100 ans avec vous

of 121/121
  • date post

    20-Feb-2016
  • Category

    Documents

  • view

    224
  • download

    2

Embed Size (px)

description

titre au complet: 100 ans avec vous auteur: Pierre Sévigny date de publication: 2009

Transcript of 100 ans avec vous

  • 331 )tJ971 1/Z S5/1c

    BIBLtOTHQUE Ci,ep de Thetford

    14376D

    Caisse Desjardins de Thetford Mines 37S. rue Labb

    c. P. 819 Thetford Mines (Qubec) G6G SV3 Tl. : 418 338-3S91 ou 1888 333-3S91

    Tlc. : 418334-1330

  • Prface .......................................................... 7

    Avant-propos ............................................... 9

    Introduction ................................................. 13

    Moments importants ................................... 19

    La nouvelle Caisse ........................................ SI

    Fidlit ......................................................... 61

    Album souvenir ........................................... 73

    La bougeotte ................................................ 83

    La distinction cooprative ........................... 91

    Le dveloppement conomique ................... 97

    L'avenir ...................................................... 103

    Tmoignages .............................................. . 113

  • a clbration du centenaire d'une institution comme la Caisse Desjardins de Thetford Mines, au-del de s'avrer un vnement remarquable, tmoigne galement de la vitalit et du dynamisme de celle-ci.

    Bien sr, un tel anniversaire voque aussi de nombreux souvenirs. C'est dans cette optique que le prsent ouvrage veut tout d'abord rendre hommage aux pionniers et prcurseurs qui ont donn naissance et ont fait grandir la Caisse Desjardins de Thetford Mines. Mais c'est aussi, dans un mme temps, un hritage aux gnrations qui suivront et qui pourront mieux apprcier l'histoire de ce joyau lgu par leurs prdcesseurs.

    A travers les rcits relats et les tmoignages recueillis, l'auteur et ex-journaliste Pierre Svigny nous imprgne de l'atmosphre de chacune des poques ayant marqu la vie de notre cooprative.

    A l'aube de son deuxime sicle d'existence, la Caisse Desjardins de Thetford Mines s~ rvle aujourd'hui un modle de russite . Ce succs, elle le doit ses membres qui lui ont tmoign toute leur confiance, mais aussi ses dirigeants et son personnel qui n'ont jamais arrt la roue du progrs.

    A tous les acteurs qui ont pris part cette belle aventure, je dis merci!

    Bonne lecture,

    Serge Lemay Prsident

  • e fait de raconter les 100 ans d 'une institution comme la Caisse Desjardins de Thetford Mines reprsente non seulement un intressant dfi relever, mais surtout une faon agrable de revivre les vnements qui sont

    et1ml1Q.~ ce que nous sommes aujourd'hui.

    Comme le disent si bien Guy Blanger et Francis Leblond, les auteurs du GUide pour la mise en valeur de l'histoire des Caisses Desjardins intitul Investir dans le pass: Une bonne connaissance de l'histoire de chacune des Caisses ne peut que faciliter une juste perception du vaste cheminement qui a permis au projet initial d'Alphonse Desjardins de se dvelopper en l'une des grandes institutions de notre collectivit.

    J:.a recherche historique a ncessit de nombreuses heures de lecture de documents de toutes sortes, notamment les bilans annuels des trois coopratives d 'pargne et de crdit de l'ancien territoire de la Ville de Thetford Mines qui forment aujourd'hui une seule et mme entit ainsi que plusieurs procs-verbaux des runions mensuelles des conseils d'administration des Caisses concernes. Notre travail a t facilit grce l'excellente recherche effectue par M. Renald Turcotte qui a galement rdig le volume paru en 1984 sous le titre de 75 ans de prsence sociale dans notre milieu.

  • La prcieuse collaboration des dirigeants et gestionnaires, actuels et anciens, des trois Caisses populaires regroupes est un autre facteur qui a rendu notre tche agrable. Ils sont et ont t non seulement les tmoins, mais aussi les acteurs de l'volution de l'institution au cours des dernires dcennies.

    C'est pourquoi leurs tmoignages sont fort prcieux.

    Ces acteurs au sang vert ont fait preuve d'une grande disponibilit et d 'une grande gnrosit. Ils sont, par ordre alphabtique: M. Jean-Marie Baril, Mme Sylvie Corriveau, M. Andr De Blois, M. Jean-Marie Gagn, M. Paul Gagn, M. Claude Gagnon, M. Yves Gilbert. M. Andr Gingras, M. Louis Jolicoeur, Mme Marguerite Jolicoeur, M. Serge Lemay, Mme Anne Lessard, Mme Louise Michaud, M. Michel Rouleau, M. Mario Royer.

    Aussi, nous avons privilgi le style journalistique dans cette nouvelle publication, de faon faciliter leurs interventions dans le rcit des vnements.

    Il ne faudrait pas oublier de remercier ceux et celles qui ont accept de souligner l'importance de l'implication de la Caisse pour leur organisme respectif, soit le maire de la Ville de Thetford Mines, M. Luc Berthold, Mme Cynthia Gagnon-Ouellet de la Troupe de th~tr~ Les Cabotins,

  • M. Jean-Pierre Lessard du Club de hockey Isothermic, M . Raymond Setlakwe, prsident de la Campagne de financement pour la toiture de l'glise St-Alphonse et M . Henri Therrien de la Fondation de l'hpital de la rgion.

    Tous les chapitres de cette nouvelle publication dbutent par une citation du fondateur, M . Alphonse Desjardins. Elles ont toutes t extraites du volume intitul Rflexions d'Alphonse Desjardins, dit en 1986 par la Confdration des Caisses populaires et d 'conomie Desjardins du Qubec. Ces citations dmontrent sans conteste la vision combien prophtique de M . Desjardins. Vision que ses successeurs ont poursuivie tout en favorisant de multiples changements et l'volution depuis 1900.

    ...

    Pierre Svigny

  • ~UjOUrd 'hui, plus que jamais, la Caisse Desjardins de Thetford Mines .est enracine dans son milieu. Son engagement envers la communaut tmoigne

    ~ des valeurs fondamentales qui l'animent. Contribuer au mieux-tre conomique et so 6H-11es personnes et des collectivits se trouve au cur mme de sa mission et de sa

    distinction cooprative.

    Au-del de cette publicit, force est de constater que la cooprative d'pargne et de crdit de Thetford Mines a franchi des pas de gant depuis 100 ans et qu 'elle est devenue une ncessit, une institution incontournable pour toute la communaut locale, voire rgionale.

    .. ~u dbut du XXe sicle, le succs et la rapide propagation des Caisses au Qubec s'expliquent en grande partie par l 'implication des membres du clerg qui reconnaissent le bien-fond des objectifs dfendus par le fondateur et propagateur des Caisses populaires au Canada, M . Alphonse Desjardins.

    Il faut prciser que la mise en commun des petites pargnes, pour favoriser une prise de crdit bon march, est une forme de regroupement qui plat aux ouvriers et journaliers. D'autant plus que le systme coopratif permet alors aux socitaires de participer directement la vie de leur institution.

  • Fortement intress par les valeurs sociales du systme coopratif, le cur de la paroisse 'St-Alphonse, M. Joseph-Georges Goudreau, invite donc M. Alphonse Desjardins venir entretenir ses paroissiens du bien-fond d 'une Caisse populaire Thetford Mines. Le commandeur de l'Ordre de Saint-Grgoire-le-Grand vient Thetford Mines le dimanche 22 aot 1909 pour expliquer aux citoy ens l'importance d 'pargner et ainsi de bnficier d'un crdit pouvant rpondre leurs besoins, ce qui aura pour grand avantage de les protger contre le terrible flau de l'usure.

    M. Desjardins est ce point persuasif que 211 citoyens souscrivent 2560 $ en parts sociales et nomment leurs premiers dirigeants.

    c,.lSSIt PO"'u(. ~~,. DF: -Y~.;VJS "/~IJ:

    St>rlHI .~IiPr ~" />Ir '" 1.-1 tin ''''''',n/b ,,_ """ r..n __ Q ................. ..

    "

    1 . _. ~. ... u

    . . )~, ~. ~ __ k~ F~

    ~,

    !~Jf-..{~

    t , .'; aL t_.I~ .1 ... { ..ai' "t. L 1

    a. ...:t;' ~ L d. -...- '- __ ~ ",..../.... -.u.I.4 J ... :.,,,,:/.-&::'" .IJ. ~ ~k .. :Wr~ th. d. f~......L....:./~ ~,J .. j-J4:.:... ~ 1.. l~ PT--"-w dv-.-vl- ~ 1 k'L .,L el,./;:,...4" r-~ f~l/~. -- d. --'+;- 1.-I.Lc. . fl-.;" 1~ li~ If ...... '-" "77 L "'-'- -'---..,1 ... ~ tut t-"'~ ~ -.-' 7I--.J.J_~ f-'f--k t,,--.J. ~ t ~ ~...A.:b ~ ~ -t::,.... If ........ ~ I-..:.J.. -:,.;b 1..Lu r~' -, -!" ~ +'- -i ~ .,i; ...w ....... ~~...,k. c...o ,~ ..c.& ... ~ ...... 1...... ~ $. r-I-.I-.........,.. dA/W404 .J~~ ..4 .. L-. ~ .-. _.~t;:;:;t. _-.:.;..,.,

    ,,- -....., J.....;... ~"i~ ......... I--..-"~ e.'--,t... {- .L __ '" "..,.....A,.. ~ ..... , -..-vI-~k d --" i'" 1/& ' t-v4:

    ~ . ..... oIt_ ----'---'" 4~ r-' r ...... ~ ~ .... ~ 4~ f---. ..L.- ,.t....-~, ~ ~ ~......J.. }- __ ---:... ~ A~'

  • ..c...-;. . /I.WNr k t L .... .... , 1., ..... .1. k --- 1'" ""J:---I- .L. L ,.. J X-. ----..- , .... ... J. ' '1-... ......... ",...........-.--..1 _ _ /~ ~ -'-~ ..t..,,1~

    f-,[~ M ',A! -r-"..L 1,- ~. ~.,t. J ... ;--J. /J......... 4. HP -..J.. f- '--..vI- f....-.-r t--f.

    71".......- /4"--"'1 ~ errrrrf---Iv, ~ ... ~......-..--i~ v i-~ ~ 4-----' ~ J..- -- .t/~ r ~ ,....,. --' #-. l''>'V'> ~ 1~' J-t;:. _.i.. J--:' ~ ~ ___ p,,' ~ 1- ,.,..,...... ..... ~, ..... --...- 1.. I .... n ,,' 1--1-"V9 .. d-t - ~ ,-'~ ....... ~ _~....J- ff-d. -f--1-'" ~ pJ~, ... i~~'

    us ............... .s...- ~, 1.." ~"J. 7P .. .....lJ'J ,....... ......... .J...r ....... r 1.. Iv..-. .A-/~I".;:;,,-,

    .)A. ,.....,......,. ~ ___ I-v'l.. , ~. 1.. ... Id.-~

    ~~------~~----~~----~------~~. --

    .......

