35 Les Templiers

download 35 Les Templiers

of 62

  • date post

    23-Jun-2015
  • Category

    Documents

  • view

    395
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of 35 Les Templiers

Ordre du TempleOrdre du Temple Ordre du Temple Ordre militaire Type Cration Reconnaissance canonique Fin Fondateur(s) Spiritualit 13 janvier 1129 Concile de Troyes 29 mars 1139 22 mars 1312 Concile de Vienne Hugues de Payns Rgle de saint Benot

Forteresse de Chteau Plerin au nord de la ville d'Acre dans l'ancien royaume de Jrusalem.

Salle d'honneur de la commanderie de Sainte-Eulalie-de-Cernon, Aveyron, France.

Vue de l'glise de la commanderie de Balsall, West Midlands, Angleterre. L'Ordre du Temple tait un ordre religieux et militaire international issu de la chevalerie chrtienne du Moyen ge. Ses membres sont appels les Templiers. Il fut cr le 13 janvier 1129 partir d'une milice appele les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. Il uvra pendant les XIIe et XIIIe sicles l'accompagnement et la protection des plerins pour Jrusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades. Il participa activement aux batailles qui eurent lieu lors des croisades et de la Reconqute. Afin de mener bien ses missions et notamment d'en assurer le financement, il constitua travers toute l'Europe chrtienne et partir de dons fonciers, un rseau de monastres appels commanderies. Cette activit soutenue fit de l'ordre un interlocuteur financier privilgi des puissances de l'poque, le menant mme effectuer des transactions sans but lucratif avec certains rois ou avoir la garde de trsors royaux. Aprs la perte dfinitive de la Terre sainte en 1291, l'ordre fut victime de la lutte entre la papaut et Philippe le Bel et fut dissous par le pape Clment V le 22 mars 1312 la suite d'un procs en hrsie. La fin tragique de l'ordre mena nombre de spculations et de lgendes sur son compte.

Naissance de l'ordre du TempleLe contexte politico-militaire

Le pape Urbain II prchant la Ire croisade, Grandes Chroniques de France enlumines par Jean Fouquet vers 1455-1460 Le pape Urbain II prcha la premire croisade le 27 novembre 1095, dixime jour du concile de Clermont. La motivation du pape voir une telle expdition militaire prendre forme venait du fait que les plerins chrtiens en route vers Jrusalem taient rgulirement victimes d'exactions voire d'assassinats. Le pape demanda donc au peuple chrtien d'Occident de prendre les armes afin de venir en aide aux chrtiens d'Orient. Cette croisade eut alors comme cri de ralliement Dieu le veut ! et tous ceux qui prirent part la croisade furent marqus par le signe de la croix, devenant ainsi les croiss. Cette action aboutit le 15 juillet 1099 la prise de Jrusalem par les troupes chrtiennes de Godefroy de Bouillon. Hugues de Payns, futur fondateur et premier matre de l'ordre du Temple, vint pour la premire fois en Terre Sainte en 1104 pour accompagner le comte Hugues de Champagne, alors en plerinage. Ils en revinrent en 1107.

Les prmices de l'ordre du Temple

lection de Godefroy de Bouillon au titre d'Avou du Saint-Spulcre. Manuscrit ralis Acre vers 1280.

Aprs la prise de Jrusalem, Godefroy de Bouillon fut dsign roi de Jrusalem par ses pairs, titre qu'il refusa, prfrant porter celui d'Avou du Saint-Spulcre. Il mit en place l'ordre des chanoines du Saint-Spulcre qui avait pour mission d'aider le patriarche de Jrusalem dans ses diverses tches. Un certain nombre d'hommes d'arme, issus de la croisade, se mirent alors au service du patriarche afin de protger le Saint-Spulcre. Une institution similaire constitue de chevaliers, appels chevaliers de Saint-Pierre (milites sancti Petri), fut cre en Occident pour protger les biens des abbayes et glises. Ces chevaliers taient des lacs, mais ils profitaient des bienfaits des prires. Par extension, les hommes chargs d'assurer la protection des biens du Saint-Spulcre ainsi que de la communaut des chanoines taient appels milites sancti Sepulcri (chevaliers du Saint-Spulcre). Il est fort probable qu'Hugues de Payns intgra cette institution ds 1115. Tous les hommes chargs de la protection du Saint-Spulcre logeaient l'hpital Saint-Jean de Jrusalem situ tout prs. Lorsque l'ordre de l'Hpital, reconnu en 1113, fut charg de s'occuper des plerins venant d'Occident, une ide naquit : crer une milice du Christ (militia Christi) qui ne s'occuperait que de la protection de la communaut de chanoines du Saint-Spulcre et des plerins sur les chemins de Terre Sainte, alors en proie aux brigands locaux. Ainsi, les chanoines s'occuperaient des affaires liturgiques, l'ordre de l'Hpital des fonctions charitables et la milice du Christ de la fonction purement militaire de protection des plerins. Cette rpartition ternaire des tches reproduisait l'organisation de la socit mdivale, qui tait compose de prtres (oratores), de guerriers (bellatores) et de paysans (laboratores). C'est ainsi que l'ordre du Temple, qui se nommait cette poque militia Christi, prit naissance.

