les "Empires" comme les qua-lifient les "barbares") font dsormais face.

John Cryan, patron de la Deutsche bank, annonait dbut 2016 au Forum conomique de Davos que, "dans dix ans, l'argent liquide aurait disparu". Insistant sur la ncessit pour les institutions financires d'anticiper et de s'adapter. De manire progressive. Notre en-qute, conduite entre novembre et dcembre 2015 auprs de 150 dirigeants et responsables de l'ensemble des fonctions des organisa-tions franaises, toutes tailles et tous secteurs d'activit confondus, illustre valablement ces propos.

premier enseignement de ce baromtre 2016.: le digital est dsormais partout. 93% de nos rpondants considrent son impact comme important voire trs important pour deux-tiers d'entre eux sur leur secteur d'activit. C'est cinq points de plus qu'en 2015. Tous les secteurs d'activit sont concerns, et plus seu-lement ceux dont l'activit principale est de faire face aux clients. production, exploitation, maintenance et oprations font dsormais jeu gal avec commerce et distribution ! Et le ph-nomne de rupture numrique constat en 2015 se confirme pour prs de 9 rpondants sur 10. Rupture confirme pour 47% d'entre eux (c'tait nanmoins 57% en 2015). Ou rup-ture d'ici deux ans pour 40% (vs 29% en 2015). une forme de regain d'optimisme corrl l'chec de l'entre de certains pure players sur les marchs des "Empires" historiques.

eN CONsidRaNt le digital COmme uNe OppORtuNit, et NON COmme uN seul FaCteuR de RisQue, les eNtRepRises s'attaCheNt dsORmais dCliNeR FiNemeNt leuR stRatgie au NiVeau de leuR mOdle OpRatiONNel, aVeC pRagmatisme et Ralisme. ORganiSaTiOn, pROCeSSuS, SySTMeS D'infORMaTiOn, CulTuRe inTeRne : TOuTeS CeS COMpOSanTeS SOnT pROgReSSiveMenT RinvenTeS, pOuR Se MeTTRe au SeRviCe De la STRaTgie DigiTale De lenTRepRiSe. Mieux fORMule, CeTTe STRaTgie DigiTale eST, CeRTeS pluS DfenSive, MaiS SuRTOuT pluS RaliSTe. en 2016 (enfin.!), la STRaTgie DigiTale inTgRe SySTMaTiqueMenT la CapaCiT Relle De MiSe en uvRe De CeS vOluTiOnS SuR le TeRRain !

9BAROMTRE dE lA TRAnsfORMATiOn digiTAlE 2016 |

Ce constat a un corollaire..: la perception des com-posantes du changement digital fondamentalement bouleverss par les per-ces numriques volue.