3 - Embryologie crânio-facial - carieprevent.com files/Cours D'ODF 2EME... · 3 - Embryologie...

of 72 /72
Algdent | 1 Généralités 1 1 Généralités 2 - Anatomie du complexe crânio-facial 3 - Embryologie crânio-facial 4 - Croissance des tissus mous 5 - Croissance de la voûte et de la base du crâne 6 - Croissance du complexe crânio-facial 7 - Croissance du complexe naso-maxillaire 8 - Morphogénèse des arcades: éruption et établissement de l'occlusion 9 - Croissance de la mandibule 10-Notions de génétiques appliquées à l'orthopédie dento-faciale

Embed Size (px)

Transcript of 3 - Embryologie crânio-facial - carieprevent.com files/Cours D'ODF 2EME... · 3 - Embryologie...

  • Algdent | 1 Gnralits 1

    1 Gnralits

    2 - Anatomie du complexe crnio-facial

    3 - Embryologie crnio-facial

    4 - Croissance des tissus mous

    5 - Croissance de la vote et de la base du crne

    6 - Croissance du complexe crnio-facial

    7 - Croissance du complexe naso-maxillaire

    8 - Morphognse des arcades: ruption et tablissement de l'occlusion

    9 - Croissance de la mandibule

    10-Notions de gntiques appliques l'orthopdie dento-faciale

  • Algdent | 1 - Gnralits 2

    1 - Gnralits

    Plan du document:

    I. Gnralits

    II. volution

    1. Travaux de Bjork

    I Gnralits

    L'orthopdie dento-faciale est une spcialit de la chirurgie dentaire encore appele

    Orthodontie

    Elle a pour but de reprer, de prvenir, de corriger les malpositions dentaires et les

    anomalies bucco-faciales, de ce fait elle contribue amliorer l'apparence et particulirement

    la sant bucco-dentaire.

    En effet les chevauchements dentaires gnent le brossage et favorise ainsi la carie, les

    maladies parodontales.

    Ils peuvent entraner des troubles occlusaux avec abrasions dentaires,

    des troubles musculaires sous forme de maux de tte,

    ou limitation de l'ouverture buccale

    Il peuvent aussi tre l'origine de douleurs et craquement de l'articulation temporo-

    mandibulaire.

    Ainsi les principaux motifs de consultation restent les malpositions dentaires

    dues au manque de place; la mchoire tant petite par rapport la taille des dents;

    ou encore les dents en version antrieur trop apparentes, inesthtique.

    Cela peut tre hrditaire ou le rsultat d'un dcalage entre les bases osseuses maxillaire et

    mandibulaire ou enfin en rapport avec une succion prolonge du pouce.

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Generalites,225.html#1#1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Generalites,225.html#2#2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Generalites,225.html#2.1#2.1

  • Algdent | 1 - Gnralits 3

    Il est vident que les anomalies sont nombreuses mais inconnues du consultant, seul

    l'orthodentiste pourra les dceler et fixer l'ge idal d'intervention car le traitement dpend

    videmment du type de problme corriger

    Bien qu'une grande partie des traitements d'orthodentie commence l'ge de 10 ou 11ans, une

    consultations vers 6-7ans s'impose, elle permet d'viter les complications d'anomalies mineures.

    Nous remarquons ainsi que l'orthopdie dento-facial ou orthodentie a pour principal

    caractristique de s'appliquer des enfants donc des sujets en pleine croissance

    Bien que nos traitement aujourd'hui s'tendent aussi l'adulte mais souvent avec le concours

    d'autre spcialits de la chirurgie dentaire telle la prothse ou la chirurgie buccal...

    De ce fait la croissance et la connaissance de ces mcanismes sont essentielles pour la

    comprhension des principes de base de cette spcialit,

    Ils figurent dans nos programmes pdagogiques initiaux et prparent l'tudiant aux

    programmes suivants

    Nous dfinissons aujourd'hui la croissance comme le phnomne essentiel qui contribue

    l'augmentation de la taille, du poids et du volume du sujet.

    ne pas confondre avec le dveloppement qui, lui comprend tous les mcanismes et

    phnomnes induisant la maturation.

    Nous nous devons donc dans notre dmarche thrapeutique tenir compte de l'ensemble des

    changements de la face venir; puisque ds lors que nous tablissons un diagnostic, il faut

    savoir qu'il pourra tre fauss dans un avenir proche par la croissance

    II volution

    La littrature abonde des thories nonces sur la croissance et une volution certaine est

    noter ce propos:

    le premier travail scientifique concernant la croissance corporelle mentionn dans la

    littrature est celui de Philibert de Montbeillard qui a mesur son fils de la naissance l'ge de

    18 ans (1759-1777)

    Roux (1885) et Wolf (1892) affirmaient que la fonction faisait l'organe. En modifiant la

  • Algdent | 1 - Gnralits 4

    fonction on modifiait la croissance.

    Aussi Angle, en rapport avec cette thorie, disait que l'occlusion normale tait la condition

    suffisante pour avoir une croissance normale

    Puis les travaux de Broadbent (1937) Brodie (1940) montraient que les principaux plans de la

    face se dplacaient paralllement eux mme et les angles qu'ils formaient avec la base du

    crane restaient constants.

    La croissance faciale tait "Homothtique".

    Cette thorie signifiait que la face se dveloppait suivant un schma prtabli sans dviation

    aucune.

    Tweed, a son tour, adapta le volume du systme dentaire aux dimensions du maxillaire.

    Il introduisait alors les extractions, dentaires ayant lui mme constat une rcidive de tous les

    cas traits sans extraction.

    Cette conception "rayonne" du dveloppement facial est aujourd'hui abandonne.

    Travaux de Bjork

    Les observations de Byork sur des sujets entre 4 et 20 ans par le biais d'implants fixs et

    laisss demeure montrent que les plans faciaux suivent plutt un trajet courbe... et

    qu'il serait erron de vouloir enfermer l'enfant dans un shma volutif prcis mme si cela

    permet l'tablissement d'un programme thrapeutique type.

    Byork a montr donc que la croissance est un phnemne qui varie dans l'espace, c'est a

    dire ayant une direction, et qui varie dans le temps c'est a dire que proportions de la face

    et rapport des bases maxillaires entre elles accusent un changement.

    Les variations individuelles sont alors dcrites et des progrs rels nous ont permis de

    dfinir la croissance comme un phnomne irrgulier, donc avec un rythme particulier,

    plus ou moins important dans le temps avec une quantit ou taux de croissance par ge

    dfinir et enfin phnomne ayant une direction variable qui ncessite une valuation.

    Il est actuellement possible d'envisager ces variations individuelles en tenant compte des

    facteurs biologiques du sujet.

  • Algdent | 1 - Gnralits 5

    Il sera important de retenir que la croissance de la calotte crnienne suit la courbe du systme

    nerveux alors que le viscro-crnium ou complexe naso-maxillaire suit la courbe de croissance

    gnrale.

    Les deux units caltte crnienne et viscro-cranium sont spars par la base du crne.

    L'ge de 5 a 7 ans, le neurocrnium aura atteint 90% de la taille adulte alors que le

    viscrocrnium n'aura atteint que 40%.

    De nombreux auteurs Byork Burstone... ont montr que le taux de croissance faciale suivait

    fidlement dans l'ensemble les variations du taux de croissance staturale.

    La connaissance de ce dernier est importante en orthodontie.

    Nous remarquons que la croissance corporelle gnrale continue d'une faon uniforme ou

    linaire pour les garons et les filles pour la priode de 3 9 ans environ.

    Le moment de croissance pubertaire se situe pour les garons entre 13 et 15 ans alors que pour

    les filles il est avanc de 2 ans environ, il est moins prononc et dure plutt un an et demi par

    rapport aux deux ans chez les garons.

    En terme de croissance nous notons une diffrence entre les sexes sur le plan poids ainsi:

    pour les garons 10 centimtres et 10 kilos pendant la priode du pic de croissance de 2ans.

    Pour les filles 8 centimtres et 8 a 12 kilos pour les 2 ans.

    Il est bien connu que garons et filles sont environ de la mme taille jusqu'a l'ge de 10 ans.

    partir de l, les filles commencent a dpasser les garons mais ces derniers rattraperont ce

    retard 2ans plus tard et dpasseront leur tour les filles.

    La diffrence de taille adulte entre homme et femme n'est pas le rsultat d'un pic de croissance

    pubertaire beaucoup plus important chez les garons, mais est de au fait que ce dernier

    commence deux ans plus tard.

    Durant ces 2 ans supplmentaires, les garons peuvent ajouter 5 centimtres par an environ,

    ce qui dans leur taille finale leur donnera les 10 centimtres en plus que l'on rencontre entre

    homme et femme.

    Ainsi c 'est au moment de la pubert que le maximum de croissance a lieu, que les directions se

    prcisent et s'accentuent, videmment sur le plan thrapeutique il est trs utile de pouvoir

    prciser la date du maximum de croissance.

  • Algdent | 6

    Ces renseignements vont guider le thrapeute vers un procd ou un autre utilisant ou

    contrecarrant ces donnes notamment pendant la pubert.

