17, bd Poisssonnière. 75002 Paris Tél. 01 53 72 00 00 Site : www..apex.fr Mel : contact@apex.fr «...

download 17, bd Poisssonnière. 75002 Paris Tél. 01 53 72 00 00 Site : www..apex.fr Mel : contact@apex.fr « Création de valeur » et partage des richesses Aux sources.

of 38

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    110
  • download

    3

Embed Size (px)

Transcript of 17, bd Poisssonnière. 75002 Paris Tél. 01 53 72 00 00 Site : www..apex.fr Mel : contact@apex.fr «...

  • Page 1
  • 17, bd Poisssonnire. 75002 Paris Tl. 01 53 72 00 00 Site : www..apex.fr Mel : contact@apex.fr Cration de valeur et partage des richesses Aux sources de la crise la racine des solutions
  • Page 2
  • 1. Aux sources de la crise : Cration de valeur , de quoi parle-t-on ? Profil du capitalisme no libral 2. la racine des solutions : Le transfert de valeur du salariat vers le capital Le partage des richesses cres 3. Promenade dans le jardin franais : bonnes questions, bonnes rponses Valeur et richesse2 Aux sources de la crise, la racine des solutions : cration de valeur et partage des richesses
  • Page 3
  • Pour les actionnaires Cration de valeur = augmentation de la valeur boursire ou du prix de cession de lentreprise Pour la socit Valeur = richesse cre par lactivit sociale Valeur ajoute (VA) = Production (CA) consommations intermdiaires (biens et services incorpors la production) Produit intrieur brut (PIB) = Somme des VA de toutes les entreprises dun pays Donc dbat sur la gnration et laffectation des ressources Valeur et richesse3 Cration de valeur (ou de richesse), de quoi parle-t-on ?
  • Page 4
  • Profil du capitalisme no libral depuis le tournant des annes 80 Aux sources de la crise Valeur et richesse4
  • Page 5
  • Aprs lexpansion de laprs-guerre, les annes 70 Rapport de forces favorable aux salaris (pouvoir dachat, emploi, protection sociale) Effritement des profits et des gains de productivit ; maturit des grandes technologies Les annes 80 : le tournant libral Reagan, Thatcher font partout des mules Politiques de drglementation gnralise et premires grandes dfaites sociales (contrleurs ariens aux USA en 1981 ; mineurs en GB en 1985) Les annes 90 et 2000 : Mondialisation marchande et globalisation financire Extension des marchs lEst, en Russie, en Chine, et aussi par privatisation des services publics Valeur et richesse5 Retour sur 30 ans en 3 points
  • Page 6
  • Moyens : revenir sur les acquis et conqutes de la priode prcdente Modifier le partage de la valeur ajoute au dtriment des salaris Abaisser le cot du travail et hausser la productivit Faire sauter les verrous de la protection sociale Politique fiscale en faveur des hauts revenus But : largir le champ daction conomique, social et gographique du profit Valeur et richesse6 Les annes Reagan, Thatcher, Mitterrand & Co
  • Page 7
  • Envol des profits et des cours boursiers Drglementation financire Multiplication des socits financires non rglementes, ct des banques (elles-mmes concentres*) Gonflement de lindustrie financire et des produits risqus, complexes, opaques et donc dangereux Absorption et auto alimentation des capitaux et liquidits abondantes par les circuits financiers Essor de la consommation par endettement Creusement des dficits US Couverts par les missions de Bons du Trsor US Par les placements des conomies dites mergentes (BRIC : Brsil, Russie, Inde, Chine et dautres) Valeur et richesse7 Les annes Bush & Co : lge dor du profit et de la finance 5 banques amricaines dinvestissement dominaient le march jusqu la crise : Bear Sterns, Lehman Brothers, Goldman Sachs, Merryl Linch et Morgan Stanley
  • Page 8
  • Transfert considrable de richesse produite Restriction de la part salariale dans la VA En mme temps que des gains de productivit (ralentis) Accroissement rapide des ingalits Ponction de lpargne (surtout aux USA) Soutien de la consommation (et de linvestissement) par lendettement (via des taux dintrt faibles) titrisable Endettement des mnages aux USA par exemple : 60% du revenu disponible en 1975 170% en 2008, palliant la baisse de pouvoir dachat De 2003 2008 : +25% de travailleurs pauvres (aux revenus infrieurs la moiti du salaire mdian) dans le monde Valeur et richesse8 Nouveau modle, nouveaux leviers
  • Page 9
  • Valeur et richesse9 Essor rapide de la rentabilit des firmes globalises ; Socits financires : 30% de rentabilit aux USA ! Source : US Department of Commerce, BEA, National Economic Accounts
  • Page 10
  • En 2007, un systme financier alternatif 2 fois plus gros que le systme bancaire US Valeur et richesse10 Source : Brender & Pisani, Fed, FMI, Hedge Fund Research 40% 60% 120% 60%
  • Page 11
  • Valeur et richesse11 En arrire-fond : depuis 50 ans rosion du rythme de croissance et des gains de productivit Source : Eurostat, OCDE, FMI, M. Aglietta (Le Monde 18/05/10)