    Lettre de M. Desjardins au cur Goudreau Dans ~ette lettre date du 14 aot 1909 et adressee au cur de la paroisse St-Alphonse. M. !ose~h-Georges Goudreau. M. Alphonse DesjardIns se dit heureux d'tre associ 1 fond~t~on d '~.ne nouvelle Caisse pOPulair: Il prec~se qu rI participera la runion de fondation. le dimanche 22 aot 1909 .

  • La fondation de la Caisse populaire, en 1909, arrive au bon moment. La corporation municipale est connue sous le vocable de Thetford Mines depuis 1905 et vit un essor considrable, notamment grce la dcouverte du minerai d'amiante par M.Joseph Fecteau, en 1876. Cette prosprit oblige donc les citoyens se doter de tous les services ncessaires pour mieux vivre en socit.

    La mise en place d'une Caisse populaire s'inscrit dans cette perspective.

    Le tout premier conseil d'administration de la Caisse populaire de Thetford Mines est alors prsid par le cur Goudreau qui est appuy par le maire Alphonse Blais, comme vice-prsident. ainsi que par M. mile Vaillancourt. comme secrtaire-grant. Les directeurs sont MM. Gdon Blais, Joseph Gagn, Eugne Lamonde, l'abb]. -Eugne-Thodule Proulx, Charles Vaillancourt etJoseph-Odilon Vallires.

    La commission de crdit est compose de MM. Arcadius Blais, Joseph Legendre, Elzar Payeur et Joseph Roberge. Pour sa part. le conseil de surveillance regroupe MM. Arthur Blais, ]. -Alphonse Campeau et Romo Lemieux.

  • C'est grce ces gens si, avec un actif sous gestion qui dpasse maintenant les SSO millions de dollars, la Caisse Desjardins de Thetford Mines continue occuper une place de premire importance dans la communaut locale, et ce, dans le respect de l'idologie chrement dfendue par M. Alphonse Desjardins, tant au niveau de sa mission sociale que de sa responsabilit conomique.

    Son succs est le rsultat du dvouement de femmes et d'hommes de la communaut qui, depuis 1909, consacrent temps et nergie la russite du projet mis de l'avant par M. Alphonse Desjardins, quelques annes auparavant.

    L'histoire de la Caisse Desjardins de Thetford Mines mrite d'tre connue, tant au niveau de ses premiers pas que de son dveloppement au cours des dcennies et de son regroupement avec les deux autres coopratives d'pargne et de crdit de la Ville de Thetford Mines en 1998, ce qui lui donne une nouvelle erre d'aller.

    ,

  • n plus du 22 aot 1909, du 16 novembre 1944 et du 13 dcembre 1955, qui ~ marquent respectivement le dbut de la Caisse populaire de Thetford ~ Mines, de la Caisse populaire St-Maurice de Thetford et de la Caisse pop~Notre-Dame de Thetford Mines, le 1er novembre 1998 reprsente sans conteste un moment capital dans l'histoire de ces trois institutions car, cette date , elles se sont regroupes en une seule entit maintenant connue sous le vocable de Caisse Desjardins de Thetford Mines.

    Mais, avant d'en arriver ce regroupement. les membres des trois Caisses ont vcu des vnements marquants qui mritent d'tre souligns.

    Au mois de septembre 1909, un mois aprs la fondation de la Caisse populaire de Thetford Mines, les enfants sont galement invits participer l'pargne du sou avec la mise en place de la Caisse scolaire. Une rsolution en ce sens a t adopte le 22 aot. sur proposition de M . Alphonse Blais appuye par M. Joseph-Odilon Vallires : Il est rsolu que, conformment l'article 45 des Statuts, il est cr un service spcial de l'pargne appel pargne du Sou , ledit service devant, aprs entente pralable avec les autorits comptentes, fonctionner dans les coles de la circonscription sociale de la Caisse Populaire de Thetford Mines L . .1 et que le

  • rglement d'administration pourvoyant au monde de recueillir cette pargne du sou ou son remboursement aux ayants droit et sa parfaite scurit soit adopt. Cette volont manifeste du commandeur DesjardinS d'duquer les jeunes l'importance de se crer de saines habitudes d 'pargne se poursuit encore de nos jours.

    Il faudra patienter jusqu'au dbut des annes 1920 avant que la Caisse de Thetford Mines prsente un actif de plus de 100 000 $. En 1929, cet actif atteint les 221817 $.

    ~

    Lettre de M. Alphonse Desjardins au rvrend proulx Dans cette lettre date du 11 mai 1914 et adresse M. ]. -Eugne-Thodule Proulx, vicaire de la paroisse St-Alphonse de Thetford Mines et membre du conseil de surveillance de la Caisse populaire de Thetford Mines, M. Alphonse Desjardins ne cache pas sa satisfaction au regard du travail bien excut par le secrtaire-grant de l'institution, M. Joseph-Odilon Vallires.

    uihumbu lttJJ ClhumuuUt!l

    !!6Td. J , B. l'roulx tto,

    'l'hottord inee ,

    on che r H, Proul.;.: .

    (/m"n,_ -.!~ ~1 19I4,

    Jo "Y lIlne de l'Ocovoll votro note c1 n31 fi'ie le" tate

    4 tl l'Otte ct cuse1 dll lu1 rooo::lr ~c!er l~ bion ';"O'll01r oteq ,., ",,10 ' 0

  • Durant les quatre derniers mois nous avons agrandi notre bureau. Ca t tout un travail d'xcuter de grandes rparations avec un minimum d'ennui pour nos socitaires. Pour votre indulgence durant cette priode, nous vous remercions. Maintenant que le der-nier clou a t plant, lIOUS croyons que vous cn aimerez les rsultats.

    Il y a plus d'espace partout; plus pour les clients, plus pour le personnel. L'espace maximum a t employ pour vous donner un service plus l'apide, plus commode; en rsum, un service parfait. Vous trouverez les comp-toirs deux fois plus grands, deux caisses, et un personnel courtois pour rpondre toutes vos demandes.

    Pourquoi ne pas arrter et jeter un coup d'oeil? votre visite sera apprcie.

    BEtIJUIS DB B~V 1

    T_ la Joan: de ~ ,. 1 ..

    Le _Idl: cl h. :II,. ....

    :

    U OI U U

    3ge rapport QIIlIIUlI de

    LA CAISSE POPULAIRE de

    THETFORD MINES (SDClta riPe par la kil dee s"..uoata (loot&aUfa ..

    Quaeo)

    SUge Social

    Z32, ru, Notre-1Jame Tlu!tlord Mi1W, --e--

    Fonde par le CollUlUJlUleur Alpho1l8B De.JardinB, U1I8 assemble tenue le 23 aotlt 1909, .oru la prBident:e de M. l'abb J.G. Coudreau, cur de StAlplwnu de Tlut:ortf.

    ACTIF TOTAL:

    $1,665,920.17

    OoU'lTAL ET UsDVII,

    $124,124.94

    tABGNII :

    $1,520,904.84

    ASSEMBLD oiNDALB ANNUELLE LB

    16 JANVIER 1950 ,. 1 JaeIIftS cle r..,......

    .. la ail. ie l'Baie! Ca \'al

    DIGNIT AIIUIS

    --e--

    CONSIlIL IY ADIIINISTltATION :

    J.-D. hucher. vlae-prldm'

    lIIIartce Beaudet

    Alber& Belleau Arthur Dumaa

    Joa. Couture

    --e--

    COMMISSION DE CRDIT :

    "'.-J. .... Arthur Rousseau

    --e--

    CONSBIL DB SURVEILLANCB :

    J.-Bmlle BoIvIn

    Rapport annuel de 1949 Le 39" rapport annuel de la Caisse populaire de Thetford Mines dmontre sans qutvoque l'importance de l'institution dans la communaut.

  • Le 31 octobre 1920, le mouvement coopratif a la douleur de perdre son fondateur. Le commandeur Alphonse Desjardins dcde cinq jours de son 66e anniversaire de naissance. cette date, le Qubec compte dj 102 coopratives d'pargne et de crdit . Et dire que la toute premire Caisse populaire a t fonde seulement 20 ans plus tt LviS , soit le 6 dcembre 1900!

    Crise conomique

    En 1934, l'actif rgresse de 90 000 $ et en 1938, il se situe 130 7S3 $. Cette diminution sensible s'explique par la crise conomique qui touche durement la population. Bien sr, la Caisse n 'y chappe pas et elle se retrouve avec un manque de liquidit la fin de l'anne 1931. Toutes les mesures exceptionnelles sont prises afin de prserver le patrimoine financier des socitaires .

    La Caisse vit des moments difficiles jusqu'au dbut des annes 1940. Et, en 1943, l'actif atteint un montant jamais gal, soit 28S 04S $. Les locaux de la Caisse ont maintenant pignon sur rue au 220, rue Notre-Dame.

    Deuxime Guerre mondiale

    La Deuxime Guerre mondiale, qui svit sur le continent europen, favorise l'essor conomique de l'Amrique du Nord, voire de la rgion de Thetford. La priode des hostilits n'empche pas les citoyens de la paroisse St-Maurice de fonder leur Caisse le 16 novembre 1944 alors que 61 membres souscrivent 389 parts S $ l'unit.

  • prsence importante du clerg Le clerg ajou un rle primordial dans le succs et la rapide propagation des Caisses au Qubec. Le cur de la paroisse St-Alphonse, M. Joseph-Gdon Goudreau, en est un exemple loquent. Soit dit en passant, l'glise St-Alphonse a clbr son centenaire en 2008. Encore de nos jours, elle est considre juste titre comme un joyau patrimonial.

  • La mme anne, la prosprit de la Caisse populaire de Thetford Mines incite ses dirigeants engager la toute premire employe, Mlle Suzanne Genest. raison de SO $ par mois. En 1945, l'actif progresse rapidement et atteint presque les BOO 000 $ et la Caisse populaire de Thetford Mines engage une deuxime employe, Mlle Juliette Jolicoeur.

    En 1946, pour la premire fois de son histoire , la Caisse populaire de Thetford Mines prsente un actif suprieur 1 million de dollars. Sa prosprit ne fait plus aucun doute tout comme son utilit dans la communaut alors qu'elle a vers en intrts ses membres la somme de 14S S7S $ depuis sa fondation . En outre, dans son 36e rapport annuel, la direction de la Caisse prcise que sans son aide, le nombre des propritaires de la Ville de Thetford Mines serait encore SO % plus faible .

    En 19S0, pour son 40e rapport annuel, la Caisse populaire de Thetford Mines prsente un actif de 2,1 millions de dollars . Celui de la Caisse St-Maurice se situe BllS3 $.

    Statuts de la Caisse Le lendemain de la fondation de la Caisse populaire de Thetford Mines, soit le 23 aot 1909, les membres tenaient leur premire assemble gnrale pour adopter les statuts de la nouvelle cooprative d'pargne et de crdit.