    Notons encore, qu'un schma volutif prcis chez l'enfant est erron et qu'il est possible

    d'tudier toutes les variations individuelles par l'tude de probabilit de croissance appele :

    "Prvision de croissance".

    C'est une projection dans un avenir proche de devenir au sujet utilisant les mthodes d'analyses

    cphalomtriques et les mthodes d'valuation et de prvisions dcrites par Tweed et

    Ricketts...

    Le praticien peut dessiner le profil osseux et mou du sujet tel qu'il le prvoit 2 ou 3 ans plus

    tard.

    Ceci reprsente un rel progrs dans notre pratique quotidienne mme si l'imprcision

    demeure et ce malgr l'avnement du computer.

    Entendu que le dbat concernant mcanismes et phnomnes de croissance est toujours ouvert;

    rappelons toutefois que c'est Donald Eniow qui clarifia les diffrents mcanismes de croissance

    participants l'laboration du squelette facial adulte selon cet auteur sont importants retenir

    les mcanismes d'apposition et de rsorption osseuse, la croissance suturale, la croissance

    enchondrale des synchondroses, la croissance condylienne.

    Cet ensemble intervient d'une faon complexe, simultane des niveaux diffrents et de

    manire variable dans le temps.

    Nous savons que cet ensemble de donnes acquis ce jour est destin se prciser, mesurer

    des progrs de science,

  • Algdent | 7

    2 - Anatomie du complexe crnio-facial

    Plan du document:

    I. Introduction

    II. Le crne

    1. La vote du crne

    2. La base du crne

    1. Sutures sagittales

    2. Sutures transversales

    III. La face

    1. Le complexe naso-maxillaire

    2. La mandibule

    I Introduction

    Le squelette de la tte se divise en 2 parties

    le crne,

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Anatomie-du-complexe-cranio-facial,226.html#1#1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Anatomie-du-complexe-cranio-facial,226.html#2#2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Anatomie-du-complexe-cranio-facial,226.html#2.1#2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Anatomie-du-complexe-cranio-facial,226.html#2.2#2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Anatomie-du-complexe-cranio-facial,226.html#2.2.1#2.2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Anatomie-du-complexe-cranio-facial,226.html#2.2.2#2.2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Anatomie-du-complexe-cranio-facial,226.html#3#3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Anatomie-du-complexe-cranio-facial,226.html#3.1#3.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Anatomie-du-complexe-cranio-facial,226.html#3.2#3.2

  • Algdent | 2 - Anatomie du complexe crnio-facial 8

    et la face.

    II Le crne

    Nous lui distinguons

    Une partie suprieure: la vote ou calotte crnienne

    Une partie infrieure aplatie: la base du crne

    Nous parlons de boite crnienne qui contient le cerveau

    II.A. La vote du crne

    Elle forme par:

    La partie vertical du frontal en avant

    Les paritaux et l'caille des temporaux sur les cts

    La partie suprieure de l'occipital en arrire

    Cette vote prsente:

    Sur la ligne mdiane et d'avant en arrire la suture mtopique puis la suture

    sagittale

    Sur les cots :

    - la suture fronto-paritale ou coronal

    - et la suture parito-occipitale ou lambdode

    - La jonction de la suture sagittale avec la suture fronto-paritale constitue le point

    Bregima

    - La rencontre des sutures parito-occipital sagittale constitue le point Lambda

  • Algdent | 2 - Anatomie du complexe crnio-facial 9

    II.B. La base du crne

    Elle est constitue d'avant en arrire

    La partie horizontal du frontal

    L'thmode

    Le sphnode

    Les temporaux

    L'occipital

    Ces os sont relis par des sutures sagittales et transversales

    II.B.a. Sutures sagittales

    Suture mtopique qui se divise en 2 trajets

    - Synchondrose qui spare la petite et la grande aile du sphnode

    - Synchondrose occipitale antrieure

    II.B.b. Sutures transversales

    Synchondrose thmodo-sphnodale

    Synchondrose inter ou intra-sphnodale

    Synchondrose sphno-occipitale

    Synchondrose exo-occipitale ou intra-occipitale postrieure.

  • Algdent | 2 - Anatomie du complexe crnio-facial 10

    III La face

    Elle est solidaire de la partie antrieure de la base du crne laquelle elle est appendue.

    Elle comprend deux parties:

    une partie suprieure fixe : le complexe naso-maxillaire

    une partie infrieure mobile : la mandibule

    III.A. Le complexe naso-maxillaire

    Il constitue le squelette de l'tage moyen de la face

    Il est form de 13 os parmi lesquels

    un seul est mdian et impair : le Vomer

    Tous les autres sont pairs, latraux et symtriques de part et d'autre de la ligne

    mdiane, ces os sont

    - Les maxillaires suprieures

    - Les inguis

    - Les palatins

    - Les corns infrieures

    - Les os propres du nez

    - Les os malaires

    Ces os sont unis par des sutures actives qui sont :

    maxillo-malaire

  • Algdent | 11

    inter-nasale

    inter-maxillaire et inter-palatine qui forment la suture mdio palatine

    temporo-malaire

    fronto-maxillaire

    zygomatico-malaire

    ptrygo palatine

    Maxillo-palatine

    III.B. La mandibule

    Os impair, mdian, symtrique, la mandibule ralise le quelette de l'tage infrieure

    de la face

    Elle est forme de 2 pices osseuses, unies par une suture qui s'ossifie trs tt: la

    suture symphysaire.

    Bien qu'indpendante ostologiquement, la mandibule est en contact avec le maxillaire

    par une zone d'articulation alvolodentaire

    Elle est galement solidaire de la base du crne par une zone condylo-spigienne et tout

    un ensemble de moyen d'union.

    Les muscles et leurs aponvroses,

    Les ligaments articulaires,

    Un axe vasculaire,

    Un axe nerveux: le nerf dentaire infrieur.

  • Algdent | 12

    3 - Embryologie crnio-facial

    Plan du document:

    I. Introduction

    II. Rappel sur l'embryologie gnrale

    1. Dveloppement prcose

    2. Priode embryonnaire

    3. Priode ftale

    III. Embryologie crnio-faciale

    1. Developement des parties molles

    1. Formation des bourgeaons faciaux, placodes et arcs branchiaux

    1. L'volution des placodes

    2. Formation de l'appareil branchial

    2. Formation du stomodeum (palais I et palais II)

    2. Formation du squelette crnio-facial

    1. Chondrogense et ostogense

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#1#1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#2#2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#2.1#2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#2.2#2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#2.3#2.3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3#3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3.1#3.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3.1.1#3.1.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3.1.1.1#3.1.1.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3.1.1.2#3.1.1.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3.1.2#3.1.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3.2#3.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3.2.1#3.2.1

  • Algdent | 3 - Embryologie crnio-facial 13

    1. En avant

    2. En arrire

    I Introduction

    De la fcondation l'ge adulte, l'tre humain va croitre de faon trs ingale dans l'espace

    et dans le temps, le chapitre "Embryologie crnio-faciale" nous donne un aperu gnral sur

    les diffrentes tapes de morphogense et du dveloppement de certaines structures

    cranio-faciales.

    II Rappel sur l'embryologie gnrale

    Nous divisons le dveloppement humain en priode de :

    Dveloppement prcoce qui s'tend de la fcondation la fin de la troisime semaine

    Dveloppement embryonnaire celui-ci commence au dbut de la quatrime semaine et

    s'tend jusqu' la fin de la septime semaine

    Et enfin, la priode foetale qui commence avec la huitime semaine et se poursuit

    jusqu'au terme.

    II.A. Dveloppement prcose

    Au cours de la premire priode, nous assistons

    - Au passage successif du stade morula au stade blastocyste dans lequel nous

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3.2.1.1#3.2.1.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Embryologie-cranio-facial,227.html#3.2.1.2#3.2.1.2

  • Algdent | 3 - Embryologie crnio-facial 14

    distinguons les cellules du bouton embryonnaire

    - la formation d'une cavit liquidienne appele cavit blastocystique

    - la formation du trophoblaste

    Et la fin de la 2me semaine (priode prgastrulation) les cavit amniotique et

    lcithocle se forment, et le disque embryonnaire, constitu de deux feuillets, un

    feuillet entoblastique ventral et un feuillet ectoblastique dorsal, se forme

    galement l'ensemble du germe et de ces deux cavits est plong dans une cavit

    plus vaste remplie de liquide : le coelome externe

    la 3me semaine, se produit la gastrulation caractrise par l'apparition du

    msoblaste et du canal cordal qui se transforme ensuite en une plaque cordale et

    ce n'est qu'au dbut de la 4me semaine que ce matriel deviendra la corde

    dorsale.

    Nous assistons galement la formation du tube neural; bauche du tube digestif;

    bauche de l'appareil respiratoire; la mtamrisation des somites et la constitution

    de l'bauche du coeur la fin de cette 3me semaine.

    II.B. Priode embryonnaire

    Au cours de la priode embryonnaire et la 4me semaine du dveloppement

    embryonnaire, les changements de forme de l'embryon sont considrables, nous

    assistons la formation des arcs branchiaux, 1er mandibulaire et 2me hyodien.

    Le 3me et 4me arcs branchiaux apparaissent au 26 et 28 jours ainsi que les

    bourgeons des bras puis des jambes, les placodes auditives et cristalliniennes.

