Afrique Expansion Magazine 43

of 14 /14
www.afriqueexpansion.com www.afriqueexpansion.com LE BUSINESS DE L’ADN LA CHAMELLE, VACHE À LAIT DE L’AFRIQUE? FINANCEMENT SOCIAL LA FORCE DU NOMBRE FINANCEMENT SOCIAL LA FORCE DU NOMBRE

Embed Size (px)

description

Afrique Expansion Magazine numéro 43

Transcript of Afrique Expansion Magazine 43

  • www.afriqueexpansion.comwww.afriqueexpansion.com

    LE BUSINESS DE LADN

    LA CHAMELLE, VACHE LAIT

    DE LAFRIQUE?

    FINANCEMENT SOCIALLA FORCE DU NOMBRE

    FINANCEMENT SOCIALLA FORCE DU NOMBRE

  • 3 LDITORIAL DE GERBA MALAM

    6 ENQUTE LA CHAMELLE, VACHE LAIT DE LAFRIQUE ?

    13 RENDEZ-VOUS DAFFAIRES

    14 DOSSIER SPCIAL FINANCEMENT SOCIAL LA FORCE DU NOMBRE

    DOSSIERS

    20 LE BUSINESS DE LADN

    26 LE GRAND RETOUR DE LA CTE DIVOIRE

    32 ENTREVUE S. E. DANIEL KABLAN DUNCAN,

    PREMIER MINISTRE DE LA CTE DIVOIRE

    MONDIALISATION

    36 CONTINENT CHERCHE DIASPORA FINANCIRE38 LE BITCOIN, LA MONNAIE DU 21E SICLE ?

    41 DIGNES DE MENTION

    42 MARCHS AFRICAINS LE BLACK EMPOWERMENT SUD-AFRICAIN

    44 DOSSIER SPCIAL 15 ANS DMERGENCE AFRICAINE

    50 MARCHS NORD-AMRICAINS LCOLE DES ENTREPRENEURS

    54 FLASH INFOS

    6 Les vertus conomiques et biologiques du lait de chamelle ont t vantes ces dernires annes par plusieurs organisa-tions internationales dont lOrganisation des Nations Unies (ONU). LAfrique peut-elle rellement transformer cet or liquide en opportunits daffaires tangibles ?

    144MVIVKMUMV\XIZ\QKQXI\QN[MXW[Q-tionne maintenant comme une alter-native aux prts bancaires pour de nombreuses petites entreprises en dmarrage, et ce, jusque dans les pays africains. Tour dhorizon de cette ten-dance rcente.

    20 ;QTQVL][\ZQMLMTIOuVuITWOQMM[\W-rissante aux tats-Unis, la manne XZW\M uOITMUMV\ o T)NZQY]M Y]Qretrouve certains de ses enfants quun ocan sparait de leurs terres ances-trales. Une progniture qui a soif de connaissances et qui se rclame aujourdhui dun continent quelle dcouvre pour la premire fois.

    SOMM

    AIRE

    CHAMELLE AU LAIT DOR

    CHAMELLE AU LAIT DOR

    LE FINANCEMENT SOCIALLE FINANCEMENT SOCIAL

    LE BUSINESS DE LADNLE BUSINESS DE LADN

    AFRIQUE EXPANSION Magazine N 43 1

  • rythreSoudan

    Soudan du Sud

    gypte

    Niger

    Mauritanie

    Mali

    Nigeria

    Libye

    Chad

    Tunisie

    Rpublique centrafricaine

    Tunisie

    Maroc

    TogoTogoTogoTogo

    BninGuine

    BurkinaFaso

    Sngal

    Cte dIvoire

    Kenya

    thiopie

    Somalie

    SomalilandSomalilandSomaliland

    Namibie

    Afrique du Sud

    Tanzanie

    AngolaMozambique

    Botswana

    Zambie

    Gabon

    Ouganda

    Swaziland

    Lesotho

    MalawiMalawiMalawi

    Burundi

    RwandaRwandaRwandaRwanda

    Ghana

    Cameroun

    Zimbabwe

    Congo

    Djibouti

    Rpublique dmocratique du Congo

    Madagascar

    Cap-Vert

    LiberiaLiberiaLiberia

    Sierra Leone

    GambieGambieGambieGambie

    Guine-BissauGuine-BissauGuine-BissauGuine-BissauGuinGuinGuine-Bissau

    AbidjanLom Cotonou

    Freetown

    Dakar

    Monrovia

    Conakry

    BanjulOuagadougou

    Douala

    Kigali

    Entebbe

    Nairobi

    Kinshasa

    Yaound

    Bujumbura

    Luanda

    En collaboration avec Air Canada, Brussels Airlines o!re dexcellentes

    correspondances du Canada via Bruxelles vers 17 destinations

    africaines. Contactez votre agence de voyages ou Brussels Airlines au

    1-866-308-2230

    Le spcialiste

    de lAfrique

  • Les temps ont vraiment chang. Qui let cru? On parle de lAfrique aujourdhui, et de plus en plus, en bien. Mieux, elle est sollicite de toutes parts : Asie, Europe, Amrique. En Y]MTY]M[IVVuM[TI+PQVMIZu][[QoJW][K]TMZ\W]\TMUWVLMM\oLM^MVQZTMXZMUQMZXIZ\MVIQZMKWUUMZKQITLMT)NZQY]MI^MK