    STATUT S

    CA T:::;.SE POPUL.\.IRE

    l'f U.L-,I. 1'/ . . . ... ... L .... .. 'l ...... .. ~

  • t

    Conseil d'administration de la Caisse populaire de Thetford Mines de 1943 Premier lac occuper la prsidence du conseil d'admin.istration de la Caisse populaire de Thetford Mines, en 1936, le Dr Eugne Lacerte revendique encore l'honneur d'tre celui qui a occup ce poste durant la plus longue priode, soit 22 ans. En 194-3, le conseil d'administration tait compos de MM. Adlard Turcotte, Fortunat Vionne, Arthur Dumas, Albert Belleau, P. -Alyre Roberge, Eugne Lacerte, Daniel Roy, ]. -Alphonse Campeau, Aristide Roy, Jos Couture.

  • Conseil d'administration de la Caisse populaire St-Maurice de Thetford Premier prsident du conseil d'administration de la Caisse populaire St-Maurice, M. Romo Turcotte (3' assis, de gauche droite) a occup cette fonction durant 25 ans, soit de 19# 1969. Au cours de ses nombreux mandats, il a notamment s1g avec (assis) MM milien Comveau, Joseph St-Laurent, Gaston Morin, Thodore Lemieux et Albric Tanguay ainsi que (debout) Albert Camer, Oliva Charest, Elphge Prvost, Ral Lessard, Joseph Marchand, mile par, Wilfrid McCaffrey et William Routhier.

  • Maintenant trois Caisses

    Cinq ans plus tard, la Caisse de Thetford Mines double son actif qui atteint alors 4.1 millions de dollars en comparaison de 2lS 000 $ pour la Caisse St-Maurice. Et le 13 dcembre 19S5, ne troi~ime cooprative d'pargne et de crdit voit le jour Thetford Mines dans la paroisse Notre-Dame. L'assemble de fondation est sur l'initiative du cur Alphonse Martineau et les citoyens prsents souscrivent 91 parts sociales.

    La Caisse populaire Notre-Dame ouvre son premier local le 2 janvier 19S6. Deux employs sont embauchs, M. et Mme Martial mond, au salaire astronomique de 1 $ par anne, loyer inclus! . Le Soe anniversaire de la Caisse populaire de Th~tford Mines est soulign dignement. notamment par l'rection d'une nouvelle btisse au 81. rue Notre-Dame. Les locaux sont occups p~rtir de 1960. Depuis sa fondation, la Caisse a prt ses socitaires 13,3 millions de dollars , a pay en intrts un peu plus de 1 million de dollars et a vers en bonis (ristournes) prs de 100 000 $.

    En 1966, la Caisse Notre-Dame devient propritaire d'un local pour la premire fois , soit le Garage Beaudoin sur la rue Labb. Et, selon son directeur gnral de l'poque, M. Jean-Marie Gagn, c'est ce moment que la cooprative a pris vritablement son envol.

  • fondation de la Caisse N otre-Dame l'initiative du cur Alphonse Martineau, la Caisse populaire Notre-Dame de Thetford Mines voit le jour le 13 dcembre 1955. Ses premiers dirigeants sont :

    1re range : Martial mond, Lionel Marceau, Georges-douard Morin, Joseph Turmel.

    2" range : Gustave Dionne, Rivard Marcoux; Jean-Marc Roberge, ]. -A. Bliveau, Roger Pich, Rolland Genest.

    3' range : Lorenzo St-Pierre, David Bissonnette, ]. -Laurat faucher. Achille Lacroix. Laval Turcotte.

  • t

    En 1967, les Caisses Notre-Dame et St-Maurice amendent leur rglement respectif pour tendre leur territoire au-del des limites paroissiales.

    La progression de la Caisse Notre-Dame est fulgurante alors qu'elle atteint son premier million de dollars d'actif en 1968, seulement treize annes aprs sa fondation.

    Le premier million de dollars d'actif de la Caisse St-Maurice ne viendra qu'en 1970, 26 ans aprs ses dbuts. Et pour cette mme anne, l'actif de la Caisse de Thetford Mines est de 12,5 millions de dollars au regard de 2,7 millions de dollars la Caisse Notre-Dame.

    Au dbut des annes 1970, l'implantation d'un systeme informatique a non seulement favoris un meilleur service la clientle, mais galement une forte hausse de l'actif.

    ~

    Le directeur gnral de la Caisse Notre-Dame, M. Jean-Marie Gagn, confirme cette remonte en disant que ce fut un moment trs important pour le dveloppement de la Caisse . Ainsi. en 1973, l'actif combin des trois Caisses se chiffre 32 millions de dollars, soit le double de celui de 1970. M. Gagn prcise toutefois que les premiers mois d'utilisation du nouveau systme informatique ont t difficiles. Le systme n'tait pas point, mais avec beaucoup de patience, il est devenu le meilleur de tQutes les institutions financires et il a t trs avant-gardiste dans l'histoire du systme financier.

    "

  • Le dbut de la nouvelle dcennie marque galement le dbut d'une nouvelle approche des dirigeants des Caisses quant la sollicitation faire auprs des futurs membres. Pour la premire fois , ils acceptent de faire connatre les services de leurs institutions par le biais des mdias d'information. Auparavant. ce n'tait pas la mode. Mais par la suite, nous avons ralis rapidemen~ que c'tait bnfique pour la Caisse , mentionne M. Jean-Marie Gagn.

    En 1971. l'essor des Caisses se poursuit toujours, obligeant les dirigeants investir dans le projet d'agrandissement du 81. rue Notre-Dame pour Thetford Mines et le projet de construction d 'un nouvel difice pour Notre-Dame, au 37S, rue Labb. La Caisse Notre-Dame profite de sa nouvelle btisse pour installer deux guichets-pitons, une nouveaut dans la rgion. En outre. elle acquiert l'actif de la Caisse populaire Saint-Jean-ae-Brbeuf. la premire fusion dans l'histoire de la Fdration des Caisses populaires Desjardins de la rgion de Qubec.

    L'intercoopration en vidence

    En 1972. les quinze Caisses populaires de la rgion de L'Amiante forment le Mini-comit, sur l'initiative de MM. Jean-Marie Gagn et Jacques Lessard, respectivement directeurs des Caisses populaires Notre -Dame et Thetford Mines. Ce regrou pemen t a pour but de favoriser l'uniformisation des taux d'intrt. des frais de service et des rgles administratives. Il vise aussi ft. centraliser la publicit des Caisses de la rgion et protger l'image rgionale du Mouvement Desjardins. Ce qui reprsente une force du fait que les Caisses de la rgion vitent ainsi de se faire concurrence.

  • Agrandissement de la Caisse populaire St-Maurice en 1984-Installe depuis 1973 aux Galeries de Thetford, la Caisse populaire St-Maurice agrandit ses locaux en 1984-. Assistent la crmonie d'inauguration des nouveaux locaux le prsident du conseil d'administration de la Caisse, M. jean-Marie Baril, le cur de la paroisse St-Maurice, M. joseph Blanger, le directeur gnral de la Caisse Notre-Dame, M. jean-Marie Gagn, le maire de la Ville de Thetford Mines, M . Marc Bergeron, le prsident de la fdration des Caisses populaires Desjardins de Qubec, M. jean-Marie Ouellet, et le directeur gnral de la Caisse St-Maurice, M. franois Gosselin.

  • Ce Mini-comit est sous la responsabilit des directeurs gnraux et des prsidents de toutes les Caisses concernes. En 1972, ce regroupement constitue une premire dans l'histoire de Desjardins.

    A ses dbuts, le Mini-comit prend la relve des Caisses Notre-Dame et Thetford Mines en commanditant un tournoi de balle sur les terrains de la Loge des lans, le Tournoi des Caisses pop, qui est devenu par la suite un vnement la fois culturel. social et sportif sous le vocable de Ftes de L'Amiante.

    En 1973, la Caisse St-Maurice se relocalise aux Galeries de Thetford et occupe, pour la toute premire fois de son histoire, des locaux qui ne sont pas situs dans une maison prive. Ce dmnagement s'explique par le fait que la paroisse St-Maurice a vcu un grand dmnagement alors que la plupart des maisons ont t relocalises dans un autre secteur de la Ville de Thetford Mines. Et. :pour M. Michel Rouleau, directeur gnral de septembre 1976 mars 1984, cette dcision stratgique a permis la Caisse St-Maurice de connatre un essor fantastique.

    Cette mme anne, la Caisse de Thetford Mines prsente un actif de 2l.S millions de dollars, ce qui en fait la premire Caisse en importance sur le territoire de l'Union rgionale de Qubec. Les temps changent, car dans une lettre date du 7 septembre 1914 adresse au secrtaire-grant. M. Joseph-Odilon Vallires, M. Alphonse Desjardins crit: J'ai bien hte que vous ayez atteint et dpass les 40 000 $, car il y a des petites paroisses qui ont atteint un actif de SO 000 $ et plus. Il n'est donc pas exagr d'esprer un actif de 40 000 $ pour Thetford Mines!

  • Centre Inter-Caisses Le 1'" novembre 1974-, le Centre Inter-Caisses ouvre ses portes dans la paroisse St-Nol. Il s'agit du premier centre dans l'histoire de Desjardins, opr par trois Caisses. L'entente a t signe par le prsident de la fdration des Caisses populaires Desjardins de Qubec, M. Jean-Marie Ouellet, le directeur gnral de la Caisse populaire de Thetford Mines, M. Jacques Lessard, le directeur gnral de la fdration, M. Raymond Blais. l'arrire, le directeur gnral de la Caisse populaire Notre-Dame, M. Jean-Marie Gagn, et le directeur gnral de la Caisse St-Maurice, M. Jacques Roy.

  • Le 1er novembre 1974, les dirigeants des trois Caisses s'entendent sur la mise en place d'un Centre Inter-Caisses dans la paroisse St-Nol. Trois caissires sont engages pour offrir des services de convenance. Encore une fois la rgion innove, car il s'agit du premier centre du genre opr par 'trois Caisses, dans l'histoire de Desjardins. Ce qui constitue une autre manifestation ~angible de l 'in tercoopra tion.

    Par ailleurs, les dirigeants des Caisses Notre-Dame et Thetford Mines font preuve nouveau d'un bel esprit d'intercoopration en acceptant de dfrayer, de 1974 1978, les cots d'utilisation du systme informatique de la Caisse St-Maurice, ce qui permet cette institution de suivre rvolution technique indispensable son dveloppement et. surtout. d'assurer la poursuite de son existence. Cette aide reprsente un engagement financ ier d 'environ 100 000 $. Il faut prciser qu'aprs 1973, la Caisse St-Maurice a vcu une priode plutt noire, comme l'a dclar quelques annes plus tard la prsidente de la cooprative, Mme Blanche Dostie.

    Sans esprit de clocher et pour avoir fait carrire durant 37 ans chez Desjrdins, jamais une autre rgion n'a dmontr autant d'intercoopration entre les Caisses d'une mme ville, soit par ses actions ou par ses implicationS, lance firement l'ancien directeur gnral de la Caisse St-Maurice, M. Michel Rouleau.