La fondation de l'ordre du TempleC'est le 23 janvier 1120, lors du concile de Naplouse que naquit, sous l'impulsion d'Hugues de Payns et Geoffroy de St-Omer, la milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon (en latin : pauperes commilitones Christi Templique Solomonici), qui avait pour mission de scuriser le voyage des plerins affluant d'Occident depuis la reconqute de Jrusalem. Dans un premier temps, Payns et St-Omer se concentrrent sur le dfil d'Athlit, un endroit particulirement dangereux sur la route emprunte par les plerins. Par la suite, l'une des plus grandes places fortes templires en Terre Sainte fut construite cet endroit : le chteau Plerin. Le nouvel ordre ainsi cr ne pouvait survivre qu'avec l'appui de personnes influentes. Hugues de Payns russit convaincre le roi de Jrusalem Baudouin II de l'utilit d'une telle milice, chose assez aise au vu de l'inscurit rgnant dans la rgion cette poque. Les chevaliers prononcrent les trois vux de pauvret, chastet et obissance. Ils reurent du patriarche Gormond de Picquigny la mission de garder voies et chemins contre les brigands, pour le salut des plerins ( ut vias et itinera, ad salutem peregrinorum contra latronum ) pour la rmission de leurs pchs.

Le roi Salomon tenant le Temple dans ses mains. Sculpture du portail de la cathdrale de Laon, France Le roi Baudouin II leur octroya une partie de son palais de Jrusalem, l'emplacement du Temple de Salomon, qui donna par la suite le nom de Templiers ou de chevaliers du Temple. Hugues de Payns et Geoffroy de Saint-Omer ne furent pas les seuls chevaliers avoir fait partie de la milice avant que celle-ci ne devienne l'ordre du Temple. Voici donc la liste de ces chevaliers, prcurseurs ou "fondateurs" de l'ordre :

Hugues de Payns, originaire de Payns en Champagne ; Geoffroy de St-Omer, originaire de Saint-Omer dans le comt de Flandre ; Andr de Montbard, originaire de la Bourgogne ; Payen de Montdidier, originaire de la Somme en Picardie ; Geoffroy Bisol, originaire de Frameries dans le comt de Hainaut ; Rolland, originaire du marquisat de Provence ; Archambault de Saint-Amand ; Gondemare.

Le premier don (de trente livres de sous angevins) reu par l'ordre du Temple vint de Foulque, comte d'Anjou. Par la suite, Foulque alla en plerinage Jrusalem et en devint le roi.

La recherche de soutienCependant, la notorit de la milice ne parvenait pas s'tendre au-del de la Terre Sainte et c'est pourquoi Hugues de Payns, accompagn de cinq autres chevaliers (Godefroy de St-Omer, Payen de Montdidier, Geoffroy Bissol, Archambault de St-Amand et Rolland), embarqua pour l'Occident en 1127 afin de porter un message destin au pape Honorius II et au moine Bernard.

Fort du soutien du roi Baudoin et des instructions du patriarche Gormond de Jrusalem, Hugues de Payns avait les trois objectifs suivants:

faire reconnatre la milice par l'glise et lui donner une rgle : rattachs aux chanoines du Saint-Spulcre, les chevaliers suivaient comme eux la rgle de Saint-Augustin ; donner une lgitimit aux actions de la milice puisque la dnomination de moinechevalier, un amalgame d'une nouveaut absolue, pouvait tre en contradiction avec les rgles de l'glise et de la socit en gnral ; recruter de nouveaux chevaliers et obtenir des dons qui feraient vivre la milice en Terre Sainte.

La tourne occidentale des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon commena en Anjou et passa ensuite par le Poitou, la Normandie, l'Angleterre (o ils reurent de nombreux dons), la Flandre et enfin la Champagne. Il est noter que cette dmarche d'Hugues de Payns, accompagn de ces cinq chevaliers et soutenu par le roi de Jrusalem, suivait deux tentatives infructueuses qui avaient t faites par Andr de Montbard et Gondemare, probablement en 1120 et 1125.

Le concile de Troyes

Cathdrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Troyes Arrivant la fin de sa tourne en Occident et aprs avoir port le message du roi de Jrusalem Bernard de Clairvaux afin qu'il aidt les Templiers obtenir l'accord et le soutien du pape, Hugues de Payns participa au concile de Troyes (ainsi nomm parce qu'il s'est droul dans la cathdrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Troyes).

Le 13 janvier 1129, le concile s'ouvrit en prsence de nombreuses personnalits religieuses dont le prologue de la rgle primitive du Temple nous donne les noms: le cardinal Mathieu d'Albano, lgat du pape en France, les archevques de Reims et de Sens, ainsi que dix de leurs vques suffragants, quatre abbs cisterciens (ceux de Cteaux, Clairvaux, Pontigny et Troisfontaines), deux abbs clunisiens (ceux de Molesmes et Vzelay), deux chanoines, deux matres et un secrtaire. En plus des religieux, se trouvaient des personnages lacs Thibaut IV de Blois, comte de Champagne, Andr de Baudement, snchal du comt de Champagne, Guillaume II, comte de Nevers, Auxerre et Tonnerre. Le concile mena la cration de l'ordre du Temple et le dota d'une rgle propre. Celle-ci prit pour base la rgle de saint Benot (prsence des cisterciens Bernard de Clairvaux et tienne Harding, fondateur de Cteaux) a