3èmes!Assises!régionales!! 3èmes%Assises%régionales% …

Click here to load reader

  • date post

    23-Jun-2022
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of 3èmes!Assises!régionales!! 3èmes%Assises%régionales% …

Actes Assises Ariut de Bretagne - IUT de Vannes 22&23 nov 2012_site WEB 
3èmes%Assises%régionales% Table%ronde%23%novembre%2012%
Evolu<ons%de%l’enseignement%supérieur%breton%:% quel%schéma%régional,%quelle%place%pour%les% IUT%et%quels%effets%induits%?! !! Bernard!Pouliquen,!Vice1Président!Conseil!Régional!de!Bretagne! Pascal!Olivard,!Président!UBO!et!Président!UEB! Hervé!Pellois,!Député! Pierre!Le!Bodo,!Président!Vannes!AggloméraBon! Pierrick!Dano,!Vice1président!FormaBon!Medef!Bretagne!
« Evolutions  de  l’enseignement     supérieur  breton  :  
 
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
2  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Actes  des  3èmes  Assises  régionales  des  IUT  de  Bretagne,  22  &  23  novembre  2012,  IUT  de  Vannes.  
Remerciements  à  l’ensemble  des  participants,  personnels  des  IUT,  présidents  des  conseils  d’IUT,   directeurs  des  IUT,  invités  représentants  des  entreprises,  intervenants  de  l’Adiut,  participants  à  la  
table-­ronde  du  23  novembre  2012.  
 
 
Ariut  de  Bretagne  :     IUT  de  Brest,  rue  de  Kergoat,  CS  93837,  29238  Brest  cedex  3  
www.iut-­bretagne.org
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
3  
5. Synthèse  atelier  «  relations  internationales  »  
6. Synthèse  «  administration  &  pilotage  »  
8. Synthèse  «  gouvernance  »  
10.  Etat  des  lieux  IUT  en  Bretagne  
11.  Table-­ronde  sur  l’évolution  des  IUT  en  Bretagne  
12.  Conclusion  
13.    Annexe  1  :  Extrait  de  la  contribution  des  IUT  aux  Assises  territoriales   de  l’enseignement  supérieur  et  de  la  recherche  en  Bretagne,  octobre  
2012.  
14.    Annexe  2  :  Estimation  de  coût  par  étudiant  Enseignement  supérieur.  
15.  Annexe  3  :  Prospective  d’évolution  des  effectifs  de  l’enseignement   supérieur  
16.  Annexe  4  :  Liste  des  participants  aux  3èmes  Assises  
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
4  
1. Introduction  
Appartenant  à  un  réseau  national1  composé  de  115   instituts   implantés  sur   l’ensemble  du  territoire   national  et  représentant  près  de  140.000  étudiants  répartis  dans  deux  types  de  formation  (Diplôme   universitaire   de   technologie   –DUT-­   et   Licence   professionnelle   –LP-­),   les   Instituts   Universitaires   de   Technologies  (IUT)  de  Bretagne  sont  accueillis  dans  3  universités  bretonnes  (Rennes  1,  Bretagne  Sud   et  Bretagne  Occidentale).  
Représentée   part   l’ARIUT   de   Bretagne   (ARIUT   -­   Association   Régionale   des   IUT),   les   IUT   bretons   représentent  (voir  point  10.)  :  
-­ 8  IUT  (Rennes,  Vannes,  Lorient,  Quimper,  Brest,  Lannion,  Saint-­Brieuc,  Saint-­Malo)  et  2  sites   délocalisés  (Pontivy  pour  Lorient,  Morlaix  pour  Brest),  
-­ 8500   étudiants   ventilés   pour   75%   en   DUT   et   25%   en   licences   professionnelles,   pour   22   spécialités  (sur  25)  de  DUT  et  72  licences  professionnelles,  
-­ 200  enseignants-­chercheurs  et  450  enseignants,  
-­ 1500   étudiants   salariés   (18%  des   effectifs   totaux)   en  DUT   et   LP   sous   statut   d’apprentis   ou   d’alternants  en  contrat  de  professionnalisation  (65%  des  étudiants  en  LP  sont  salariés)  
-­ 82%  de   réussite   en   1ère   année   de  DUT   pour   9%  des   effectifs   réorientés   et   9%   en   situation   d’abandon,  et  93,5%  de  réussite  au  diplôme  de  DUT  (2011-­2012)2,  
-­ 50%  des  diplômés  en  poursuites  d’études  (Licence,  Master,  Ecoles  ingénieur  ou  commerce),   20%  en  insertion  professionnelle  immédiate,  30%  en  licences  professionnelles,  
 
                                                                                                                          1  Le  réseau  des  IUT  est  structuré  au  niveau  national  par  deux  représentants  :  ADIUT  (Association  des  Directeurs   d’IUT)  &  UNPIUT  (Union  Nationale  des  Présidents  d’IUT).  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
5  
 