    L'anne 1974 marque aussi l'arrive de M. Serge Lemay la commission de crdit de la Caisse de Thetford Mines. Or, aprs plus de 3S ans de prsence, M . Lemay est toujours actif au sein de l'institution puisque c'est lui qui prside actuellement le conseil d'administration de la Caisse. Sa

  • fibre cooprative provient srement de son pre, M. ]. -Albert Lemay, qui a t secrtaire-grant de la Caisse St-Maurice entre 1945 et 1947.

    En 1975, la rgion est touche par un long conflit d'un peu plus de sept mois alors que tous les mineurs dressent des lignes de piquetage devant les installations minires. Les dirigeants des trois Caisses populaires de la Ville de Thetford Mines dcident alors de souscrire un montant de plus de' 600 $ par semaine au Comit central d'appui aux grvistes. Elles versent un total suprieur 15000 $ ..

    Membre du conseil d'administration de la Caisse de Thetford Mines de 1974 1989, dont onze ans titre de prsident, M. Andr De Blois prcise qu'en plus de souscrire au comit d'entraide des grvistes , l'institution a fait preuve d'une trs

    Lemay, pre et fils Dans la famille Lemay, la fibre cooprative se transmet de pre en fils . En effet,]. -Albert Lemay a t le deuxime secrtaire-grant de la Caisse St-Maurice de 1945 1947 alors que son fils, Serge, est actif au sein de l'institution depuis 1974. C'est lui qui prside actuellement le conseil d'administration de la Caisse Desjardins de Thetford Mines.

  • .

    "

    grande souplesse lors du long conflit afin d 'viter de pnaliser les membres qui prouvaient alors de srieuses difficults rembourser mensuellement leurs prts. Je suis fier de dire que nous n'avons repris aucune maison durant cette priode. Nous nous sommes entendus avec tous les emprunteurs.

    Entre-temps, la Caisse St-Maurice accuse un dficit d'exploitation de 52 800 $. L'anne suivante, M. Michel Rouleau devient le huitime grant de l'institution et s'affaire redresser ses finances, mal en point. Il a su relever ce dfi avec brio, car le dficit d 'exploitation est disparu rapidement et l'actif de la Caisse s'est accru de 4 17,5 millions de dollars en huit ans. Cette croissance extraordinaire s'explique en grande partie par l'adhsion de nouveaux membres, due l'affluence au centre d'achats et au march de l'ensemble de la Ville de Thetford Mines , prcise M. Rouleau.

    En 1978, la prosprit des Caisses Notre-Dame et Thetford Mines ne se dment pas avec une impressionnante augmentation de l'actif de l'ordre de 5 millions de dollars chacune, pour atteindre respectivement 24,2 et 39,3 millions de dollars.

    ,

  • Formule cooprative la mode

    En 1980, l'actif combin des trois Caisses atteint les 86,3 millions de dollars . Et. selon une tude comma~de par la Jeune Chambre de L'Amiante intitule profil du mouvement coopratif de la rgion de L'Amiante, le territoire regroupe alors 3S institutions (dont 18 Caisses) ayant 73 000 membres et un actif total de 18S millions de dollars. Ce qui dmontre sans conteste l'importance du mouvement coopratif dans la rgion. Au mois de novembre, un colloque fait aussi nettement ressortir que la formule cooprative est encore la mode dans la rgion.

    Malgr des temps trs durs au point de vue conomique, malgr des mauvaises crances de l'ordre de 300 000 $, la Caisse de Thetford Mines prsente, en 1982, une augmentation de l'actif de 3,3 millions de dollars et un trop-peru de 117 SOO $. La Caisse Notre-Dame termine l'anne avec un dficit d'opration de S064 $, mais augmente son actif de 3,3 millions de dollars.

    La rgion de L'Amiante souffre de la crise conomique qui svit au Qubec, comme dans le reste du pays. Bilan: fermeture d'une quinzaine d'entreprises, suspension des activits minires durant plusieurs semaines, taux de chmage variant entre IS et 20 %. Le taux d 'inflation voisine les 10 % alors que les taux d'intrt sur les hypothques dpassent les 20 %. Les dirigeants de l'ensemble des Caisses populaires du Qubec dcident alors de consentir des rabais de taux afin de venir en aide aux emprunteurs.

  • En 1983, la Caisse de Thetford Mines doit affecter une somme de prs de SOO 000 $ en provision pour mauvaises crances . Immdiatement, des mesures sont prises pour corriger la situation.

    "Et. au cours de cette mme anne, plusieurs corporations publiques transfrent l~ur compte d'affaires dans les Caisses populaires. Nous avons constat que tous les comptes institutionnels taient dtenus par des banques, malgr la forte contribution des Caisses dans le milieu et auprs de divers organismes. Nous nous sommes donc donn une stratgie d'attaque et avons rparti nos cibles , mentionne M. Michel Rouleau. Ainsi, la Commission scolaire rgionale de L'Amiante, la Ville de Thetford Mines et le Centre hospitalier de la rgion de L'Amiante font dornavant affaire avec la Caisse de Thetford Mines. Pour sa part, la Caisse Notre-Darne obtient le compte d 'affaires de la Commission scolaire de Thetford Mines alors que la Caisse St-Maurice hrite du compte du Cgep de Thetford Mines.

    Le 1er octobre 1984 marque l'ouverture du premier guichet automatique Thetford Mines , plus prcisment aux Galeries de Thetford, sous la responsabilit de la: Caisse populaire St-Maurice. La mme anne, la Caisse de Thetford Mines souligne ses 7S ans d'existence.

    En 1985, la Caisse de Thetford Mines russit diminuer considrablement ses crances douteuses, passant de 422 000 $ 107 000 $. Sa liquidit est trop leve, ce qui a pour cOl\sq\1ence d'affecter sa rentabilit. Pour faire face cette situation, la direction s'emploie dvelopper les prts commerciaux, march qui ne constitue alors qu'une minime partie des placements de la Caisse.

  • r

    Promotion du dveloppement industriel

    Les trois Caisses de Thetford Mines effectuent une premire mise de fonds d'environ 300 000 $ la Co~poration Desjardins de la rgion de L'Amiante qui a pour mission de promouvoir' le dveloppement industriel et manufacturier et d'inciter les gens du milieu la prise en mains de l'activit conomique. Son capital de risque vise la cration et la prservation des emplois. Mis en place le 13 janvier 1986 l'initiative de toutes les Caisses de la rgion, cet organisme est prsid par M. Jacques Lessard, directeur de la Caisse de Thetford Mines, alors que la direction gnrale est assume par M. Rginald Lafrance.

    L'ex-prsident de la Caisse de Thetford Mines, M~ Andr De Blois, prcise que l'implication de l'institution la nouvelle corporation a t accueillie avec beaucoup d'enthousiasme par l'ensemble des dirigeants. Il faut se rappeler qu' cette poque, le secteur minier avait commenc subir les contrecoups de la mauvaise publicit sur l'amiante et que les pertes d'emploi affectaient dangereusement l'conomie de la rgion. C'est pourquoi nous n'avons pas hsit nous impliquer activement afin de faciliter la relance du dveloppement conomique rgional.

    En 1987, pour la toute premire fois dans l'histoire des trois Caisses, une femme accde la prsidence d'un.conseil d'administration, soit Mme Blanche Dostie St-Maurice.

  • La Caisse de Thetford Mines remporte le Mercure de l'action communautaire PME (petite et moyenne entreprise) dans le cadre du Concours des Mercuriades, organis par la Chambre de commerce du Qubec. Elle devient la premire Caisse du Qubec mriter un mercure ce prestigieux concours. C'est une belle marque de reconnaissance provenant d 'un organisme pr~vincial. a vient dmontrer d'une faon non quivoque toute l'importance accorde par la Caisse quant son implication sociale et communautaire , mentionne M. Andr De Blois. Il n 'est donc pas surpris quand son directeur gnral. M. Jacques Lessard, est nomm personnalit de l'anne par la Chambre de commerce de L'Amiante, afin de souligner son implication sociale soutenue et son grand sens d'appartenance la communaut, depuis sa nomination comme directeur en 1969.

    D'autre part. l'agrandissement des locaux de la Caisse de Thetford Mines est rendu ncessaire en raison du dveloppement des prts, surtout du secteur commercial qui a connu un essor hors de l'ordinaire, et du fait que l'institution fera la vente d'assurances gnrales.

    Au mois de juin 1988, M. Jacques Lessard quitte la Caisse de Thetford Mines aprs plus de 37 annes de loyaux services dont 19 ans titre de directeur. M. Lessard est remplac par M. Claude Gagnon. Je garde un excellent souvenir de M. Lessard, ce grand cooprateur, ce grand visionnaire. Et sa grande complicit avec M. Jean-Marie Gagn a t bnfique pour l'ensemble des Caisses de la rgion. Nous leur devons la cration du Mini-comit des Caisses populaire$ daps la rgion. Ils ont Sig tous les deux au sein de la Fdration des Caisses Desjardins de la rgion de Qubec et leur influence a permis de faire voluer la mentalit des dirigeants de cette imposante structure

  • ,

    administrative , dclare M. De Blois qui souligne encore l'importante implication de M . Lessard sur le plan social.

    Dans les faits , M . Lessard est membre du conseil d'administration de la Fdration de Qubec jusqu' sa retraite. Quant M. Gagn, il fait partie du conseil de surveillance de la mme Fdration au dbut des annes 1980 et succde M. Lessard au conseil d 'administration de 1989 1997. M. Michel Rouleau, ancien directeur gnral de la Caisse St-Maurice, accde au conseil d'administration en 1993 avant d'tre lu prsident de la Fdration de Qubec en mai 1997.

    En 1989, la Caisse de Thetford Mines fte ses 80 ans d'existence et ses dirigeants reprennent l'tude du projet de ramnagement ou d'agrandissement d.e son difice. Avec le personnel. ils participent une dmarche de planification visant prparer un plan d'action pour faire de la Caisse une institution dynamique au service de ses membres . Et M. ].-Arthur Rousseau quitte la commission de crdit o il a sig durant rien de moins que 44 ans.

    L'actif combin des trois Caisses est alors de 177,3 millions de dollars .

    L'anne 1989 est galement la priode de mise en vigueur de la nouvelle Loi sur les Caisses d'pargne et de crdit stipulant que le capital social de la Caisse est maintenant compos de parts de qualification et de parts permanentes. En 2007, les parts mises et payes la Caisse de Thetford Mines dpassent les S,6 millions de dollars, soit S,4 millions de dollars en parts permanentes ayant

  • une valeur nominale de 10 $, 93 580 $ en parts de qualification d'une valeur nominale de 5 $ ainsi que 63 318 $ en parts de ristourne dont la valeur nominale est de 1 $.

    tors de son assemble gnrale annuelle en 1990, la Caisse de Thetford Mines modifie son rglement de rgie interne pour agrandir son territoire. Depuis 1909, il comprend les paroisses St-Alphonse et St-Maurice alors que maintenant, il se moule celui du comt provincial de Frontenac. La Caisse affiche une progression exceptionnelle avec un actif accru de 10 millions de dollars qui s'explique par une augmentation du portefeuille de prts d'environ 7 millions de dollars dont un peu moins de 5 milions de dollars aux entreprises, sans oublier un trop-peru de 625 477 $ et une augmentation des pargnes de prs de 9 millions de dollars . Le prsident, M. Michel Labb, attribue ce succs la dmarche de planification mise en place au cours des dernires annes. Il prcise que la Caisse veut maintenant mettre un accent sur la formation des employs afin d'tre prte affronter les dfis des annes 1990. Elle se porte acqureur de l'difice Bliveau et ne renouvelle pas le bail de location de l'ancien Continental. Elle adopte aussi une politique environnementale, particulirement dans le secteur de la rcupration, tout 'en instaurant une campagne d'achat chez nous pour essayer de stimuler l'conomie rgionale.

