ANATOMIE – Morphologie du squelette axial .ANATOMIE – Morphologie du squelette axial rachidien

download ANATOMIE – Morphologie du squelette axial .ANATOMIE – Morphologie du squelette axial rachidien

of 28

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of ANATOMIE – Morphologie du squelette axial .ANATOMIE – Morphologie du squelette axial rachidien

  • ANATOMIE Morphologie du squelette axial rachidien

    12 octobre 2015POUILLY Nakya L2CR : Clmentine PayrastreAnatomiePr Nazarian28 pages

    Morphologie du squelette axial rachidien

    1/28

    PlanA.La jonction crnio-rachidiene

    I. Le squelette cphalique II. L'articulation crnio-rachidiene III. L'atlas (C1) IV. L'articulation atlanto-axodienne

    B.Le rachis I. Structure gnrale de la colonne vertbrale II. Les vertbres

    C.Les articulations de la colonne vertbrale I. Les articulations intervertbrales II. Les articulations intersomatiques III. Le disque intervertbral IV. Les ligaments longitudinaux V. Les articulations interapophysaires VI. Les ligaments distance. Segment mobile intervertbral

    D.L'architecture du rachis I. Les courbures II. Amplitude des courbures sagittales et morphotypes rachidiens III. Le systme canalaire intrarachidien IV. La mobilit rachidienne V. La mobilit rgionale

    E.La jonction du tronc avec les membres infrieurs I. La 5e vertbre lombaire II. L'articulation L3-S1 III. Le sacrum IV. Les articulations sacro-iliaques V. L'os coxal VI. L'articulation coxo-fmorale : la hanche

    F.Bases anatomiques de l'valuation de l'quilibre sagittal du rachis I. Le processus de verticalisation II. Anatomie relative aux paramtres sagittaux III. Le passage de la position debout la position assise IV. Corrlations statistiques

  • ANATOMIE Morphologie du squelette axial rachidien

    Introduction

    Les segments corporels impliqus dans la station rige sont : la tte, le cou, le tronc, et les membres infrieurs.

    Ils contiennent un squelette osseux polyarticul (avec la colonne vertbrale qui est un pilier central), constituant des leviers sur lesquels vont sinsrer les muscles pour en assurer soit la fixit soit lamobilit

    Les lments de cette chane polyarticul (ostoarticulaire) sont de hauten bas: le crne, l'articulation occipito-atlantodienne (entre le crne etl'atlas), l'atlas, l'axis, le rachis cervical infrieur, le rachis thoracique, lerachis lombaire, le sacrum, les articulations sacro-iliaques, les os coxaux,les articulations coxo-fmorales.

    A.La jonction crnio-rachidiene

    I. Le squelette cphalique

    Il est form d'un ovode grosse extrmit postrieure qui est lecrne (neurocrne) auquel est appendu le squelette facial(splanchnocrne)

    Il est articul avec les masses latrales de l'atlas (1 vertbrecervicale) par les condyles occipitaux.

    II. L'articulation crnio-rachidienne : l'articulation occipito-atlantodienne

    Elle se ralise entre l'os occipital et l'atlas. C'est une articulation de type synoviale et c'est une doublearticulation condylienne concordante, c'est--dire avec un fonctionnement synchrone et des courburesde surfaces articulaires se correspondant parfaitement.

    Elle effectue principalement la Flexion/Extension, autour d'un axe transversal situ en arrire du centrede gravit (centre de masse) de la tte d'o l'importance des muscles de la nuque (+++) pour redresser latte et permettre l'horizontalit du regard.

    2/28

  • ANATOMIE Morphologie du squelette axial rachidien

    III. L'atlas (C1)

    L'Atlas soutient la tte qui repose dessus par les condyles de l'occipital (s'articulant avec la partie suprieure dela face latrale de la tte) et elle s'appuie sur ce qu'on appelle les masses latrales (qui sont deux empreintescartilagineuses en forme de semelles de chaussure (n2 sur le schma) ). Ces masses latrales sont deuxmassifs osseux portant une face articulaire en haut qui s'articule avec le condyle de l'occipital et en bas avec lasurface articulaire de l'axis.

    On lui dcrit : un arc antrieur (1), un arc postrieur (5), et deux masses latrales , l'ensemble va circonscrireun foramen dans lequel se trouve d'avant en arrire :

    le processus odontode de l'axis (C2), qui est l'axe dumouvement de rotation entre l'atlas et l'axis.

    En arrire il y a le ligament ( qui est aussi une surfacearticulaire ) transverse tendu entre les masses latrales del'atlas et empchant la dislocation antrieur de l'atlas lors de laflexion force par rapport a l'axis (c'est a dire lorsque l'onpenche la tte en avant, c'est donc un frein).

    le systme nerveux et ses enveloppes.

    Sur le schma on peut voir de chaque cot deux processustransverses qui sont perfors et qui laissent donc passer l'artrevertbrale qui va ensuite contourner la masse latrale par larrire.

    3/28

  • ANATOMIE Morphologie du squelette axial rachidien

    IV. L'articulation atlanto-axodienne

    Elle se situe entre l'Atlas (C1) et l'Axis (C2) et permetprincipalement la rotation de l'Atlas autour de l'axe odontodien(constitu par l'avant de l'axis) (40 45 vers la droite et vers lagauche)

    Cette articulation ralise aussi une Flexion/Extension faible.