 
Depuis   2010,   année   de   passage   des   quatre   universités   bretonnes   à   l’autonomie   dans   le   cadre   des   responsabilités  et   compétences  élargies   (Loi   sur   la   Liberté  et   la  Responsabilité  des  Universités  –Loi   dite   LRU-­),   le   paysage   de   l’enseignement   supérieur   breton   est   en   mutation   rapide.   Les   effets   immédiats  de  cette  évolution  sont  :  
-­ Une   autonomie   budgétaire   obligeant   les   universités   à   assurer   une   gestion   responsable   de   leur   fonctionnement,   sachant   que   le   budget   des   universités   est   aujourd’hui   impacté   de   manière   importante  par   la  gestion  de   la  masse  salariale.  Dans  un   tel   contexte,  une   logique   d’économie  de  moyens  se  fait  jour  sous  l’impact  d’un  fonctionnement  (hors  masse  salariale)   potentiellement  déficitaire3  du  point  de  vue  budgétaire  (impact  de  l’offre  de  formation,  coût   de  la  logistique  immobilière,  impact  des  salaires  des  contractuels).    
-­ Une   priorité   affichée   au   soutien   de   la   recherche   sous   l’effet   d’appels   à   projet   liés   aux   «  Investissements   d’avenir  »   (Idex,   Labex,   Plan   Campus)   conduisant   à   délaisser,   au   moins   temporairement,  la  question  de  la  formation  dans  la  stratégie  des  universités,  voire  dans  les   projets  d’établissement  des  universités  2012-­2017.  Même  si  l’on  doit  souligner  l’existence  de   l’appel   à   projet   IDEFI,   la   partie   formation   devient   secondaire   dans   les   orientations   stratégiques  des  universités  alors  que  la  ‘‘diplômation’’  d’étudiants  du  supérieur  est  un  enjeu   pour   la  Bretagne   (y   compris   pour   la   formation   initiale  par   apprentissage),   que   l’accès   à  un   potentiel  de  recherche  repose  –aussi-­  sur  une  solide  formation  supérieure  post-­bac,  que  les   opérateurs   de   la   formation   supérieure,   dont   les   IUT,   portent   des   dynamiques  d’innovation   dans   les   domaines   de   l’alternance   (apprentissage,   formation   continue),   de   l’innovation   pédagogique,   dans   le   développement   de   relations   avec   les   milieux   économiques   et   leurs   représentants.   L’évolution   du   statut   des   enseignants-­chercheurs   donnant   la   ‘‘palme’’   à   l’activité   de   recherche   est   à   ce   titre   symbolique   de   la   tendance,   si   l’on   considère,   logiquement,   que   les   ressources   humaines   des   universités   sont   le   facteur   clé   de   développement  des  projets  stratégiques.  
-­ Un   éloignement   des   problématiques   d’accueil   des   néo-­bacheliers   (non   sans   souligner   les   effets  positifs   du   travail   sur   l’orientation  active  des  bacheliers  dans   le   cadre  du   continuum   entre  les  lycées  et  les  universités)  dans  un  contexte  de  réforme  des  lycées  et  des  filières  de   formation   secondaires  :   baccalauréat   professionnel   et   technologique.   Or,   face   à   cette   évolution,   et   si   l’on   admet   la   nécessité   d’amener   50%  d’une   classe   d’âge   à   un   diplôme  de   l’enseignement  supérieur  dans  le  cadre  du  L,  la  prise  en  compte  des  évolutions  induites  par   cette  réforme  conduit  à  penser  des  adaptations  de  la  formation  au  niveau  supérieur.  Dans  un   tel   contexte,   et   au   delà   de   la   «  rénovation   de   la   licence  »,   on   ne   peut   que   souhaiter   un   soutien  aux  innovations  pédagogiques,  aux  implications  des  opérateurs,  à  la  confirmation  des   systèmes  performants.  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
6  
 
Depuis   plusieurs   décennies,   le   système   IUT   en   Bretagne   participe   au   développement   d’une   cohérence  de   l’offre  de  formation  supérieure  post-­bac  en  Bretagne.  A  bien  y  regarder,  et  en  raison   de  la  spécificité  de  leur  statut  d’institut  interne  aux  universités  (article  L  713-­9  du  Code  de  l’éducation   et  Décret  du  17  mars  2008  modifiant  le  décret  du  12  novembre  1984  relatif  aux  IUT)  consolidée  par   des   circulaires   d’application  de   la   LRU   (circulaires   du  20  mars   2009   relative   aux   relations   entre   les   universités   et   les   IUT   et   du   19   août   2010   relative   au   BPI   dans   la   norme   M9.3),   les   IUT   sont   naturellement  en  phase  avec   le  nouveau  périmètre  d’autonomie  des  universités   tant  au  niveau  de   leur  gouvernance  [un  conseil  d’institut  composé  de  représentants  des  milieux  économiques  avec  voie   délibérative,  présidence  des  conseils  d’institut  assurée  par  un  représentant  des  entreprises,  gestion   assurée  par  un  directeur  (budget,  investissement,  fonctionnement,  gestion  des  ressources  humaines,   délivrance  des  diplômes,  représentation  de  l’IUT,  engagement  financier  –ordonnateur  secondaire  de   droit-­)]  qu’au  niveau  de  leur  responsabilité  de  gestion  (autonomie  budgétaire  intégrée  à  l’université,   gestion   des   heures   complémentaires,   arbitrage   sur   l’offre   de   formation,   orientation   des   profils   de   poste   des   personnels,   application   des   programmes   pédagogiques,   formation   continue   et   activités   commerciales).   Mais   si   les   IUT   constituent   un   atout   pour   le   développement   de   l’enseignement   supérieur  en  Bretagne,  un  soutien  continu  doit  être  affirmé  à  différents  niveaux  :  
-­ le  maintien   de   la   spécificité   des  DUT   au   travers   du   respect   des   Programmes  Pédagogiques   Nationaux  –PPN-­  comme  garant  de  la   lisibilité  des  diplômes  au  niveau  national  vis-­à-­vis  des   étudiants,  des  familles  et  des  entreprises  régionales  et  extra-­régionales,  
-­ le   maintien   des   moyens   financiers   dans   le   cadre   de   l’application   des   textes   (circulaires   introduites  supra),  dans  le  cadre  d’une  reconnaissance  de  l’activité  et  de  la  performance  des   IUT,   dans   le   cadre   du   maintien   à   niveau   des   équipements   et   installations   techniques   et   technologiques,   dans   le   cadre   des   innovations   pédagogiques   liés   à   l’accueil   des   néo-­ bacheliers  et  des  publics  diversifiés,  
-­ le  maintien  d’un  système  reconnu,  composé  d’équipes  pédagogiques   investies,  assurant  un   niveau  de   formation   technologique  adaptatif,  ouvert   sur   les  entreprises  et   les  branches  ou   associations  professionnelles,  et  portant  une  gouvernance  responsabilisée  reposant  sur  une   autonomie  et  une  culture  de  l’auto-­évaluation,  
-­ le  maintien  d’une  cohérence  territoriale  participant  au  développement  de  différents  bassins   de  vie  par  l’existence  de  structures  d’enseignement  supérieur  de  qualité,  de  sécurisation  des   parcours  des  néo-­bacheliers  dans  un  schéma  de  formation  supérieur  permettant  aux  jeunes   de  construire  leur  parcours  personnel  et  professionnel  de  manière  progressive  et  adaptée  à   des   souhaits   d’insertion   professionnelle   immédiate   (niveau   bac   +2),   de   spécialisation   professionnelle  (offre  de  LP),  de  poursuite  d’études  longues  (niveau  bac  +5  et  doctorat),  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
7  
 