    L'essor de la Caisse Notre-Dame se vrifie galement avec un actif de 76,4 millions de dollars , un trop-peru de 964 000 $.

    Installe depuis 1973 aux Galeries de Thetford, la Caisse St-Maurice doit agrandir son espace afin de mieux rpondre aux besoins de sa clientle.

  • l'

    L'anne 1990 marque aussi la cration d 'une Caisse tudiante l'cole secondaire Albert-Carrier. Plusieurs lves de niveau primaire continuent galement bnficier de la Caisse scolaire, mise en place depuis septembre 1909.

    Dbut difficile de la nouvelle dcennie

    Malgr un succs financier en 1990, la nouvelle dcennie s'annonce difficile, notamment en raison de la mauvaise conclusion d'un dossier reli au domaine htelier. Les Caisses populaires de la rgion ont procd la reprise de possession et la revente de trois htels, soit Le Baron Sherbrooke, Le Baron Trois-Rivires et Le Prsident Sherbrooke. Malheureusement. considrant la faiblesse de l'industrie htelire, le groupe a d absorber des pertes globales dpassant 1.6 million de dollars. La quote-part de la Caisse de Thetford Mines se situant 30 %, elle a assum une perte d'environ 500000 $.

    Pour 1991. la Caisse de Thetford prsente donc un dficit d'exploitation de 450 000 $ attribuable la baisse des taux d'intrt et aux pertes pour mauvaises crances, particulirement le dossier htelier. La Caisse St-Maurice dplore aussi un dficit de 226 305 $ dont une perte de 133 000 $ relative ce mme dossier.

    Mais fort heureusement. la vitalit des trois Caisses n'est pas remise en cause du fait que leurs difficults sont relies des vnements trs spciaux. Ainsi, l'actif de la Caisse de Thetford Mines augmente de 10,3 millions de dollars. Cette hausse de 11,9 % est suprieure celle de l'ensemble des

  • t

    Caisses de la Fdration des Caisses populaires Desjardins de Qubec. Elle s'explique principalement par une hausse de son portefeuille de prts de presque 22 % et par une augmentation de l'pargne de prs de 10 millions de dollars. La Caisse Notre-Dame n'est pas en reste avec un bond prodigieux de l'actif de 15,6 millions de dollars et une augmentation de l'pargne de 15,3 millions. de dollars . Quant la Caisse St-Maurice. son actif est suprieur de 4 millions de dollars.

    Le dossier htelier continue d'affecter le rendement des Caisses de Thetford Mines en 1992 alors qu'elles prsentent toutes les trois un dficit d'exploitation, soit 1.3 million de dollars pour Thetford Mines, 311916 $ pour Notre-Dame et 110 118 $ pour St-Maurice. Cette mme anne, les employs de la Caisse de Thetford Mines obtiennent leur accrditation syndicale et les travaux de rnovation de l'difice sont pratiquement termins. Combiner deux immeubles voisins pour en faire un seul en respectant l'architecture du centre-ville dans les limites du budget aura t un dfi de taille et c'est une russite.

    La rcession se poursuit en 1993 et la Caisse de Thetford Mines termine son exercice financier avec un autre dficit de prs de 400 000 $ alors que la Caisse St-Maurice se retrouve avec un trop-peru de 140 045 $. Les employs de la Caisse de Thetford Mines signent une premire convention collective de travail. Et tout comme son ami Jacques Lessard, quelques annes auparavant, M . Jean-Marie Gagn est nomm Personnalit de l'anne par la Chambre de com),Tlerce de L'Amiante pour souligner l'importance de son implication dans la collectivit.

  • ,

    1994, la Caisse St-Maurice fte ses SO ans d'existence avec un actif de 46,8 millions de dollars et offre ses socitaires l'une de ses meilleures annes avec un trop-peru de 277176 $. Parmi les nombreuses activits marquant cet anniversaire, les membres sont convis assister la pice Ils taient venus pour de Marie Laberge, prsente par Les Cabotins.

    Pour sa part. la Caisse de Thetford Mines essuie un autre dficit de 93 617 $. Malgr les difficults, pour une troisime anne conscutive, la croissance des frais d 'exploitation (0,7 %) est infrieure celle de l 'actif.

    De meilleurs jours

    Le redressement financier donne finalement des rsultats intressants. D'ailleurs, le directeur gnral de la Caisse de Thetford Mines, M. Claude Gagnon, considre la 8Se anne comme l'une des plus importantes de l'histoire de l'institution. En 1995, la Caisse prsente un trop-peru de 841 176 $, soit une amlioration de 777,S % en comparaison du dficit de la dernire anne. En outre, son actif augmente de 8 millions de dollars pour atteindre 1l0,6 millions de dollars alors que les crances douteuses passent de 662346 $ 87 924 $.

    C'est galem..ent Ja meilleure anne financire des 40 ans de la Caisse Notre-Dame. Les statistiques sont loquentes: augmentation de l'actif de 10,7 % pour atteindre 120 millions $, augmentation de l'pargne des membres de 9,8 % pour se situer 110 millions $ et majoration du trop-peru de 442 189 $ un peu plus de 1 million de dollars .

  • Le Centre Inter-Caisses St-Nol subit d'importantes transformations, notamment l'installation d'un guichet automatique. De plus, des services-conseils en pargne et crdit y sont maintenant offertes.

    Les mauvais jours sont dfinitivement chose du pass en 1996 alors que la Caisse de Thetford Mines affiche une augmentation de son actif de 4.1 % et un trop-peru de 3S9 S60 $. Elle amliore galement la croissance de ses prts aux particuliers, et ce, pour la premire fois depuis 1993. Selon M. Claude Gagnon, ces rsultats sont encourageants car ils nous permettent de constater que les correctifs apports depuis quelques annes rapportent leurs bnfices, soit une meilleure promotion des services de la Caisse, une formation accrue du personnel, un rajeunissement de l'quipe de direction et de gestion, une vofution dans l'ventail de l'offre de service .

    Les employs de la Caisse de Thetford Mines renouvellent leur convention collective de travail ~

    pour une priode de quatre ans.

    Par ailleurs, un sondage effectu auprs des socitaires donne des rsultats encourageants quant la qualit du service offert. En effet. le taux global de satisfaction se situe 72 % au sujet de l'attitude et de la comptence du personnel. de l'efficacit, de l'accessibilit et de la personnalisation du service, de l'coute et de la communication avec les membres.

    En 1997, la Caisse de Thetford Mines connat la meilleure performance de toute son histoire sur le

  • :

    "

    plan de la rentabilit avec un trop-peru de 1.2 million de dollars, ce qui constitue tout un exploit en considrant le fait que la Caisse affichait un dficit de 1,3 million de dollars cinq ans plus tt.

    la suite de l'adoption par l'Assemble nationale du chapitre 69 des Lois du Qubec de 1996, intitul Loi modifiant la Loi sur les Caisses d 'pargne et de crdit, toutes les Caisses populaires abolissent leur commission de crdit alors que le conseil de surveillance devient le conseil de vrification et de dontologie.

    Le 2 mai 1997, la prsidence de la Fdration des Caisses DesjardinS de la rgion de Qubec est assume par M. Michel Rouleau, ancien directeur gnral de la Caisse St-Maurice. Le Mouvement Desjardins entreprend trois grands chantiers : la ration de Centres financiers aux entreprises, le regroupement de Caisses et le regroupement des Fdrations.

    Les premiers Centres financiers aux entreprises CCFE) voient le jour au dbut de l'anne 1998 et celui de la rgion de Thetford est en opration depuis le mois d'aot 2000.

    Et. le nombre de Caisses au Qubec passe de 1300 4S0.

    Vers le regJ:oupement

    cet effet. l'anne 1996 marque une tape fort importante alors que le dossier du regroupement des trois Caisses populaires de l'ancien territoire de la Ville de Thetford Mines devient une priorit.

  • Dans un contexte de baisse dmographique et d 'incertitude conomique, les dirigeants des trois Caisses tudient diffrents moyens d'tre plus efficaces, et ce, dans le but de mieux servir les membres.

    Le regroupement apparat comme une solution d'avenir. Ce regroupement permettrait d'obtenir une force concurrentielle accrue, d'augmenter les services-conseils spcialiss un plus grand nombre de membres (planification financire personnelle, conseils spcialiss aux entreprises, etcJ, de raliser des conomies grce la rduction des cots administratifs.

    Des tudes d'impact permettent de croire qu'il s'agit d'un dossier trs intressant, tant sur le plan financier qu'oprationnel et dont la faisabilit s'avre leve.

    Le qossier volue rapidement. La concrtisation du projet est prvue pour le 1er novembre 1998. Au mois de fvrier, les socitaires des trois Caisses concernes acceptent de se regrouper. L'actif consolid des trois Caisses est de 285 593 364 $ alors que le trop-peru se chiffre 1 082 953 $.

    Dans la logique des deux premiers chantiers, les dirigeants des Fdrations rgionales envisagent des regroupements entre elles. En mars 1999, les dirigeants des Caisses du Qubec privilgient

  • plus de 80 % la disparition du palier rgional comme instance dcisionnelle et favorisent la cration d'une Fdration unique pour tout le Qubec. Le projet se ralise le 1er juillet 200l.

    L'ensemble de ces trois grands chantiers s'est concrtis dans le plus grand processus dmocratique et s'est galement ralis avec beaucoup de discussions dans le respect et l'harmonie. Il s'agit de l'un des plus grands changements effectus chez Desjardins et ce, dans un temps assez rapide et avec le plus grand respect des personnes, prcise M. Michel Rouleau.

    L'ancien prsident de la Fdration des Caisses populaires Desjardins de Qubec reconnat le fait que Desjardins a connu une volution et une multitude de changements depuis 1900. Tous ces changements et transformations se sont raliss dans le respect des valeurs et des principes coopratifs et je suis persuad que nous pouvons poursuivre avec les mmes convictions et la mme rigueur, affirme M. Rouleau.

  • :

    a nouvelle Caisse populaire de Thetford Mines prend donc son envolle.ler

    novembre 1998 et prsente, au mois d'octobre 1999, un premier bilan qui dmontre dj la justesse du regroupement.

    Le directeur gnral, M . Claude Gagnon, qualifie ce moment d'historique. Nos premiers tats financiers serviront de point de comparaison pour mesurer l'volution de la Caisse, dans le futur. L'actif est pass de 28S,S millions de dollars 29S,6 millions de dollars. Mais, en,considrant tous les placements faits dans les filiales Desjardins, par l'entremise des employs de la Caisse, l'actif sous gestion grimpe 327,4 millions de dollars. Les pargnes augmentent de 12 millions de dollars. ...

