Avalanche de Chamonix

download Avalanche de Chamonix

of 77

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of Avalanche de Chamonix

  • MINISTRE DE LAMNAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LENVIRONNEMENT

    INSPECTION GNRALE DE L'ENVIRONNEMENT

    le 9 octobre 2000

    Affaire n IGE 00 002

    Retour dexprience sur lavalanche du 9 fvrier 1999 Montroc

    commune de Chamonixaprs la phase contradictoire

    par

    Bernard GLASSPhilippe HUET

    ingnieurs gnraux du gnie rural, des eaux et des fortsmembres de linspection gnrale de lenvironnement

    et

    Marcel RATRaymond TORDJEMAN

    ingnieurs gnraux des ponts et chaussesmembres du conseil gnral des ponts et chausses

  • Rpublique Franaise

    M I N I S T E R E D EL'AMENAGEMENT DU TERRITOIREET DE L'ENVIRONNEMENT

    Paris, le 09 octobre 2000

    INSPECTION GENERALE DE LENVIRONNEMENTle chef du service

    Note pourMadame la ministre de lamnagement du territoire et de

    lenvironnement

    Objet : retour dexprience sur lavalanche du 9 fvrier Montroc, commune de ChamonixAffaire n IGE/00/002

    Par lettre du 17 aot 1999, vous avez bien voulu demander la missiondinspection spcialise de lenvironnement (devenue depuis linspection gnrale delenvironnement) de mettre en place une mission de retour dexprience suite la crueavalancheuse survenue en fvrier 1999 et, en particulier, lavalanche de Montroc du 9fvrier sur la commune de Chamonix.

    Le rapport a t ralis par Bernard Glass et Philippe Huet IGREF membre delIGE et Marcel Rat et Raymond Tordjman IG PC membre du CG PC avec lassistancede G. Brugnot.

    La mission a expos ses premires investigations le 8 dcembre 1999 aux servicesdconcentrs alpins et la DPPR et a prsent la DPPR et votre cabinet son rapportdtape en fvrier 2000. Elle a ensuite suscit un sminaire international Alpin deretour dexprience. Cest en effet tout lArc Alpin qui a t concern par la criseavalancheuse de fvrier 1999. En mai 2000 une runion avec la DPPR, le CEMAGREFet le dlgu RTM a permis un change de vue sur les mesures proposes par la mission.

    Jai souhait soumettre leurs conclusions une dmarche contradictoire avec lesautorits locales qui a permis la mission de prciser ses conclusions. Cette dmarchequi constituait une premire pour lIGE sest dans ce cas rvle un peu plus longue queprvue. Lannexe 11 explicite les ractions qui ont t prises en compte et celle que lamission na pas jug possibles dintgrer. Nous avons dcid qua lavenir nousutiliserions plus largement cette procdure contradictoire et que nous en informerionsdemble les autorits locales. Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le rapportdfinitif de la mission.

    En France, les dispositifs de prvention, notamment les ouvrages, ont globalementbien fonctionn, mais ont trouv leurs limites Montroc. La mission prsente en

  • Retour dexprience de lavalanche de Montroc

    conclusions la synthse de ses propositions (chapitre V partir de la page 32). Pour mapart je note quelques points forts de portes nationales :

    Les moyens consacrer aux PPR en zones difficiles (notamment en montagne)doivent tres nettement suprieurs la moyenne franaise et que les objectifsquantitatifs doivent prendre en compte la forte spcificit des milieux et desenjeux.

    LEtat qui a un rle essentiel en matire de prvention doit veiller, dans lerespect des responsabilits communales, la cohrence de la chane deprvention et mettre en place un dispositif de contrle.

    Le service RTM qui est un service de lONF mis disposition des prfets ausein des DDAF doit tre plus clairement reconnu y compris dans son pilotage.Le dlgu au risques majeur DPPR doit tre associ sa tutelle et ce faisantcomplter son financement.

    Lactualisation de la mission Saunier portant sur la scurit des stations enmontagne et mis en place en 1971 est ncessaire dans le cadre dun travailcommun administration, lus, professionnels.

    La mission prconise galement des mesures locales comme le rexamen descouloirs sensibles (elle prcise la dmarche adopter), la mise en rvision du PPR deChamonix et la mise en uvre dun programme progressif de rvision des PPR desAlpes du Nord.

    Je vous propose quaprs une premire diffusion dont le plan figure dans lerapport, celui-ci soit public, notamment par la mise en ligne sur le site du ministre.

