ACT-O n°18

download ACT-O n°18

of 40

  • date post

    23-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    225
  • download

    6

Embed Size (px)

description

Journal du Cercle et du Grand Théâtre de Genève Février 2014 N°18

Transcript of ACT-O n°18

  • LE JOURNAL DU CERCLE DU GRAND THTRE ET DU GRAND THTRE DE GENVE

    N 18

    N1

    8 | F

    VR

    IER

    20

    14

    CON NA IS S E Z - VOUS H A R RY PA RTC H ?

    UN RITUEL DE RVE ET DILLUSION

    U N E FA N TASYM USICA L ESIEGFRIED : LE SEIGNEUR DE LANNEAU ?

    NABUCCOJOHN FIORE ET ROLAND AESCHLIMANN AUX COMMANDES DUN CHEF DUVRE DE VERDI

    VOYAGE D HI V E RJONAS KAUFMANN

    INTERPRTEWINTERREISE

    LA MMOIREDE LOMBRE

    MAHLER CALLIGRAPHI

    KEN OSSOLA ET LE BALLET DU GRAND THTRE EXPLORENT

    PHILTRE, OUBLI, CRPUSCULE,

    AMOUR SALVATEUR LOR RETOURNE

    DANS LE RHIN

    LES ABONNS DU TEMPSBNFICIENT DE 15%

    DE RDUCTIONAU GRAND THTRE.

    ACT-0_N18_couv_alt.indd 1 26.01.14 12:23

  • Boutiques Vacheron Constantin:

    Genve 7, Quai de lIle 022 316 17 20 - 1, Place de Longemalle 022 316 17 40

    ww

    w.v

    ache

    ron-

    cons

    tant

    in.c

    om

    ww

    w.th

    ehou

    rloun

    ge.c

    om

    235x320_Florilege_3Montres.indd 1 09.12.13 15:03

    Pour Plus de culture en suisse.

    le credit suisse est partenaire de longue date des institutions culturelles de renom.

    credit-suisse.com/sponsorship

    les amis du

    Cest la raison pour laquelle le Credit Suisse est partenaire du Grand Thtre de Genve.

    22583_235x320_GrandTheatre_TheNat_f.indd 1 21.11.13 08:40ACT-0_N18_couv_finale.indd 2 24.01.14 15:39

  • ACT.0 | 18

    C her Public,Vous avez t nombreux clbrer les ftes de fin danne au Grand Thtre. Plus de 11 000 spectateurs se sont dlects lcoute de la musique de Johann Strauss fils. En vous souhaitant une merveilleuse anne 2014, nous vous invitons partager de nouvelles aventures avec nous, place de Neuve. Les occasions ne manqueront pas.Vous ne rsisterez pas la soire exceptionnelle des Saisons russes du XXIme sicle, prsente par la Fondation Neva et le Grand Thtre qui vous fera revivre les riches heures des Ballets Russes, fonds par Serge Diaghilev, dans des chorgraphies de Michel Fokine. Puis place au Ballet du Grand Thtre qui, entre ses nom-breuses tournes internationales, vous donne rendez-vous au BFM pour un nouveau programme d'exception sur des musiques de Gustav Mahler : Ken Ossola est de retour Genve et mdite sur le thme de lombre. Fin fvrier, sur la scne de Neuve, retentira le clbrissime Va pensiero de Nabucco, luvre qui a marqu le pas-sage de Verdi de lombre la clbrit. Fresque biblique, historique, certes, mais qui garde toute son actualit dans le monde actuel, o, malheureusement, le canon gronde toujours et o lexpatriation nest pas un vain mot. Cest le retour au Grand Thtre de John Fiore la tte de lOr-chestre de la Suisse Romande et de Roland Aeschlimann pour la mise en scne et la scnographie. Ensemble, ils nous avaient dj offert un somptueux Parsifal.Depuis des mois, une grande fbrilit rgne dans votre thtre, avec enthousiasme et professionnalisme toutes les quipes se prparent vous proposer un vnement rare : la prsentation du Ring des Nibelungen au Grand Thtre, au mois de mai. Sans hsiter, chacune et chacun a mis disposition son art et son nergie afin que vous puissiez vivre cette saga des dieux et des hommes. Le moment est peut-tre venu de vous faire une autre opi-nion de luvre wagnrienne qui jamais ne laisse indiff-rent et dont la quintessence semble lmotion, la passion et lamour qui pourraient constituer des valeurs salva-trices dans un monde qui semble avoir perdu ses repres. Bouder un tel plaisir, deux pas de chez soi, ne serait quhrsie, alors que nombreux sont ceux qui rvent de telles aventures toute leur vie. Au soir du 23 mai, il sera probablement trop tard, une nouvelle page se tournera.Le soir du 30 mars, Jonas Kaufmann qui est la fois Verdi et Wagner nous charmera avec Le Voyage dhiver, au cours de la soire du Cercle du Grand Thtre. Les amateurs de dcouvertes, les curieux pourront dcouvrir une uvre mconnue de Harry Partch grce la premire coralisation du Festival Archipel et du Grand Thtre.Assurment, le Grand Thtre est affaire de tous ! Alors nhsitez pas nous rejoindre, en qute dexcellence et de nouvelles dcouvertes.