    Malgr tout, la Caisse prsente un dficit d'exploitation de 8S2 000 $. Cinq principaux facteurs expliquent cette situation : l'augmentation des volumes d'pargne, la hausse des taux d'intrt. l'augmentation des liquidits, la hausse des provisions et pertes sur prts ainsi que les cots en personnel suprieurs de plus de 800 000 $, notamment des primes de prretraite.

  • Le directeur gnral, M. Claude Gagnon, est conscient du fait que la priode d'ajustement et de mise en place a eu un effet sur la croissance de la Caisse. Le plus difficile a t le mariage des cultures entre les employs des trois Caisses . Nous avons russi faire une seule quipe aprs un 'minimum de cinq ans.

    Le prsident actuel. M. Serge Lemay, affirme avec conviction que le succs du regroupement est attribuable en grande partie aux qualits de leader et de bon gestionnaire de M. Gagnon. Il a su rassembler tout le monde d'une faon extraordinaire pour en faire une seule entit avec sa culture propre. Je me rjouis de constater que le climat de travail est excellent. Il a su mener bien cet important dossier et c'est pourquoi je suis convaincu qu'il possde dj tous les atouts pour concrtiser un ventuel projet de regroupement rgional.

    Pour sa part, le premier prsident du. conseil d'administration de la nouvelle Caisse, M. Louis Jolicoeur, prcise qu'il a toujours t un ardent dfenseur du projet de regroupement. Celui qui a galement prsid les destines de la Caisse Notre-Dame de 1983 1998 dclare: a aura pris dix ans avant que l'ide se concrtise. Mais, les dirigeants des trois institutions ont reconnu l'importance d'une plus grande intercoopration afin d'uniformiser l'ensemble des oprations.

    Selon lui, la mise en place du Mini-comit, en 1972, est un signe annonciateuz: du)'egroupement.

    Et dans son premier rapport. M. Jolicoeur prcise: Nous avons tous ensemble hrit de Caisses en bonne sant. L..l Nous avons pos notre tour les gestes qui nous permettront de lguer aux

  • gnrations futures des Caisses encore plus fortes, capables de mieux servir leurs membres et de tirer leur pingle du jeu dans un environnement concurrentiel beaucoup plus serr. L . .1 L'analyse de la gestion de la Caisse nous a permis de constater que les immeubles, la technologie, les ressources humaines taient prts faire face aux objectifs de qualit de service qui nous tiennnt cur.

    Le perfectionnement du personnel donne d'ailleurs des rsultats alors que 17 diplmes, certificats et attestations ont t dcrochs, dont trois en planification financire.

    Tout est en place pour favoriser le virage espr par le regroupement qui vise quatre objectifs : accrotre la satisfaction du membre, augmenter le dveloppement des affaires, rduire les frais d'exploitation et pratiquer une gestion rigoureuse des bnfices.

    .... L'anne 2000 est un autre moment historique pour la Caisse de Thetford Mines par la qualit de ses rsultats financiers, le retour des ristournes absentes depuis plus de 20 ans, la mise en place du Centre financier aux entreprises et le centenaire du Mouvement Desjardins.

    Retour des ristournes

    La Caisse prsente un surplus des revenus sur les dpenses de 2,6 millions de dollars, le plus lev dans l'histoire des trois Caisses de l'ancien territoire de Thetford Mines. La direction se rjouit de pouvoir tenir la promesse de remettre des ristournes ds la fin du deuxime exercice financier de

  • la nouvelle Caisse. cet effet. les socitaires reoivent 38S 000 $.

    Le prsident. M. Serge Lemay, prcise que la Caisse a russi contrler sa croissance afin de ne pas accentuer une capitalisation plus faible que souhaite, connaissant des problme~ de surplus de liquidits importants. Ces surplus de liquidits affectent la rentabilit de l'institution.

    Au mois de mai 2000, la Caisse de Thetford Mines adhre au Centre financier aux entreprises.

    L'anne 2001 ne fait pas ombrage aux prcdentes alors que la nouvelle Caisse connat une autre croissance intressante avec un excdent des revenus sur les dpenses de 2,S millions de dollars et des ristournes de 780 000 $.

    Cependant. la direction de la cooprative d'pargne et de crdit se voit dans l'obligation, la fin du mois d'avril, de fermer le Centre Inter-Caisses St-Nol. Et au mois de septembre, elle fait la mme chose avec le Centre de services St-Alphonse, aprs 93 annes d 'existence sur la rue Notre-Dame.

    Le directeur gnral. M. Claude Gagnon, explique ces fermetures par une dcroissance de l'utilisation des services. Il prcise que ces dcisions n'ont peu ou pas eu de cO:ijsquence. Pour pallier la fermeture du Centre St-Alphonse, la Caisse avait offert aux usagers un service de transport en commun, mais il a rapidement t suspendu parce que peu utilis. Le prSident. M. Serge Lemay, reconnat que certaines dcisions sont souvent difficiles, voire

  • -

    impopulaires. Le contexte auquel nous faisons face ne nous laisse gure le choix. Il nous faut continuer nous dvelopper. Cet axe de dveloppement nous dirige vers un projet d'optimisation du rseau et c'est dans ce cadre que notre Caisse a procd l'achat d 'un terrain sur le boulevard Frontenac avec l'intention d'y amnager une Caisse dite de plein service.

    Car, aprs plusieurs analyses et discussions, la dcision s'impose de regrouper l'ensemble des ressources humaines dans un seul et mme difice. Le nouveau btiment pourrait aussi accueillir les ressources humaines de plusieurs filiales du Mouvement Desjardins.

    En 2002, la Caisse de Thetford Mines verse un montant record de l million de dollars en ristournes. Les profits se rapprochent des 3 millions de dollars alors que l'pargne dtenue par les membres la Caisse et dans les diverses filiales de Desjardins connat une croissance de prs de 14 millions de dollars.

    L Caisse dpose un autre bilan financier pour la priode du 1er novembre au 31 dcembre 2002. Dornavant, son exercice financier s'chelonnera en fonction de l'anne civile, soit entre le 1er

    janvier et le 31 dcembre.

    Pour la preItlir~ fois . en 2003, la Caisse termine son exercice financier avec un actif sous gestion suprieur 400 millions de dollars, soit 401.6 millions de dollars . L'excdent s'lve 4,S millions de dollars et les membres reoivent 1.2 million de dollars en ristournes. L'atteinte des objectifs de la Caisse passe invitablement par une amlioration de sa performance financire.

  • Et afin de poursuivre son lan poSitif, la direction met en marche une vaste dmarche de perfectionnement l'gard de la qualit de service, dmarche qui s chelonnera sur quelques annes.

    Le meilleur exercice financier

    Le 95e exercice financier de la Caisse de Thetford Mines est le meilleur de son histoire. 2004 vient confirmer la constance des rsultats, d'anne en anne. Elle offre une ristourne pour une cinquime anne conscutive, soit 1,4 million de dollars pour un total de 4,8 millions de dollars depuis l'an 2000. L'actif sous gestion atteint 433,5 millions de dollars, une augmentation significative de 119,2 millions de dollars depuis le regroupement. Son excdent des revenus sur les dpenses est de 6.1 millions de dollars.

    La ,aisse Desjardins de Thetford Mines russit bien et maintient sa place comme la plus importante institution financire de la Ville de Thetford Mines.

    La cooprative d'pargne et de crdit poursuit sa progression en 2005. Pour une septime anne conscutive, nous avons connu des dpassements significatifs sur presque tous les volets de notre planification, prcise le directeur gnral, M. Claude Gagnon. La Caisse verse des ristournes de 1.5 million de dollars.

    Au mois de juin 2006, la direction de l'institution augmente le nombre de caissires au sige social de la rue Labb, de mme que le nombre d'heures d'ouverture au comptoir.

  • Depuis le 23 avril 2007, sur recommandation du Mouvement DesjardinS, l'institution modifie son nom pour Caisse Desjardins de Thetford Mines. Le mot populaire est donc retir afin de mieux reprsenter l'identit nominale et visuelle du Mouvement Desjardins.

    cet effet. le prsident de la Caisse, M. Serge Lemay, se dit fier d 'appartenir au plus grand groupe financier coopratif au Canada, qui regroupe prs de 6 millions de membres au Qubec et en Ontario et qui possde des actifs suprieurs ISO milliards de dollars . Desjardins figure , depuis 2008, au 96e rang du classement des meilleures banques au monde et au sixime rang des institutions canadiennes.

    Selon M. Lemay, malgr un contexte conomique marqu de soubresauts, les excellents rsultats financiers 2007 illustrent de faon loquente la pertinence du modle coopratif dans le domaine des services financiers. L..l Ces rsultats nous permettrEmt de continuer nous dvelopp.er et jouer un rle dterminant dans le dveloppement durable de la collectivit .

    En 2007, la Caisse verse des ristournes de 1.9 million de dollars pour un total de 10 068 434 $ depuis dix ans. Ce dont je suis le plus fier , de lancer le directeur gnral. M. Claude Gagnon.

    Depuis le regroupement. le 1er novembre 1998, l'actif sous gestion de la Caisse a fait un bond de 218 millions de dollars pour se situer S31 millions de dollars alors que le trop-peru est pass de

  • 1082 9S3 $ 4 37S S69 $ au cours de la mme priode.

    En outre, une nouvelle structure organisationnelle est mise en place afin de rpondre encore plus adquatement aux besoins des membres et. ainsi, amliorer l'offre de service et accrotre encore davantage la comptence du personnel qui profite de programmes novateurs de perfectionnement.

    Centre financier aux entreprises

    Un peu moins de deux ans plus tard, la nouvelle Caisse Thetford Mines participe activement la formation d'un nouveau service qui s'avre, au fil des ans., d 'une efficacit sans prcdent . . Cet autre service du Mouvement Desjardins permet aux entrepreneurs de la rgion d 'obtenir une"aide par le biais d'un financement conventionnel sous la forme de prts. Il s'agit du Centre financier aux entreprises (CFE) qui a commenc ses activits au mois d 'aot 2000 et qui regroupe maintenant l'expertise en matire agricole, commerciale et institutionnelle de cinq des six Caisses de la rgion, soit Broughton, Carrefour minier, Hauts-Reliefs, Lac-Aylmer et Thetford Mines .

    Sous la direction gnrale de M. Paul Gagn, le CFE compte sur les services de prs de 30 employs et son comit de coordination est form des directeurs gnraux des cinq Cais~es . "

    Le CFE gre plus de 3S0 millions de dollars sous forme de prts et prs de 100 millions de dollars en

  • pargne. Il offre un financement conventionnel dans quatre secteurs d'activits: le commercial et l'industriel. l'agricole, l'institutionnel ainsi que l'immobilier pour un difice commercial ou pour une rsidence d'un minimum de huit logements.

