Analyse abc

download Analyse abc

of 39

Embed Size (px)

Transcript of Analyse abc

  • 1. 1 A.U : 2011 2012 K Universit Cadi Ayyad Ecole Nationale des Sciences Appliques SAFI 5me anne Gnie des Procds et Matriaux Elabor par : Issmail ENNASSIRI Jawad EZZITOUNI Abdel Jalil BADAZ Jihad DARYF Logistique industrielle Encadr par : M. Said ELFEZAZI La mthode ABC (Activity Based Costing )

2. 2 Plan de lexpos Insuffisances de la comptabilit traditionnelle Approche ABC Mthodologie de mise en place de la mthode ABC Etude de cas : socit LEOL De lABC lABM Introduction Conclusion 3. 3 Introduction Outil de pilotage: Contrle de Gestion Organisation Performance -pilotage de la qualit -pilotage des ressources humaines -pilotage des cots: ABC -pilotage de lorganisation: Tableaux de bord -... -groupe dacteurs -systme dobjectifs multiples/contradictoires -environnement +large/+complexe/+incertain - -conomique -sociale -financire - Contexte 4. 4 Introduction Compta gnrale Dpenses et recettes classes par nature selon un plan de compte normalis. OBLIGATOIRE Compta analytique Dpenses et recettes classes par destination. PAS DOBLIGATION. Donc pas de cadre normalis. Direct Costing : Comparaison Charges variables et Charges fixes pour dterminer un seuil de rentabilit. Cot Marginal Cot Complet ABC (volution rcente de la comptabilit analytique) Plusieurs comptabilits analytiques Rappel 5. 5 Introduction Cot de revient : charges directes + charges indirectes Une charge est dite directe par rapport au cot du produit considr si son affectation est possible sans calcul conventionnel, grce un moyen de mesure effectivement disponible (compteur, chronomtre, pointage, ...). Charges indirectes: Les charges indirectes sont les charges qui sont impossible d'affecter sans faire des calculs intermdiaires pour dterminer le cot d'un bien ou d'un service. Rappel 6. 6 Insuffisances de la comptabilit traditionnelle Non-adaptation des mthodes traditionnelles avec les technologies avances, dans les domaines de: Production automatise Information Communication 7. 7 Insuffisances de la comptabilit traditionnelle Le calcul des cots bases sur le principe des centres danalyse ne correspond plus aux intrts actuels, au moins pour des raisons suivantes : La rpartition des certains charges indirectes (llectricit, la valeur des conversations tlphoniques,) ; Les centres danalyse en effectuant une diversit des tches dterminent limpossibilit de trouver un facteur explicatif satisfaisant ; 8. 8 Insuffisances de la comptabilit traditionnelle La double classification des charges en fonction de deux critres laffectibilit et la variabilit est de manire gale conventionnelle ; La dtermination de la priode de gestion comptable est trs conventionnelle et elle ne correspond aucune des ralits conomiques ; un modle comptable traditionnel peut tre classifi comme volumtrique parce quil sappuie sur la seule et lunique variable explicative : le volume des produits fabriqus ou vendus . 9. 9 Insuffisances de la comptabilit traditionnelle Le calcul traditionnel ne connat que les cots, tous les cots quil peut additionner, sans discernement. La mthode traditionnelle suppose que tous les charges gnrent une valeur qui soit au moins gale leurs cots. Ralit: Certaines oprations ont un cot mais elles ne gnrent aucune valeur ajoute(stockage, transport, changement doutillages). 10. 10 Diffrences entre le modle des centres danalyse et le modle ABC 11. 11 Approche ABC Cette approche s'appuie sur la dcomposition de processus en activits et en tches dans l'optique de qualifier et de quantifier les ressources consommes chaque niveau. Les cots sont les dpenses ncessaires pour se procurer des ressources grce auxquelles on effectue des activits qui contribuent raliser le produit, le vendre et, finalement, satisfaire le client 12. 12 Approche ABC Les tapes de la dmarche ABC Identification des activits Affectation des ressources aux activits Dfinition des inducteurs dactivits Dtermination du cot de linducteur 13. 13 Approche ABC Identification des activits Il sagit de recenser lensemble des activits de lentreprise. Cette analyse est faite partir de la documentation existant dans lentreprise et par enqute auprs des personnels des diffrents niveaux hirarchiques. Fonction Activits Approvisionnement Etablir la commande Grer les fournisseurs contrler les livraisons Production entretenir le matriel Planifier le travail contrler la production 14. 14 Approche ABC Affectation des ressources aux activits Les ressources (humaines ou techniques) sont les charges consommes par chaque activit ; elles sont directes par rapport aux activits dfinies. Le postulat de la mthode ABC scrit : Les produits consomment les activits et les activits consomment les ressources. 15. 