Afrique énergies renouvelables irena 2013

download Afrique énergies renouvelables irena 2013

of 36

Embed Size (px)

description

Afrique énergies renouvelables Irena 2013

Transcript of Afrique énergies renouvelables irena 2013

  • 1. LAgence internationale pour les nergies renouvelables (IRENA) encourage ladoption acclre et lutilisation durable de toutes les formes dnergie renouvelables. Ses membres fondateurs taient inspirs par la ferme conviction que les nergies renouvelables offrent de vastes possibilits en vue dun dveloppement durable tout en traitant les problmes que sont laccs lnergie, la scurit nergtique et la volatilit des prix de lnergie. Fonde en 2009, cette organisation intergouvernementale offre une plateforme centrale pour les rseaux globaux, une source de conseil en matire dnergies renouvelables, et une voix unifie au nom de toutes les parties prenantes des nergies renouvelables. Mention lgale Les dnominations employes et la prsentation des documents mentionns nimpliquent pas lexpression dune quelconque opinion de la part de lAgence internationale pour les nergies renouvelables concernant le statut lgal de tout pays, territoire, ville ou zone gographique ou concernant leur souverainet ou la dlimitation de leurs frontires ou limites territoriales. propos de lIRENA

2. 3 LAfrique connat actuellement une priode de croissance conomique et de transformation soutenue : sa population augmente rapidement et ses conomies se dveloppent et se diversifient. Pour quelle soit durable, une telle croissance requiert un investissement massif dans le secteur de lnergie. Le prsent rapport tablit que lAfrique possde le potentiel et la capacit pour faire des nergies renouvelables le principal moteur de cette croissance. Ce choix savrerait comptitif par rapport dautres solutions, favoriserait les conomies dchelle et offrirait des avantages considrables en termes de dveloppement quitable, de cration de valeur lchelle locale, de scurit nergtique et de viabilit environnementale. Cette transformation sans prcdent ne se fera pas delle-mme. Elle ne sera possible que si les dcideurs dploient des efforts concerts pour mettre en place les mcanismes permettant de stimuler les investissements et pour faciliter le dveloppement du secteur au moyen de politiques pertinentes et de collaboration au niveau rgional. Le rapport LAfrique et les nergies renouvelables : la voie vers la croissance durable prsente une srie dexemples dans lesquels ce changement a dj lieu et peut tre reproduit et montre comment lIRENA bnficie dune position unique pour contribuer cet effort. 3. 4 lafrique aujourdhui 4. 5 Les conomies africaines connaissent actuellement une croissance annuelle moyenne de 4%. Six des dix conomies ayant enregistr la croissance la plus rapide au cours de la dernire dcennie se trouvent en Afrique subsaharienne. Si cette tendance se poursuit, le PIB de lAfrique devrait tre multipli par trois dici 2030 et par sept dici 2050. Toutefois, seul un secteur nergtique plus dvelopp et plus performant permettra un essor conomique durable. Actuellement, la consommation dnergie de la population africaine, qui sarticule autour des nergies hydraulique, fossile et de biomasse, principalement dans son usage traditionnel, reprsente un quart de la consommation mondiale moyenne dnergie par habitant. Comme le prsente le graphique 2, tendre laccs llectricit lensemble de la population africaine ne requiert que 900 TWh supplmentaires sur 20 ans, une quantit correspondant une anne de la consommation mondiale actuelle dlectricit. Graphique 1 : Comparaison de laccs llectricit dans les zones rurales et urbaines en 2010 et en 2030, si la tendance actuelle se poursuit Source : analyse de lIRENA daprs World Energy Outlook 2012 de lAgence internationale de lnergie (AIE) et World Population Prospects de lONU Rvision 2010 27% 5% 37% 14% 44% 11% 47%15% 2010 Prvision pour 2030 selon l'volution actuelle 1 030 millions dhabitants 1 560 millions dhabitants en zone urbaine sans accs llectricit en zone rurale sans accs llectricit en zone rurale avec accs llectricit en zone urbaine avec accs llectricit Un continent au potentiel immense LAfrique connat une priode de croissance soutenue et sans prcdent. Dici 2050, le continent comptera une population dau moins 2 milliards de personnes (soit deux fois plus quaujourdhui), dont 40% dans les zones rurales.1 En 2010, prs de 590 millions dAfricains (57% de la population) navaient pas accs llectricit et 700 millions (68% de la population) ne disposaient pas de combustibles et technologies de cuisson propres. Si les tendances relatives lnergie ne se modifient pas, lAfrique comptera toujours, en 2030, 655 millions de personnes (42% de la population) sans accs llectricit et 866 millions (56% de la population) de personnes sans combustibles et technologies de cuisson propres, la majorit de la population se trouvant donc prive du droit une vie productive et saine. Graphique 2 : Comparaison entre la tendance actuelle de con- sommation dlectricit en Afrique et la consommation totale avec laccs pour tous en 2030 0 400 800 1 200 1 600 1990 2010 Prvision pour 2030 selon l'volution actuelle Accs llectricit pour tous en 2030 TWh Source : daprs World Energy Outlook 2012 de lAIE et analyse de lIRENA Laccs lnergie est une condition pralable ncessaire au dveloppement conomique et social car presque toute activit de production requiert un apport en nergie. La couverture des besoins nergtiques fondamentaux (clairage, communication, soins et ducation) offre aux communauts et aux mnages des avantages considrables. Fournir un accs de base llectricit partir des nergies renouvelables est de plus en plus viable conomiquement 5. 