    La 5me semaine est marque par une croissance importante de la tte. Les 1er et

    2me arcs branchiaux prsentent des renflements (future pavillon de l'oreille) et la

    1re fente branchiale devient le conduit auditif externe.

    Le membre suprieur puis le membre infrieur se diffrencient (coude et poignet)

    Pendant la 6me et 7me semaine, la tte devient plus volumineuse que le tronc,

    s'arrondit et se redresse.

  • Algdent | 3 - Embryologie crnio-facial 15

    Elle est dlimite par le rtrcissement du cou

    Nous constatons donc qu' la fin de la priode embryonnaire, l'aspect extrieur de

    l'embryon est dj trs nettement humain et les bauches de la structure des

    principaux organes sont tablies.

    II.C. Priode ftale

    cette priode se caractrise par une croissance et une maturation de la structure

    des tissus et des organes mis en place pendant la priode prcdente; cette

    croissance est trs rapide entre la 13me et 16me semaine.

    la 16me semaine, le squelette est suffisamment ossifi pour tre distingu

    sur radiographie.

    III Embryologie crnio-faciale

    III.A. Developement des parties molles

    Le dvellopement du msoderme et du tube neural explique les modifications de

    volume de l'embryon,

    Ainsi la dilatation du tube neural son extrmit cphalique pour former les

    vsicules crbrales (Rhomboncphale, msencphale et porencphale) fait

    baucher la tte qui s'hypertrophie en s'inflichissant.

    III.A.a. Formation des bourgeaons faciaux,

    placodes et arcs branchiaux

    La neurulation est le stade embryonnaire au cours duquel les futures

    structures cphliques s'individualisent.

    En effet la migration des cellules de la crte neurale la face

    infrieur du cerveau primitif est responsable du dvelopement des

  • Algdent | 3 - Embryologie crnio-facial 16

    bourgeons faciaux et des arcs branchiaux.

    Au cours de la 4me semaine, nous assistons l'apparition de la

    plaque neurale sous forme d'un paississement ectoblastique

    Celle-ci subit de profondes modifications structurelles:

    Elle s'allonge dans le sens antro-postrieur, s'largit dans sa

    partie antrieur, la partie la plus antrieure de cette plaque

    manifeste un mouvement d'enroulement qui bascule les trritoires

    antrieurs et dorseaux en position ventrale

    Et enfin, apparition de 2 reliefs paramdiaux droit et gauche,

    simple levures au dbut, ils deviennent par la suite de vritable

    bourrlets neuraux

    L'accolement par contact jonctionnel postrieurs des bourelets

    neuraux a pour consquence

    D'une part, la sgrgation des futures lignes cellulaires du

    neurectoblaste qui sont : .........

    Et d'autre part, la transformation de la gouttire neurale en un

    tube neural

    Les cellules de la crte neurale aprs leur individualisation ou

    formation vont migrer selon une direction dorso-ventral entre

    l'etoderme et le tube neurale.

    Deux courants de migration sont discernable

    Un courant antrieur ophtalmo-ventral, les mne autour de

    l'bauche du cerveau primitif, qui grce aux mitoses de ces cellules

    (cellules de la crte neural) il y aura un dvelopement volumtrique

    et fusion des bourgeon faciaux, ensuite vers les placodes olfactives

    Un courant branchial (cervical) o ces cellules entre en contact

    avec les cellules dja prsente de type msodermique et vont

    constituer les structures msenchymateuses des arcs branchiaux

    Une fois leur migration termine, les cellules de la crte neural vont

    s'organiser et se differencier en un msenchyme spcialis dans le

    massif facial: os cartilage, conjonctifs, graisses, muscles et

  • Algdent | 3 - Embryologie crnio-facial 17

    odontoblastes (cellules formatrices des dents)

    Le mesenchyme cervico-facial a une double origine

    Ectodermique ou neurectodermique ou encore mesectoderme, ce

    mesenchyme est produit comme nous l'avons vu au dessus, par les

    cellules de la crte neurale.

    Mesodermique qui a pour origine la plaque prcordale et le

    msenchyme latral et para-axial

    Alors que l'ectoderme cervico-facial se prsente sous l'aspect de

    bandes sur les bords de la plaque neurale

    1 L'volution des placodes

    Les placodes sont des paississements localiss de l'piblaste

    cphalique, chaque placode est constitue par un groupe de

    cellules qui donnera naissance un organe particulier spcialise

    dans une fonction donne.

    Nous distinguons les placodes suivants:

    Les placodes olfactifs qui deviennent les nerfs olfactifs

    Les placodes qui deviennent le cristallin

    Les placodes otiques fournissent des cellules nerveuses et

    sensorielles

    2 Formation de l'appareil branchial

    Vers le 30me jour, 4 arcs bien visibles sont individualiss.

    Chaque arc est constitue:

    de mesenchyme issu de la crte neurale et du mesoderme,

  • Algdent | 3 - Embryologie crnio-facial 18

    ce mesenchyme fournit un squelette osto-cartilagineux; un

    noyau musculaire, un tronc artriel et un nerf

    Chaque arc est recouvert par l'ctoderme en dehors qui

    deviendra la peau cervicale et thoracique

    III.A.b. Formation du stomodeum (palais I et

    palais II)

    Le bourgeon frontal est le sige, dans sa partie infrieure et ventral

    du dveloppement des bourgeon nasaux internes et externes.

    Ceux-ci sont des massifs cellulaires qui se dveloppent grce au

    mitoses des cellules de la crte neurales.

    Au cours de la 6me semaine, les bourgeons maxillaires viennent en

    contact des bourgeons nasales internes et externes, ce contact

    ectodermique constitue le mur pithliale de Hochstetter

    La disparition de ce dernier au cours de la 6me semaine permet la

    constitution d'un massif cellulaire mesenchymateux issu de la crte

    neurale appele palais primaire

    Au cours de la 7me semaine, la face interne des bourgeons

    maxillaires suprieures apparaissent deux bourgeons longitudinaux

    appelsprocessus palatins

    Ces dreniers forment deux lames qui se drige d'abord vers le bas

    puis se redresse au dessus de l'bauche linguale et se soude en avant

    du palais primaire puis l'une l'autre sur la ligne mdiane d'avant en

    arrire

    La soudure des processus palains met en place le palais secondaire qui

    spare les fosses nasales de la cavit buccale.

    III.B. Formation du squelette crnio-facial

  • Algdent | 3 - Embryologie crnio-facial 19

    Les os du squelette de la face ont pour origine les cellules de la crte neurale

    Il existe galement une participation de ces cellules la formation du temporal,

    de la grande aile du sphnode, du frontal, de l'apophyse stylode et de l'os hyode

    Par contre le mesoderme para-axial fournit les 2 pices cartilagineuses, le

    corps de l'occipital et le corps du sphnode

    Chondrogense et ostogense

    La manifestation la plus prcose de la formation du crne chez l'embryon

    humain est la concentration du mesenchyme autour de la corde dorsale, au

    niveau du cerveau postrieur au cours de la cinquime et la sixime semaine

    la septime semaine, le crne commence devenir cartilagineux

    Cette bauche cartilagineuse ou chondrocrne qui occupait la rgion du

    future sphnode vas s'etendre en direction des zones occipitales et des arcs

    vertebreux et en avant vers le bourgeons naso-frontal.

    Dans cette direction, il contourne les bauches de la glande ptuitaire et

    se prolonge

    1 En avant

    o il forme la capsule nasale embryonnaire, celle-i est le squelette

    cartilagineux primordial de la face

    Au 4me mois de la vie intra-utrine, la capsule nasale est forme d'un

    massif cartilagineux creus de deux structures tubulaires section

    ovalaire, spare par une lame mdiane prfgurant la cloison du nez

    (site de croissance croissance du maxillaire suprieur).

    La capsule nasale est l'bauche du chondrothmode qui est le

    vritable squelette facial de l'enfant, il porte, puis position les pices

    squelettiques membraneuses naso-fronto-prmaxillaires et orbitaires

  • Algdent | 4 - Croissance des tissus mous 20

    internes

    2 En arrire

    Et sur les cots du chondrocrne se condensent deux cornes

    cartilagineuses de taille ingale

    Les cartilages de Meckel ou les cartilages de 1er arc mandibulaire

    Les cartilages de Reichert ou les cartilages du 2me arc

    mandibulaire

    Le chondrocrne va atteindre son maximum pendant tout le deuxime mois,

    sa formation est termine peu prs la 9me semaine

    C'est au sein de cette maquette cartilagineuse que vont apparaitre des

    centres osseux de:

    Corps, les petites ailes et une partie des grandes ailes du sphnode

    La partie ptreuse du temporal

    La partie basilaire et exoccipitale de l'occipital

    Ethmode

    Cornet infrieur

    Par ailleurs, les os de membrane mesenchymateux destins fo rmer le toit

    de la boite crnienne (la partie suprieure verticale du frontal, les

    paritaux, l'caille des temporaux, la partie suprieure de l'occipital) sont

    acquits.

