Ademe 181108

download Ademe 181108

of 20

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Ademe 181108

  • 1. A l'occasion de la semaine Energie : changeons dre ! , l'ADEME fait le point sur : 1 Le dveloppement de lolien 2 Le march du solaire photovoltaque 3 Le march du solaire thermique 4 Le bois nergie 5 la gothermie 6 Les pompes chaleur 7 lhydrolectricit 8 les nergies marines 9 Les certificats dconomie dnergie
  • 2. Note de positionnement sur lolien Version du 14 novembre 2008 Enjeux La production dlectricit en France se fait partir de diffrentes sources dnergie dont lnergie nuclaire (77% de la production soit 418 TWh1), des nergies fossiles (10% de la production soit 55 TWh) et des nergies renouvelables (13% de la production soit 71 TWh). Lenjeu du dveloppement de la part des nergies renouvelables dans la production dlectricit est de les substituer aux sources dnergie fossiles, fortement mettrices de CO2, alors que la consommation nationale dlectricit augmente. Ainsi, en 2001, la France s'est fixe comme objectif, dans le cadre d'une directive europenne, d'obtenir 21 % de sa consommation d'lectricit partir d'nergies renouvelables lhorizon 2010. Cet objectif a t confort dans le cadre du Grenelle de lEnvironnement dont une des recommandations est laugmentation de la production dnergies renouvelables de 20 Mtep2 lhorizon 2020. Lnergie olienne est lune des principales nergies concernes, avec un objectif de 5 Mtep (soit prs de 60 TWh). Pour y parvenir, des investissements en matire de R&D, de capacits de production et de renforcement du rseau devront tre mis en uvre. Lacceptabilit sociale de lolien est galement lun des principaux enjeux. Performances techniques des installations La variabilit de la production dlectricit olienne est le principal handicap de cette nergie. Toutefois, les progrs de la modlisation des consommations nergtiques et de la prvision mtorologique permettent aujourdhui de prvoir les variations de lappel de puissance des consommateurs, danticiper la production dlectricit olienne et ainsi, dquilibrer le rseau lchelle du territoire. De plus, le foisonnement des parcs oliens sur le territoire franais, expos plusieurs rgimes de vent, permet une injection rgulire dlectricit sur le rseau. Ainsi, la productivit du parc olien franais est largement suprieure la moyenne europenne, grce au caractre particulirement avantageux des rgimes de vent (la France dispose du deuxime gisement olien en Europe). En 2007, lolien a fournit 4 TWh dlectricit, soit prs de 1% de la consommation totale dlectricit en France. Impacts environnementaux La production olienne se substitue essentiellement des productions partir dnergies fossiles (centrales gaz et charbon), fortement mettrices de CO2. Les missions vites en France par lolien ont t estimes par RTE3 300 gr de CO2 par kWh. Ainsi, la production dlectricit dorigine olienne en 2007 a permis dviter le rejet d1,2 million de tonnes de CO2. Lacceptabilit des oliennes par les Franais est stable depuis 2004 : 79% sont favorables linstallation doliennes dans leur rgion et 62% sont favorables linstallation doliennes moins dun kilomtre de chez eux. Pour les 38% des Franais qui nacceptent pas linstallation doliennes moins dun km de chez eux, le bruit des machines et leur intgration dans le paysage sont les principaux freins 4. Ces deux aspects sont intgrs dans la rglementation sur lolien, construite depuis 2001. Une tude ralise par lAffset5 montre que la rglementation sur le bruit est particulirement bien adapte et que le dveloppement de lolien nengendre pas de problmes sanitaires. La rglementation actuelle comporte tous les lments pour assurer une instruction des projets qui soit scurisante pour les riverains. Les permis de construire, obligatoires pour toutes oliennes de taille suprieure 12 m, sont dlivrs par les prfets de dpartement aprs enqute publique pour tous les parcs de puissance suprieure 2,5 MW (la quasi-totalit des projets existants) et tude dimpact. Les tudes dimpact pralables lobtention du permis de construire permettent dvaluer tous les impacts sur la sant humaine, la faune et la flore. Toutes les administrations concernes de lEtat sont consultes ainsi que la Commission Dpartementale des Sites, les associations et les collectivits locales dimplantation. Concernant les risques daccident, un rapport publi en 2004 par le Conseil Gnral des Mines estime que la procdure du permis de 1 Chiffres 2007, source : RTE 2 Millions de tonnes quivalent ptrole. 3 www.rte-france.com 4 Les Franais et les nergies renouvelables , aot 2008, Etude BVA pour lADEME 5 Impacts sanitaires du bruit gnr par les oliennes. tat des lieux de la filire olienne. Propositions pour la mise en uvre de la procdure dimplantation Avis de lAFSSET, mars 2008.