6 Carte 1 : Chiffres cls relatifs lAfrique du Nord, lAfrique subsaharienne et lAfrique du Sud Population (millions) PIB (milliards de dollars) Consommation dlectricit par habitant (kWh) Taux d'accs l'lectricit Taux d'accs des combustibles et technologies de cuisson propres 807 165 50 288 407 557 160 4 810 1 410 29% 77% 99% 17% 85% >95% Charbon 4% Ptrole 21% Gaz 68% Hydraulique 6% Autres 1% Charbon 94% Nucleaire 5% Hydraulique 1% Charbon 5% Ptrole 18% Gaz 16%Hydraulique 60% Autres 1% Afrique du Nord Production d'lectricit : 262 TWh Afrique subsaharienne Production d'lectricit : 145 TWh Afrique du Sud Production d'lectricit : 257 TWh Source : analyse de lIRENA daprs les donnes du World Energy Outlook 2012 de lAIE, de la Banque mondiale, et de lOrganisation Mondiale de la Sant 6. 7 (par exemple, pour les mnages, les systmes dclairage au krosne cotent entre 4 et 15 dollars par mois, contre 2 dollars par mois pour les systmes utilisant lnergie solaire).2 Toutefois, un dveloppement conomique durable requiert une dfinition de laccs llectricit prenant en compte non seulement les services de base mais aussi les besoins en nergie pour les activits productives. Si les services nergtiques sont fournis partir de sources renouvelables, ceux-ci auront galement un effet positif sur lenvironnement. LAfrique est un continent vaste et diversifi. Le niveau de dveloppement des secteurs conomique et nergtique varie fortement entre les 54 pays africains. Les ressources en nergie, quelles soient fossiles ou renouvelables, ntant pas rparties de manire gale, les dfis auxquels doivent faire face les pays sont diffrents. Les pays possdant dimportantes ressources en combustibles fossiles doivent choisir entre les utiliser ou les exporter et se tourner vers dautres sources dnergie pour leur consommation int- rieure. loppos, les pays importateurs de combustibles fossiles doivent dcider sils continuent sur cette voie ou sil convient datteindre la suffisance nergtique au moyen dautres sources, par exemple renouvelables. Les dcisions concernant le dveloppement du secteur nergtique en Afrique auront des implications long terme pour le bien-tre de la population, pour le dvelop- pement conomique des nations et pour les missions de gaz effet de serre car les investissements consacrs aux infrastructures nergtiques couvrent plusieurs dcennies. Compte tenu des avances technologiques rcentes et de la rduction de leurs cots, le dploiement grande chelle des nergies renouvelables offre aux pays africains une voie conomique vers une croissance rapide, durable et qui- table, en accord avec linitiative nergie durable pour tous du Secrtaire gnral de lOrganisation des Nations Unies. Le dveloppement des nergies renouvelables est rentable et souhaitable pour les trois principaux secteurs nerg- tiques : llectricit, la chaleur et le transport. En outre, le recours ce type dnergie peut garantir laccs universel des services nergtiques modernes. Le potentiel de production de lAfrique en matire dner- gies renouvelables est largement suprieur la consom- mation lectrique actuelle et estime du continent. Les ressources gothermiques et hliothermiques, ainsi que les bionergies locales ont un rle majeur jouer pour couvrir la future demande en chaleur. Les biocarburants locaux et llectrification des transports publics urbains au moyen de sources dnergie renouvelables peuvent contribuer de manire significative aux besoins du secteur des transports. Une meilleure comprhension et cartographie des res- sources disponibles est ncessaire pour permettre aux gou- vernements de se fixer des objectifs ambitieux mais ralistes et de mettre en uvre des politiques de soutien efficaces, afin dexploiter avec succs ces abondantes ressources. Lnergie durable pour tous et le rle de lIRENA comme plateforme centrale sur les nergies renouvelables En dcembre 2010, lAssemble gnrale des Na- tions Unies a dclar 2012 Anne internationale de lnergie durable pour tous (SE4ALL), reconnaissant que laccs des services nergtiques modernes et abordables dans les pays en dveloppement est essentiel pour raliser les objectifs de dveloppe- ment arrts au niveau international, dont ceux du Millnaire, et assurer un dveloppement durable, ce qui contribuerait rduire la pauvret et amliorer les conditions et le niveau de vie de la majorit de la population mondiale . Linitiative compte sur la col- laboration des gouvernements, du secteur priv et des acteurs de la socit civile lchelle global