Après   Brest   (2008)   et   Lannion   (2010),   l’Ariut   de   Bretagne   a   tenu   ses   3èmes   Assises   régionales   à   Vannes  les  22  et  23  novembre  2012.  Le  thème  retenu  pour  cette  édition  est  en  lien  avec  l’évolution   de   l’enseignement  supérieur  sur   le   territoire  régional.  En  effet,  dans  un  contexte  de  regroupement   des  établissements  d’enseignement  supérieur  (très  perceptibles  sur  d’autres  régions  que  la  Bretagne   actuellement),   de   mise   en   place   d’un   schéma   régional   de   l’enseignement   supérieur   et   de   la   recherche  (Conseil  Régional  de  Bretagne),  d’évolution  du  paysage  de  l’enseignement  supérieur  avec   les   Assises   nationales   et   territoriales   de   l’enseignement   supérieur   et   de   la   recherche,   il   semble   opportun   de   s’interroger   sur   la   place   des   IUT   en   Bretagne,   d’une   part,   et   les   évolutions   d’une   organisation  des  IUT  au  niveau  régional,  d’autre  part.  
Loin   de   chercher   une   solution   toute   faite   ou   un  modèle   unique,   l’Ariut   de   Bretagne   a   proposé   un   regroupement  des  acteurs  impliqués  dans  le  fonctionnement  des  IUT  afin  d’apporter  un  éclairage  sur   les  évolutions  en  cours  et  fixer  les  enjeux  pour  le  système  IUT  à  l’échelle  régionale.  
Trois  temps  forts  ont  traversé  ces  3èmes  Assises  régionales  des  IUT  de  Bretagne  :  
-­ un  partage  de  réflexions  sur  la  question  de  la  régionalisation  des  IUT  au  sein  d’ateliers  (jeudi   22  et  vendredi  23  novembre),  
-­ un     témoignage   sur     les   pratiques   actuelles   dans   différentes   régions   de   France   (jeudi   22   novembre),  
 
2. Présentation  des  Assises  
Jeudi  22  novembre  2012  
14h00  -­14h30   Ouverture  des  Assises  en  présence  de  Mariannick  Guennec,     Vice-­présidente  UBS  &  Jean-­Marc  Bienvenu,  Président  du  Conseil  d’IUT    de  Vannes  
14h30  -­17h00   Ateliers  de  travail  –  groupes  de  travail  
  • Communication     • Formation  continue  et  alternance   • Relations  internationales   • Administration,  gestion,  pilotage   • Chefs  de  département  
  • Gouvernance  d’IUT  (conseils  d’IUT)  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
8  
17h30  -­18h30   Les  regroupements  régionaux  des  IUT,  quels  formats  pour  quels     retours  d’expérience  ?   Guillaume  Bordry,  Directeur  IUT  Paris  Descartes,     Vice-­président  Adiut   En  présence  de  Jean-­François  Mazoin,  Directeur  IUT  de  Toulouse   Président  Adiut.  
Vendredi  23  novembre  
09h30  -­10h30   Réunion  et  synthèse  des  travaux  des  groupes  de  travail  de     l’ARIUT  de  Bretagne    
11h00  -­12h30   Table  ronde  :  Evolutions  de  l’enseignement  supérieur  breton  :     quel  schéma  régional,  quelle  place  pour  les  IUT  et  quels  effets  induits  ?  
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
9  
Moyens  humains  et  financiers   Alternance   Lisibilité  pour  les  familles   Notoriété  et  expérience  auprès  des  entreprises  
et  image  valorisante   Reconnaissance   Outils  déjà  en  place  :  site  internet,  plaquettes  
DUT  LP,  salons,  carte  et  JPO     Recherche,  innovation  et  transferts  de  
technologie      
Présentation  du  format,  et  éléments  spécifiques  
Partage  des  valeurs  :  structure  de  proximité,  réponse  aux  besoins  des  entreprises  (étudiants  :  «  être   capable  de  …  »)   La  force  du  réseau  régional   Diplôme  national  –  adaptation  du  contenu  en  local     Ancrage  territorial   Mots  clés  :  union,  lisibilité,  cohérence,  valorisation  du  système,  conscience  du  danger,   communication  comme  outil  de  résistance,  communication  de  fusion,  valeurs  communes,   dénominateur  commun,  appartenance   Optimisation  de  l’offre  de  formation  
L’intelligence  collective  au  service  du  réseau    
 