  • Page 12
  • Valeur et richesse12 Conclusion : profil du capitalisme nolibral depuis les annes 80 non dmenti par la crise 1. Baisse de la part des salaires (dans la VA des entreprises ou le PIB par pays) 2. Hausse du taux de profit (bnfice / capitaux) 3. Diminution relative du taux dinvestissement (FBCF / VA) 4. Forte augmentation de la part des dividendes
  • Page 13
  • Valeur et richesse13 Mise en perspective historique de la crise actuelle : O la situer dans londe longue du capitalisme ? Automne ou hiver du cycle ? Automne ou hiver du cycle ?
  • Page 14
  • Transfert de valeur et partage des richesses cres la racine des solutions Valeur et richesse14
  • Page 15
  • Part des salaires dans le PIB avant la crise : - 10 points Transfert global de richesse estim en 20 ans : 20 000 Md Valeur et richesse15 Source : Dew-Beker & Gordon, Base de donnes Ameco (Com. europenne)Source : Comptes rtropols INSEE, base de donnes Ameco
  • Page 16
  • Valeur et richesse16 Endettement priv : substitut du pouvoir dachat, dsormais relay par la dette publique Source : donnes trimestrielles Banque de France, BCE
  • Page 17
  • Analyse du cas franais : pour les grands groupes envol des profits et de la rentabilit Valeur et richesse17 * RBE / capitaux engags (ROCE, Return on Capital Employed) des 215 premiers groupes franais non financiers, hors France Tlcom et Vivendi (SBF 250) Source : R. du Tertre et Y. Guy, Revue de lIres, 2009, 3 e trimestre
  • Page 18
  • Taux de profit : depuis les fastes annes 80 hausse aux USA et en Europe, dont la France bien place Valeur et richesse18 Source : Michel, Husson, note sur le taux de profit (dc. 2009) ; donnes de comptabilits nationales
  • Page 19
  • Valeur et richesse19 Profits en croissance mais relativement peu rinvestis : o sont-ils donc alls ? Source : donnes tous secteurs Ameco (com. europenne) traites par M. Husson Taux de marge = rsultat dexploitation/VA ou quivalent ; taux dinvestissement = FBCF/VA - Dividendes - Consommation de luxe - Spculation financire - Dividendes - Consommation de luxe - Spculation financire Retournement 1973-75
  • Page 20
  • Valeur et richesse20 Dpression salariale et inflation boursire creusent partout les ingalits Source : Atkinson, Piketty, Saez (2009), Dow-Jones, Ameco Calculs M. Husson (IRES, mai 2011) * Demi-somme de lindice Dow Jones (dflat par lindice du prix du PIB) et de la part des profits dans la valeur ajoute, aprs centrage et rduction des 2 variables. Source : Bourguignon & Morrisson (2002), Milanovic (2009, 2010) in M. Husson (IRES n130, mai 2011) * Indicateur global dingalit calcul sur lensemble des habitants de la plante en les classant selon leur revenu individuel
  • Page 21
  • Valeur et richesse21 Depuis 2009 : relance des marges et bnfices, effondrement des investissements Source : OCDE, Eurostat (moyennes annuelles en % de la VA)
  • Page 22
  • Spculation financire : toujours en forme avec les drivs et dautres produits (Hedge funds, ETF*) Valeur et richesse22 Source : BRI, BlackRock, Hedge Fund Research (juin 2011) * ETF, ETN, ETP, ETC, ETV : Exchange Traded Funds, Notes, Products, Commodities, Vehicles Drivs de crdit Drivs de taux
  • Page 23
  • Valeur et richesse23 La crise, quelle crise (pour la finance) ? Source : Mac Kinsey Global Institute Inversion des facteurs aprs la crise : - Actions des mergents - Dettes souveraines des avancs
  • Page 24
  • Valeur et richesse24 Perte de croissance due la crise : 6-8 points environ 900 Md$ (750 Md) qui ne seront pas combls Source : OCDE, calculs M. Husson PIB de la zone : environ 9 500 Md (12 000 Md$)
  • Page 25
  • Valeur et richesse25 Transfert de dette prive lEtat : lexplosion et une bonne affaire pour les banques ! USA Depuis 2008 + 4 700 Md$ Zone ( 17) Depuis 2008 + 1 400 Md Source : FMI, Perspectives de lconomie mondiale (juin 2011)
  • Page 26
  • Valeur et richesse26 Mcanisme global de transformation de la dette prive en dette publique (socialisation des pertes) Banques prives Emprunts (dette) Etat & Banques centrales Etat & Banques centrales Fonds injects (contre actifs toxiques) Intrts (dficit) Dpenses fiscales* Baisse des recettes - Fonds renflous Marges toffes + * Dpenses fiscales = niches fiscales recenses et dclasses
  • Page 27
  • Banques europennes : trs exposes aux risques souverains, qui entraneront invitablement les banques locales Valeur et richesse27 Grce 60 Md Source : FMI (Rapport sur la stabilit financire, septembre 2011) + Irlande + Portugal 80 Md + Belgique + Espagne + Italie 200 Md + Banques locales 300 Md
  • Page 28
  • Quelques lments dapproche concrte Promenade dans le jardin franais Valeur et richesse28
  • Page 29
  • Valeur et richesse29 Bnfices et dividendes (maintenus) du CAC 40 : a va, merci ! * CAC 40 reconstitu au primtre 2010 (source : Investir, mars