À surveiller

of 8 /8
À surveiller dans cette édition Agrément du CCASS : Tout ce que vous devez savoir pages 2 et 3 La biotechnologie de demain : Dr Alain Moreau reçoit un prix prestigieux page 4 MIREC : Vaste étude mère-enfant page 4 Grand pas pour les enfants : De retour le 14 juin page 5 L’éthique au CHU Sainte-Justine page 5 Comment les recherches menées sur l’impact de l’environnement sur la santé influenceront les travaux au CHU Sainte-Justine? page 6 Programme d’accès aux services de santé en anglais : Bilan des démarches page 6 Connaissez-vous… La Coordination des technologies de l’information, des télécommunications et du génie biomédical page 7 Impacts des travaux de construction sur les stationnements page 7 La Fondation en bref page 8 Connaissez-vous… La Coordination des technologies de l’information, des télécommunications et du génie biomédical Vous découvrirez la diversité des expertises qu’on retrouve au sein de cette équipe et les services offerts à l’ensemble du personnel. D’autre part, vous en saurez plus sur le projet de rehaussement des infrastructures de télécommunications, dont fait partie la téléphonie IP, en lisant l’article à la page 7. L’Agrément du CCASS au CHU Sainte-Justine : pourquoi votre opinion compte En mai, vous avez tous été invités à répondre aux sondages sur la culture de sécurité des patients, sur la qualité de vie au travail et pour certains, à un questionnaire pour évaluer une norme liée à votre secteur de soins ou de gestion. Dans son éditorial, M. Khiem Dao, directeur général du CHU Sainte-Justine, explique pourquoi votre opinion compte et pour en savoir plus sur l’agrément, veuillez vous référer au dossier présenté à la page 3. Juin 2008 Journal interne du CHU Sainte-Justine Vol. 30, no 13 Dr Alain Moreau reçoit le Prix Génome Québec Biotechnologie de demain En attribuant ce prix au Dr Alain Moreau, directeur du laboratoire de génétique moléculaire des maladies musculo- squelettiques du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, le jury des prix Genesis 2008 a voulu mettre en lumière les approches novatrices du chercheur. Pour en savoir plus sur le prix, les recherches et l’équipe du Dr Moreau, veuillez lire la suite à la page 4.

Embed Size (px)

Transcript of À surveiller

  • surveiller dans cette dition

    Agrment du CCASS :Tout ce que vous devez savoir pages 2 et 3

    La biotechnologie de demain : Dr Alain Moreau reoit un prix prestigieux page 4

    MIREC :Vaste tude mre-enfant page 4

    Grand pas pour les enfants : De retour le 14 juin page 5

    Lthique au CHU Sainte-Justine page 5

    Comment les recherches menes sur limpact de lenvironnement sur la sant influenceront les travaux au CHU Sainte-Justine? page 6

    Programme daccs aux services de sant en anglais : Bilan des dmarches page 6

    Connaissez-vousLa Coordination des technologies de linformation, des tlcommunications et du gnie biomdical page 7

    Impacts des travaux de construction sur les stationnements page 7

    La Fondation en bref page 8

    Connaissez-vousLa Coordination des technologies de linformation, des tlcommunications et du gnie biomdicalVous dcouvrirez la diversit des expertises quon retrouve au sein de cette quipe et les services offerts lensemble du personnel. Dautre part, vous en saurez plus sur le projet de rehaussement des infrastructures de tlcommunications, dont fait partie la tlphonie IP, en lisant larticle la page 7.

    LAgrment du CCASS au CHU Sainte-Justine : pourquoi votre opinion compte

    En mai, vous avez tous t invits rpondre aux sondages sur la culture de scurit des patients, sur la qualit de vie au travail et pour certains, un questionnaire pour valuer une norme lie votre secteur de soins ou de gestion. Dans son ditorial, M. Khiem Dao, directeur gnral du CHU Sainte-Justine, explique pourquoi votre opinion compte et pour en savoir plus sur lagrment, veuillez vous rfrer au dossier prsent la page 3.

    Juin 2008 Journal interne du CHU Sainte-Justine Vol. 30, no 13

    Dr Alain Moreau reoit le Prix Gnome Qubec Biotechnologie de demainEn attribuant ce prix au Dr Alain Moreau, directeur du laboratoire de gntique molculaire des maladies musculo-squelettiques du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, le jury des prix Genesis 2008 a voulu mettre en lumire les approches novatrices du chercheur. Pour en savoir plus sur le prix, les recherches et lquipe du Dr Moreau, veuillez lire la suite la page 4.

  • ditorial

    Depuis 50 ans, le CHU Sainte-Justine reoit avec fiert lagrment du Conseil canadien dagrment des services de sant (CCASS), un organisme indpendant reconnu pour llaboration de normes dexcellence nationales. Cette valuation objective de nos pratiques en soins et services nous permet non seulement de nous amliorer, de nous comparer aux autres tablissements travers le Canada, mais aussi de mettre de lavant nos meilleures pratiques.

    Au fil de son histoire, notre tablissement a toujours rencontr avec brio les normes leves de qualit du CCASS. Notre dernier agrment couvrait la priode 2005-2008 et nous avons obtenu, encore une fois, lagrment sans condition, une grande source de fiert qui rejaillit sur vous tous. La prparation de ce dernier agrment stait ralise auprs dun groupe demploys plus restreint. Or, le Conseil canadien exige dsormais de recueillir lopinion et les valuations par lensemble du personnel et des mdecins oeuvrant dans ltablissement.