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
10  
Etat  des  lieux  
Culturellement,  chaque  IUT  est  habitué  à  exister   seul….
8  sites  de  FCA  qui  se  développaient   indépendamment  ….  changement  depuis  la  mise   en  place  du  GT  FCA  il  y  a  8  ans  ...
L’habitude  de  travailler  ensemble  dans  le  GT  FCA       permet  de  poursuivre  plus  facilement    la   construction  engagée.  Bretagne  en  avance
Difficile  de  développer  FC  courte  ou  modulaire     en  raison  de  charge  de  travail  du  personnel  IUT  !   Problème  de  potentiel  humain  !!!
Cours  en  ligne  ….EAD..QUI?
Absence  de  réactivité    sur  un  seul  IUT  vis-­à-­vis   des  demandes  des  entreprises  pour  les   formations  courtes,  demandes  individuelles  et   préconisations  VAE  (3  ou  4  stagiaires  par  site  :   trop  peu  !)
Mutualisation  des  demandes  sur  un  réseau   régional  pour  arriver  à  l’effectif   minimal/rentabilité  du  module
Multiplication  des  implications  individuelles   (personnels  enseignants  et  IATSS)
Utilisation  de  visioconférence  ou  classe  virtuelle
Evolution  des  lois  sur  la  formation   professionnelle  =>difficile  de  maintenir  une  veille   juridique  à  jour,  individuellement  
Sortir  de  son  établissement,  voir  ce  qui  se  passe   ailleurs,  permettre  une  implication  individuelle    à   l’externe  ...
Mutualisation  et  actualisation  des  connaissances   pour  tous
 
Avantages   Inconvénients  
Dans  l’optique  de  développement,    chaque  IUT   démarche….avec  les  mêmes  interlocuteurs….si   on  travaille  ensemble,  on  mutualise
Passer  au-­delà  d’une  concurrence  apparente…et   des  éventuels  objectifs  fixés  à  l’interne  de   chaque  établissement
Affichage  cohérent  avec  les  branches   professionnelles,  financeurs    et  prescripteurs  …
Développement  de  produits  en  commun  siglés   «  ARIUT  »  qui  existent  déjà  au  niveau  régional   (formation  tuteurs  entreprises,  catalogue   régional,  guide  pour  le  responsable  de  formation   …)
Difficulté  de  trouver  du  temps  à  consacrer   individuellement  pour  le  collectif…pour  l’avenir     …  en  attendant  le  retour  sur  investissement
Augmentation  des  effectifs  de  l’alternance  en   réponse  aux  demandes  de  l’institution=>Création   d’emplois  de  développeurs  contractuels
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
11  
Présentation  du  format,  et  éléments  spécifiques  
 
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
12  
Etat  des  lieux  
Atouts   Contraintes  
Stages  à  l’international     Durée  des  stages  limitée   Difficulté  à  faire  partir  les  étudiants  
  Langue  anglophone     Usage  pays    anglophones    stages  longs   Poursuite  études   Semestres  à  l’étranger,  ou  année  complète  
Difficulté   signer   accords   sans   la   tutelle   de   l’université  
Gouvernance   propre   à   l’IUT,   et   politique   RI   cohérente  
Différence   entre   départements   sur   la   mobilité   des  étudiants  
  Difficultés  DUETI  et  financement   Étudiants  entrants  programme  ADIUT  :  sélection,   accueil,   chambres   Crous,   bourses,   force   du   réseau  national  
 
Présentation  du  format,  et  éléments  spécifiques  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
13  
Etat  des  lieux  
Contraintes   Opportunités  
Dépendance  vis  à  vis  de  l’université   ARIUT   Manque  uniformité  des  outils  de  gestion   Volonté  des  acteurs  de  communiquer  et  de  
partager   Eloignement  géographique   Pouvoir  s’appuyer  sur  des  expériences  voisines  
de  mutualisation   Manque  de  temps   Régionalisation  des  universités  =  régionalisation  
 
Réticence  des  agents  =  perte  de  la  polyvalence
 
 
 
Présentation  du  format,  et  éléments  spécifiques  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
14  
Etat  des  lieux  
Contraintes   Opportunités  
  Schéma  régional  de  l’enseignement  et  de  la   recherche  incluant  les  BTS
Pas  possible  de  déposer  de  dossiers  communs.   Ex  :  DUT  info  2  en  apprentissage  à  Vannes  et   Lannion
Plate-­forme  enseignement  à  distance
Pratiques  de  chefs  de  départements  très   hétérogènes
Échanges  entre  les  chefs  de  département  sur  les   bonnes  pratiques
LRU La  Région  peut  être  médiateur  entre  les   universités  et  les  IUT  (PPN,  dotations,  …)
  Partage  des  salons  selon  l’implantation   géographique  des  spécialités
  Offre  régionalisée  des  licences  professionnelles
  Aide  (bourses,  …)  pour  les  séjours  à  l’étranger
 