15 Approche ABC Dfinition des inducteurs Linducteur dactivit : c est une mesure unique dactivit (similaire lunit duvre ) : Inducteur de ressource indicateur mesurable permettant de quantifier la consommation de ressources par activit (effectif, m2,..) Inducteur dactivit vnement dclenchant lactivit : validation d'une commande,. Activits Inducteurs dactivit Usinage Contrle des expditions Envoi des produits finis Magasinage Gestion des fournisseurs Gestion de la nomenclature Gestion des modifications techniques Temps dusinage Nombre de lots expdis Nombre de lots expdis Nombre de rceptions Nombre de fournisseurs /rfrence Nombre de produits ou rfrence Nombre de produits ou rfrence 16. 16 Approche ABC Dfinition des inducteurs Ce travail de dfinition permet souvent un regroupement dactivits quand les inducteurs sont identiques afin de ne pas dmultiplier le nombre dactivits. Nombre de rfrences (3 fois) centre de regroupement appel Gestion des rfrences Exemple 17. 17 Approche ABC Dtermination du cot de inducteur Le cot de linducteur est dtermin selon la formule suivante : = 18. 18 LEOL est une entreprise franaise qui commercialise du matriel de Golf : clubs, sacs, chaussures et accessoires. Lentreprise se lance dans lassemblage de chariots quelle commercialise sous la marque de Golfy On commercialise actuellement deux modles : Golfy Loisir (classique) et Golfy Intense (motoris). Suite une tude de march le DG envisage de dvelopper la production des chariots lectriques (Intense), il devrait redistribuer une part importante des moyens mobiliss pour lassemblage du modle classique au bnfice du modle lectrique. Objectif : Apprcier la stratgie commerciale envisage par le directeur gnral travers le calcul des rsultats analytiques par produit. Prsentation de lentreprise Etude de cas : Socit LEOL 19. 19 1000 chariots ont t fabriqus et vendus. Les chariots sont assembls partir de diverses fournitures (tubes daluminium, roues, visseries, moteurs) regroupes en six catgories (3 communes aux 2 sries et 3 spcifiques au modle lectrique). Les fournitures sont achetes auprs de 5 fournisseurs. Lassemblage automatis demande 1328 heures machines, raison de 0,75 heures par chariot Loisir et le reste pour le chariot Intense. Le cot dune heure de main duvre directe est de 24,40. Donnes de base Etude de cas : Socit LEOL Loisir Intense Nombre de produits 836 164 Prix unitaire 122 311 Fourniture 18,3 49,6 Montage (heure de MOD) 0,5 1,5 Poids (kg) 5 15 20. 20 Charges indirectes de la division GOLFY : 89764,20 Donnes de base Etude de cas : Socit LEOL Approvisionneme nt Ngociation commerciale 5850,00 11716,60 Gestion des commandes 2929,15 Gestion des composants 2937,45 Assemblage Montage manuel 12549,60 62748,00 Montage automatis 31374,00 Contrle qualit 18824,40 Distribution Administration 9179,30 15299,60 Expdition 6120,30 21. 21 Il sagit dabord de dterminer les units duvre (U.O) pour chacun des centres danalyse afin de leur attribuer une unit de mesure. * : Le nombre dunit duvre est dtermin ainsi : Approvisionnement : cest le montant total des fournitures achetes pour les 1000 chariots : 836*18,3 + 164*49,6 = 23 433,2 Assemblage : 836*0,5 + 164*1,5 = 664 dheures de MOD Distribution : cest le chiffre daffaire total : 836*122 + 164*311 = 152 996 ** : Cot U.O = Charges indirectes / Nombre U.O Mthode des centres danalyse Etude de cas : Socit LEOL 22. 22 Le cot de production correspond la somme des charges directes de productions et des charges indirectes : Dtail des calculs pour le modle Loisir : Quantit MOD : 836*0,5 = 418 Quantit Approvisionnement : 836*18,3 = 15 198,8 Quantit Assemblage : 836*0,5 = 418 Donnes de base Etude de cas : Socit LEOL Mthode des centres danalyse 23. 23 Le cot de revient reprsente le cot total des produits vendus. On lappelle aussi le cot complet : Cot complet = Cot de production + Cot de distribution Dtail des calculs pour le modle Loisir : Quantit * Prix UHT, cest le chiffre daffaire pour ce modle : 836*122 = 101 922 Donnes de base Etude de cas : Socit LEOL Mthode des centres danalyse 24. 24 Le rsultat analytique est gal au prix de vente t du cot de revient : Il en dcoule le rsultat global de la socit Golfy : 19 144,40 + 4 452,60 = 23 597,00 Donnes de base Etude de cas : Socit LEOL Mthode des centres danalyse 25. 25 Commentaires des rsultats obtenus Selon cette mthode, on saperoit que le modle intense est plus rentable que le modle loisir Il parat intressant de faire la promotion du modle intense Les ventes du modle loisir sont quatre fois plus importantes que celles du modle intense , il constitue donc le fond de commerce de la socit. La mthode des cots complets prsente ici des choix dunit duvre un peu arbitraires et qui ne refltent pas vraiment la ralit. Le modle intense requiert plus de main duvre et de matriaux bruts et se trouve subventionn par le modle loisir . Donnes de base Etude de cas : Socit LEOL Mthode des centres danalyse 26. 26 Dtermination des cots unitaires des inducteurs Analyse par la mthode ABC Etude de cas : Socit LEOL 27. 27 Mthode ABC applique aux deux modles GOLFY