    Agrment 2008-2011 : instauration dun nouveau programme (Qmentum)Au cours du mois de mai, vous avez tous t invits rpondre aux sondages sur la culture de scurit des patients, sur la qualit de vie au travail et pour certains, un questionnaire pour valuer une norme lie votre secteur de soins ou de gestion. Vous avez ainsi particip au tout nouveau programme du CCASS, dont laspect novateur rside principalement en cette auto-valuation ralise sur Internet par le personnel et les mdecins.

    Je vous remercie davoir pris le temps de vous prononcer sur la qualit de nos soins et services. Pourquoi votre opinion compte et pourquoi vos rponses sont si importantes? Parce que vous tes au cur de laction. Vous tes en mesure dvaluer, mieux que quiconque, la qualit des soins et services. Vos rponses permettront de guider nos priorits dactions et les rsultats serviront laborer des plans daction dici le 30 juin.

    Vous serez ensuite interpells dans la mise en uvre des plans daction qui visent amliorer nos pratiques, la qualit de nos soins et de nos services dans une perspective damlioration continue qui sera value par une quipe de visiteurs du CCASS, du 1er au 5 dcembre 2008. Les efforts que vous investirez au cours des prochains mois permettront non seulement damliorer la prestation des services offerts au CHU Sainte-Justine, mais surtout, doffrir les meilleurs soins possible notre clientle.

    Reconnaissance des pratiques exemplairesPar ailleurs, les visiteurs du Conseil canadien profiteront de leur visite en dcembre pour identifier, le cas chant, des pratiques juges exemplaires, dignes de mention dans un rapport publi annuellement. Le CCASS reconnat ainsi linnovation et la crativit dans la prestation des services de sant au Canada en plus dencourager les organismes de sant adopter les pratiques exemplaires de leurs pairs.

    Afin dtre qualifi dexemplaire , une activit, une pratique ou un processus doit rpondre aux critres suivants valus par les visiteurs du Conseil : tre original et innovateur, tre li aux normes du CCASS, mener des rsultats positifs, tre adaptables dautres organismes et dmontrer son efficience dans la pratique.

    Lors du dernier agrment en 2005, le CCASS avait ainsi soulign les deux pratiques suivantes du CHU Sainte-Justine :

    LapublicationdulivreLaccident dHugo, une belle innovation au niveau du processus de contact avec la famille;

    Lexistencedelasalledestimulationsensoriellesalleblancheolon pratique lapproche Snoezelen.

    En 2002, le CCASS avait soulign les cinq pratiques suivantes :

    Ledveloppementdunrseaudtablissementsfrancophonesdesservant la mre et ses enfants localement, suprargionalement et linternational;

    Lquipedeprothsisteduprogrammederadaptation,laseulequipe montralaise autorise par la Rgie de lassurance-maladie du Qubec fabriquer la prothse myolectrique;

    Lefonctionnementdelacliniquedefibrosekystiquereconnucommeleader provincial pour les stratgies de traitements et lexpertise de pointe;

    Unprogrammenationaldementoratoffertauxinfirmiresetauxmdecins en immunologie-sida (pdiatrie);

    LeprogrammedemaintiendomicileGAREquiprvoitlinterventiondune quipe dinfirmires expertes en obsttrique, dans le maintien domicile de femmes qui ont une grossesse risques levs, qui auparavant taient hospitalises.

    Je suis conscient des efforts que vous avez consentis jusqu maintenant et ceux venir lors de la mise en uvre des plans daction. En participant au processus dagrment, nous visons rencontrer et mme surpasser les normes de qualit de soins et services tablies par le CCASS afin que notre clientle puisse en bnficier. Et qui sait, lune de nos pratiques pourrait tre reconnue comme tant exemplaire et servir aux autres tablissements de sant au Canada, comme nous avons eu cet honneur lors des derniers agrments.

    Khiem Dao Directeur gnral

    LAgrment du CCASS : pourquoi votre opinion compte

    2

  • Par Jose Lina Alepin, conseillre en communication interne et Sylvie Fortin, inf.M.Sc., coordonnatrice gestion qualit et des risques, Direction des soins infirmiers, de la qualit et des risques (DSIQR)

    Depuis le mois de mai, tout le personnel du CHU Sainte-Justine, ainsi que les mdecins, participent au nouveau programme du Conseil canadien dagrment des services de sant (CCASS). Pour ce faire, vous avez t sollicits pour rpondre deux sondages et certains, un questionnaire relatif une norme afin dvaluer vous-mmes la qualit des soins et services que nous offrons.

    quipes agrmentLa Direction des soins infirmiers, de la qualit et des risques (DSIQR) est responsable du processus dagrment; une coordonnatrice, Mme Sylvie Fortin, en assure la mise en uvre avec 15 chefs dquipe agrment (voir le tableau ci-contre pour la liste complte). Au cours du mois de mai, chacun des chefs dquipe agrment a coordonn ladministration du questionnaire dauto-valuation auprs de lensemble des employs de son secteur de soins (infirmires, prposs, mdecins, techniciens, etc.)

    la fin de ltape dauto-valuation, les chefs dquipe agrment ont reu un rapport compilant automatiquement vos rponses sous forme de drapeaux rouges, jaunes ou verts. Aprs avoir analys les rsultats et cern les secteurs odesmesuresdevronttreprises,leschefsetleurscollaborateurslaborerontun plan daction dici le 30 juin. Votre contribution sera requise, puisque vous participerez la mise en uvre de ces plans au cours des prochains mois afin de rencontrer les normes tablies par le CCASS et damliorer la qualit de nos soins et services.