 
Mutualisation  de  formations  =>  Éloignement   géographique  et  coût  supplémentaire  pour  les   étudiants
Passerelles  entre  sites  d’un  semestre  à  l’autre Concurrence  de  certaines  spécialités  susceptibles   d’aboutir  à  terme  à  des  concentrations
  Pas  de  statut  de  chef  de  département
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
15  
Présentation  du  format,  et  éléments  spécifiques  
ARIUT  =  médiateur  des  IUT  auprès  de  la  Région  et  des  universités   Fédération  de  la  communication   Mais  pas  un  organe  administratif  supplémentaire  
Créer   une   filière   régionale   d’adaptation   pour   les   bacs   professionnels   /   technologiques   suivant   les   spécialités  
Adapter  la  pédagogie  
Dossier  commun  porté  par  l’ARIUT  et  non  plus  par  chaque  IUT  
Licence  universitaire  de  Technologie  ? • En  L3,  modules  :
• pour  entrer  dans  le  monde  du  travail • ou  pour  poursuivre  en  M1
• LMD • Compétences  nouvelles
Opportunités   Menaces  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
16  
Image,  Insertion  professionnelle Être  la  pensée  minoritaire  de  son  Université Participation  des  vacataires  professionnels,   Professionnalisation,  Formation  en  alternance
Ne  pas  être  une  composante  structurée  par   discipline,  ne  pas  être  organisé  avec  la  recherche   sur  un  thème  disciplinaire
Maillage  territorial,  aménagement  du  territoire Renouvellement  des  plateaux  technologiques Capacité  d'innover,  R&D,  transfert  de   technologies
 
 
Présentation  du  format,  et  éléments  spécifiques  
Rencontre  intra-­régionale  à  prévoir  :  Conseil  Régional  des  IUT  ? Lieu  de  concertation,  de  mutualisation,  de  mise  en  cohérence  et  d'innovation  en  complément  de  la   vue  locale Acteur  de  négociation  auprès  des  différents  partenaires Conseil  regroupant  :
-­  les  représentants  des  conseils  d’institut,    président/directeur -­  des  représentants  des  milieux  sociaux  &  économiques -­  des  acteurs  de  dimension  régionale -­  Conseil  économique,  social  et  environnemental  régional  (CESER)
Structuré  autour  d'un  président  (milieu  économique)  et  d'un  directeur Et  pour  aller  plus  loin  ...  
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
17  
Intervention  de  Guillaume  Bordry,  Directeur  IUT  Paris  Descartes,  Vice-­président  ADIUT.  
 