    Ils constituent la paroi suprieure et sur les cts du crne ainsi que les os

    de la face et des maxillaires

    Il ne se transforme jamais en cartilage et l'os se forme directement dans le

    tissu membraneux (tissu conjonctif)

    4 - Croissance des tissus mous

  • Algdent | 4 - Croissance des tissus mous 21

    Plan du document:

    I. Introduction

    II. Critres d'harmonie du visage

    1. De face

    2. De profil

    3. Les lvres

    4. Esthtique du sourire

    5. Les dents

    6. Le menton

    III. Les objectifs esthtiques du traitement orthdentiques

    IV. Conclusion

    I Introduction

    Le rsultat satisfaisant d'un traitement orthodentique au niveau de l'occlusion n'assure pas

    pour autant l'amlioration de l'esthtique faciale.

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#1#1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#2#2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#2.1#2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#2.2#2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#2.3#2.3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#2.4#2.4http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#2.5#2.5http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#2.6#2.6http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#3#3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-des-tissus-mous,234.html#4#4

  • Algdent | 4 - Croissance des tissus mous 22

    Ainsi, parmi nos objectifs essentiels, il s'agit d'laborer des critres de beaut et de

    cerner une normalit propos du visage et de la denture.

    Aussin, il convient de citer cette phrase de Julien Philippe.

    Nous croyons que du point de vue esthtique, l'amlioration du profil est plus importante

    que leparfait alignement des dents et qu'eventuellement celu i-ci doit tre sacrifi celui-

    l.

    Certains pretendent que la beaut est subjectif, c 'est dire que ce qui pour l'un est peu

    agrable, plaira l'autre.

    Namoins, la beaut de l'individus provient du fait que sa silhouette et son visage

    rpondent certains critres d'harmonie, lies la disposition quilibre ; aux proportions

    et la symtrie entre les differents lments du visage.

    Aristote nonc les bases concrtes de l'esthtique de la manire suivante:

    La prcision: la forme bien dfinie.

    La symtrie: une symtrie peu marque est accepte.

    La coordination des parties de l'ensemble: ensemble harmonieux.

    Pour Julien Philippe ; la beaut faciale dcoule de la runion de trois lments:

    La forme (l'harmonie des proportions)

    Surface lisse: pas de rides, cicatrices, boutons...

    L'expression: la sensualit, l'intelligence, la brutalit, la mchancet.

    Pour Hegel, le beau se dfinit comme la manifestation sensible de l'ide.

    II Critres d'harmonie du visage

    Notre aprciation est ralise sur un visage au repos, bien entendu.

    II.A. De face

  • Algdent | 4 - Croissance des tissus mous 23

    Le visage doit tre essentielement symtrique par rapport au plan sagittal mdian

    qui passe par:

    Le milieu du front

    La racine du nez

    La base du nez (le point sous-nasal)

    Le philtrum

    Le milieu de la bouche

    Le milieu du menton

    Dans le sens vertical, les lignes:

    Ophryaque.

    Bipupillaire.

    Bicommissurale.

    Bitragualle.

    Bigoniaque.

    Doivent tre parallles entre elles et perpendiculaires ce plan de symtrie.

    Les tages frontal, nasal et buccal doivent tre gaux.

    Pourtant de faible variations dans le sens transversal et vertical restent

    acceptable est ne change pa pour autant la beaut du visage.

    Dans un visage quilibre, la face peut-tre longue et troite, courte et large ou

    intermdiaire entre ces deux tendances.

    II.B. De profil

    - D'arps Hedin, le profil est l'aspect le plus caractristique du complexe facial.

    - Izar normalise d'tude du profil cutan partir des photographies

  • Algdent | 4 - Croissance des tissus mous 24

    Il propose de tracer des lignes de rfrences horizontales et verticales, la

    situation de la saillie mentonnire par rapport ces lignes dtermine la forme

    gnrale du profil.

    Ceci sera: orthofrontal, cisfrontal ou transfrontale

    Mais c'est surtout l'avnement de la tlradiographie et ces analyses

    cphalomtriques qui va faire voluer l'tude des profils cutans

    Il s'agit d'apprcier la relation de la ligne esthtique avec les tguments: nez,

    lvres, menton.

    Ricketts se sert d'une ligne: ligne esthtique E qui relie la pointe du nez celle

    du menton, la lvre suprieure se situe 2mm en arrire de cette ligne et la lvre

    infrieure doit toucher cette ligne.

    Steiner se sert d'une ligne la ligne S qui relie le pogonion cutan du milieu du

    nasal, les lvres tant tangentes cette ligne.

    Ainsi nous pouvons avoir un visage rectiligne, convexe ou concave.

    Le profil est harmonieux si la concavit n'est pas trop marque, c'est dire

    nez, menton pas trs important avec lvres fines, ceci convient aux hommes.

    Par contre, un profil convexe avec un nez moyen et des lvres bien ourles

    avec un vermillon assez pais peut convenir un visage fminin.

    Notons parfois qu'avec la maturation, le profil subit des modifications. La convexit

    cutane (nez inclus) a tendance diminuer avec l'ge

    Donc une estimation en priode de croissance est sujette rvision.

    Le second lement trs important de la beaut faciale rside dans l'quilibre du

    model, les saillies (nez, lvres, menton) et les dprssions (ensellure nasale,

    encoche sous-nasale, ssillon labio-mentonnier) doivent tre galement adoucies ou

    accentus

    Par exemple: un nez pointu est bien accept si les lvres et le monton

    dessinent des saillies marques spares de profonds sillons.

    Il ne l'est plus si la bouche et le menton sont plat.

  • Algdent | 4 - Croissance des tissus mous 25

    II.C. Les lvres

    Sont indispensabels toutes les fonctions (dglutition, phonation, respirat ion,

    relation sociale...), sous tendues par les dent, mise en mouvement par les muscles

    oro-faciaux, participe l'harmonie du visage.

    L'aprciation esthtique du visage se fait en tenant compte de:

    L'paisseur de la lvre: cette paisseur tendance d'augmenter si la crossance

    du nez est importante, il convient donc de considerer les lvres avec la croissance

    gnrale et particulirement nasale.

    L'paisseur du vermillon: la zone cutane au dessus du vermillon doit possder

    pour tre agrable une lgre concavit de profil.

    La longueur des lvres, c'est dire la largeur bicommissurale qui pour Ricketts

    doit se retrouver mi-distance entre la verticale de l'aile du nez et la verticale de

    l'aile du nez et la verticale du cetre de la pupille.

    Au repos, les lvres sont habituelement en contact afin de:

    Protger les dents et la gencive

    Assister la dglutition

    Retenir les dents antrieures

    Et les muscle de la houppe du menton ne doivent pas se contacter (aspect en peau

    d'orange) pour obtenir une fermeture labiale.

    II.D. Esthtique du sourire

    La sourire les plus agrable ne doit dcouvir que la gencive libre des incisives

    suprieures.

    Si la lvre suprieure dcouvre trop la gencive, nous parlons dans ce cas, d'un

    sourire gingivale caractristique assez esthtique quand il est prononc.

  • Algdent | 4 - Croissance des tissus mous 26

    II.E. Les dents

    La position, la forme et l'aspect des dents antrieures sont importants dans

    l'harmonie de la denture.

    Elles seront par exemple rcules et ingresses, si elles sont inesthtiques (teinte

    grise, dysplasie...) que si elles sont jolies.

    II.F. Le menton

    En harmonie avec ne nez et les lvres ,ce menton peut tre plat, prominent ou

    fuyant de forme arrodie, ovalaine ou carr...

    Sa position sera essentielement affecte par les mouvements de totation de la

    mandibule et la croissance faciale.

    III Les objectifs esthtiques du traitement orthdentiques

    Laprciation esthtique du visage et de la denture va donc donner quantits d'informations

    thrapeutiques l'orthodentiste:

    Il devra s'efforcer de proportionner les tages ou du moins ne pas agraver une

    disproportion existante.

    Il cherchera a reculer le maxillaire ou avancer la mandibule ou vice versa pour

    permettre l'affrontement physique des arcades.

    Il placera les incisives selon l'interet esthtique de son patient: forme des lvres,

    position du stomion (point de contact entre lvre suprieure et lvre infrieure), aspect

    des dents, le profil...

    IV Conclusion

  • Algdent | 27

    Il n'existe pas de critres chiffres mais des critres varible d'un visage l'autre.

    En orthodentie nous devons possder ou cultiver un certain sens esthtique qui nous

    vitera de rechercher un moule unique nos patients.

    5 - Croissance du complexe crnio-facial

    Plan du document:

    I. Introduction

    II. Dveloppement facial prnatal

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-du-complexe-cranio-facial,229.html#1#1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-du-complexe-cranio-facial,229.html#2#2

  • Algdent | 5 - Croissance du complexe crnio-facial 28

    1. Modelage des parties molles

    2. Formation du squelette crnio-facial

    I Introduction

    La croissance du crne est trs rapide de telle sorte qu' 7 ans plus des 3/4 de son volume

    dfinitif sont atteints. Cela est d au dveloppement du cerveau.

    Par contre la face croit beaucoup plus longtemps et beaucoup plus lentement : la

    naissance la boite crnienne reprsente 6 8 fois le volume de la face mais partir de

    cette poque, la croissance faciale prend le pas sur la croissance crnienne.