    LAgrment et les pratiques organisationnelles requises (POR)Dans un processus damlioration continu de la qualit, le CHU Sainte-Justine doit obligatoirement, comme tout tablissement de soins depuis 2002, se soumettre un processus dagrment du CCASS. Un des thmes majeurs du CCASS en 2008 est la scurit des patients dans nos organisations, ce que nous traduisons par scurit organisationnelle. Sous ce thme majeur apparat des nouvelles exigences du CCASS nommes Pratiques Organisationnelles Requises (POR) (CCASS, 2004).

    Importance des POR En janvier 2008, la conformit aux 25 POR est devenue une exigence des visites dagrment. Selon le Comit consultatif sur la scurit des patients, le fait que ces POR ne soient pas en place prsente un risque important pour un organisme de soins de sant. Par consquent, la non-conformit nimporte quelle POR sera considre comme une situation exigeant une action urgente, comme le serait une recommandation priorit leve (urgence) sur une question comme celle de la scurit-incendie. Par consquent, le fait de ne pas se conformer lune des POR entranera lagrment conditionnel.

    Les organismes auront six mois pour faire un suivi en mettant les processus et les systmes ncessaires en place de manire rpondre aux exigences de la POR. Dans ce cas, lorganisme devra dmontrer sa conformit par un rapport ou une visite supplmentaire, et ce, dans un dlai de six mois.

    valuation de la conformit aux POR par le CCASSLes visiteurs utiliseront les mthodes traditionnelles pour valuer la conformit aux POR, ce qui englobe les rencontres dquipe, les entretiens avec les clients, les entretiens avec le personnel, la consultation de documents, la visite des lieux et la vrification des donnes dcoulant des indicateurs. Ils utiliseront un Test pour lvaluation de la conformit qui a t conu pour toutes les POR.

    Quelles sont les tapes?

    Du 1er au 30 mai Auto-valuation Lepersonnelrpond2sondagesetdesquestionnaires

    enligneDu 1er au 30 juin Plans daction

    Leschefsdquipeagrmentetleurscollaborateursprparentunplandactionenfonctiondesrsultatsobtenus.

    Du 1er au 5 dcembre Visite du CCASS LesvisiteursduCCASSprocdentunevisiteinterneet

    serendentdanslessecteurs.

    Projet POR Sainte-Justine

    But : Amliorer la scurit organisationnelle au sein du CHU Sainte-Justine

    Objectifs : 1. Rpertorier les POR (jusquau 20 avril 2008);2. valuer le niveau de conformit actuel des POR

    (jusquau 15 mai);3. Mettre en uvre des plans daction visant latteinte de la

    conformit des POR (dici le 25 novembre 2008).

    Une quipe spciale de la DSIQR a t mise en place pour ce projet. Il sagit de tous les cadres conseils en soins infirmiers et les conseillres en soins infirmiers de la DSQIR. Les objectifs 1 et 2 sont dj raliss avec consultation auprs des gestionnaires de soins, alors que lobjectif 3 (plan daction) se ralisera avec les rsultats des questionnaires dagrment (normes).

    Pratique organisationnelle requise :

    Cest une pratique qui a t dtermine comme tant essentielle et qui doit tre en place dans lorganisme pour amliorer la scurit des patients et pour minimiser les risques. Elle constitue une exigence spcifique du programme dagrment pour les organismes de soins de sant (CCASS, 2007).

    6 catgories de POR dfinies par le CCASS :

    1. Culture

    2. Communication

    3. Utilisationdesmdicaments

    4. Milieudetravail

    5. Prventiondesinfections

    6. Prventiondeschutes

    Exemple dune POR : catgorie 2 Communication

    POR 2.4 : tablir un bilan comparatif des mdicaments ladmission avec la participation du client.

    Pourchaquepatientadmisau CHU Sainte-Justine, nous devons faire lhistoire mdicamenteuse son admission, et ce, avec la participation du client et sa famille. Le tout documenter au dossier de lusager.

    Secteur de normes valu par qui? Chef dquipe agrment

    Gouvernance efficace et durable

    Conseil dadministration du CHU Sainte-Justine

    Sylvie Beaulieu

    Organisme proactif et attentionn

    Tous les gestionnaires/cadres

    Michel Lemay

    Excellence des services (soins directs)

    Obsttrique-prinatalit Sant mre-enfantJohanne Martel et collaborateurs

    Oncologie Pdiatrie spcialiseSylvie Lacroix et collaborateursMdecine

    Pdiatrie spcialise et pdiatrie intgre

    Sant mentalePsychiatrie neuro-dveloppement

    Maryse St-Onge et collaborateurs

    ChirurgieChirurgie-traumatologie

    Stphane Palm et collaborateursSalle dopration

    Urgence

    Pdiatrie intgre

    Line Dziel, Dany Savard et collaborateurs

    Soins intensifsDr Marisa Tucci, Dominique Valle et collaborateurs

    Radaptation RadaptationMaryse Cloutier et collaborateurs

    Imagerie mdicale Imagerie mdicaleNicole Ploquin, Micheline Gauthier

    Laboratoires et services de banques de sang

    LaboratoiresNancy Vzina et collaborateurs

    Banques de sang et services transfusionnels

    Analyse de laboratoires

    Mdicaments Gestion des mdicaments Jean-Franois Bussires

    Prvention des infections Prvention des infections Nadia Desmarais

    3

  • Le CHU Sainte-Justine recrute prsentement des femmes enceintes entre 6 et 12 semaines afin de participer la plus importante tude mene ce jour au Canada sur lexposition aux contaminants provenant de lenvironnement chez la mre et lenfant pendant la grossesse et lallaitement.

