Analyse stratégique

download Analyse stratégique

of 24

  • date post

    22-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Pour rendre le travail du Conseil canadien pour l’Afrique plus efficace, il est important que les membres aient un aperçu plus net des motivations de l’organisation pancanadienne. L’analyse stratégique qui suit participe à cette mise au claire de l’orientation que l’organisation pourrait envisager afin d’établir une ligne directrice et des objectifs plus concrets. Cette analyse nous a amené à poser des indicateurs permettant d’illustrer d’attractivité relative des différents pays du continent africain pour le Canada et d’en faire ressortir davantage huit sur les 54. Ces choix ont été motivés par des classements obtenus suite aux calculs des différents indicateurs selon un barème établit subjectivement et selon une logique de représentativité des quatre grands axes géographiques (nord, sud, est, ouest). Les pays qui semblent montré le plus d’avantages sont l’Afrique du Sud, le Botswana, le Ghana, le Nigéria, le Kenya, le Rwanda, le Maroc et la Tunisie.

Transcript of Analyse stratégique

  • 3CCAfricafrique10

    yearsans

    Canadian Council on AfricaConseil Canadien pour lAfrique

    Analyse StratgiqueLe Canada en Afrique

    Fannie Paiement, Conseil Canadien pour lAfrique

  • 2CONTENUIntroduction 3

    Calcul des indicateurs 4

    Pays 5

    Afrique du Sud 5

    Botswana 7

    Ghana 9

    Nigria 11

    Kenya 14

    Rwanda 16

    Maroc 18

    Tunisie 20

    Conclusion 22

    Biographie 23

    Annexes 23

    Annexe 1: Choix de pays par regroupement rgional

    Annexe 2: Rsultats

    Annexe 3: Indicateur de gouvernance

    Annexe 4: Indicateur conomique

    Annexe 5: Indicateur de la facilit de faire des affaries

  • 3IntroductionPour rendre le travail du Conseil canadien pour lAfrique plus efficace, il est important que les membres aient un aperu plus net des motivations de lorganisation pancanadienne. Lanalyse stratgique qui suit participe cette mise au claire de lorientation que lorganisation pourrait envisager afin dtablir une ligne directrice et des objectifs plus concrets. Cette analyse nous a amen poser des indicateurs permettant dillustrer dattractivit relative des diffrents pays du continent africain pour le Canada et den faire ressortir davantage huit sur les 54. Ces choix ont t motivs par des classements obtenus suite aux calculs des diffrents indicateurs selon un barme tablit subjectivement et selon une logique de reprsentativit des quatre grands axes gographiques (nord, sud, est, ouest). Les pays qui semblent montr le plus davantages sont lAfrique du Sud, le Botswana, le Ghana, le Nigria, le Kenya, le Rwanda, le Maroc et la Tunisie.

    Ghana

    Botswana

    Kenya

    Nigeria

    Burundi

    Afrique du Sud

    Maroc

    Tunisie

    Situation Gographique

  • 4Calcul des indicateursLes diffrentes donnes utilises comme indicateurs dattraction des pays africains proviennent des banques de donnes les plus rcentes trouves et dorganisations officielles, en particulier de la Banque mondiale, des Nations Unies, de lorganisation de coopration et de dveloppement conomiques (OCDE) et du ministre des affaires trangres et du commerce international (MAECI).

    Les diffrents indicateurs retenus ont t classifi selon trois axes, soit la gouvernance, leffervescence de lconomie et la facilit de faire des affaires. La dlivrance des points accords pour chacun de ces axes sest effectue subjectivement alors que la base du raisonnement sest appuye sur limportance des points qui sont pris en considration par les entrepreneurs lorsquils veulent stablir quelque part. Ainsi, la gouvernance recueille 22 points, leffervescence conomique 40 points et la facilit de faire des affaires 81 points.

    Premirement, pour ce qui de la gouvernance, cet indicateur a regroup lindice de corruption tabli par la CPI (10 pts) ainsi que les indices de la Banque mondiale de stabilit politique et dabsence de violence (5 pts), defficacit du gouvernement (5 pts), et enfin celui de scurit (2 pts) tabli par les Nations Unies. Pour arriver dterminer le pointage de chaque pays par rapport lensemble des pays africain, chaque note donne au pays avait comme cote comparative la valeur la plus haute enregistre parmi les pays dAfrique. Ainsi, le pays qui avait la plus haute note recevait tous les points, tandis que les autres taient majores selon la rgle de trois.

    Deuximement, leffervescence de lconomie a regroup sept indicateurs manifestant la puissance conomique des pays, soit le PIB par habitant en 2011 (8 pts), la croissance du PIB entre 2003 et 2011 (4 pts), le flux entrant dIDE en 2011 (8 pts), la croissance du flux entrant dIDE entre 2007 et 2011 (4 pts), les exportations totales en 2011 (8 pts), la croissance des exportations entre 2007 et 2011 (4 pts) et la balance commerciale de 2011 (4 pts). Le pointage de ces indicateurs a t dtermin selon le mme processus expliqu plus haut. Cest la valeur la plus haute enregistre qui a servi de valeur comparative et la rgle de trois tablir le pointage sur le nombre de points dtermin subjectivement.

