Armoiries : « De gueules   la croix de vair » Ce sont les armes qu'une tradition...

download Armoiries : « De gueules   la croix de vair » Ce sont les armes qu'une tradition constante attribue   Bailleul. « De gueules » traduit la couleur rouge

of 21

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    104
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Armoiries : « De gueules   la croix de vair » Ce sont les armes qu'une tradition...

  • Page 1
  • Page 2
  • Page 3
  • Armoiries : De gueules la croix de vair Ce sont les armes qu'une tradition constante attribue Bailleul. De gueules traduit la couleur rouge et rappelle la couleur du drap de laine fabriqu Bailleul du XIIme au XVIme sicle. Le vair est la fourrure de lcureuil petit gris, cette mme four- rure qui chaussait le petit pied de Cendrillon lorsquelle schappait au bal ! Je suis heureuse de vous prsenter cette ville, si diffrente des villes que je vous ai dj fait visiter Cest la ville du Nord par excellence, la ville flamande dans toute sa beaut et sa particularit; Et dabord, ne croyez jamais quelquun qui vous dit que le Nord est triste, et quil ny a rien y voir ! Cest une rgion accueillante, et qui regorge de beauts et de curiosits de toutes sortes. Abordez-la avec une curiosit aiguise, elle a des merveilles vous offrir !
  • Page 4
  • Vous le voyez : les villes du Nord de la France nous offrent une archi- tecture et une beaut totalement diffrentes de ce que nous avons lhabitude de voir !
  • Page 5
  • La ville recle bien des trsors, que je nai pas le temps d explorer cette fois- ci. Dtruite 98% lors de la Premire Guerre Mondiale, elle renat dans un style no-flamand l'instar des villes telle Ypres et Bruges, ce qui lui confre un charme indniable.
  • Page 6
  • Cet difice symbole des liberts communales a t difi au XIIme sicle. Le beffroi qui devait tre en bois l'origine, a t rebti en pierres. Plusieurs fois dtruit par suite de guerres ou d'incendie, il a toujours t reconstruit dans le mme style. La dernire construction date de 1932 par l'architecte Louis-Marie Cordonnier. A la base du beffroi se trouve la salle gothique. Cette ancienne salle des gardes date du XIIIme sicle et est classe au titre des Monuments historiques depuis le 11 dcembre 1922. Son plafond est form de quatre votes, soutenues par un pilier en grs au centre de la pice. Ses murs mesurent environ 1,20 m d'paisseur. Le beffroi culmine 62m et est coiff d'un clocher bulbe au sommet duquel la sirne Mlusine veille sur la ville. Il abrite le bureau du maire et le carillon qu'on entendit pour la premire fois en 1777. Aprs la destruction du beffroi lors de la premire guerre mondiale, une seule cloche fut retrouve intacte. Elle se trouve aujourd'hui dans l'escalier d'honneur de la mairie. Le carillon compte 35 cloches pour un poids total de 5193 kilos. Le systme de ritournelles comporte un tambour de 1,20m de long, 1m de diamtre perc de 7200 trous.
  • Page 7
  • Page 8
  • Eglise Saint Vaast - Bailleul L'glise Saint-Vaast de Bailleul a t construite en 1932. De style "romano-byzantin", style apparu au XIXme sicle s'inspirant du style byzantin qui se caractrise par des coupoles et l'usage de briques. L'glise contient les sculptures des 4 vanglistes au niveau du chur, l'autel et la chaire ont galement t sculpts par Camille Debert, artiste originaire de Bailleul. Vous pourrez galement dcouvrir le chemin de croix dont les dessins sont l'uvre de Charles Hollart, dont les travaux ornent de nombreuses autres glises. Vous pourrez aussi dcouvrir une collection de 23 vitraux qui vous raconteront l'histoire de la ville de Bailleul et celle des personnages importants qui ont jou un rle dans cette histoire. Un monument visiter pour son architecture et pour en savoir plus sur l'histoire de la ville, ce que malheureusement nous navons pas eu le temps de faire Mais il faut bien vous laisser quelque chose dcouvrir par vous-mme !
  • Page 9
  • Page 10
  • Page 11
  • Quelles fes, quels lutins, quels farfadets habitent ces maisons ? Elles me paraissent enchantes
  • Page 12
  • Le monument aux Franais, monument aux morts des dernires guerres, sous forme d'une ruine symbolisant le socle du beffroi et ce qui restait de l'glise Saint-Waast aprs la destruction de 1918. Il se situe sur l'ancien site de l'glise Saint-Amand. Je nai pas pour habitude de vous prsenter les monuments aux morts. Mais celui-ci ma paru vraiment typique et vocateur. Le Nord, rgion plusieurs fois martyre, mrite bien de voir ses hros honors, et leur mmoire perptue
  • Page 13
  • Page 14
  • Originalit de larchitecture, partout respecte dans la ville.
  • Page 15
  • Page 16
  • Briques rouges, tuiles rouges Cela donne une grande chaleur lambiance de la ville.
  • Page 17
  • Page 18
  • Je ne puis terminer sans vous parler de la dentelle de Bailleul, une trs ancienne tradition qui fit vivre des gnrations de femmes! Pour excuter leur travail minutieux, outre leur habilit, les dentellires n'ont que peu d'accessoires. Leur coussin, (keusche, kusse ou carreau) sur lequel elles forment leur dentelle, carr, concave de crin d'environ 45 cm de ct recouvert d'une toile de lin pos sur un support de bois. Inclin, sous le support, un petit tiroir latral permet d'entreposer les fuseaux et un autre petit tiroir l'arrire reoit la bande de dentelle acheve. Une petite rallonge s'embote aux extrmits du carreau. Pour fabriquer le tissu, la dentellire se sert d'un modle en papier (perka-ment) qu'elle fixe sur le carreau avec quelques pingles. Elle fixe ensuite l'extrmit des fils des fuseaux sur le modle avec des pingles, une une jusqu' ce qu'elle ait le nombre de fils ncessaire son ouvrage. Les pices les plus belles pouvaient ncessiter jusqu' 800 fuseaux !
  • Page 19
  • Lcole de Dentelle de Bailleul compte plus de 150 lves venant de toute la rgion.
  • Page 20
  • Les dentellires qui passaient de longues heures leur ouvrage se plaaient traditionnellement derrire la fentre de la pice de "devant" qui faisait face la rue, dont le spectacle distrayait l'ouvrire. Par beau temps elles s'asseyaient sur le pas de la porte, le carreau pos sur les genoux ou plus gnralement pos sur un trteau, le stanntje. Le travail de la dentelle est fatigant pour les yeux, une raison de plus de se tenir la lumire et le soir venu, lorsque l'obscurit tombait, la dentellire qui travaillait la bougie, ne manquait jamais de la poser devant un globe rempli d'eau qui amplifiait la lumire.
  • Page 21
  • Nous devons repartir La visite a t trop brve ! Jespre que nous aurons la possibilit de revenir Alors, AU REVOIR, BAILLEUL !!!
  • Page 22
  • Photos : Yvonne Texte : Jacky. Documentation : Internet Musique : Danse slave n 8, par Vaclav Neumann Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Jacky.questel@gmail.com http://jackydubearn.over-blog.com/ Site : http://www.jackydubearn.fr/http://www.jackydubearn.fr/