    Cette tude denvergure est codirige par le Dr William Fraser, obsttricien, directeur adjoint, recherche clinique du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine et professeur titulaire lUniversit de Montral, ainsi que par des scientifiques de Sant Canada. Aux fins de cette tude, 2 000 femmes seront recrutes dans le premier trimestre de leur grossesse, suivies jusqu leur accouchement puis huit semaines aprs.

    Finance par Sant Canada, le ministre de lenvironnement de lOntario et les Instituts de recherche en sant du Canada, cette tude nationale appele MIREC (Maternal-Infant Research on Environnemental Chemicals ou tude mre-enfant sur les composs chimiques de lenvironnement) schelonnera sur une priode de cinq ans et sera coordonne partir du CHU Sainte-Justine.

    Le Dr Fraser et les scientifiques de Sant Canada travailleront en troite collaboration avec des cliniciens de Vancouver, Calgary, Winnipeg, Sudbury, Hamilton, Ottawa, Montral, Kingston, Toronto et Halifax pour le recrutement des parturientes. Les chantillons biologiques recueillis auprs des participantes et de leur enfant seront analyss par trois sites : Gnome Qubec, lInstitut National de Sant publique du Qubec et par les laboratoires de Sant Canada.

    Pourquoi une tude comme MIREC?De rcents travaux de recherche ont soulev des proccupations relatives au nombre de produits chimiques qui peuvent tre dtects chez lhumain. Pour certains de ces contaminants, il existe une relation entre les quantits

    MIRECPriode de recrutement de la plus vaste tude mre-enfant sur lexposition aux contaminants provenant de lenvironnement durant la grossesse et lallaitementPar Nicole Saint-Pierre, conseillre en communication Recherche et Mlanie Dallaire, conseillre relations avec les mdias

    mesures et les indicateurs de sant. Pour dautres expositions, les effets sur la sant demeurent incertains.

    Cette tude poursuit trois objectifs principaux :

    1. valuer dans quelle mesure les femmes enceintes et leur enfant sont exposs aux substances chimiques;

    2. valuer les bnfices de certains composants du lait maternel;

    3. valuer, le cas chant, les risques de sant lis la grossesse dcoulant de lexposition des mtaux lourds (plomb, mercure, cadmium, arsenic et manganse). Ltude mesurera galement dautres substances chimiques comme les polluants organiques persistants, les produits ignifuges broms, les plastifiants, les surfactants et les sous-produits de la cigarette.

    Toutes les informations gnres par cette tude seront utiles aux gouverne-ments et aux professionnels de la sant publique pour llaboration de politiques et de programmes visant lamlioration de la sant des femmes enceintes et de leur bb, que ce soit au moment de la grossesse ou lorsquelles allaiteront.

    Cration dune BiobanqueUn autre but de cette tude est de crer une banque de donnes et dchantillons biologiques. Les informations codes et les chantillons restants (sang, urine, cheveux, lait maternel, sang de cordon ombilical et mconium) seront conservs et entreposs dans cette Biobanque puis utiliss ultrieurement afin dtudier la croissance ftale, la grossesse, la sant des mres et de leurs enfants et mesurer les nouveaux composs chimiques dans lenvironnement.

    Les femmes qui dsirent participer cette tude doivent tre enceintes entre 6 et 12 semaines et prvoir accoucher au CHU Sainte-Justine ou lHpital Juif de Montral. Pour informations et inscription, communiquez avec le Centre de coordination de ltude MIREC au 514 345-4931, poste 4155.

    En attribuant le Prix Gnome Qubec Biotechnologie de demain au Dr Alain Moreau, directeur du laboratoire de gntique molculaire des maladies musculo-squelettiques du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, le jury des prix Genesis 2008 a voulu mettre en lumire les approches novatrices du chercheur.

    Au cours des dernires annes, ses travaux ont permis par une meilleure comprhension de la gntique molculaire, de dvelopper trois tests de dpistage qui permettent didentifier larthrose, la scoliose de mme quune nouvelle molcule pour le traitement de lostoporose. Ses recherches visent galement la slection de composs dintrt pharmacologique pour prvenir le dveloppement de la scoliose, de larthrose et de lostoporose et mme den stopper la progression. Une entente de licence a t signe entre le CHU Sainte-JustineetlasocitParadigmSpinedeNewYorkenmai2006afindecommercialiser en Amrique du Nord, en Europe et en Asie les diffrents tests de dpistage biochimiques et molculaires dvelopps dans son laboratoire.

    Au chapitre des brevets dont le CHU Sainte-Justine est le dtenteur, notons que deux ont t obtenus pour lEurope et Hong Kong et que huit autres sont en examen. Lensemble de ces retombes permettent danticiper dans un proche avenir non seulement la mise au point dune pharmacothrapie personnalise mais aussi, en ce qui a trait la scoliose, lradication pure et simple de la maladie.

    La mise au point du premier test de dpistage prcoce de la scoliose idiopathique par le Dr Moreau et son quipe va contribuer rvolutionner la faon dont les cliniciens traitent cette maladie. Les dcouvertes du Dr Moreau auront donc un impact immense sur la vie de millions denfants dans le monde a affirm le prsident et directeur gnral de Gnome Qubec, monsieur Paul LArchevque, lors de la remise du prix au rcipiendaire, loccasion du 8e Gala des prix Genesis 2008.

    Ses travaux dmontrent de faon probante quil est possible, dans un contexte acadmique, de valoriser la recherche fondamentale et clinique et de raliser avec succs le transfert technologique dinnovations mdicales qui auront un grand impact sur la sant des Canadiens et au-del de nos frontires. Ces innovations contribueront aussi lenrichissement social et conomique en gardant au Qubec nos comptences.

