Actes du Séminaire du Parc des Coteaux Rive Droite (31 mai 2011)

download Actes du Séminaire du Parc des Coteaux Rive Droite (31 mai 2011)

of 57

Embed Size (px)

description

Actes du 1er Séminaire du Parc des Coteaux, le 31 mai 2011 à Bassens, Gironde.Le Grand Projet des Villes – Rive Droite proposait le 31 mai 2011 une journée d’information et de travail consacrée au parc des Coteaux, à ses aménagements, sa gestion, son animation, sa promotion, son rôle dans le développement et le rayonnement de la Rive Droite et dans la préservation du cadre de vie.le parc des Coteaux, colonne végétale de la Rive DroiteReprésentant 400 hectares d’espace vert en coeur d’agglomération, les coteaux de la Rive Droite, espace naturel protégé, deviennent au fil du temps et des projets, un parc urbain, le lien vert qui relie et irrigue les 4 communes du GPV et un marqueur identitaire fort

Transcript of Actes du Séminaire du Parc des Coteaux Rive Droite (31 mai 2011)

  • 1. PARC DES COTEAUX RIVE DROITESminaire 31 mai 2011Domaine de Sguinaud BassensACTES DU SEMINAIRE
  • 2. PARC DES COTEAUX RIVE DROITEProgramme du sminaire du 31 mai 2011 Domaine de Sguinaud BassensLe Grand Projet des Villes Rive Droite proposait le 31 mai 2011 une journe dinfor-mation et de travail consacre au parc des Coteaux, ses amnagements, sa ges-tion, son animation, sa promotion, son rle dans le dveloppement et le rayonnementde la Rive Droite et dans la prservation du cadre de vie.Accueil par Jean Pierre Turon, maire de BassensIntroduction de Vincent Feltesse, prsident de la CubRencontres> le parc des Coteaux, colonne vgtale de la Rive DroiteReprsentant 400 hectares despace vert en coeur dagglomration, les coteaux dela Rive Droite, espace naturel protg, deviennent au fil du temps et des projets, unparc urbain, le lien vert qui relie et irrigue les 4 communes du GPV et un marqueuridentitaire fort.avec Graziella Barsacq - paysagiste, Christophe Bouriette - urbaniste, DominiqueStevens direction de la Nature Cub, Yvan Detraz - Bruit du frigo, Claire Lasserre ville de Cenon, Etienne Parin - GPV, Jean-Nol Tournier - paysagiste, Jean-PierreTuron maire de Bassens, Marion Vaconsin - paysagiste, Pascale Wertheimer villede Floirac> Le parc des Coteaux : la rvlationRiches de ce patrimoine collectif, les 4 villes du GPV poursuivent dsormais lobjectifde faire (mieux) connatre le parc des Coteaux, de le rvler et den dvelopper lesusages afin quil tienne pleinement sa place dans le dveloppement de la Rive Droite.avec Laurent Agut - LA Projects, Charlotte Hni - GPV, Yvan Detraz - Bruit du frigo,Grald Elbaze - Mdias-citConclusion par les grands tmoinsFrancine Fort directrice gnrale darc en rve centre darchitecture et StphaneHirschberger - architecteAteliers de rflexion- vers une charte intercommunale, anim par Emmanuel Nagoua - Lormont- sensibilisation, formation, ducation, anim par Alexia Sonnois - Ct Sciences- culture et vnements dans le parc, anim par Charlotte Hni - GPV- sports et loisirs nature dans le parc, anim par Philippe Escousse - CenonConclusion de la journeDialogue avec les grands tmoins, les maires des villes du GPV et les reprsentantsde la Cub, du Conseil gnral et du Conseil rgional.
  • 3. PARC DES COTEAUX RIVE DROITESminaire 31 mai 2011Domaine de Sguinaud BassensRENCONTRES
  • 4. ACCUEILJol Aubert, rdacteur en chef dAqui.frBienvenue Bassens pour ce sminaire du parc des Coteaux. Jean-Pierre Turon,dites-nous dabord quelques mots sur Bassens et peut-tre aussi pourquoi cesminaire se droule ici.Jean-Pierre Turon, maire de BassensBassens en quelques mots cest 1 000 hectares, 7 000 habitants et une zoneindustrielle portuaire qui occupe 60 % du territoire communal. Depuis plus de 40 ans,les diffrentes quipes municipales qui se sont succdes ont tenu sauvegarderdeux poumons verts qui existaient au nord et au sud de la commune.Progressivement, la collectivit sest rendue propritaire de deux grandes entits,une au nord, il sagit de Beauval et une autre au sud, constitue de Sguinaud, desGriffons et plus rcemment des 10 hectares de Panoramis. Le concept du parc desCoteaux, apparu aprs les premiers changes dans le cadre du GPV, allait donnertout son sens ce qui tait fait sur Bassens et sur les 3 autres communes, savoirLormont, Cenon et Floirac. Ce concept rutilisait la fameuse coule verte qui figuraitdj depuis longtemps sur des plans durbanisme, mais cette ralit paysagrentait pas encore une ralit conceptualise pour devenir oprationnelle au servicedes habitants.Ce concept de parc des Coteaux avec ses parcs dissmins du nord au sud, aplusieurs originalits. Tout dabord ces parcs dominent le fleuve avec de nombreuxbelvdres. Ensuite, les parcs sont trs proches des lieux habits et, malgr leurdissmination, forment ensemble un parc dagglomration tout fait original.Ce parc des Coteaux demande tre mis en valeur, il doit tre un lieu daccueil pourles habitants de nos communes et de toute lagglomration. Cest ce travail auquelnous sommes, vous tes, invits participer afin que ce parc devienne une ralitau-del des amnagements qui y sont faits. Et le lieu o nous sommes, savoirSguinaud, est assez rvlateur de ce que sont la plupart de ces parcs : un lieuproche de zones habites, avec des quipements - les uns