Un  système  qui  n’est  plus   Un  nouveau  système  qui  se  construit   Le  monde  d’hier   Des  systèmes  à  construire  
Un  système  IUT  à  réinventer   Plusieurs  pistes  envisagées  
….  mais  le  système  ancien  était  déjà  protéiforme   Le  caractère  protéiforme    
du  système  ancien  …    
1. Le  centre  et  la  composante  :  plusieurs  cas     une  université,  un  IUT  /  sur  un  seul  site  /  sur  plusieurs  sites   une  université,  plusieurs  IUT  
2. Le  territoire  :  plusieurs  cas  de  figure   Des  régions  universitaires  de  types  très  différents  :  territoriales  et  métropolitaines  avec  :     -­  Une  université  couvrant  un  territoire   -­  Des  universités  se  partageant  une  ville   -­  Avec  des  situations  variées  pour  les  IUT  :    
Poste  avancé  de  l’université  territoriale   Composante  «  classique  »  d’une  université  métropolitaine   …  en  laissant  de  côté  le  «  sac  de  nœuds  »  francilien  
3. Des  IUT  de  types  très  différents   IUT  des  villes,  IUT  des  champs   IUT  mono-­sites  et  multi-­sites   IUT  «  de  plein  exercice  »  ou  «  antenne  »     IUT  secondaires  et/ou  tertiaires   IUT  à  spécialités  attractives  ou  moins  attractives   «  gros  »  et  «  petits  »  IUT…  dans  de  «  grosses  »  et  «  petites  »  universités   départements  dont  la  spécialité  s’intègre  /  ne  s’intègre  pas  dans  les  problématiques  globales  de   l’université     départements  pluridisciplinaires  dans  des  universités  à  forte  dominante  thématique    
…  protéiforme,    
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
18  
Quelle  que  soit  la  taille,  les  spécialités,  le  lieu  d’implantation…    
Eléments  du  nouveau  système  
LRU  :  Servitude  et  Dépendance  des  IUT  ?  
De  l’Etat  aux  opérateurs  de  l’Etat  :  un  renvoi  vers  une  multitude  d’interlocuteurs  
Des  dialogues  de  gestion  nécessairement  différents  selon  les  universités  
Pour  le  réseau  des  IUT,  une  difficulté  croissante  à  border  ou  encadrer  complètement  le  système   (COM,  circulaires  non  appliquées,  périmètres  des  BPI,  …)  …     Car  l’éclatement  est  au  principe  même  de  la  loi.
Le  regroupement  
…  ou  comme  chemin  vers  une  université  unique  
Les  IDEX  comme  accélérateurs  du  dispositif  
Dans  les  deux  cas  :  un  pilotage  souvent  présidentiel  ou  resserré  et  un  mode  de  gouvernance  assez   distant…  
Des  PRES  qui  vont  vite  :  Strasbourg,  Lorraine  
Différents  scénarios  :  «  université  »  ou  «  grand  établissement  »  
Des  PRES  qui  vont  plus  vite  que  la  musique  
Des  PRES  qui  vont  plus  lentement  
Des  universités  qui  se  complètent  ou  se  chevauchent   A  chaque  fois,  des  scénarios  différents  pour  les  IUT  
– Le  scénario  catastrophe  :  l’explosion   Définition  «  matricielle  »  de  l’université  (par  grands  champs  disciplinaires)   Risque  d’anéantissement  des  composantes  pluridisciplinaires   Abandon  de  la  notion  de  composante  (question  du  DUT  délivré  par  un  IUT)  au  profit  du  domaine  de   formation  (avec  des  «  Directeurs  de  formation  »)   GEA  et  TC  avec  le  droit,  l’économie  et  la  gestion,  ou  MP  &  Informatique  dans  une  grande  UFR  de   sciences…   La  grande  force  des  IUT  (la  micro  structure  départementale)  devient  sa  faiblesse    
– La  fusion  :  l’IUT  unique   La  seule  solution  qui  permette  un  maintien  des  textes  «  en  l’état  »   Un  scénario  complexe  :  
– Perte  de  l’autonomie  des  sites   – Pas  nécessairement  rassurant  pour  les  «  petits  »  IUT   – Pas  nécessairement  bien  vu  par  les  PRES  (dans  le  cas  d’IUT  déjà  importants  en  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
19  
Maintien  d’une  identité  IUT…  mais  crainte  de  perte  d’identité  du  site   Comme  les  PRES  :  ne  peut  pas  se  faire  sans  l’adhésion  de  l’ensemble  des  personnels    
– Fédération  :  le  collegium   Une  idée  séduisante  :    
– Un  regroupement    des  IUT  à  inventer   – Une  taille  critique  dans  le  cas  de  regroupements  d’UFR   – Sous  le  collegium,  le  maintien  des  structures  existantes    
  Différents  types  de  collegiums  
– Le  director’s  club  :  Strasbourg   La  composante  toujours  en  place   La  composante  toujours  en  N-­1  par  rapport  à  la  présidence   Un  collegium  assez  vide   Mener  38  dialogues  de  gestion  avec  38  composantes  :  un  système  viable  à  long  terme  ?   Une  évolution  possible  :  les  IUT  comme  composantes,  qui  délèguent  des  moyens  au  collegium  (RI,   COM,  offre  de  formation,  …)  
– Le  collegium  comme  agence  de  moyens  :  l’exemple  lorrain   Pas  d’autre  système  que  le  collegium  dans  l’université    (maintien  de  la  notion  de  composante,  mais   nécessairement  subordonnée  à  un  collegium)   L’IUT  en  N-­2  par  rapport  à  la  présidence  :  le  collegium,  interlocuteur  de  la  présidence   Un  système  transitoire  ?  Manque  de  recul  :    
– Qui  vote  le  budget  ?  Le  conseil  d’IUT,  reconnu  par  les  textes,  ou  le  conseil  de   collegium  ?  Les  statuts  actuels  ne  suffisent  pas  pour  déterminer  toutes  les  règles  du   jeu.  
– Difficulté  (ou  absence  ?)  de  dialogue  de  gestion  entre  la  gouvernance  et  le  collegium   pour  le  budget  2013.  
– Quid  des  postes,  des  heures  …  ?   – Le  collegium  mixte  :  Sorbonne  Paris  Cité  
IUT  et  écoles  d’ingénieurs   Structure  pour  l’instant  virtuelle   Risque  initial  d’implosion  (départements  secondaires  et/ou  tertiaires)   Proposition  faite  par  les  directeurs  d’IUT  :  intégrer  un  cycle  tertiaire  à  bac+5  
-­  Un  autre  collegium  mixte  :  Languedoc  Roussillon  
Collegium  des  cadres  intermédiaires  (DUT/LP/Paramédical)   Projet  :  Structure  pour  l’instant  virtuelle  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
20  
Fusion  des  IUT  envisagée  …  mais  qui  suscite  des  réticences     Pistes  pour  un  collegium  ARIUT,  exemple  de  Midi-­Pyrénées  :  modèle  fédéral   Question  fondamentale  :  PRES  /  Regroupements  /Régions  et…  ARIUT     Pour  les  ARIUT  :    
• Possibilité  de  se  voir  transférer  un  certain  nombre  de  compétences  communes  /   transversales  
• De  faire  de  l’ARIUT  un  acteur  régional  incontournable   • D’aller  plus  vite  que  les  universités  ou  d’être  force  de  proposition  et  d’innovation  
Problèmes  en  suspens  :     • Comme  dans  les  PRES,  la  différence  de  vitesse  entre  les  différentes  ARIUT…  lorsqu’elles  
existent   • Problème  des  ARIUT  dont  les  contours  ne  sont  pas  ceux  des  PRES       • Problème  de  l’Île  de  France   • …  Peut-­être  que  les  ARIUT  auraient  besoin  de  modèles,  d’exemples  structurants,  à  partir  de  
régions  pionnières.    
Conclusion  
Les  universités  choisissent  des  systèmes  différents  :  un  retour  au  cadrage  unique  du  système  IUT   pose  question    
Préserver  la  «  structure  IUT    -­  diplôme  DUT»  toujours  possible  …  et  fondamental,  mais  pas   nécessairement  sur  un  modèle  unique  
Urgence  :  éviter  la  vente  à  la  découpe  
Expertiser  sur  la  durée  les  systèmes  en  train  de  se  construire  et  proposer  leur  évolution  
La  force  du  réseau  sera  :    
• De  conserver  la  microstructure  départementale  dans  une  structure  unique    
• D’accepter,  sur  le  plan  national,  une  série  de  systèmes  possibles  qui  cohabitent  
• De  montrer  que  ces  systèmes  possibles  peuvent  travailler  ensemble  dans  une  structure   régionale  et  nationale  …  
• …  en  se  rappelant  que  tous  les  IUT  n’étaient  pas  sur  le  même  format  dans  le  système  ancien  
Question  des  missions  des  IUT  :    
• voie  technologique  universitaire  du  grade  de  licence  
• acteur  de  l’aménagement  des  territoires    
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
21  
Grand  témoin  :  Jean-­François  Mazoin,  Directeur  IUT  Toulouse,  Président  ADIUT.  
Suite   à   l’intervention   de  G   Bordry,   quelques   précisions   et   éclairages   sont   apportés   par   JF  Mazoin,   président  de  l’ADIUT  :    
-­ l’importance   d’un   cadrage   national,   tant   au   niveau   des   diplômes   (DUT)   que   des   structures   (IUT),  et  même  si  des  modèles  régionaux  adaptés  à  des  situations  territoriales  apparaissent,   comme  souligné  dans  l’intervention  de  G  Bordry  car  les  structurations  des  Ariut  ne  sont  pas   formalisées  de  la  même  manière,  
-­ l’importance   du   rôle   de   l’Etat   dans   l’accompagnement   d’une   cohérence   régional,   en   citant   l’exemple  du  conventionnement  de  l’Ariut  Midi-­Pyrénées  avec  le  rectorat  pour  la  promotion   de  la  technologie,  
-­ les  interrogations  que  l’on  peut  avoir  sur  les  effets  des  Assises  nationales  et  territoriales  car   la   perception   des   IUT   est   «  somme   toute  »   la   même   qu’en   mai   2012,   et   l’on   peut   être   perplexe  sur  les  évolutions  qui  seront  présentées  dans  la  LRU2  de  janvier  2013,  
-­ les  questionnements  sur  les  orientations  du  ministère  actuel  qui  commande  un  travail  sur  le   post-­bac   conduisant   à   prioriser   deux   voies   de   formation   au   niveau   L  :   générale   et   professionnelle  ;  sans  qu’apparaisse  la  voie  technologique  et  la  question  du  grade  de  Licence   technologique,  d’une  part,  et  que  l’on  s’interroge  sur  le  faible  taux  de  réussite  des  Bac  pro  en   STS  (42  %),  d’autre  part,  
-­ la   nécessité   de   prendre   en   compte   l’accueil   des   bacs   technologiques   dans   l’ensemble   des   spécialités  de  DUT.  
En  synthèse,  l’intervention  de  JF  Mazoin  (et  à  la  suite  des  questions  de  participants)  avance  quelques   points  de  repère  :  
-­ la   mission   des   IUT   ne   saurait   être   cantonnée   à   celle   de   la   gestion   des   flux   de   bacs   technologiques   (ou   autres   filières)   car   l’intervention   sociétale   des   IUT   porte   bien   sur   la   proposition  d’une   voie   technologique  au   sein  des  universités   (sans  oublier   les  propositions   sur   la   question   du   grade   de   licence),   l’accompagnement   des   jeunes   vers   un   projet   réussi,   l’apport  d’une  réponse  cohérente  de  l’aménagement  du  territoire  à  l’échelle  nationale,  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
22  
10.  Etat  des  lieux  IUT  de  Bretagne  
Intervention  de  Yvan  Leray,  Directeur  IUT  Brest,  Président  ARIUT  de  Bretagne,  Vice-­président  ADIUT  
 