    Nul doute que le prix Gnome Qubec Biotechnologie de demain reconnat ses qualits de btisseur, de visionnaire et de modle pour la relve.

    La biotechnologie de demainPar Nicole Saint-Pierre, conseillre en communication Recherche

    Lutilisation de la gnomique est devenue une approche de recherche prioritaire pour les chercheurs du CHU Sainte-Justine. Au cours des dernires annes, Dr Moreau a mis en place une quipe interdisciplinaire o prs de 22 chercheurs, tudiants gradus et personnel de recherche travaillent solutionner de nombreux problmes relis aux maladies musculo-squelettiques.

    Mme Carole Jabet, Vice-prsidente des affaires scientifiques, Gnome Qubec, Dr Alain Moreau, rcipiendaire du Prix Gnome Qubec Biotechnologie de demain, M. Patrick Montpetit de BioQubec

    Dr William Fraser

    4

  • Dans un CHU mre-enfant comme lest Sainte-Justine, les problmes thiques apparaissent de plus en plus nombreux et diversifis. Ds 1984, le Conseil dadministration crait le Comit de biothique. Il sagit dun comit consultatif et interdisciplinaire, charg de favoriser la rflexion sur les dfis thiques soulevs par les dveloppements de la mdecine et lorganisation des soins dans notre milieu.

    Entre autres fonctions, le comit labore des avis concernant des problmes de fond et rcurrents. Il a dj publi 10 avis dont le dernier, en 2007, porte sur lInterruption de grossesse du troisime trimestre pour anomalie ftale. Il en prpare un prochain, paratre cette anne. La question aborde concerne la continuit des soins, vue du point de vue des patients et de leur exprience avec les soignants.

    LUnit dthique cliniqueIl arrive aussi que des intervenants, des patients ou des patients sentent le besoin de consulter propos de certaines prises de dcision. Ils aimeraient discuter de la meilleure orientation choisir dans les circonstances. dautres moments, ce sont des quipes qui ont mal vcu une situation : tensions, manque dinformations, inquitudes. Elles aimeraient revenir sur ce qui sest pass de manire amliorer la qualit des services et mieux rpondre aux besoins des patients.

    Ces diffrentes consultations sont menes par lUnit dthique clinique, mise sur pied en 2006 et relevant du Comit de biothique. Les consultations sont normalement menes par deux membres de lunit auprs des quipes ou des familles qui ont demand son aide. Les membres de lunit, des professionnels du milieu, ont acquis une expertise reconnue en thique. La mise en place de cette unit dthique clinique reprsente une premire au Qubec.

    Groupe de discussion en thiqueDans un prochain avenir, le Comit a le projet de mettre en place un groupe de discussion en thique avec les parents ayant dj t confronts la maladie dun enfant, suivant en cela une exprience dj mene en France. Il deviendrait ainsi possible de dvelopper une rflexion sur certains aspects de lthique qui touchent particulirement les parents, savoir linformation, la communication ou le suivi. Ce groupe pourrait contribuer une meilleure collaboration entre tous les acteurs concerns.

    Page WebEn terminant, si vous souhaitez obtenir plus dinformations concernant lthique au CHU Sainte-Justine, visitez la section thique situe sous longlet Soins dans le site Web des professionnels du CHU Sainte-Justine (www.chu-sainte-justine.org/Pro)

    Lthique au CHU Sainte-JustinePar Hubert Doucet, prsident du Comit de biothique

    Membres de lUnit dthique clinique

    HubertDoucet,spcialisteenthique(prsident) Marie-JosClermont,nphrologue PaolaDiadori,neurologue MichelDuval,hmato-oncologue lieHaddad,immunologiste NikolausHeveker,microbiologiste GloriaJeliu,pdiatre GuylaineLarose,urgentologue MichleMayer,travailleusesociale AntoinePayot,nonatologiste SuzannePlante,infirmire ThrseSaint-Laurent,pdiatre

    Membres du Comit de biothique

    Lesmembresducomitreprsententdiversesprofessionsetpossdentdesexpriencesvaries.

    HubertDoucet,spcialisteenthique(prsident) AndrBoyer,reprsentantlepublic PaolaDiadori,neurologue DianeDupont,infirmire SylvieFortin,anthropologue HuguesLtourneau,avocat MichleMayer,travailleusesociale AntoinePayot,nonatologiste

    DemandedeconsultationPour demander une consultation auprs de lUnit dthique clinique, veuillez communiquer avec le secrtariat du Comit de biothique :

    Tlphone : 514 345-4931, poste 6752 Tl-chasseur : 514 415-5799

    5

    Marchez ou courez pour la Fondation des toilesPar Christine Ferlatte, agente administrative aux Communications

    Pour vous inscrire

    IlsuffitdevousprocurerleformulairedinscriptionauprsdeChantalDagenaisouSylvieJulienduCentrederecherche,piceA-725.

    Lvnement Grands pas pour les enfants est de retour encore une fois cette anne. Il aura lieu le samedi 14 juin 2008 au parc Jean-Drapeau, sur lle Sainte-Hlne. Toujours trs populaire, cette activit a pour but damasser des fonds pour la recherche pdiatrique. Lobjectif cette anne : 400 000 $.

    Participez cet engouement montralais et venez courir 10kmoumarcher5kmavecleporte-paroleFrancisBouillon,du Canadiens de Montral, et les quelque 4 000 participants. Portez firement les couleurs de Sainte-Justine lors de cet vnement denvergure. Venez galement nous voir au stand du CHU Sainte-Justine sur le site du marathon et prenez part de nombreuses activits offertes.