    La Caisse Desjardins de Thetford Mines possde environ 40 % de l'ensemble du portefeuille du CFE.

    En plus de prter aux entrepreneurs, le CFE facilite le lien avec les filiales du Mouvement Desjardins, telles que DesjardinS Capital de risque ou Fiducie Desjardins, afin de combler tous les besoins de sa clientle. Le personnel du CFE conseille aussi la clientle dans la recherche d'aide vers d'autres organismes comme Investissement Qubec, et ce, afin de favoriser un maximum de financement.

    M. Paul Gagn se dit conscient du rle social et conomique majeur jou par le CFE. Dans sa volont de vouloir bien supporter les efforts des entrepreneurs, dans le cadre d'une redynamisation et d'une diversification conomiques du milieu, le CFE de L'Amiante est un joueur de plus en plus important.

    Le directeur gnral de la Caisse de Thetford Mines, M. Claude Gagnon, se rjouit du succs obtenu par, le CFE car, selon lui, l'union des forces permet chacune des Caisses concernes de bnficier des retombes positives du Centre rgional.

    Gagnante d'une somme de 25 $ L'expression cc autre temps, autres murs peut facilement se transformer en cc autre temps, autre montant ! En effet, au dbut des annes 1970, Mme Monique Drapeau-Lapointe a gagn la mirobolante somme de 25 $ dans le cadre d'un tirage organis par la Caisse populaire de Thetford Mines. Mme Drapeau-Lapointe a reu son montant du directeur adjoint de la Caisse, M. Denis Vachon, en prsence du directeur, M. Jacques Lessard.

  • 'histoire des trois Caisses populaires de l' ancien territoire de la Ville . de Thetford Mines, regroupes en une seule entit en 1998, fait ressortir de faon loquente la fidlit de ses dirigeants .

    En effet , depuis 1909, le conseil d 'administration de la Caisse populaire de Thetford Mines n 'a t prsid que par onze personnes, en comparaison de six la Caisse St-Maurice depuis 1944 et de cinq ,Notre-Dame depuis 1955.

    Celui qui dtient le poste de prsident le plus longtemps la Caisse de Thetford Mines est le Dr Eugne Lacerte, de 1936 1958. Il est membre du conseil d 'administration partir de 1931. Troisime prsident de la Caisse, le Dr Lacerte succde au cur Joseph-Gdon Sauvageau qui prside les destines de la cooprative de 1917 1936. Il remplae le prsident-fondateur, le cur Joseph-Georges Goudreau 0909-1917).

  • Ont galement t prsidents de la Caisse populaire de Thetford Mines: M. Maurice Beaudet (1958-1961> lu en 1946; M. Herv Verreault (1961-1965) qui sige depuis 1951; M. Jean-Marc Roberge (1965-1974) prsent au C.A. depuis 1958; M. Gatan Thberge (1974-1978) en place depuis 1961; M. Andr De Blois (1978-1989) au C.A. depuis 1974; M. Michel Labb (1989-1994) lu en 1982; M. Serge Lemay (1994-1998) auparavant membre de la commission de crdit ou conseil du prt

    depuis 1974; M. Louis Jolicoeur (1998-2000) qui revendique l'honneur d'tre le premier prsident de la Caisse

    regroupe; M . Serge Lemay reprend la prsidence de la Caisse en l'an 2000.

    ~

    M . Jolicoeur a galement prsid le conseil d'administration de la Caisse populaire Notre-Dame de Thetford Mines de 1983 1998. Seulement quatre autres personnes l'ont prcd cette fonction : M. Georges-douard Morin (1955-1960), M . Gustave Dionne (1960-1963), M . Martial mond (1963-1967), M . Laval Turcotte (1967-1983).

  • Employs de la Caisse populaire de Thetford Mines en 1984-Cette photo du personnel de la Caisse populaire de Thetford Mines a t prise lors du 75" anniversaire de l'institution. Il s'agit de 1re range : 'France Lessard, Claudette Allaire, Denis Vachon, Jacques Lessard, Richard Desjardins, Carole Goudreau, Sylvie Corriveau, Monique Lachance.

    2" range: Sylvie p. Couture, Ccile D. Laplante, Denise Bety, Jeannine Gosselin, Angle Ct- Pouliot, Carole Argouin, Johanne L. Courchesne, Lina Doyon, Sylvie Richard, Diane Hamel, Rita Boucher, Diane Pomerleau, Jeanne Marois.

    3" range : Estelle Rouleau, Louise Bisson, Rginald Lafrance, Yvon Carrier, Sylvie Lapointe, Renald Turcotte, Linda Boulanger, Alain Roy, Nelson Godbout, Danielle Vachon, Sylvie Mathieu, Claude Cadorette.

    Une vingtaine de ces employs sont encore au service de l'institution .

  • \ .

    1

    Employs de la Caisse populaire St-Maurice de Thetford en 1994-Des 27 employs qui sont sur cette photo prise dans le cadre du 50' anniversaire de la Caisse populaire de St-Maurice Thetford Mines, en 1994, 19 sont toujours l'emploi de l'institution, soit 18 la Caisse et ~n au Centre financier aux entreprises. Lesquels?

    1'" range: Carole poisson, Lyne Lemieux, Nathalie Gobeil, Constance Doyon, Jocelyne pugre.

    2 ' range: Charlyne Jacques, Lynda Rancourt, Pierrette Lacroix, Louise Gagnon, Cline Lessard, Lucie Vachon, Denise Dubreuil, pierrette Lessard, pierre Gagn.

    3' range : Claude Belzil, Ren Dumas, prancine Laplante, Sylvie BellefIeur, Louise Michaud, Anne Lessard, Pranois Gosselin, France Vachon, Johanne portin, Julie Marois, Maryse proulx, Martine pomerleau, Rock LafIamme.

  • Et, au cours des 54 annes de la Caisse populaire St-Maurice de Thetford Mines, six personnes ont occup la prsidence du conseil d'administration: M. Romo Turcotte (1944-1969), M. Ral Lessard (1969-1979), M. Ja.cques Leblond (1979-1981), M. Jean-Marie Baril (1981-1988), Mme Blanche Dostie (1988-1995), M. Mario Houle (1995-1998). Leur fidlit l'institution est admirable, car certains d 'entre eux y ont consacr nombre d'annes, notamment M. Romo Turcotte qui a sig au conseil d 'administration durant 32 ans, M. Gaston Morin 28 ans, M. Ral Lessard 22 ans et M. Jean-Marie Baril 20 ans.

    Des 22 personnes qui ont prsid l'un ou l'autre des treis conseils d'administration des Caisses populaires de l'ancien territoire de la Ville de Thetford Mines, il n'y a eu qu'une seule femme, Mme Blanche Dostie. 'C'est aussi la Caisse populaire St-Maurice qui accueille la toute premire femme au sein de son conseil d 'administration, soit Mme Marguerite Jolicoeur (alors mieux connue sous le nom de Margot Lessard) qui y sige de 1975 1997. J'ai eu affronter l'agressivit de certains hommes, mcontents de ma venue au C.A. Plusieurs demandaient ouvertement ce qu'allait faire une femme ~ur 1J.n C.A. d'une Caisse. Je leur rpondais: a va faire ce qu'un homme va faire! En 1977, Mme Fleurette Cloutier-Turcotte en fait tout autant la Caisse de Thetford Mines.

    "

  • Par la suite, la prsence des femmes au sein des conseils d'administration et des conseils de surveillance ou des commissions de crdit est devenue un fait acquis. En 2008, six des quinze dirigeants de la Caisse DesjardinS de Thetford Mines sont des femmes ...

    Et. depuis mars 2008, pour la toute premire fois de son histoire, le Mouvement des Caisses DesjardinS est prsid par une femme, Mme Monique F. Leroux, qui occupait depuis aot 2004, le poste de chef de la Direction financire du Mouvement.

    Fidlit des gestionnaires

    Cette fidlit ne se vrifie pas seulement au niveau des dirigeants des trois Caisses, mais galement chez les gestionnaires.

    Ainsi, en 100 ans, la Caisse populaire de Thetford Mines n 'a embauch que cinq secrtaires-grants ou directeurs gnraux.

    Le tout premier employ rmunr de l'institution est M. mile Vaillancourt qui reoit alors un salaire de 10 $ par mois. Il est remplac, en 1913, par M. Joseph-Odilon Vallires qui reoit un salaire mensuel de 30 $. M. Vallires demeure en poste durant 30 ans avant l'a.rriv~e de M. Daniel Roy qui rejoint ainsi son pre Aurle, membre de la commission de crdit depuis 1910.

    :

  • Employs de la Caisse populaire N otre-Dame de Thetford Mines en 1995 Au 40' anniversaire de'la Caisse populaire Notre-Dame de Thetford Mines, en 1995, le personnel tait compos de :

    1TO range: Gaston Nol, Diane Mtivier, Charline fillion, Andr Gingras, Jean-Marie Gagn, Daniel Couture, Micheline Si cotte, Suzanne Beaulieu, pietre Doyon.

    2' range: Adrien Grenier, Jocelyne Bolduc, Nancy Doyon, Sylvie St-pierre, Solange fortier, Joan Bellavance, Nancy Marois, patricia Rouleau, Nathalie Cliche, Nicole Boulanger, Cline Vachon, Luce St-Laurent, Sylvie Vachon, Mario Royer.

    3' range : Ginette Grgoire, Lucie Lebel, Linda Rouleau, Marjolaine Demers, Sonia Pom~rleau, Nicole Grenier, Lucie Sylvain, Esther fradette, Sonia pomerleau, Luce Nicol. Lucie Turcotte, Carole fortin.

    4' range: Robert Longchamps, Colette Leclerc, Henriette Langlois, Louise Bolduc, Suzanne Tardif. Nancy Hupp, Carole McCutcheon, Chantal pomerleau, Lynda Boulanger, Ghislain paquet, Joane Gosselin. ,

  • Dirigeants de la Caisse Desjardins de Thetford Mines en 2009 Les dirigeants actuels de la Caisse Desjardins de Thetford Mines sont, assis: M. Normand Brouard, M. Claude Gagnon, Mme Alexandra Nadeau, M. Serge Lemay, Mme Carolle Langlois et M. Christian Bernard; debout : M. Benoit Grgoire, M. franois Gagnon, Mme Julie Ct, Mme Lily Labranche, M. Grald Jacques, M. Andr fugre, Mme Angle Ct-pouliot, M. Mike feeney, Mme Charlotte ferland et M. Gilles Rmillard.

  • M. Roy dcde le 24 dcembre 1968 et est remplac par M. Jacques Lessard, dj l'emploi de la Caisse depuis 1950. M. Lessard demeure en place jusqu'en 1988.