En  s’appuyant  sur  les  données  consolidés  des  IUT  de  Bretagne4,  il  est  intéressant  de  faire  un  état  des   lieux  des  IUT  tout  en  mettant  en  perspective  les  évolutions  depuis  2009-­2010,  année  de  référence  de   l’évaluation  des  IUT  bretons  par  la  Commission  Consultative  Nationale5.  
En  2012-­2013,  les  IUT  bretons  notent  une  croissance  de  leurs  effectifs  avec  8563  étudiants  accueillis   en  DU,  DUT  et   licences  professionnelles   (LP),   soit  une  hausse  de  34,5%  en  4  ans.  La  dynamique  de   l’offre  de  formation  est  confirmée  puisqu’une  nouvelle  spécialité  a  été  ouverte  à  l’IUT  de  Saint  Malo   (Carrières   juridiques)   et   un   second   département   Génie   Civil   à   l’IUT   de   Brest,   site   de   Morlaix.   En   complément,  l’offre  de  formation  s’est  enrichie  de  8  nouvelles  licences  professionnelles.  
L’ouverture  des  formations  à  l’alternance  est  une  spécificité  des  IUT  bretons.  En  effet,  1567  étudiants   inscrits   en   DUT   et   LP   (contrat   de   professionnalisation,   contrat   d’apprentissage,   salariés   en   reprise   d’études),   soit   18%   des   effectifs   des   IUT.   Entre   les   deux   périodes,   les   effectifs   ont   cru   de   près   de   100%.   Les   IUT   accueillaient   795   étudiants   salariés   en   2009-­2010.   Il   est   également   intéressant   de   mettre  en  perspective  cette  donnée  avec  les  objectifs  d’accueil  d’alternants  affichés  par  le  Ministère   de  l’Enseignement  Supérieur  et  de  la  Recherche  à  horizon  de  2020  :  1  étudiant  sur  6  (soit  17%)  pour   7%  inscrits  en  2010  selon  la  DARES  et  un  objectif  ré-­ajusté  à  10%  à  court  terme.  
 