    II Dveloppement facial prnatal

    La face se forme partir de l'extrmit cphalique de l'embryon.

    la 4me semaine de la vie intra-utrine, cette extrmit cphalique prsente un

    norme bourgeon naso-frontal sous lequel se trouve une large fente : le stomodeum (ou

    futur bouche) et un systme branchal l'emplacement o se dveloppera la partie

    infrieure de la face et du cou. Latralement se trouvent les placodes cristalliniennes et les

    vsicules auditives

    II.A. Modelage des parties molles

    - Le bourgeon naso-frontal forme trois bourgeons : le bourgeon nasal interne,

    mdian flanqu de part et d'autre par les bourgeons nasaux externes comportant les

    placodes olfactives.

    - La partie suprieure du 1er arc branchial met droite et gauche un bourgeon

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-du-complexe-cranio-facial,229.html#2.1#2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-du-complexe-cranio-facial,229.html#2.2#2.2

  • Algdent | 5 - Croissance du complexe crnio-facial 29

    maxillaire suprieur, et sa partie infrieure met deux bourgeons mandibulaires.

    Ainsi le stomodeum ou bouche primitive est limit latralement par les 2

    bourgeons maxillaires et ventralement par les 2 bourgeons mandibulaires.

    Tous ces bourgeons faciaux sont constitus par des masses de tissu d'origine

    msodermique recouvert par du tissu piblastique.

    Du fait de l'accroissement de leur volume, les bourgeons faciaux entrent en

    contact les uns avec les autres par leurs parois piblastiques et fusionnent:

    Les bourgeons maxillaires restent largement disjoints et la vote du

    stomodeum est forme par la partie infrieure du bourgeon naso-frontal.

    Les 2 bourgeons mandibulaires confluent vers le plan mdian et fusionnent

    constituant ainsi:

    - Le plancher buccal

    - Le menton

    - La lvre infrieure primitive

    - La partie externe des joues

    Le bourgeon mandibulaire et maxillaire forment la partie interne des joues.

    Vers la 9me semaine de la vie intra-utrine, les sillons faciaux qui ridaient la face

    de l'embryon s'effacent.

    partir du 4me mois de la vie intra-utrine et de plus en plus par la suite,

    l'extrmit cphalique s'humanise.

    Les yeux se rapprochent de plus en plus, prennent leur position frontale et les

    paupires et sourcils apparaissent

    Les ailes du nez se prcisent et deviennent plus saillantes

    La bouche qui ressemblait grossirement un accent circonflexe devient

    pratiquement horizontale et se rtrcit.

    Les vsicules oculaires qui taient latrales et trs basses sont repousses vers

    l'avant et font alors partie de la face.

  • Algdent | 6 - Croissance de la vote et de la base du crne 30

    II.B. Formation du squelette crnio-facial

    Paralllement au modelage des parties molles, dans la profondeur des bourgeons

    faciaux et des arcs branchiaux, en plein msoderme se diffrencient les os de la

    face.

    Chaque bourgeon facial et chaque arc branchial a donc une destine squelettique:

    Le bourgeon nasal interne : dans son msenchyme se diffrencient

    - la partie antrieure de la cloison nasale

    - la partie mdiane de la capsule nasale cartilagineuse

    - une partie du cartilage de la cloison

    - les os maxillaires droit et gauche

    Les bourgeons nasaux externes : dans leur msenchyme se diffrencient :

    - les inguis et les os nasaux droit et gauche

    - les apophyses orbitaires et sphnodales du palatin

    - une partie interne des maxillaires suprieure jusqu' la paroi interne des

    orbites

    - le vomer

    Les bourgeons maxillaires suprieures: dans leurs msenchymes se

    diffrencient

    - La plus grande partie des maxillaires

    - Les os malaires

    6 - Croissance de la vote et de la base du crne

  • Algdent | 6 - Croissance de la vote et de la base du crne 31

    Plan du document:

    I. La croissance de la vote du crne

    II. La croissance de la base du crne

    1. Laccroissement en longueur de la base du crne

    1. La croissance due aux sutures

    2. La croissance par apposition rsorption

    2. Laccroissement en largeur de la base du crne

    1. La croissance due aux sutures

    2. La croissance par apposition rsorption

    3. La croissance en hauteur de la base du crne

    I La croissance de la vote du crne

    Son ossification est dite membraneuse.

    La vote du crne est forme en avant de los frontal, latralement dans sa partie moyenne

    par le parital et en arrire par lcaille de loccipital.

    Les principales sutures des os de la vote du crne sont : la suture fronto paritale la

    suture paritales (sagittale des deux paritaux) et la suture parito occipitale.

    Chez le nouveau n, nous distinguons galement la suture inter frontale ou mtopique,

    celle-ci se soude avant 3 mois

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-de-la-voute-et-de-la-base-du-crane,230.html#1#1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-de-la-voute-et-de-la-base-du-crane,230.html#2#2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-de-la-voute-et-de-la-base-du-crane,230.html#2.1#2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-de-la-voute-et-de-la-base-du-crane,230.html#2.1.1#2.1.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-de-la-voute-et-de-la-base-du-crane,230.html#2.1.2#2.1.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-de-la-voute-et-de-la-base-du-crane,230.html#2.2#2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-de-la-voute-et-de-la-base-du-crane,230.html#2.2.1#2.2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-de-la-voute-et-de-la-base-du-crane,230.html#2.2.2#2.2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Premiere-partie,60/Croissance-de-la-voute-et-de-la-base-du-crane,230.html#2.3#2.3

  • Algdent | 6 - Croissance de la vote et de la base du crne 32

    A la naissance, les os sont spares par des espaces membraneuses : la fontanelle, il existe

    six fontanelles :

    2 mdianes :

    Antrieure se soude 2 ans ;

    Postrieure se soude 2 mois.

    4 latrales :

    2 latrales antrieures se soudent 2-3 mois ;

    2 latrales postrieures se soudent 2 ans.

    La croissance au niveau des sutures persiste mme chez ladolescent et ces dernires ne se

    soudent dfinitivement qu lage adulte.

    II La croissance de la base du crne

    Elle est essentiellement cartilagineuse, elle est en rapport avec la croissance du cerveau et

    par le jeu des sutures qui ont un rle important dans la croissance antro -postrieure et

    latral.

    Alors que laccroissement en paisseur seffectue uniquement par des appositions.

    II.A. Laccroissement en longueur de la base du crne

    II.A.a. La croissance due aux sutures

    Elle se produit par des sutures transversales : synchondrose ethmodo-

    sphnodale, synchondrose inter ou intra-sphnodale, synchondrose

    sphno-occipitale et la synchondrose intra-occipitale postrieure.

    Aux alentours de la naissance, la synchondrose inter-sphnodale se

    forme vers 3 ans, la lame crible de lethmode sossifie et la

    synchondrose ethmodo-sphnodale disparat.

    La synchondrose sphno-occipitale persiste au moins jusqu la pubert,

  • Algdent | 6 - Croissance de la vote et de la base du crne 33

    elle constitue un site de croissance importante.

    On conclue que la partie antrieure de la base du crne est tablie trs

    tt alors que la partie postrieure de la selle turcique au trou occipitale

    reste modifiable.

    II.A.b. La croissance par apposition rsorption

    Ces phnomnes entranent la formation des arcades sourcilires et

    orbitaires. Une rsorption se produit de chaque cot de la ligne mdiane

    de la masse de los et forme es sinus frontaux. Il en rsulte que le front

    bomb de lenfant devient plus plat chez ladulte.

    II.B. Laccroissement en largeur de la base du crne

    II.B.a. La croissance due aux sutures

    Se fait grce aux sutures longitudinales : suture mtopique qui passe par

    la lame crible de lethmode, et elle sossifie lage de 3 ans , la suture

    inter sphnodale qui reste active vers 5 ans . Donc la croissance suturale

    de la base du crne se fait essentiellement les premires annes de la

    vie.

    II.B.b. La croissance par apposition rsorption

    La croissance remodelant se fait par apposition sur la face externe et

    rsorption sur la face interne afin de rpondre la croissance du

    cerveau. Ce type de croissance est observ surtout au niveau du

    temporal avec formation des conduits auditifs externes des cavits

    glnodes et des apophyses mastodes.

  • Algdent | 7 - Croissance du complexe naso-maxillaire 34

    II.C. La croissance en hauteur de la base du crne

    Se fait grce la suture sphno-occipitale et grce aux phnomnes dapposition et

    rsorption par fermeture de langle sphnodal et la fosse crbrale ainsi que par

    abaissement et horizontalisation du trou occipital.