    Tobias RichterDirecteur gnral

    Directeur de la publication Tobias Richter

    Responsable ditorial Mathieu Poncet

    Responsable graphique & artistique Aimery Chaigne

    Ont collabor ce numroKathereen Abherv, Bienassis, Gisle de Neuve, Daniel Doll, Sandra Gonzalez, Frdric Leyat, Wladislas Marian, Benot Payn, Christopher Park Mathieu Poncet.

    Impression SRO-Kundig Parution 4 ditions par anneAchev dimprimer en janvier 20146 000 exemplaires

    Il a t tir 40 000 exemplaires de ce numro et encart dans le quotidien LE TEMPS

    11, bd du Thtre CP 5126 CH-1211 Genve 11 T +41 22 322 50 00F +41 22 322 50 01grandtheatre@geneveopera.ch

    www.geneveopera.ch

    BUZZ OP 2-3Quoi de neuf dans le monde de lopra

    Genve et ailleurs

    OPRATION 6-15Nabucco : de l'ombre la lumire

    Gtterdmmerung : Tout peut recommencerUn Siegfried de console : l'enfant sauvage

    Delusion of the Fury : ltrange univers dHarry Partch

    ON STAGE 16-17Voyage d'hiver de Jonas Kaufmann

    CARNET DU CERCLE 18-19Ttes d'affiche et grands titres

    EN BALLET 20-26

    Ken Ossola : Une certaine mmoire de moi-mme La fleur de la danse suisse en parade

    PLEIN FEUX 28-29

    Le mcnat culturel selon Elena Timtchenko Vacheron Constantin, une certaine ide de l'avenir

    DIDACTIQUE 30-35Chre Gisle

    Jeune, expat... et Labo-ML'envers du dcor la porte de tous

    AGENDA 36

    O

    r

    AMM

    S

    Photo de couvertureLa danseuse du Ballet

    du Grand Thtre de Genve Daniela Zaghini est l'une des solistes de

    Mmoire de lombre de Ken Ossola

    en fvrier 2014. GTG/GREGORY BATARDON

    DA : AIMERY CHAIGNE

    O

    Offre Privilges Abonns

    15 % de rductionsur lachat de places au Grand Thtre de Genve en catgories A, B, C pour les opras, ballets et rcitals.(Hors tarif jeune et hors spectacles invits)

    Pour bnf icier de cette offre, rendez vous sur www.letemps.ch/offres ou envoyer un courriel privileges@letemps.ch