    Sa cohsion et sa stabilit sont assures par les ligaments :occipito-atlantodiens, occipito-axodiens et atlanto-axodiens.

    => On appelle jonction crnio-rachidiene l'ensemble osto-articulaire constitu par l'occipital, l'articulationoccipoto-atlantodienne, l'atlas et l'articulation atlanto-axodienne (C1-C2).

    L'architecture de cette partie de la colonne vertbrale est importante car on a un passage entre un systme 2colonnes (qui est le systme entre l'occipital et l'atlas) en un systme 3 colonnes qui va se poursuivre ensuitetout le long de la colonne vertbrale jusqu'au sacrum.

    Le poids est transmis par les masses latrales de l'atlas de chaque ct , il est transmis l'axis et se rpartit :

    en avant vers le corps vertbral

    en arrire vers les colonnettes interapophysaires.

    A ce niveau va se raliser la conversion d'un systme avec un transfert des forces d'un systme 2 piliers sur un systme 3 piliers qu'on va retrouver sur toute la hauteur de la colonne vertbrale.

    4/28

  • ANATOMIE Morphologie du squelette axial rachidien

    B.Le rachis

    I. Structure gnrale de la colonne vertbrale

    La colonne vertbrale comporte sur le plan osseux :

    24 vertbres mobiles :

    7 cervicales : C1 (atlas), C2 (axis) + rachis cervicalinfrieur (C3 C7)12 thoraciques (T1 T12)5 Lombaires (L1 L5)

    5 vertbres sacres fusionnes (S1 S5) : Sacrum

    3 5 vertbres coccygiennes plus ou moins fusionnes : le coccyx ( partie caudale en rpression )

    => L'ensemble sacro-coccygien appartient au squelette pelvien mais aussi la colonne vertbrale.

    II. Les vertbres

    a) Caractres communs aux vertbres C3 L5 (vertbres sub-axiales)

    Un corps vertbral de forme et de taille variable en fonction du niveau.

    Derrire, deux colonnes articulaires (facettes suprieure et infrieure).

    Ce sont les trois formations lmentaires des piliers. Ils sont relis pour former le trou vertbral, form par la prsence de :

    Deux pdicules (en 2 sur le Figure B, se sont des ponts osseux) qui runissent le corps vertbral aux colonnettes articulaires.

    Une lame vertbrale runissant les colonnettes articulaires en arrire.

    On appelle arc postrieur (ou arc neural car il coiffe en arrire le systme nerveux qui se trouve dans le foramen ) l'ensemble form des deux pdicules, des deux colonnettes apophysaires et de la lame.

    Sur ces lments viennent se brancher des processus :

    5/28

  • ANATOMIE Morphologie du squelette axial rachidien

    3 processus (ou apophyse) pour les insertions musculaires, ils vont jouer le rle de levier. :

    2 processus transverses (cervical et thoracique) ou costiformes (reliquats de cotes)(lombaire). Cette diffrence de processus est d'origine embryologique.

    Un processus pineux. C'est le seul lment vraiment palpable de la colonne vertbrale (repreimportant, sa palpation fait partie de l'examen du rachis, par exemple lors d'une fracture, permetde voir le bon alignement de la colonnes vertbrale)

    b) Caractres distinctifs des vertbres C3-L5 : la taille et la forme

    La taille des vertbres augmente progressivement et harmonieusement de haut en bas traduisant l'augmentationprogressive, du haut vers le bas de la charge axiale applique. La force qui s'y appuie est de plus en plusimportante au fur et mesure que l'on descend.

    La forme des vertbres est diffrente en fonction du domaine de la colonne vertbrale considr.

    6/28

  • ANATOMIE Morphologie du squelette axial rachidien

    1 - Structure d'une vertbre cervicale type (atlas et axis sont a part, se sont des vertbres charnires)

    Le corps vertbral est paralllpipdique, il se relve par une formation particulire sur le cotappele uncus (le crochet qui remonte vers le haut , oblique et trs petit).Le trou vertbral est triangulaire.Les processus transverses sont bituberculs (sauf C7 ou le tubercule antrieur est rduit =>instantan)Il y a un trou transversaire qui est le lieu de passage des vaisseaux vertbraux (artre vertbrale quimonte).Le processus pineux (il a deux tubercules) est bifide et horizontal (sauf en C7 o il est unique ,monotubercul).

    2 Structure d'une vertbre thoracique type

    Le corps vertbral est hmicylindrique portant des facettes costales en haut et en bas dans sa partiepostrieure destin aux ttes costales.Le trou vertbral est arrondi.Des processus transverses sont obliques en dehors et en arrire et ils ont une facette costale destinsaux tubercules costaux.Le processus pineux est oblique en arrire et en bas. Cette obliquit est maximale au milieu de lacourbure thoracique (T6, T7, T8), l ou les muscles tirent le plus fort. C'est l o le processus est le pluslong cause de forces de traction importantes vers le bas.

    7/28

  • ANATOMIE Morphologie du squelette axial rachidien

    Articulation costo-vertbrale en vue suprieure :

    1. tte costale2. Vertbre3. Articulation costo-vertbrale4. Articu