    LM[uKPIVOM[XI[[u[LMUQTTQIZL[LMMVoUQTTQIZL[en 2011. Et selon le dernier rapport Africa Attractiveness Survey, publi par le cabinet Ernst & Young, la part des investissements directs trangers (IDE) dans le continent est passe de 3,2 % en oMV

    Il nen a pas toujours t ainsi. Au contraire! Pendant longtemps, limage vhicule de lAfrique, surtout dans les mdias occidentaux, tait celle dun continent ravag par les conflits arms, la scheresse, la famine et la pauvret. Un continent dont le destin tait troite-UMV\TQuoTIQLMI]Lu^MTWXXMUMV\+M[\LIQTTM]Z[LIV[KMKWV\M`\Mquest ne la revue Afrique Expansion Magazine qui clbre cette anne son 15eIVVQ^MZ[IQZM;WVWJRMK\QNu\IQ\LMZMVLZMR][\QKMoce continent et son plaidoyer fut le suivant : moins dtre de UI]^IQ[MNWQT)NZQY]MVM[I]ZIQ\w\ZMZuL]Q\MoKM\\MQUIOMKIZlAfrique, cest aussi un continent au sous-sol regorgeant de toutes les richesses connues sur la plante, o de nombreux pays vivent en paix et offrent de relles opportunits daffaires. Cette rgion du

    monde a tous les atouts ncessaires pour devenir un march solvable dun milliard de femmes et dhommes qui achtent et vendent. Cette autre Afrique mrite dtre connue afin que ce continent soit trait par le reste du monde plus en partenaire commercial.

    La nouvelle revue se donnait donc pour mission de mettre en valeur ce que lAfrique est capable doffrir dans les changes avec les autres et de susciter un plus grand intrt pour ce continent. Mais ce ntait pas tout : elle voulait aussi amener les entreprises et les XIa[INZQKIQV[\ZILQ\QWVVMTTMUMV\\W]ZVu[^ MZ[T-]ZWXMoZMOIZLMZdu ct de lAmrique du Nord pour dcouvrir ce que cette rgion pouvait leur offrir comme marchs pour leurs exportations, comme partenariats daffaires et possibilits de financement.

    Vendre lAfrique il y a 15 ans en Amrique du Nord relevait dun dfi insens. Du reste, un chef dentreprise canadien dcla-rait le plus srieusement du monde en 2003 : Pour les banques [canadiennes], un homme daffaires qui choisit les tats-Unis est trs averti, celui qui opte pour lEurope est audacieux, alors que celui qui va en Afrique est fou . Quest-ce qui explique donc que lAfrique soit perue aujourdhui comme un beau risque, un grand march offrant dnormes possibilits, un endroit o lon fait de bonnes affaires ?

    Ses ressources naturelles ? Rien de bien nouveau. Il y a long-temps, mme du temps des prjugs, que les immenses potentialits du continent sont connues : 60% des terres arables, environ 30% de tous les minerais de la plante, dont 40% de lor, 60 % de cobalt et 90% de platine, etc.

    Il faut rechercher plutt les explications dans les grands changements que lAfrique a connus ces deux dernires dcennies. Au plan politique, les partis uniques ont cd la place au multi-partisme. Les populations sexpriment plus librement, la presse XZQ^uMaM[\XT][Lu^MTWXXuMM\\Zv[KZQ\QY]MoTuOIZLL]XW]^WQZIncontestablement, un processus de dmocratisation senracine dans la plus grande partie du continent. De plus, selon une tude de lOCDE, le nombre de conf lits arms impliquant des tats en )NZQY]M[]J[IPIZQMVVMKM[\oLQZMLM[KWVN TQ\[LIV[TM[Y]MT[]Vtat est lune des parties belligrantes, est tomb de 16 en 1999 oMV8IZIQTTM]Z[TM[KWVN TQ\[XZMVVMV\NQVLM]`NWQ[XT][vite quau cours des dcennies prcdentes. Il y a donc une stabi-lisation politique.