    Organis par Standard Life et appuy par plusieurs commanditaires, les fonds amasss grce cet vnement iront en totalit la Fondation des toiles, anciennement nomme Fondation de la recherche sur les maladies infantiles, puis verss quatre centres de recherche pdiatrique, dont le CHU Sainte-Justine.

    Depuis les 25 dernires annes, Grands pas pour les enfants a permis damasser plus de 6,5 millions de dollars. Pour plus dinformation, consultez le www.standardlife.ca/grandspas.

  • Comment les recherches menes sur limpact de lenvironnement sur la sant influenceront les travaux au CHU Sainte-Justine? Par Suzie Pellerin, conseillre en communication Grandir en sant

    Le 9 avril dernier, dans le cadre du colloque San-Tech organis par lAQESSS, messieurs Khiem Dao (directeur gnral) et Claude Fortin (conseiller clinique pour Grandir en sant), accompagns de Jacques Lavergne (architecte) ont rpondu cette question. Cette confrence leur a permis de sensibiliser les participants la contribution des responsables de lamnagement au bien-tre des patients et du personnel ainsi qu leur gurison.

    Le projet de modernisation Grandir en sant permet de repenser, dune part, le design hospitalier en fonction des besoins de la clientle et, dautre part, de revoir la conception de lenvironnement physique des professionnels.

    Selon plusieurs auteurs, il existe une corrlation entre lenvironnement physique des hpitaux et ses rpercussions sur les patients et le personnel. En fait, la revue de littrature dmontre que le design hospitalier a un impact sur les lments suivants :

    volutionclinique Rductiondustress Diminutiondelafatigue Augmentationdelaproductivit Amliorationdelascuritdespatients Amliorationdesrsultatsdesantchezlepatient Amliorationgnraledelaqualitdessoins

    Concevoir en sinspirant des meilleures pratiquesNotre projet de modernisation nous donne donc loccasion doffrir la prochaine gnration de mres et denfants du Qubec et au personnel de notre tablissement de nouvelles infrastructures pour rpondre aux besoins grandissants de tous. Pour ce faire, lquipe de Grandir en sant prvoit sinspirer des meilleures pratiques reconnues et supportes par la littrature dont le design fond sur les preuves, et ce, toutes les tapes de sa ralisation.

    Le recours aux donnes de recherche sur lenvironnement physique et la sant est relativement nouveau. Cependant, lintention dlibre de fonder les dcisions de design sur les meilleurs rsultats de recherche disponibles vise concevoir les espaces les plus adquats possibles. En fait, lutilisation des donnes probantes permet dorienter les dcisions difficiles en vitant les dcisions bases sur des prfrences personnelles ou trop court terme.

    Pour consulter la prsentation et connatre plus spcifiquement la relation entre lamnagement et les infections nosocomiales, les erreurs mdicales et la sant et la scurit au travail, consultez les Documents de rfrence se trouvant dans la section Grandir en sant de notre site Web.

    Programme daccs aux services de sant en anglais pour les personnes dexpression anglaise au CHU Sainte-Justine

    BILAN DES DMARCHES DEPUIS JUIN 2007Par Claire Lefaivre, conseiller senior la direction gnrale adjointe et Karine Barrette, conseillre en formation et dveloppement DPMODO

    Limplantation progressive du programme va bon train. Rappelons que le Programme daccs aux services de sant en anglais pour les personnes dexpression anglaise du CHU Sainte-Justine sinscrit au Programme rgional daccs aux services de sant et services sociaux en anglais pour les personnes dexpression anglaise de Montral 2007-2010. Dans le cadre de ce programme, le CHU Sainte-Justine a pour mandat de dployer les moyens ncessaires afin dassurer une offre qui permette sa clientle dexpression anglaise laccs certains services en anglais. Un calendrier de formation stalant sur plusieurs annes est prvu. Les secteurs, qui ont t identifis, constituent de par leur niveau de spcialisation, des ressources incontournables pour une population, tant francophone quanglophone, lchelle du Qubec. Lobjectif poursuivi est de sassurer quun nombre suffisant de ressources de ces secteurs soit en mesure de rpondre la clientle anglophone.

    Premire tapeLa premire tape, qui visait tablir le niveau danglais requis pour les titres demploi des secteurs cibls ainsi que le niveau de comptence en langue anglaise des employs, fut termine lautomne 2007. La firme VB Plus In., en collaboration avec la Direction de la planification de la main-duvre et du dveloppement organisationnel (DPMODO) et les gestionnaires des secteurs concerns, a procd lvaluation des niveaux requis en langue anglaise pour chacun des titres demploi et lvaluation des comptences en langue anglaise auprs de 474 membres du personnel des secteurs suivants :

    Deuxime tapeDs novembre 2007, la deuxime phase consistant assister le personnel adquatement dans le dveloppement des comptences en langue anglaise, fut amorce sur le site Sainte-Justine avec la formation de plus de 75 employs. Au total, 20 groupes auront assist des sessions de formation dici la fin juin 2008.

    Troisime tapeCette tape, dj amorce en mai, consiste procder lvaluation des employs des secteurs prioritaires mentionns ci-dessus, qui sont soit nouvellement arrivs ou qui nont pas encore t valus.

    Par la suite, nous entreprendrons la planification des cours qui seront offerts au cours de la prochaine anne. Les employs des secteurs viss, intresss se perfectionner en anglais, auront alors lopportunit de prendre part auxformations.CeseralecasnotammentpourleCRMEolaformationdbutera lautomne 2008.