    ACT-0_N18_cor.indd 1 26.01.14 12:29

  • OPU

    2 ACT.0 | 18

    Une belle soire pour un recordLe vendredi 13 dcembre 2013, lissue de la premire reprsentation du

    spectacle de fin danne du Grand Thtre de Genve, La Chauve-souris

    de Johann Strauss fils, une rception tait organise dans les foyers de la

    clbre institution genevoise. cette occasion, M. Tobias Richter (Directeur

    gnral du Grand Thtre) et Mme Lorella Bertani (Prsidente de la Fondation

    du Grand Thtre) ont accueilli M. et Mme Ren Falquet de Bremblens (VD),

    les 8000mes abonns de la saison en cours, nombre record jamais atteint de-

    puis la rouverture de linstitution en 1962. Tous les artistes de la production

    taient prsents. Ainsi a-t-on pu croiser la mezzo-soprano fribourgeoise Marie-

    Claude Chappuis (Prince Orlofsky), le clown Dimitri qui interprtait le rle de

    Frosch ou encore la soprano franaise Mireille Delunsch (Rosalinde).FL

    Le lundi 20 janvier, au moment o le Grand Thtre dbutaient les rptitions de Nabucco, la nouvelle attristante est tombe. Claudio Abbado, le clbrissime maestro venait de dcder lge de 80 ans. Il avait dbut 32 ans au Festival de Salzbourg avec la Symphonie Rsurrection de Gustav Mahler, linvitation de Herbert von Karajan, la tte de lOrchestre philharmonique de Vienne qui en fera son invit permanent, avant den faire son directeur. Au mme moment, il commenait une pres-tigieuse carrire lyrique dans le temple lyrique de sa ville natale, La Scala, qui laccueillit bras ouverts, dabord chef principal en 1969, puis directeur artistique partir de 1971. Il imprimait sa marque damour dans tout ce quil entreprenait, et les 15 annes quil passa la tte de linstitution, res-teront longtemps graves dans les mmoires. Avec une inclination particulire pour Verdi et Rossini, il ne ngliga nullement la moder-nit en inscrivant des uvres phares au rpertoire du temple milanais. Avec des distributions de haut vol, il accorda une atten-tion particulire la dimension thtrale et fit appel Giorgio Strehler, ou Jean-Pierre Ponnelle. Qui ne se souvient pas de Simon Boccanegra ou Il Barbiere di Siviglia, au Festival de Salzbourg ? Aprs Milan, Vienne o on cra pour lui

    le poste de directeur gnral de la musique de la ville de Vienne. Il devint le directeur de lopra de Vienne, la ville de ses tudes, o il imagina un festival de musique contemporaine, une gageure dans une ville aussi conservatrice. la mort de Karajan, il lui succde la tte dune autre formation embl-matique : le Philharmonique de Berlin. Il fait voluer lorchestre en lui donnant une sonorit plus claire, plus lgre, et inscrit son rpertoire la musique de notre temps. Victime dun cancer, il continue diriger pendant dix ans encore, mais il nest plus que lombre de lui-mme. Chacun de ses concerts devient un vne-ment o la spiritualit prend une place dimportance. Aujourdhui, les Abbadiani , les fans du Maestro sont tristes et partagent ce sentiment avec des milliers de mlomanes travers le monde. Un homme secret nous quitte dans la discrtion, mais nous nou-blierons jamais sa gestique l-gante et son intelligence musicale exceptionnelle. 50 ans de carrire marque par la passion et lamour de lopra, de la musique. celles et ceux qui ne lont pas vcu live, il lgue une gnreuse discographie toujours inspire, il cherchait la vrit dans les notes quil savait faire parler. Avec modestie, il di-sait : Comme je suis dune nature curieuse, japprends toujours DD

    La tristesse desAbbadiani

    Marie-Claude Chappuis, Mireille Delunsch et la chorgraphe Nicola Bowie.

    M. Tobias Richter et Mme Lorella Bertani entourent M. et Mme Ren