    7 - Croissance du complexe naso-maxillaire

    Plan du document:

    I. Croissance du maxillaire suprieur

    1. Dveloppement embryonnaire

    2. Croissance post-natale

    1. La croissance en largeur

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#1#1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#1.1#1.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#1.2#1.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#1.2.1#1.2.1

  • Algdent | 7 - Croissance du complexe naso-maxillaire 35

    2. La croissance en hauteur et antro-postrieure

    1. Croissance suturale

    2. La croissance remodelante

    3. La croissance des tubrosits

    II. Croissance du sinus maxillaire

    III. La croissance des os palatins

    IV. La croissance des os malaires

    V. La croissance du vomer

    VI. La croissance des os lacrymaux (unguis)

    VII. La croissance des cavits orbitaires

    VIII. La croissance des os nasaux

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#1.2.2#1.2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#1.2.2.1#1.2.2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#1.2.2.2#1.2.2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#1.2.3#1.2.3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#2#2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#3#3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#4#4http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#5#5http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#6#6http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#7#7http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-du-complexe-naso-maxillaire,231.html#8#8

  • Algdent | 7 - Croissance du complexe naso-maxillaire 36

    I Croissance du maxillaire suprieur

    I.A. Dveloppement embryonnaire

    Le maxillaire suprieur est un os de nature exclusivement membraneuse, il prend

    naissance en dehors de la capsule nasale et son contact vont apparaitre 2 zones

    d'ossifications au cours du 2me mois de la vie intra-utrine.

    Le premier centre, antrieur ou prmaxillaire ou encore incisif est situ au

    dessous de l'orifice nasal, appel galement point A

    Le centre prmaxillaire (point A) va donner :

    - En bas : les procs alvolaire de la rgion incisive

    - En avant : l'pine nasale antrieure

    - En haut : la partie antrieure de la branche montante

    Le deuxime centre, postrieur ou post-maxillaire est situ au dessous de

    l'orbite, appel point B, le centre post-maxillaire (point B) va donner :

    - En bas : les procs alvolaires de la rgion canine prmolaires molaires

    - En haut : la partie postrieure de la branche montante, le plancher de l'orbite

    et l'apophyse malaire.

    Ces deux centres A et B fusionnent presque immdiatement aprs leur apparition et

    se runissent en une lame continue et la zone de soudure est reprsente par la

    suture incisivo-canine.

    I.B. Croissance post-natale

    I.B.a. La croissance en largeur

    La croissance suturale est surtout dominante pendant la vie foetale, elle est

    moins pendant les 3 premires annes et n'intervient que plus que fort peu

    aprs 7ans.

  • Algdent | 7 - Croissance du complexe naso-maxillaire 37

    L'accroissement en largeur est d l'action des sutures sagitalles:

    Suture inter-nasale

    Suture maxillo-malaire

    Suture inter-maxillaire et inter-palatine ou suture mdio-palatine

    Certains de ces sutures sont pratiquement inactive aprs l'ge de 5ans.

    Cependant la suture inter-palatine et inter-maxillaire ne sont pas

    synostoses avant l'ge adulte jusqu' environ 25ans et permettent donc une

    action orthopdique.

    La croissance remodelante est par contre importante aprs la naissance, les

    appositions et rsorptions permettent le modelage de l'os maxillaire.

    Pour la croissance remodelante en largeur, ici nous assistons

    l'largissement en arrire du palais par l'allongement divergent de l'arcade,

    au fur et mesure de l'apparition des dents (molaires) et par apposition

    osseuse au niveau des tubrosits.

    I.B.b. La croissance en hauteur et antro-

    postrieure

    Nous tudierons ces deux dimensions simultanments en raison de leur

    interdpendance

    1 Croissance suturale

    Elle va avoir lieur grce aux sutures:

    Suture temporo-malaire

    Suture zygomato-malaire

    Suture maxillo-malaire

    Suture fronto-maxillaire

    Suture ptrygo-palatine

  • Algdent | 7 - Croissance du complexe naso-maxillaire 38

    Suture maxillo-palatine

    La suture maxillo-palatine, la naissance, se trouve au niveau des

    germes des 2me molaires temporaires

    Chez l'adulte elle se trouve au niveau de la 2me molaire

    permanantes

    2 La croissance remodelante

    Lorsque nous parlons de la croissance verticale par remodelage, il faut

    inclure la croissance du maxillaire propre, la croissance des procs

    alvolaires qui est particulirement importante

    Elle est le fait d'une apposition osseuse:

    Sur les trois faces, interne, infrieure et externe, dans la rgion

    antrieure

    Sur les deux faces, interne et infrieure, dans la rgion antrieure

    L'importance de la croissance alvolaire dans le sens verticale est

    galement le fait de la descente du palais qui subit une rsorption sur

    sa face suprieure nasale et une apposition sur la face infrieure

    buccale

    Dans le sens antro-postrieur:

    La croissance alvolaire antrieure: rsorption dans la partie

    antrieure et apposition dans la partie infrieure et palatine

    Le recul de l'pine nasale postrieure et apposition la face

    postrieure de la lame horizontale du palatin

    I.B.c. La croissance des tubrosits

    En somme, la direction de la croissance du complexe naso-maxillaire en bas

    et en avant est donne:

  • Algdent | 7 - Croissance du complexe naso-maxillaire 39

    D'une part, par une croissance suturale qui la repousse en bas ; et une

    croissance en hauteur de son procs alvolaire.

    D'autre part, la tubrosit qui s'accroit vers l'arrire contre l'apophyse

    ptrygode du sphnode repousse le maxillaire en avant.

    II Croissance du sinus maxillaire

    la croissance, la gouttire est suffisament creuse pour que nous puissions parler de sinus,

    encore miniscule avec une forme ovode.

    C'est seulement par suite de la croissance verticale du complexe naso-maxillaire et des

    phnomnes de dentintion ; cette masse osseuse s'agrandit et prend la forme pyramidale

    dfinitive.

    III La croissance des os palatins

    Chaque os palatin se dveloppe trs prcocement dans le tissu membraneux qui tapisse la

    face interne de la capsule nasale du chondrocrne:

    Par un centre d'ossification situ dans une rgion qui correspond l'angle des deux

    portions horizontale et verticale du futur palatin.

    Pour certains auteurs, il existe plusieurs centres d'ossifications.

    IV La croissance des os malaires

    Os d'origine exclusivement membraneuse, se dveloppent partir d'un seul point

    d'ossification, pour d'autre auteurs 3 centres

    Les os malaires sont situs extrieurement et latralement par rapport aux maxillaires

    suprieures

    Il ont tendance de s'loigner l'un de d'autre par suite du dveloppement normal de leur

  • Algdent | 7 - Croissance du complexe naso-maxillaire 40

    support.

    Ils ont aussi une croissance propre qui s'ajoute la prcedente.

    La croissance suturale est caractrise par la prolifration de la suture maxillo -malaire

    pendant les premires annes.

    Ii nous assistons aussi une croissance par apposition au niveau de la face externe de l'os

    malaire et rsorption au niveau de la face interne de l'apophyse zygomatique

    V La croissance du vomer

    Cet os est form la fin du 2me mois partir de deux centres d'ossifications dans le tissu

    membraneux qui entoure le septum nasal cartilagineux.

    Les deux lames osseuses primitivement constitues partir de ces deux centres se

    soudent pour ne former qu'un seul os impaire et mdian.

    VI La croissance des os lacrymaux (unguis)

    Ils se forment au 3me mois partir d'un point d'ossification localis dans le tissu

    membraneux pricapsulaire.

    VII La croissance des cavits orbitaires

    En raison de l'activit des divers sutures qui la traversent, l'orbite tendance augmenter

    en hauteur pendant les premires annes de la vie.

    La croissance est presque termine vers 5ans.

    La suture fronto-maxillaire et fronto-malaire abaissent le plancher de l'orbite et

    augmentent la dimension verticale.

    L'apposition au niveau du plancher s'oppose la descente du ct interne, de sorte que la

    partie externe du plancher devient plus basse que la partie interne.

  • Algdent | 41

    La paroi externe subit une rsorption produisant un dplacement vers l'extrieur donc

    largissement de l'orbite.

    VIII La croissance des os nasaux

    Ils se forment au 3me mois, partir d'un ou plusieurs points d'ossifications situs dans le

    tissu membraneux (conjonctif).

    La croissance post-natale est caractrise par une apposition sur les apophyses montants du

    maxillaire suprieur, cette zone appositionnelle est place au dessus d'une zone de

    rsorption.

    l'ge de 10ans , la partie suprieure de la rgion nasale coince entre les orbites ne

    s'accroit plus, alors que la partie infrieure continue se dvelopper dans le sens

    transversal et vertical.

    Le septum nasal cartilgineux, entraine le dplacement vers l'avant des os propres du nez et

    serait responsable du positionnement plus antrieur de celui-ci en fin de croissance.

    8- Croissance de la mandibule

    Plan du document:

    I. Formation et dveloppement prnatal

    1. Formation de la rgion symphysaire

    2. Formation de la rgion condylienne

    II. Croissance mandibulaire post-natale

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#1#1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#1.1#1.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#1.2#1.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2#2

  • Algdent | 8- Croissance de la mandibule 42

    1. Mcanismes

    1. Croissance suturale

    2. Croissance cartilagineuse

    3. Croissance remodelante

    4. En largeur

    5. En hauteur

    6. En longeur

    2. Croissance de la branche montante

    1. Le col du condyle

    2. L'apophyse coronode

    3. Croissance de la branche horizontale

    4. Croissance du menton

    III. Direction de la croissance mandibulaire

    1. Signes de rotation antrieure

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.1#2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.1.1#2.1.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.1.2#2.1.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.1.3#2.1.3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.1.4#2.1.4http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.1.5#2.1.5http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.1.6#2.1.6http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.2#2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.2.1#2.2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.2.2#2.2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.3#2.3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#2.4#2.4http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#3#3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#3.1#3.1

  • Algdent | 8- Croissance de la mandibule 43

    2. Signes de rotation postrieure

    I Formation et dveloppement prnatal

    La mandibule est issue du bourgeon mandibulaire (partie infrieure du premier arc

    branchial)

    Son ossification ncessite la prsence d'un tuteur qui est reprsent par le cartilage de

    Meckel (prolongement du chondrocrne)

    Ce dernier vas dterminer la dimension antro-postrieure du corpus et la mandibule

    va se former son voisinage.