    Des rsultats encourageantsLapprciation des participants en regard de la formation reue est positive 88 %. La progression des employs est encourageante. Depuis novembre 2007, prs de 41 employs auront avanc dun ou de plusieurs niveaux leur matrise de la langue anglaise. Chacun des 6 niveaux implique 45 heures de cours. Par exemple, la centrale de rendez-vous, nous prvoyons quune cohorte de sept employs, engags dans le processus de formation, aura atteint le niveau de matrise requis pour leur emploi dici la mi-juin.

    Ces rsultats tmoignent de la persvrance de lensemble des employs viss apprendre langlais et acqurir plus daisance lorsquils ont desservir notre clientle dexpression anglaise. Leurs efforts cet gard mritent toutes nos flicitations!

    Pour le site de Sainte-Justine :

    urgence greffedemoelleosseuse soinsintensifs servicesdirectementrelislaccueildespatients

    Pour le CRME :

    lesprogrammesdesdficitsmoteurscrbraux desamputsetdeslsionsmusculosquelettiques lesmaladiesneuromusculaires leserviceauxtraumatisscrniens lunitderadaptationfonctionnelleintensive leservicedaidelacommunicationoraleetcrite

    6

  • Les travaux de construction sintensifieront avec larrive de la belle saison. Dans un premier temps, les travaux de rhabilitation sismique prvoyant la ralisation de dalles de bton runissant les blocs 7 et 9 occasionneront la perte de 32 cases de stationnement dans le stationnement no.6. Ces travaux ncessiteront galement le dplacement de la cour de la garderie, de manire temporaire, lintrieur du stationnement no.3. lautomne, ce sera au tour du Manoir McDonald de prendre forme et damputer le stationnement no.6 de 153 cases.

    Des solutions pour diminuer les impactsLes membres du comit de transport se sont donc penchs sur des alternatives pouvant rduire, du moins temporairement, limpact de cette diminution de places de stationnement durant les travaux.

    1. Le grand mnageDabord, suite aux plaintes reues de la part de certains dtenteurs de permis logs dans les diffrents stationnements, il y a eu analyse de la liste des dtenteurs de vignettes au stationnement no.9. Pourquoi cette vrification? Pour sassurer que les personnes sy trouvant y sont lgitimes (anciennet). Ce grand mnage a valu certains illgaux de perdre leur place de stationnement et, par consquent, permettra

    notre clientle de retrouver la place qui lui revient. La mme analyse sera faite pour tous les autres stationnements au cours des semaines venir.

    2. Un stationnement alternatifDautre part, le Programme Allgo travaille prsentement lacquisition dun stationnement alternatif avec navette qui fera laller-retour Sainte-Justine. Certains dtenteurs de vignette seront dplacs, pendant les travaux, selon des critres spcifiques. Les personnes concernes par ce dplacement seront personnellement contactes le temps venu.

    3. Un contrle plus serrEnsuite, afin de sassurer du respect des rglements lis lutilisation des stationnements, des mcanismes de contrle daccs aux stationnements seront bientt mis en place.

    Impacts des travaux de construction sur les stationnementsPar Suzie Pellerin, conseillre en communication Grandir en sant

    Il y a un an, la Direction gnrale a pris la dcision de fusionner les secteurs technologiques pour ne former quune seule entit : la Coordination des technologies de linformation, des tlcommunications et du gnie biomdical.

    En vue de mieux coordonner le support aux utilisateurs et les projets technologiques, plusieurs tablissements avaient dj pris la dcision de rapprocher leur service de gnie biomdical (GBM) leur service des technologies de linformation (TI) en les regroupant dans une mme direction, mais aucun navait os fusionner toutes les activits de ces secteurs. Le CHUSJ sest encore une fois illustr comme chef de file en innovation en misant davantage sur le potentiel des technologies pour amliorer lefficience des quipes soignantes et, par consquent, rduire les effets nfastes de la pnurie de main-duvre.

    Depuis ce jour, une rorganisation importante est en cours dans les secteurs viss en vue de faciliter latteinte des objectifs viss par la fusion. Bien que la rorganisation est loin dtre termine, de grands pas ont t franchis en vue de vous offrir de meilleurs services.

    En ce qui a trait au volet des services conseil, mentionnons notamment la contribution de lquipe TI-GBM dans le projet de rorganisation de la nonatalogie, la modernisation des infrastructures de tlcommunications et le dploiement doutils sans fil tel la nouvelle technologie de communication VOCERA au Centre de cancrologie.

    En ce qui a trait aux services de support, des nouveauts sont venir au cours des prochains mois dont lintgration complte des appels de support au GBM au Centre de support 4658, la divulgation des informations importantes relatives vos demandes de support par nos agents (priorit et dlais normaux de rsolution) et le suivi de vos demandes de support lorsque les dlais sont anormaux.

    Suivi du projet de rehaussement des infrastructures de tlcommunicationsUn important projet de rehaussement des infrastructures de tlcommunications est en cours depuis lautomne dernier en vue de mettre en place un rseau robuste, scuritaire qui permettra de soutenir le dploiement dapplications informatiques cliniques et critiques au cours des prochaines annes.

    La ralisation du projet a connu un certain ralentissement au cours des dernires semaines, puisque nous sommes toujours en attente dautorisations de la part du Ministre pour le financement de certaines activits pralables au projet.

    Si les autorisations sont obtenues au cours des prochaines semaines, nous pourrons entreprendre la finalisation de linstallation du rseau lhpital et amorcer le dploiement des nouvelles infrastructures au CRME. Lchancier prvoit linstallation des nouveaux tlphones au cours de lt, alors que la formation et la transition finale sont prvues pour lautomne 2008.