    J L Laurent

    chef du service

  • Proposition de plan de diffusion

    Nombre dexemplaires

    ! Madame la Ministre de lamnagement du territoire et de lenvironnement 1! Monsieur le directeur du cabinet 1! Monsieur le directeur de la prvention des pollutions et des risques 3! Monsieur le directeur des tudes conomiques et de lvaluation environnementale 1! Monsieur le directeur gnral de lurbanisme, de lhabitat et de la construction 1! Monsieur le directeur de lespace rural et de la fort 1! Monsieur le directeur de la dfense et de la scurit civile 1! Monsieur le prfet de Haute Savoie 2! Monsieur le maire de Chamonix 1! Monsieur le DDE de la Haute Savoie 1! Monsieur le DDAF de la Haute Savoie 1! Monsieur le DIREN Rhone Alpes 1! Monsieur le directeur gnral de lONF 1! Monsieur le directeur gnral du CEMAGREF 1! Monsieur le prsident de METEO-FRANCE 1! Monsieur le dlgu national aux actions RTM 1! Monsieur le chef du service RTM Haute Savoie 1! Monsieur le vice prsident du CG PC 1! Monsieur le vice prsident du CG GREF 1! Monsieur le vice prsident du CG Mines 1! Monsieur le chef de linspection gnrale de lenvironnement 2! Messieurs Glass, Huet, Rat, Tordjeman 4! Monsieur Brugnot 1! Monsieur Carlotti CG GREF 1! Monsieur Quatre CG PC 1! documentation IGE 5! documentation DGFAI 1

  • Retour dexprience de lavalanche de Montroc

  • Affaire n : I.G.E. 00/002 C.G.P.C. n 1999/0983-01

    Objet : Retour dexprience Avalanche de Montroc Commune de Chamonix

    principalesrecommandations

    responsables de lamise oeuvre de cesrecommandations

    orientations du ministre orientations finales observations

    -----Voici la page 34 du rapport-----------

  • 1

    SOMMAIRE

    Avertissement 3

    Prambule : objet et droulement de la mission 4

    I. Analyse de lvnement nivo-mtorologique 8

    I.1 Description mtorologique 8

    I.2 Activit avalancheuse 8

    I.3 Avalanche de Montroc 9

    I.4 Avalanches dans les Alpes franaises 10

    I.5 Prvision nivo-mtorologique 10

    II. Modalits de prise en compte des risques davalanche naturelle danslamnagement du territoire 11

    II.1 Rappel des procdures 11

    II.2 Succession des documents Chamonix 11

    II.3 Examen des PPR 13

    II.4 Enseignements et propositions 15

    II.4.1 connaissance du phnomne 15

    II.4.2 utilisation de la modlisation et de dmarches normatives pourles cartes dalas 17

    II.4.3 Dispositions constructives 17

    II.4.4 Rvision des PPR 18

    III. Larticulation du dispositif prvention crise - post-crise 21

    III.1 De lalerte lvacuation 21

    III.2 La scurit des itinraires 24

    III.2.1 la fermeture 24

    III.2.2 le PIDA 24

    III.2.3 les itinraires dvacuation 25

  • Retour dexprience de lavalanche de Montroc

    2

    III.3. Les premiers enseignements de la post-crise 25

    IV. Comparaison avec les pays europens 28

    IV.1 Les vnements avalancheux de lArc alpin (hiver 98/99) 28

    IV.2 Les politiques de prvention dans lArc alpin 29

    IV.3 Enseignements possibles pour la France 31

    V. Synthse des propositions 33

    Annexes 36

    1. lettre de mission 37

    2. liste des personnes rencontres 42

    3. liste des documents consults 43

    4. rapport dtape 45

    5. procdures de prise en compte des risques naturels 50

    6. analyse des rapports dexpertise 55

    7. information prventive 59

    8. approche des marges de scurit 61

    9. note sur lexpropriation 62

    10. liste des constructions atteintes 64

    11. procdure contradictoire 68

  • Retour dexprience de lavalanche de Montroc

    3

    Avertissement

    Ce rapport rsulte de la commande de Mme. la ministre de lamnagement du territoire et delenvironnement par lettre du 17 aot 1999. Les ingnieurs gnraux dsigns pour conduirecette mission ont centr leurs investigations sur les composantes de la prvention du risquedavalanche en suivant strictement la commande ministrielle et les attributions de laministre charge de lenvironnement. La gestion de la crise proprement dite na pas tvalue. Le rapport porte donc spcifiquement sur le volet prvention du retourdexprience.

    Toutefois, sagissant de la gestion de la crise, limportance des mesures prises na paschapp la mission. Ainsi :

    le maire de Chamonix avait fait vacuer, dans la journe prcdant le sinistre, et le 9fvrier, jusqu' la catastrophe, au moins 40 personnes des zones menaces, Montroc,20 personnes ont t sauves dans des conditions mtorologiques et de risquesextrmes.

    la mobilisation de la cellule de crise et des services concerns a dur trois semainespendant toute la priode de crise avalancheuse se traduisant notamment par 319interventions du service local RTM, par 30 heures de vols dhlicoptre, par la gestionactive de la scurit routire etc.

    Comme dans toute dmarche de retour dexprience lobjectif est de dgager lesenseignements partir de lexamen du fonctionnement du systme en privilgiant, dans lecas despce le volet prvention de la chane scuritaire.

    Cependant, mme dans le domaine de la prvention, la mission na pas se substituer auxautorits oprationnelles qui sont responsables des amliorations et des complments dudispositif en place. Par exemple, le cadrage scientifique et technique pour redfinir lezonage avalanche des PPR relve dune investigation lourde et progressive que lamission recommande dengager rapidement sous limpulsion de la DPPR en proposantquelques pistes ; elle demande aussi, de mener en parallle, la rdaction dun guidemthodologique et la dfinition dune exprimentation.

    Le prsent rapport rasse