  • 3. construire permet aux Autorits publiques de maitriser l'implantation des parcs oliens par rapport aux constructions existantes, mais aussi l'implantation de nouveaux btiments ou ouvrages par rapport aux oliennes dj construites. Depuis juillet 2007, des Zones de Dveloppement de lEolien (ZDE) ont t institues pour prserver les paysages remarquables et les sites historiques. Elles sont proposes par les collectivits locales et coordonnes par les Prfets. Les projets oliens doivent se situer dans une ZDE pour bnficier du tarif de lobligation dachat. La rglementation devra toutefois voluer en matire de protection des radars (les oliennes peuvent perturber le fonctionnement des radars) ainsi que sur le dmantlement des oliennes en fin de vie (un projet de dcret est en attente de publication). Cots du dveloppement de lolien Lobjectif retenu par le Grenelle pour 2020 est dinstaller une capacit olienne de 25 GW dont 6 GW en mer. Partant de lhypothse que le prix de march de llectricit augmenterait de 3% (hypothse trs conservatrice) dici 2020, le surcot gnr par le tarif de rachat de lolien terrestre serait trs rduit, alors que celui de lolien maritime reprsenterait lessentiel du surcot. La CSPE engendre slverait 862 millions deuros (dont 803 millions pour lolien maritime). Un foyer ne se chauffant pas llectricit aurait donc supporter un cot de 5,4 /an. Pour un foyer chauff llectricit, cela reprsentera un surcot de 26 /an. En termes de renforcement du rseau de transport dlectricit, le gestionnaire du rseau RTE a valu environ 1 milliard deuros cumuls le cot dadaptation du rseau pour un parc olien terrestre de 20 000 MW. Enfin, lnergie olienne ncessite de disposer de rserves dquilibrage pour pouvoir ajuster les variations de la production celle de la demande. Ces rserves dquilibrage entranent des surcots qui ont t estims entre 4 et 6 /MWh pour un parc olien install de 8 12 000 MW6. Des tudes supplmentaires devront tre menes pour valuer ces surcots pour un parc de plus grande puissance. Un observatoire des cots et des missions de CO2 vites par la filire olienne serait ncessaire. AVIS de lADEME Lnergie olienne est une nergie propre qui contribue la rduction des missions de gaz effet de serre, car son processus de production lectrique ne gnre ni dchet, ni gaz effet de serre, ni polluants. Elle contribue galement lindpendance nergtique du pays, car elle injecte sur le rseau une nergie produite localement. Le dveloppement de lolien devra saccompagner dune amlioration de la consultation des populations concernes et des collectivits locales lors des dcisions de planification du dveloppement ainsi que lors dautorisation de projet. La planification du dveloppement de lolien est indispensable afin dviter le mitage du territoire par une dispersion de petits projets. LADEME soutient le dveloppement des ZDE qui pourraient servir de base pour une planification rgionale des projets oliens. LADEME recommande la mise en place dun observatoire des cots et missions de CO2 vites pour chaque filire dnergie renouvelable afin den valuer, en temps rel, les cots et les bnfices. Elle prconise un ajustement rgulier du tarif de rachat de la production dlectricit olienne afin dassurer que le taux de rentabilit interne (TRI) du projet soit suprieur 8%, dans des conditions de ressources en vent suffisantes. Une valuation du TRI des projets, couple ltude de rfrence de la production dlectricit pourrait tre ralise dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle des Investissements. Enfin, lADEME rappelle que les efforts de dveloppement de la filire olienne, comme toutes les nergies, doivent avant tout tre accompagns defforts de rduction des consommations. Pour en savoir plus Avis de lADEME sur lolien 6 Estimation ralise par RTE en 2004
  • 4. Guide pratique Les oliennes : http://www.ademe.fr/particuliers/Fiches/eoliennes Note de positionnement sur le solaire photovoltaque Version du 14 novembre 2008 Enjeux Le recours aux nergies renouvelables pour la production dlectricit a pour objectif de les substituer aux nergies fossiles, fortement mettrices de gaz effet de serre. Si la filire olienne apparat comme la plus mture aujourdhui, le solaire photovoltaque reprsente une opportunit pour atteindre lobjectif de division par 4 de nos missions de gaz effet de serre lhorizon 2050. Ainsi, le Grenelle de lEnvironnement a fix un objectif de dveloppement de la production dlectricit dorigine renouvelable de 7,2 Mtep7 supplmentaires par an dici 2020. La contribution attendue du photovoltaque est de 0,5 Mtep, soit une puissance installe de 5 400 MWc8 en 2020 (contre 46,7 MWc en 2007). Cette technologie est aujourdhui encore trop coteuse