    Troisimement, cest lindice de la facilit de faire des affaires qui a recueilli le plus de points puisquil regroupe davantage dindices et logiquement ce sont eux qui attirent le plus dattention auprs des entrepreneurs lorsque vient le moment de choisir un endroit o faire des affaires. Les indices recueillis dans cet axe proviennent majoritairement du rapport Doing Business de la Banque mondiale de 2012. Cet axe rassemble lindice de facilit de faire des affaires (15 pts), la prsence dambassade (10 pts), lindice de facilit de partir une entreprise (10 pts), lindice de la protection des investisseurs (10 pts), lindice de solidit des garanties juridiques ( 5pts), lindice de facilit avoir du crdit (5 pts), lindice de lexcution des contrats (5 pts), la prsence de bureaux commerciaux (3 pts), lindice de la taxation (3 pts), la cte de crdit (3 pts), lindice de rsolution de linsolvabilit (3 pts), le pourcentage des routes paves (2 pts) et la langue officielle (2 pts). Le pointage pour cet axe a t dtermin dune tout autre faon que les deux premiers. Lutilisation dune valeur de comparaison ntant pas possible, des intervalles de pointages ont t dtermins. En effet, comme les donnes par pays correspondaient un rang mondial, des points ont t allous selon le nombre de points accord lindice et lintervalle dans lequel le rang du pays se trouvait. Exemple, lindice de facilit de faire des affaires recevait 15 points et donc 30 intervalles englobant 6 rangs ont t tablis, le premier recevant les maximums de 15 points, le second 14,5 points et ainsi de suite.

    Par la suite, il na fallu quadditionner la note dans les trois axes de chacun des pays pour dterminer les conomies les plus avantageuses. Lorientation plus claire quapportent ces indicateurs favorise une meilleure vue densemble du Continent africain et posent des balises plus prcises pour construire un cadre stratgique pour les prochaines missions du Conseil Canadien pour lAfrique.

  • 5Il est noter que bien que les Iles Maurices, les Seychelles et les Comores aient dmontr de meilleurs rsultats que la plupart des pays dAfrique de lest, les choix se sont arrts sur des pays continentaux, dans une logique dexpansion envisageable lors des missions.

    PaysAfrique du Sud

    En bref

    Depuis la fin de lapartheid, on peut affirmer que lAfrique du Sud na pas cess de surprendre quant la croissance de son conomie. Elle est parvenue intgrer son conomie dans les changes mondiaux, ce qui lui a permis aujourdhui de se qualifier parmi les BRICS. Effectivement, de par sa situation gographique et son dynamisme conomique, lAfrique du Sud est devenue une plaque tournante conomique et une porte dentre dans la rgion et sur le continent pour tout investisseur tranger. Ayant une conomie bien diversifie, un important secteur priv et un secteur financier trs dvelopp et bien supervis, lAfrique du Sud reprsente la premire conomie du continent qui attire bon nombre dinvestisseurs. Exportation et Dveloppement Canada (EDC) ritre ces mmes propos et soutient, en plus, que lAfrique du Sud est un pays plutt stable politiquement avec des institutions qui sont relativement solides et indpendantes, ce qui fait delle une destination de choix en matire dinvestissement pour les entreprises canadiennes, alors que son march prsente de bonnes occasions daffaires dans un vaste ventail de secteur qui correspondent aux capacits canadienne, notamment dans les secteurs des mines, de llectricit, des infrastructure, du transport ferroviaire, de laronautique, de lagriculture et de lindustrie lgre. Le Canada et lAfrique ont des relations commerciales dj bien tablies. On calcule que les investissements directs canadiens en Afrique du Sud slvent 1438 millions CAD et que le volume des importations en provenance du Canada en Afrique du Sud slve 682,86 millions CAD (EDC).

    Contexte politique et gouvernance

    Depuis la fin de lapartheid, le gouvernement de lAfrique du Sud a particip la mise en place dune dmocratie multipartite constitutionnelle stable qui se caractrise par des lections libres et quitables. Au pouvoir depuis 1994, le Congrs national africain (ANC) a fait de lAfrique du Sud un membre actif des principales institutions multilatrales et un acteur important du G20 et du G24, en plus dadhrer en avril 2011 aux BRICS. Par ailleurs, lAfrique du Sud affiche une bonne performance en matire de gouvernance, ce qui contribue la bonne image du march sud-africain et une perception positive quant au risque dy faire des affaires de la part des investisseurs trangers. En effet, lAfrique du Sud est caractrise par des institutions dmocratiques qui fonctionnent relativement bien, des mdias indpendants et dynamiques et le respect de ltat de droit, qui sont autant de facteurs assurant la paix et la stabilit dans le pays. De plus, son systme judiciaire est indpendant, alors que les normes de responsabilit et de transparence sont gnralement bien respectes. Selon les valuations de bonne gouvernance de la banque africaine de dveloppement (BAD), lAfrique du Sud se classe au 5e rang parmi les 53 pays dAfrique.

  • 6Contexte conomique et commercial

    La position de lAfrique du Sud en tant que locomotive conomique de lAfrique et la stabilit que lui confre dimportantes socits dtat rendent ce pays trs intressant pour les entreprises trangres. Malgr le recul de son conomie, les perspectives conomiques dinvestissements sont, somme toute, trs bonnes, puisque lconomie sud-africaine reste la plus dveloppe du continent africain. Ces deux dernires annes, lAfrique du Sud a enregistr un recul conomique sous leffet de la fragilit de lconomie mondiale, de la crise dans la zone euro et de quelques facteurs internes. Suite cette diminution de croissance, on a remarqu une perte de confiance des investisseurs rcemment en lconomie sud-africaine