    Pour toute information complmentaire, veuillez consulter la bannire Les TI pour grandir en sant dans lintranet.

    Connaissez-vousLa Coordination des technologies de linformation, des tlcommunications et du gnie biomdical Par Isabelle Jolicoeur, ing., M.ing. Adjointe au directeur Coordination des technologies de linformation, des tlcommunications et du gnie biomdical

    qui adresser vos demandes?

    Oprations:support, dmnagement, dplacement/ajout de prises rseau, conseils pour lacquisition dappareil tlphonique et informatique-CentredesupportladresseCSITparcourrieloupartlphone(poste4658).Nouveaux projets:IsabelleDemers,coordonnatriceduBureaudeprojetsparcourrieloupartlphone(poste5521).

    Envuedepriorisernosefforts,voscommentairesetvossuggestionsnoussontprcieux.Mercidemelesadresserparcourriel([email protected])oupartlphone(poste5072).

    Objectifs du projet

    Remplacerlensembledurseaudetlcommunications;

    RemplacerlesystmetlphoniqueparunenvironnementdetlphonieIP;

    Moderniserlensembledesinfrastructuresdescuritetdployerlafonctionnalitderseausansfilcertainssecteursdansunepremirephase.

    Prt interdit DteniruneplacedestationnementauCHUSainte-Justineestsanscontreditunprivilge.Nousnousdevonsdoncderespecterlesrglementsvoulantqueseulledtenteurdupermissoitaptelutiliser.Ilestimportantdecomprendrequelecalculdesespacesdestationnementtientcomptedespriodesdevacances,dessanssolde,desmaladies,etc.Ilyadoncplusdedtenteursdepermisquedeplacesdisponiblespourtenircomptedecesabsences.Parconsquent,chaquefoisquundtenteurprtesavignettedestationnementuncollgue,ilprivenotreclientleouunautredtenteurdepermis,duneplacedestationnement.

    Pourtoutesquestionsconcernantlestationnement,nhsitezpascommuniqueravecMmeGuylaineChrtien(poste6499).

    7

    Construction Manoir Ronald McDonald

    (-153 cases)Construction sismique entre blocs 7 et 9(-32 cases)

    Cour garderie (-13 cases)

    Construc- tion sismique bloc 7

  • ditrice :

    Louise Boisvert, adjointe au directeur gnral

    Coordination des contenus :

    Jose Lina Alepin

    Comit de rdaction :

    Jose Lina AlepinJose BrosseauMlanie DallaireChristine FerlatteLouis-Luc LecompteMarie LemireSuzie PellerinNicole Saint-PierreChantal St-Andr

    Coordination graphique :

    Norman Hogue

    Conception graphique :

    Oblik Communication-design /oblik.ca

    Impression :

    Impression Premire

    La Fondation en brefPar Marie Lemire, conseillre en communication et marketing Fondation de lHpital Sainte-Justine

    8

    Vous pouvez joindre lquipe dInterblocs par courriel :[email protected] ou par tlphone au 514 345-4663.

    Reproduction permise avec mention de la source.

    Le genre masculin est utilis par souci de lisibilit.

    logo positionner

    Interblocs est publi dix fois par anne par le Bureau de la direction gnrale, Communications et affaires publiques du CHU Sainte-Justine.

    Disponible sur notre site : www.chu-sainte-justine.org

    Bb Marie-Anne, en compagnie de Myriam Descarries, infirmire lunit des naissances, nous prsentent le modle ourson.

    Bb Killian et son infirmire Marie-Claude Perrault, de lunit mre-enfant, nous prsentent le modle oiseau.

    Lquipe de lInterblocs vous souhaite un bel t!

    Nous serons de retour en septembre.

    Les partenaires, donateurs et amis de la Fondation de lHpital Sainte-Justine se mobilisent continuellement pour mettre sur pied diverses activits de collecte de fonds. Voici deux exemples dactivits qui ont atteint des records inattendus au cours des mois derniers, et un tout nouveau partenariat qui ne manquera pas de vous faire sourire!

    Kurling for KidsDepuis dj dix ans, les organisateurs et les participants du tournoi amical Kurling for Kids soutiennent Sainte-Justine. Et chaque anne, cette activit attire de plus en plus de joueurs. Le 29 mars dernier, dix clubs y ont particip dans la bonne humeur et la camaraderie, et 75 000 $ ont t amasss pour la Fondation de lHpital Sainte-Justine.

    Fondation Joie et sourires denfantsPour sa toute premire activit au profit de la Fondation de lHpital Sainte-Justine, la Fondation Joie et Sourires denfants, cre par des membres de la communaut italienne de Montral, a organis une soire gala. Le 5 avril, les organisatrices nous ont remis les 45 000 $ amasss cette occasion. Cette somme est ddie au secteur de la prinatalit, au cur mme de la mission du CHU Sainte-Justine.

    Souris Mini chapeaute les naissances Sainte-Justine!Depuis quelques semaines, Souris Mini, crateur de mode enfantine, offre en exclusivit tous les nouveau-ns du CHU Sainte-Justine leur premier chapeau . Par ce geste, la compagnie pose les jalons dun partenariat de trois ans avec la Fondation, dans le cadre duquel sa clientle et ses employs seront invits se joindre Souris Mini pour remettre un don substantiel lunit des naissances du CHU Sainte-Justine.

    Gnralement remis par nos infirmiers et infirmires au moment du transfert du poupon de lunit des naissances vers lunit mre-enfant, le bonnet est disponible en quatre diffrents modles : minois de chaton, doiseau, dourson ou de panda.