    )]XTIVuKWVWUQY]MTM[ZuNWZUM[UMVuM[oTINI^M]ZLMTIKZQ[Mqui a frapp la plupart des pays africains dans les annes 80, ont entran un plus grand dsengagement de ltat. La libralisation a donn plus de place au secteur priv. Les rsultats sont loquents : le taux de croissance du PIB est en moyenne de 5% par an, trs

    au-dessus des 2% de la moyenne mondiale; en 2012, 6 des 10 conomies qui ont enregistr la plus forte croissance dans le monde, taient africaines. En 2013, daprs les prvisions du FMI, la moiti I]UWQV[LM[XIa[oXT][NWZ\MKZWQ[[IVKMLIV[TMUWVLMLM^ZIQ\[MZM\ZW]^MZMV)NZQY]M;QTWVIRW]\Mo\W]\KMTITM[IUuTQWZI\QWV[KWV[\IV\M[IXXWZ\uM[oTMV^QZWVVMUMV\KWUUMZKQITTuUMZOMVKMdune classe moyenne qui a dpens plus de 400 milliards de dollars en 2012 et un meilleur retour sur investissement au monde, on comprend mieux pourquoi lAfrique apparat de plus en plus comme une destination daffaires incontournable.

  • LA CHAMELLE,VACHE LAIT DE LAFRIQUE ?

    Les vertus conomiques et biologiques du lait de chamelle ont t vantes ces dernires annes

    par plusieurs organisations internationales dont lOrganisation des Nations Unies (ONU). LAfrique

    peut-elle rellement transformer cet or liquide en opportunits daffaires tangibles ?

    Un dossier de Josianne Mass

    AFRIQUE EXPANSION Magazine N 434

  • CHAMELLE,

    5AFRIQUE EXPANSION Magazine N 43

  • FINANCEMENT Un dossier de Josianne Mass

    LA FORCE DU NOMBRE

    12 AFRIQUE EXPANSION Magazine N 43

  • Pour se lancer en affaires, il ne suffit pas davoir une ide. Le capital de dpart est essentiel la concrtisation des rves dun entrepreneur. Le financement participatif se positionne maintenant comme une alternative aux prts bancaires pour de nombreuses petites entreprises en dmarrage, et ce, jusque dans les pays africains. Tour dhorizon de cette tendance rcente.

    INANCEMENT SOCIALNOMBRE

    13AFRIQUE EXPANSION Magazine N 43

  • AFRIQUE EXPANSION Magazine N 4318

  • LE BUSINESS DE LADN

    Un dossier de Binta Camara

    Rpondre la question do viens-tu ? nest pas chose facile pour les membres de la communaut afro-amricaine. Colonisation, esclavage et immigration ont rendu lexercice complexe pour ne pas dire impossible. Mais depuis une dizaine dannes, la gntique et les tests ADN offrent de nouvelles pos-sibilits la population noire amricaine en qute dune identit perdue au fil des sicles passs. Si lindustrie de la gnalogie est florissante aux tats-Unis, la manne profite galement lAfrique qui retrouve certains de ses enfants quun ocan sparait de leurs terres ancestrales. Une progniture qui a soif de connaissances et qui se rclame aujourdhui dun continent quelle dcouvre pour la premire fois.

    AFRIQUE EXPANSION Magazine N 43 19

  • FLA

    SH IN

    FOS

    Deux puissants syndicats sud-afri-cains, NUM et Uasa, menacent dune grve dans les mines dor, secteur crucial de lconomie. Ils ont rcem-ment rejet une offre daugmenta-tion salariale de 6% avance par le patronat. Le NUM, qui reprsente 64% des mineurs aurifres, demande une revalorisation denviron 50% du salaire de base, tandis que son rival radical Amcu exige 150%. Les deux XIZ\QM[I^IQMV\LuKQLuLMZMKW]ZQZoune procdure darbitrage leur per-mettant de discuter en prsence dun mdiateur pendant une priode de 30 jours. Toutefois, NUM et Uasa WV\LuRoX]JTQu]VMLuKTIZI\QWVLMnon-rsolution, ce qui ouvre la voie o]VMOZv^M8IZIQTTM]Z[6=5Iannonc le lancement dune grve dans le secteur du BTP o il est aussi majoritaire, ainsi que dans le textile. Les 30 000 ouvriers de lindustrie automobile sud-africaine ont gale-ment cess le travail, paralysant quasi totalement la production nationale. 4PQ^MZI][\ZITLMR]QVoIW\M[\traditionnellement lpoque des plus grandes grves en Afrique du Sud.

    Source : AFP

    La banque marocaine Attijariwafa bank se prpare au lancement dun pre-UQMZMUXZ]V\WJTQOI\IQZMoTuKPMTTMinternationale pour un montant global de 500 millions de dollars. Le dossier est presque boucl et les actionnaires du groupe bancaire marocain ont donn leur quitus pour son lance-ment. Cet emprunt obligataire, lanc sur le march international par les autorits bancaires marocaines, devra permettre la leve de ressources finan-cires longues pour le financement des mga-projets dans les domaines des infrastructures, de lhtellerie, des nergies renouvelables et de lindustrie de pointe. Attijariwafa bank accentue [WVWNNMV[Q^MMV)NZQY]Mo\ZI^MZ[LM[acquisitions stratgiques, dont la plus rcente est BIA Togo (55% du capital), en plus de projets dimplantation au Niger et au Bnin.