    Remarque

    Cartilage de Meckel

    Le cartilage de Meckel n'est pas un inducteur de croissance, il soutient et

    pousse vers l'avant l'os membraneux mandibulaire.

    La mandibule a un origine complexe :

    c 'est la fois un os de membrane, puisque une partie drive directement du tissu

    conjonctif, sans modle cartilagineux.

    et un os de substitution, car d'autres parties sont due la transformation de zones

    cartilagineuses.

    La mandibule se forme d'abord en deux parties qui se souderont ensuite la symphyse

    mentonnire.

    Le premier noyau osseux apparait vers le 40me jour de la vie intrautrine, dans le tissu

    conjonctif qui tapisse la face externe du cartilage de Meckel, plus prcisement au voisinage

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Croissance-de-la-mandibule,232.html#3.2#3.2

  • Algdent | 8- Croissance de la mandibule 44

    du future trou mentonier.

    Le noyau principal s'tend horizontalement pour former:

    La lame osseuse qui reprsente essentielement la branche horizontale (corpus)

    Une partie de la rgion mentonnire.

    Il se prolonge vers l'arrire et s'inflchit vers le haut pour former une grande partie de la

    branche montante.

    Cependant deux rgions se forment par un phnomne de substitution.

    La rgion symphysaire et la rgion condylienne (ossification enchondrale)

    I.A. Formation de la rgion symphysaire

    L'extrmit antrieur du cartilage de Meckel se transformerait en petites pices

    osseuses: la formation de la partie antrieure de la mandibule serait donc due un

    par un phnomne de substitution.

    Certains auteurs ont un point de vue different et pense que le rle ossifiant au

    niveau symphysaire revienderait au cartilage symphysaire qui apparait

    secondairement.

    I.B. Formation de la rgion condylienne

    Vers le 3me ou le 4me mois de la vie intra-utrine, 3 cartilages secondaires

    indpendant du cartilage de Meckel apparaissent:

    Les cartilages angulaires et carotidiens qui sont transitoires et disparaissent

    rapidement avant la naissance

    Le cartilage condylien qui lui seul persiste, il est trs particulier et c'est le

    centre le plus important de la croissance mandibulaire

    Il se forme partir du noyau condylien initial. Les chondroblastes forme le

    cartilage oblique en bas et en avant ayant la forme d'une carotte dont l'extrmit

  • Algdent | 8- Croissance de la mandibule 45

    aboutit dans la rgion de l'pine de Spix.

    Puis il y a ossification de ce cartilage, c'est dire substitution du cartilage

    condylien par de l'os enchondral et ce partir de sa pointe spigienne (partie la plus

    basse).

    la naissance ; il ne persiste du cartilage qu' la tte du condyle.

    II Croissance mandibulaire post-natale

    II.A. Mcanismes

    Elle se fait par trois mcanismes:

    II.A.a. Croissance suturale

    Grce la synchondrose symphysaire dont l'activit cesse avant la fin de

    la premire anne.

    II.A.b. Croissance cartilagineuse

    Au niveau du cartilage condylien qui permet la croissance de la branche

    montante par ossification enchondrale.

    II.A.c. Croissance remodelante

    La mandibule est recouverte d'un prioste vasculaire possdant un mode

    membraneux de croissance osseuse (apposition - rsorption).

    La croissance mandibulaire se fait dans les 3 sens: en largeur, en hauteur et en

    longueur.

  • Algdent | 8- Croissance de la mandibule 46

    II.A.d. En largeur

    Elle se fait par le jeu de la synchondrose symphysaire pendant les

    premiers mois de la vie mais la croissance en largeur de la mandibule est

    en fait rsultante de l'allongement vertical et postrieur de la

    mandibule.

    En effet les condyles se placent et haut et de faon externe.

    II.A.e. En hauteur

    Elle est du la croissance au niveau:

    Du condyle.

    Du bord suprieur des procs alvolaires.

    Du bord infrieur de la mandibule.

    II.A.f. En longeur

    Elle est due la croissance au niveau :

    De la symphyse mentonnire.

    La branche montante (bord postrieur).

    Du condyle.

    II.B. Croissance de la branche montante

    La branche montante s'apaissit tout en subissant un dplacement vers l'arrire car il

  • Algdent | 8- Croissance de la mandibule 47

    y a:

    Rsorption de son bord antrieur qui libre de la place la mise en place des

    dents.

    Apposition sur son bord postrieur grce au prioste qui l'entoure.

    La branche montante s'allonge grce la croissance condylienne qui se fait vers le

    haut et en arrire pour maintenir la position relative des condyles par rapport aux

    cavits glnodes et de la mandibule par rapport au maxillaire.

    Des moyens du taux de croissance condylienne ont t tablies:

    En haut:

    - 3mm par ans en priode juvnile.

    - 1.5mm par ans en prtubertaire.

    - 5.5mm par ans pubertaire.

    D'aprs Bjork.

    En arrire: 2.5mm par un.

    Vers l'extrieur: 1mm par ans et par condyle.

    La distance bicondylienne augmente de 2mm par ans.

    II.B.a. Le col du condyle

    Le col du condyle subit une rduction de son diamtre par rsorption de

    sa face externe et apposition d'os nouveau sur sa face externe.

    II.B.b. L'apophyse coronode

  • Algdent | 8- Croissance de la mandibule 48

    L'apophyse coronode est peut prs inexistante la naissance, elle

    s'difie sous l'effet de la traction du muscle temporal quand se dveloppe

    la fonction masticatoire.

    Sa croissance se fait vers me haut, vers l'arrire et vers l'intrieur par

    apposition sur sa face interne et rsorption sur la face externe.

    II.C. Croissance de la branche horizontale

    L'allongement du corps mandibulaire se fait suite la rsorption du bord antrieur

    de la branche montante, ceci va crer de la place pour loger les molaires.

    Ce processus continue tardivement jusqu' l'ruption des dents de sagesse.

    Sur la face interne de la branche horizontale, il y a apposition osseuse sauf au

    niveau du trigone rtro-molaire et sous la ligne mylo-hypdienne o nous avons une

    rsorption.

    La face externe est uniquement sige d'apposition.

    II.D. Croissance du menton

    Elle dbute dans la priode post-natale, sa prominace sera le rsultat d'un dpot

    priost autour de la base et du sommet du menton avec un recul des procs

    alvolaires.

    III Direction de la croissance mandibulaire

    Bjork diffrencie 3 types de direction de croissance mandibulaire, selon les formes

    mandibulaires observables sur tlraiographie de profil:

    Un type de rotation mandibulaire antrieure: la direction de croissance tant plutt

    horizontale.

    Un type de rotation mandibulaire moyen.

  • Algdent | 8- Croissance de la mandibule 49

    Un type de rotation postrieure: la direction de la croissance tant plutt dirige

    verticalement.

    III.A. Signes de rotation antrieure

    Condyle dirige verticalement.

    Col du condyle pais.

    Branche montante longue et large.

    Courbure antgoniaque lgre ou absente.

    Symphyse mentonnire paisse (en buble d'oignon) et axe vers l'arrire.

    Bord infrieure de la mandibule horizontal.

    Canal dentaire courbe.

    L'angle inter-incisif augmente.

    tage infrieur de la face diminue.

    III.B. Signes de rotation postrieure

    Condyle drig en arrire.

    Col du condyle fin.

    Branche montante troite et courte.

    Forte courbune antgoniaque.

    Symphyse grand axe diig vers l'avant et fine (en goutte d'eau).

    Bord infrieur de la mandibule dirig vers le bas.

  • Algdent | 50

    Canal dentaire rectiligne.

    Angle inter-incisif ferm.

    L'tage infrieur de la face augmente.