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
23  
44%#
35%#
 
Si   la   répartition  des  effectifs  est  similaire  d’une  période  à   l’autre,  on  note   l’impact  de   la  croissance   des   alternants   dans   la   répartition   des   statuts.   Ce   public   devient   majoritaire,   sous   l’impulsion   particulière  des  licences  professionnelles,  mais  pas  uniquement  puisque  les  effectifs  de  DUT  restent   majoritaires  avec  75%  des  effectifs  accueillis  (voir  ci-­dessous).  
78%$
20%$
2%$
DUT$
LP$
DU$Répar&&on)des)effec&fs)2009)
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
24  
d’accueil  des  DUT  à  Vannes,  et  globalement  une  croissance  des  effectifs  pour  l’ensemble  des  IUT  de   Bretagne  
La  dynamique  de  formation  est  aussi  à  relier  à  l’entretien  d’un  réseau  relationnel  fort  avec  différents   acteurs   du   paysage   de   l’enseignement   supérieur   breton.   En   reprenant   pour   partie   la   logique   de   cartographie  du  cabinet  Strasbourg  Conseil  présentée  le  12  octobre  dernier  à  Rennes  dans   le  cadre   du  Schéma  régional  de  l’enseignement  supérieur  et  de  la  recherche,  il  apparaît  que  les  relations  des   universités   avec   différents   établissement   reposent   en   grande   partie   sur   des   relations   développées   par   les   IUT   dans   le   cadre   de   la   mise   en   oeuvre   des   licences   professionnelles,   notamment.   Elles   englobent  des  partenariats  avec  des  lycées  (publics  et  privés),  des  écoles  et  instituts,  des  CFA  (CFAU   ou  de  branches),  des  entreprises  ou  groupements,  ou  des  chambres  consulaires  (voir  représentation   ci-­après)  dans  le  cadre  d’une  relation  de  proximité.  
Les&IUT&en&Bretagne&en&réseau&dans&leurs& environnements&locaux&
S M
Q P"
B R" S
 
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
25  
 
Sur   un   plan   financier,   et   dans   un   contexte   de   limitation   des   financements   publics,   force   est   de   constater  que  les  IUT  bretons  portent  un  modèle  performant.  En  effet,  entre  les  deux  périodes,  leur   budget  agrégé  de  fonctionnement  (et  d’investissement)  hors  masse  salariale  dite  Etat  (relevant  des   universités)  est  passé  de  19.400.590  euros  en  2009  à  20.548.240  euros  pour  2013.  Cette  croissance   budgétaire  est  en  grande  partie  expliquée  par  une  croissance  des  ressources  propres,  pour  une  part   diminuée   des   contributions   internes   des   universités.   Si   un   acte   de   solidarité   budgétaire   avec   les   universités  est  recevable  de  principe,  elle  pose  question  à  partir  du  moment  où  les  IUT  réussissent  à   financer  leurs  activités  sur  une  part  croissante  des  ressources  propres  dans  le  cadre  de  leurs  Budgets   propres   intégrés   (heures   complémentaires   et   primes,   maintenance   des   locaux   et   fluides,   équipements  pédagogiques,  voire  investissement  immobilier).    
  Situation  des  recettes  (réalisées  en  2009,  BPI  en  2013)   2013   2009  
Subventions   59%  en  2009   44%  en  2013  
Subvention  Etat  attribuée  par  université   41%   55%  
Subventions  collectivités  locales   2%   3%  
Autres  subventions   1%   1%  
Droits  d’inscription   4%   4,4%  
Prestation  de  formation  continue   23%   13%  
Divers  (dont  recettes  section  apprentissage,  amortissement,   programme  investissement,  prestations,  …)  
22%   9,1%  
   
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
26  
En  complétant  ces  éléments  budgétaires  par  une  pratique  du  recrutement  en  DUT,  on  ne  peut  que   constater  que  le  système  IUT  breton  est  «  au  rendez-­vous  »  de  ces  missions  puisque  la  question  des   places   vacantes   soulevée   par   le  MESR   porte   plus   sur   d’autres   filières   de   l’enseignement   supérieur   que   sur   les   IUT   (voir   le   tableau  de   synthèse   ci  dessous).  Depuis  2011,   les  données  avancées  par   le   SAIO  du  Rectorat  comprennent  les  établissements  privés  sous  contrat.    
Bilan Effectifs Rectorat , novembre 2012
Domaines Filière cap d'accueil inscrits Solde Sous total STS 2190 1871 -319 IUT 1595 1561 -34
CPGE 1309 1046 -263 STS 4418 4133 -285 IUT 1985 1976 -9
CPGE * 877 738 -139 2011 2010 2009 2008 2007 STS 6608 6004 -604 -570 -695 -401 -528 -401 STS IUT 3580 3537 -43 -126 -159 -128 -80 28 IUT
CPGE 2186 1784 -402 -326 -405 -286 -211 -260 CPGE * yc les CPGE littéraires -1022 -1259 -815 -819 -633
Etat$des$effectifs$Admission$STS,$IUT,$CPGE sept812
Production -616
Service -433
 
La  table-­ronde  proposée  dans  le  cadre  des  3èmes  Assises  a  abordé  différentes  dimensions  :    
-­ Régionale  avec  pour  questions  :  Quels  sont  les  grands  axes  de  structuration  du  futur  Schéma   régional  de  l’enseignement  supérieur  de  la  recherche  (et    de  l’innovation)  ?  Quelle  est  la   place  des  IUT  dans  le  paysage  de  l'ESR  breton  ?    Quels  rôles  peuvent  jouer  les  IUT  dans  le   futur    schéma  de  l’enseignement  supérieur  breton  ?  
 
Actes  3èmes  Assises  des  IUT  de  Bretagne  –  IUT  de  Vannes  –  22  &  23  novembre  2012  
27  
assiste  à  des  regroupements  d'IUT  sur  certaines  régions  ;  qu'en  pensez  vous  ?    Les  IUT   bretons  représentent  8500  étudiants  (pour  10  sites,  900  étudiants  salariés),  quelle  place   peuvent-­ils  occuper  dans  l'UEB,  et