    Source : Les Afriques

    Old Mutual entend poursuivre lexpansion de ses activits en Afrique o elle est prsente dans 15 pays. La compagnie dassurance sud-africaine Zu[MZ^MoKM\\MNQVXZv[LMUQT-lions de dollars quelle compte inves-\QZL]ZIV\TM[\ZWQ[oKQVYXZWKPIQVM[annes. La filiale du britannique Prudential souhaite ainsi financer son expansion en Afrique subsaharienne. La socit, qui a dclar un rsultat oprationnel de 2,43 milliards de dollars en 2012, attribue en partie [I[IV\uNQVIVKQvZMo[IZu][[Q\MLIV[les pays mergents. Aussi, elle compte tirer profit de laugmentation de la demande en produits dassurance en Afrique, une demande nourrie par la forte croissance conomique du conti-nent. Old Mutual prvoit de nouvelles prises de participation dans des entre-prises en Afrique de lEst et de lOuest I]KW]Z[LM[\ZWQ[oKQVYXZWKPIQVM[annes. Parmi ses premires prises, la socit dassurance rwandaise Soras, qui devrait prochainement lui cder 30% de son capital. De mme, en juil-let, le groupe a annonc lacquisition dune part majoritaire dans lentre-prise de microfinance Faulu Kenya.

    Source : Jeune Afrique

    MAROC : ATTIJARIWAFA BANK VEUT LEVER 500 MILLIONS DE DOLLARS

    AFRIQUE DU SUD : MENACE DE GRVES DANS PLUSIEURS SECTEURS

    JACOB ZUMA TIENT LA CRATION DUNE BANQUE DES BRICS

    Le prsident sud-africain Jacob Zuma est rcemment revenu sur le processus de cration de la banque de dveloppement des BRICS (Br-sil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui aura comme vocation de soutenir une approche alternative dans le commerce et linvestissement entre pays du Sud. Zuma veut que les dcideurs politiques des BRICS statuent rapidement sur la question de la constitution du capital initial. Cette banque reprsente non seulement les BRICS, mais aussi les pays en dveloppe-ment. Maintenant, deux thmes sont les plus importants : comment donner des capacits aux pays et comment financer la banque par les pays BRICS ?, a-t-il expliqu devant le Conseil des hommes daf-faires des BRICS. Les BRICS psent aujourdhui au niveau mondial 40% des rserves de changes, 18% du pro-duit brut et 43% de la population.

    Source : Agence Ecofin

    560 MILLIONS DE DOLLARS POUR LEXPANSION PANAFRICAINE DE OLD MUTUAL

    4629, rue Louis B. Mayer, suite 201Laval, Qubec CANADA, H7P 6G5 Tlphone: +1 (450)-902-0527Fax: +1 (514)-393-9024 E-mail : [email protected]

    Directeur de la Rdaction :Gerba Malam

    Directrice gnrale :Amina Gerba

    Rdacteur en chef :Jean-Nicolas Saucier

    Rdactrice en chef adjointe :Vitraulle Mboungou

    Rdaction Lopold NskJosianne MassKatia TobarBoualem Hadjouti

    Correspondants

    France : Isaac Ebwltats-Unis : Binta CamaraCameroun : Marc Omboui Badjang ba Nken Parfait N. SikiCongo : Thierry Sylvane NoungouGabon : Antoine Lawson Alexis KoumbaCte dIvoire : Jean Samuel Kondo

    AFRIQUE EXPANSION MAGAZINE est dit parGERAM COMMUNICATIONS INC

    Prsident, Directeur de la publicationGerba Malam

    Vice-PrsidenteAmina Gerba

    Directeur commercialZackary Milardo

    Abonnements / Service la clientleJose Campbell

    Graphisme et illustrationSamarkand

    ImpressionBeloin Graphique

    Administrateur WebKhadim Ndiaye

    Distributeur: Messageries Dynamiques

    Photos : Shutterstock, iStockphoto et DR* AFRIQUE EXPANSION MAGAZINEDpt lgal :Bibliothque nationale du Qubec, 2013Bibliothque nationale du Canada, 2013ISSN 1488-0504Postes Canada Convention no. 40033111

    AFRIQUE EXPANSION MAGAZINE est index dans le CANADIAN ADVERTISING RATES AND DATA CARD

    Tous droits de reproduction rservs pour tous pays.Reproduction interdite de tous articles sauf accord crit de la Direction.AFRIQUE EXPANSION Magazine N 4352