    9 - Morphognse des arcades: ruption et tablissmeent de l'occlusion

    Plan du document:

    I. Embryologie de l'organe dentaire

    II. formation des arcades dentaires

    III. Mcanismes et chronologie de l'ruption dentaire

    1. Mcanisme de l'ruption

    1. Formation radiculaire

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#1#1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#2#2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3#3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3.1#3.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3.1.1#3.1.1

  • Algdent | 9 - Morphognse des arcades: ruption et tablissmeent de l'occlusion 51

    2. Prolifration pulpaire et pri-pulpaire

    3. Prolifration cellulaires des couches odontogniques

    2. Chronologie de l'ruption des dents temporaires et permantentes

    1. Phase d'ruption passive

    2. Phase d'ruption active pr-fonctionnelle

    3. Phase fonctionnelle

    4. Phase d'adaptation occlusale

    IV. Modification des arcades dentaires pendant la croissance

    1. La circonfrence de l'arcade

    2. Longueur de l'arcade

    3. La largeur de l'arcade

    4. La distance intercanines

    V. tablissement de l'occlusion

    1. Denture temporaire

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3.1.2#3.1.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3.1.3#3.1.3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3.2#3.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3.2.1#3.2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3.2.2#3.2.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3.2.3#3.2.3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#3.2.4#3.2.4http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#4#4http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#4.1#4.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#4.2#4.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#4.3#4.3http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#4.4#4.4http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#5#5http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#5.1#5.1

  • Algdent | 9 - Morphognse des arcades: ruption et tablissmeent de l'occlusion 52

    1. Agencement inter-arcades

    2. Relation inter-arcades

    2. Denture permanente

    1. Relations statiques

    1. Agencement intra-arcades

    2. Agencement inter-arcade

    I Embryologie de l'organe dentaire

    Un paississement pithliale apparait au 28me jour sur la face infrieure des bourgeons

    maxillaires et sur les versants lingaux des bourgeons mandibulaires

    Cet paississement pithlial prolifre en s'enfonant dans le msenchyme sous-jacent pour

    former le mur plangeant ou lame primitive

    De cette dernire se constitue une expansion linguale ou palatine : c 'est la lame

    dentaire et partir de cette dernire s'indivudualisent de place en place des petits

    ronflements pithliaux coiffs par des cellules msenchymateuses.

    Ainsi se constitueront les bourgeons des dents temporaires la 10me semaine de la vie

    intra-utrine et plus tard vers la 16me semaine celui de la 1re molaire permanente

    Enfin une dernire prolifration de la lame dentaire sera l'origine des germes des 2me

    et 3me molaires vers 1an et 5ans aprs la naissance.

    La morphognse du germe dentaire regroupe des stades successifs: stade du bourgeon, de

    la cupule et ce n'est qu'au stade de la cloche dentaire, que l'histognse du bourgeon

    dentaire se prcise aboutissant la mise en place de l'organe dentaire.

    http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#5.1.1#5.1.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#5.1.2#5.1.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#5.2#5.2http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#5.2.1#5.2.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#5.2.1.1#5.2.1.1http://www.univirta.com/dentaire/cours/O-D-F,58/Deuxieme-annee,59/Deuxieme-partie,61/Morphogenese-des-arcades-eruption-et-etablissmeent-de-l-occlusion,233.html#5.2.1.2#5.2.1.2

  • Algdent | 9 - Morphognse des arcades: ruption et tablissmeent de l'occlusion 53

    En effet la face interne de cette cloche est constitue de cellules htes: les

    adamantoblastes ou cellules formatrices de l'mail.

    Dans le creux de la cloche, des cellules mesenchymateuses prolifrent et constituent la

    papille dentaire qui deviendra la pulpe dentaire.

    Une partie de ces cellules deviennent des odontoblastes qui laborent de la dentine.

    Ainsi la couronne est entirement constitue avant que dbute la formation de la racine.

    Cette couronne est forme d'un noyau de dentine recouvrant la pulpe dentaire et coiffe

    d'une masse d'mail, l'ensemble de ce follicule est entour par le sac conjonctif ou san

    folliculaire.

    En croissant, la couronne minralise se rapproche de la surface gingivale pousse par la

    racine qui se constitue progressivement partir d'un anneaux pithlial ou encore gaine

    pithliale d'Hertwig

    Les odontoblastes demeurs au conatct du feuillet interne de celle -ci laborent la

    dentine radiculaire.

    II formation des arcades dentaires

    Les traves osseuses maxillaires forment partir des 8me et 9me semaines de la vie

    intra-utrine, deux gouttires tournes vers la cavit buccale.

    Et aux 4me et 5me mois de la vie intra-utrine, des traves osseuses transversales

    commencent sparer les differents germes dentaires (incisives, canines et molaires

    temporaires) existant dans ces gouttires crant ainsi l'bauche des alvoles.

    Durant toute la priode de la vie intra-utrine, de nouvelles traves osseuses

    paississement peu peu les alvoles et ainsi se cre progressivement un plancher osseux

    qui isole la rgion dentaire de l'axe vasculo-nerveux et le fond de la gouttire se transforme

    en un canal, c 'est le canal dentaire.

    L'accroissement et le dplacmeent des germes dentaire pendant toute la priode foetale

    s'accompagne de changements considrables de la forme et des dimensions de l'os

    alvolaire, en effet les traves osseuses sont en remaniement continuel.

    Au cours du mouvement ruptif de la dent, des modifications importantes s'oprent

  • Algdent | 9 - Morphognse des arcades: ruption et tablissmeent de l'occlusion 54

    simultanment du ct osseux,

    d'une part des nouvelles lames osseuses s'empilent dans le fond de l'alvole qu'elle

    tendent de combler

    D'autre part l'os alvolaire continu de croitre rapidement et son rebord suprieur

    s'lve.

    Nous avons not galement une apposition osseuse sur la face interne de l'os alvolaire et

    une rsorption sur sa face externe, ce qui permet le dplacement vestibulaire et occlusal

    de la dent.

    En cas de version ou de rotation de la dent en ruption, les modifications sont identiques,

    aux zones de pressions correspond une rsorption de l'os et aux zone de tension une

    apposition d'os nouveau.

    Cependant l'involution ou la perte du systme dentaire retentit sur tout son appareil de

    soutien.

    Les arcades alvolaires subissent une diminution de hauteur et d'paisseur et peuvent

    mme disparaitre.

    III Mcanismes et chronologie de l'ruption dentaire

    III.A. Mcanisme de l'ruption

    Les thorie expliquant ce mcanisme de l'ruption dentaire sont nombreuse:

    III.A.a. Formation radiculaire

    Beaucoup d'auteurs ont attribue la formation radiculaire le rle

    moteur de l'ruption.

    Deux constatations ont namoins nuances cette affirmation:

    La dcouverte de l'ruption de dents dpourvues de racines.

    Une formation radiculaire normale non suivie d'ruption.

  • Algdent | 9 - Morphognse des arcades: ruption et tablissmeent de l'occlusion 55

    III.A.b. Prolifration pulpaire et pri-pulpaire

    Pour certains auteurs la prolifration pulpaire et pri-pulpaire seait

    respensable du dplacement axiale de la dent

    Mais l galement, cette thorie ne peut tre retenue puisque des

    dents dpulpes ou prsentant une ncrose pulpaire continuent leur

    ruption.

    III.A.c. Prolifration cellulaires des couches

    odontogniques

    Une autre thorie fait intervenir la prolifration cellulaires des

    couches odontogniques par la rduction du volume pulpaire par la

    rduction du volume pulpaire et donc l'augmentation de la pression

    sanguine dans le sac dentaire

    Des auteurs ont procd une exprrimentation avec des agents

    hypotenseurs modifiant ainsi la pression sanguine, il n'ont pu observer

    aucune modifications de la vitesse de l'ruption

    Les difficults souleves ci-dessus ont ramen d'autre auteurs proposer des

    thories faisant intervenir soit la croissance osseuse soit la croissance

    parodontale.

    Mais il nous est difficile d'affirmer ou d'infirmer le rle de la prolifration pulpaire

    ou les couches odontogniques, le rle de la croissance osseuses ou du ligament

    alvolo-dentaire dans l'ruption

    Il semble que celle-ci soit le rsulat de processusmultiples et que son

    mcanisme reste toujours mal connu.

    III.B. Chronologie de l'ruption des dents temporaires

    et permantentes

  • Algdent | 9 - Morphognse des arcades: ruption et tablissmeent de l'occlusion 56

    Pour faciliter l'tude de l'ruption, nous adoptons la division classique de ce

    processu en phases:

    III.B.a. Phase d'ruption passive

    Cette phase correspond au dbut de calcification de la couronne, puis

    achvement de la couronne.

    III.B.b. Phase d'ruption active pr-fonctionnelle

    C'est la phase pendant laquelle la dent fait son ruption dans la cavit

    buccale, elle se termine au moment o la dent entre en contact avec

    ses antagonistes.

    III.B.c. Phase fonctionnelle

    L'ascencion des dents se poursuit jusqu'au contact occlusal en mme

    temps s'achvent tous les mouvements qui permettent la mise en

    place fonctionnelle des couronnes.

    III.B.d. Phase d'adaptation occlusale

    En fonction des rapports tablies entre les dents antagonistes.

    Quoique ralenti, le mouvement d'ruption se poursuit tout au long de l'existance

    En effet, la dent subit une usure tant sur sa face ecclusale qu'aux point de

    contact entre dents voisones, ce mouvement axial pour rsutat de compenser

    cette usure.

    Ces donnes sont approximatives et tiennent compte des carts entre les chiffres

  • Algdent | 9 - Morphognse des arcades: ruption et tablissmeent de l'occlusion 57

    donns par differents auteurs.

    IV Modification des arcades dentaires pendant la

    croissance

    La morphognse des arcades dentaires s'tale sur une vingtaine d'anne, elle comporte des

    phases d'activit au cours dequelles apparaissent des groupes de dents et des phases de

    stabilit sans modification apparentes.

    La forme initiale de l'arcade semi-circulaire tend se modifier en s'allongeant.

    IV.A. La circonfrence de l'arcade

    La circonfrence de l'arcade de laface msiale