culturels, les autressportifs ou de loisirs - qui se trouvent cot despaces dits naturels avec des partiestrs amnages et dautres moins, voire pour certaines labandon, mais qui nedemandent peut-tre que quelques subtiles retouches.Ce qui est surtout important cest le lien, et cest pour cela que Sguinaud est aussicaractristique. Car juste cot, quelques mtres, il y a la commune de Lomont,et l, il y a cration des hommes, mais cration utile des hommes : la cte GT (ctde la Garonne ndlr) qui cre une rupture quil faut dpasser. Cest pour cela quenous fondons beaucoup despoir dans la passerelle qui reliera par-dessus la cte GTnos deux communes. Parce que le lien, et cest une partie des travaux qui auront lieudans la journe, est un lment extrmement important du parc des Coteaux.Ce matin, nous verrons ce qui a t et ce qui est fait, mais aussi ce qui reste faire :les cheminements, la signaltique qui ne devra pas tre quelconque, qui devra treun signal, une invitation venir, on peut aussi parler des belvdres mettre envaleur et multiplier Autant de pistes pour lesquelles je vous invite faire preuvedimagination et apporter votre contribution.
  • 5. Enfin lanimation du parc sera aussi un lment important, une animation ponctuedans le temps et dans lespace. PanOramas, dont la premire dition avait tinaugure sur ce site de Sguinaud, a rvl le parc en 2010, il travaillera en 2012 sa reconnaissance.Il nous reste beaucoup faire avec laide des uns et des autres, et je noublierai pasles collectivits, ici bien prsentes, car ce projet exige des financements.Financements qui doivent dsormais rapidement tre finaliss afin que tout celacorresponde notre rve, un rve auquel vous allez contribuer tout au long de lajourne.INTRODUCTIONJol AubertMerci monsieur Turon de cette invitation au rve. Nous allons donc essayer de rverensemble. Je passe dsormais la parole Vincent Feltesse, prsident de la Commu-naut urbaine de Bordeaux.Vincent Feltesse, prsident de la Communaut urbaine de BordeauxBonjour toutes et tous et merci de votre prsence nombreuse pour ce sminairede travail. Cela fait quelques annes que, sur la communaut urbaine, plusieursinitiatives manent des territoires et des communes pour mettre en valeur les parcset la nature. Ici, le parc des Coteaux avance vive allure, correspondant, dunecertaine manire, une progression du GPV aprs tout le travail de renouvellementurbain. Aujourdhui, dans lagglomration, se posent les questions culturelle etnaturelle, il y a au nord la presqule dAmbes, au bord du fleuve le parc aux Ang-liques, sur lautre rive le parc des Jalles ou encore le parc du BourghailOn voit bien depuis quelques annes quil y a une envie de nature, de parcs, decheminements sur lagglomration, mais ces envies pour linstant nont pas ttotalement satisfaites ce qui gnre une certaine frustration. On a certainesrussites, plutt dans la ville-centre o effectivement il y a eu une rappropriationforte des choses, et on a des projets quon porte depuis une dizaine dannes avecun bilan que je considre comme mitig, et avec dix ans de recul, on se dit que, fina-lement, vu lextraordinaire potentiel quon a sur le territoire communautaire, on pour-rait aller un peu au-del.La communaut urbaine de Bordeaux est un moment charnire. On voit bien cesinitiatives communales, on voit bien quon a sur le territoire plusieurs matres duvretalentueux, dont Graziella Barsacq, lquipe Bourriette et Vaconsin et StphaneHirschberger prsents aujourdhui, et lon pense quil y a une vritable bascule quidoit se faire sur ces questions de nature. Bascule parce quon est en train de monteren puissance sur la construction de la mtropole, sur lobjectif de production delogements, demplois bien sr, mais il faut quon aille plus avant sur cette questionde la nature. Cest ce qui terrorise certains depuis un peu plus dun an que je parledEden mtropolitain. LEden mtropolitain cest larticulation de lEden, parc paressence, avec lemploi, lhabitat, le dplacement et la nature.Dans la vision partage quon est en train de construire au niveau de la communauturbaine de Bordeaux au travers des rencontres avec la population, dans les ateliers
  • 6. de la fabrique mtropolitaine, cette question de la nature est prsente, voireextrmement prsente. Donc, symboliquement, dans la nouvelle organisation dela communaut urbaine de Bordeaux, il y a une direction de la Nature, dirige parDominique Stevens qui interviendra en fin de matine.Nous sommes en train davancer aussi sur la biodiversit, sur lagriculture deproximit, sur le retour du marchage avec deux zones identifies rive gauche, unesur la valle des Jalles, lautre sur Pessac-Mrignac. Malgr tout cela, on a lesentiment quil va falloir encore aller un peu plus loin. Donc nous rflchissonsaujourdhui sur lvolution des comptences de la communaut urbaine deBordeaux, et nous nous disons que, sur certains territoires, il nous faudra peut-tre,tre plus prsent. On voit bien au niveau national que les parcs qui ont russi faireun bon en avant, je pense du cot de Nantes ou la Dele ou du cot de Lyon, chaque fois bnficiaient dune prsence forte de la puissance publique.Dans la stratgie mtropolitaine que jai voqu tout lheure, il y a douze grandstravaux mtropolitains tels Hercule bien sr ou Eracls, et dans ce