    Et depuis 1988, la direction gnrale de la Caisse populaire de Thetford Mines est assume par M. Claude Gagnon, dj engag au sein du Mouvement Desjardins depuis plus de 14 ans dont sept titre de directeur de la Caisse populaire de Disraeli et cinq la Fdration des Caisses populaires Desjardins de l'Estrie.

    la Caisse St-Maurice, les sept premires annes d'exploitation sont sous la gestion de secrtaires-grants temps partiel. soit MM. Wilbrod Brochu, J. -Albert Lemay et Thodore Lemieux. En 1951. M. Gaston Morin est engag comme grant temps plein et il conserve son poste durant 20 ans. Se succdent par la suite, MM. Jean-Luc Payeur 0971-1974), Jacques Roy 0974-1975), Luc Robertson de faon intrimaire 0975-1976), Michel Rouleau 0976-1984) et Franois Gosselin 0984-1998).

    la Caisse Notre-Dame, il a fallu attendre onze ans avant l'engagement d'un secrtaire-grant temps plein. Cette fonction a t successivement occupe de faon temporaire de 1955 1966 par MM. Martial mond, Fernand Chteauneuf et Laval Turcotte.

    Mais en 1964" les dirigeants de la Caisse Notre-Dame confient la gestion de l'institution celui qui est vite devenu un vritable porte-tendard du Mouvement Desjardins dans la rgion. M. Jean-Marie Gagn est donc le premier grant temps plein, poste qu'il occupera jusqu' sa retraite en 1996. C'est son adjoint,"M. Andr Gingras, qui prend la relve jusqu' la concrtisation du projet

  • Employs 2009

    1'" range: Francine Beaudoin, Rock LafIamme, Jocelyne Bolduc, Sylvie Corriveau, Sylvie Lapointe, Claude Gagnon, Dtane Mtivier, Anne Lessard, Louise Michaud, CharlyneJacques et Marie-France poudrier.

    2' range : July Fecteau, Mtcheline Blats, Jose Vachon, Martine Cliche, Carole poisson, France Lessard, Nicole poulin, tdith Lessard, Cathy Vetlleux, Henriette Langlois, NathaIte Gobeil, Maryse Simoneau et Lynda Rancourt.

    3' range: JuIte Cloutier, Retne-Ange Lessard, Marilyne Jacques, Carole Fortin, Lynda Boulanger, Nancy Hupp, Sylvie p. Couture, Sylvie Labranche, Clatre Landry, Brigitte pomerleau, Maryolaine Demers, Ltne Lemieux et CItne Lessard.

    4' range : Ntcole Grenter, Loutse Gagnon, Lucie Vachon, Sylvie St- pterre, Solange Fortier, N athaIte Paquet, Ltne Gosselin, Guylatne 'Hamel, Lucte Sylvain, Constance Doyon, Luce Ntcol. Esther Fradette et Carole McCutcheon.

    5' range: France Vachon, Francine Laplante, Jose Jacques, Linda Boulanger, Joan Bellavance, Sylvte BellefIeur, Karine Turgeon, Diane Btlodeau, Luce St-Laurent, Stphanie MOrin-Cout, Danielle Corriveau, Johanne Fortin, Lucie Lebel, Sylvte Roy et Ltna Doyon.

    6' range: Clatre Laplante, NancyJacques, Maryse Proulx, Martin Tardtf. patricia Rouleau, Ghtslain Paquet, MItssa Dubreutl, Lyne Gutndon, Chantal pomerleau, tdtth paradis, JuIte Marots, Johanne L. Courchesne, Mario Royer et Nancy Marots.

  • de regroupement, en 1998. M . Gingras devient alors directeur des services aux entreprises de la Caisse regroupe avant d'tre nomm conseiller spcial au directeur gnral de l'an 2000 2007, soit jusqu' sa retraite.

    cette longue liste de gens qui font preuve de fidlit envers le Mouvement Desjardins, il faudrait ajouter plusieurs autres noms d'administrateurs qui ont sig durant des dcennies au sein des diffrents conseils des trois Caisses, ainsi que ceux d 'employs qui travaillent la Caisse depuis nombre d'annes.

    premire femme au conseil d'administration Mme Marguerite ]olicoeur a t la toute premire femme siger au sein d'un conseil d'administration d'une Caisse Thetford Mines, soit la Caisse St-Maurice de 1975 1997.

  • Album souvenir

    Prsidents Directeurs Secrtaires 1909-2009

  • 'histoire de la Caisse Desjardins de Thetford Mines, comme de la majorit des autres Caisses du Qubec, ne serait pas complte sans un chapitre sur les nombreux dmnagements et ramnagements des locaux qui ont

    nnT:!~~ervices depuis 1909.

    Cette bougeotte s'explique, en grande partie, par le souci de bien vouloir desservir ses membres dont le nombre ne cesse d'augmenter au fil des annes et qui oblige ainsi ses dirigeants trouver les mqyens de toujours donner un service de qualit.

    Compte tenu du fait que chaque Caisse jouit d'une autonomie complte et qu'elle doit donc subvenir elle-mme ses propres besoins, il n'est pas surprenant que les premiers pas de l'institution soient modestes.

    C'est le cas des trois Caisses de l'ancien territoire de la Ville de Thetford Mines.

  • Caisse de Thetford Mines

    Le premier local de la Caisse populaire de Thetford Mines est amnag dans la maison de M. Joseph-Odilon Vallires, de 1909 1943, sur la rue Notre-Dame, prs de l'intersect~on actuelle de la rue Pie-XI. M. Vallires sige au conseil d'administration depuis la fondation de la Caisse et va devenir secrtaire-grant de 1913 1943. En 1920, M. Vallires reoit 100 $ par mois en guise de rmunration et de compensation pour l'utilisation d'une partie de sa maison.

    En 1943, afin de mieux rpondre leurs besoins sans cesse grandissants, les dirigeants de la cooprative d'pargne et de crdit achtent. au prix de 10 000 $, un difice de trois tages au 220, rue Notre-Dame Sud. La Caisse occupe l'un des deux locaux du rez-de-chausse alors que les deux autres tages sont lous des familles.

    Six ans plus tard, la Caisse doit s'agrandir et occupe tout le rez-de-chausse. Dans son 39" rapport annuel. le conseil d'administration s'excuse en ces mots pour les inconvnients encourus au cours des travaux: Durant les quatre derniers mois, nous avons agrandi notre bureau. a t tout un travail d'excuter de grandes rparations avec un minimum d'ennuis pour nos socitaires. Pour votre indulgence, maintenant que le dernier clou a t plant, nous croyons que vous en aimerez les rsultats. Il y a plus d'espace partout: plus pour les clients, plus pour le pers..onnel. L'espace maximum a t employ pour vous donner un service plus rapide, plus commode; en rsum, un service parfait. Vous trouverez les comptoirs deux fois plus grands, deux caisses, et un personnel

  • courtois pour rpondre toutes vos demandes. Pourquoi ne pas arrter et jeter un coup d'il? Votre visite sera apprcie.

    Malgr tout. en 19S9, la Caisse se relocalise nouveau, cette fois en faisant construire un tout nouvel difice au 81, rue Notre-Dame Sud. Les cots d 'acquisition du terrain et de la construction du btiment ncessitent des dbourss suprieurs 230 000 $. La nouvelle Caisse ouvre ses portes en 1960, dans le cadre des ftes soulignant les SO ans de l'institution.

    Cet difice est ensuite rnov et agrandi en 1971, notamment grce l'achat de terrains le long de la rue St-Charles.

    Enfin en 1987, les dirigeants songent l'agrandissement ou au ramnagement des locaux de la Caisse, en raison du dveloppement du service des prts, surtout du secteur commercial qui a connu un essor hors de l'ordinaire, et du fait que la Caisse fera la vente d'assurances gnrales. Pour concrtiser son projet. la Caisse procde donc la location du local voisin, ayant dj abrit le magasin Continental. Les travaux sont finalement excuts en 1992. Et comme le dit le prsident de l'poque, M. Michel Labb : L..1 notre Caisse est maintenant fonctionnelle , accueillante et adapte aux exigences d 'aujourd'hui. Le dfi tait de taille, car nous devions combiner deux immeubles voisins pour en faire un seul, tout en respectant l'architecture du centre-ville.

  • Caisse St-Maurice

    De sa fondation en 1944 jusqu'en 1951. la Caisse St-Maurice de Thetford Mines dmnage trois reprises. Dans les faits, le local de la Caisse suit son secrtaire-grant. Ainsi, les premiers locaux de l'institution ont t amnags dans les maisons prives de MM. Wilbrod Brochu, ]. -Albert Lemay et Thodore Lemieux, toutes situes sur la rue Johnson.

    De 1951 1973, la Caisse fait preuve de plus de stabilit; elle est localise dans la rsidence du grant de l'poque, M. Gaston Morin, au 126, rue Johnson.

    L'important projet municipal de relocalisation de toutes les rsidences de la paroisse St-Maurice, dbut en 1969 pour se terminer quatre ans plus tard, oblige les dirigeants de la Caisse trouver un pouvel endroit pour abriter les services. En avril 1973, la Caisse prend racine aux Galeries de Thetford afin de se rapprocher de ses socitaires alors relocaliss dans le Nouveau St-Maurice qui longe le boulevard Smith (maintenant rebaptis Frontenac) entre le cgep et la rue St-Alphonse.

    Et depuis, la Caisse St-Maurice a subi deux transformations aux Galeries, soit en 1984 et en 1990 alors que les travaux d'agrandissement ont ncessit des dbourss de l'ordre de 250 000 $.

  • t

    Caisse Notre-Dame

    La Caisse Notre-Dame a galement dmnag plusieurs reprises au fil de son histoire.

    Avant de s'tablir dfinitivement au 37S, rue Labb, en 1971, elle a occup six locaux diffrents au cours de ses quinze premires annes d'existence. Le tout premier local se situe au 408, rue Charest. de 19S5 19S7. Par la suite, la Caisse se retrouve sur la rue Caouette, au 14S en 19S7, au ISO de 19S7 1960 et au 191 de 1960 1966. Elle dmnage au 283 , rue Labb de 1966 1969.

    C'est ce moment que la cooprative prend vritablement son envol. Et, sa croissance rapide oblige ses dirigeants envisager l'occupation de pls vastes locaux. Pendant la construction d'une toute nouvelle btisse au 37S, Labb, au cot de 121972 $, la Caisse s'installe temporairement dans le sous-sol du presbytre de la paroisse Notre-Dame durant plus d'une anne. ..

    Par la suite, cet edifice est agrandi deux reprises, soit en 1979 et en 1991. Face au dfi des annes 90 et au dcloisonnement, il devenait impratif de procder un nouvel agrandissement afin de mieux desservir les membres, et ce, dans un environnement propice et accueillant, peut-on lire dans le dpliant prpar pour clbrer la fin des travaux.

    Le directeur gnral de l'poque, M.]ean -Marie Gagn, prcise que l'acquisition ou l'agrandissement des locaux a toujours favoris une croissance accentue de l'actif de la Caisse Notre-Dame. Ainsi, l'actif est pass de 600-000 $ en 1966 2,8 millions de dollars en 1970 pour se situer Il millions

  • de dollars en 1975. cette poque, c'tait l'enfer. a bougeait et on engageait presque toutes les semaines. En 1979, la Caisse double sa superficie et son actif grimpe 28 millions de dollars avant d'atteindre les 76 millions de dollars en 1990 et quelque 130 millions de dollars lors du regroupement en 1998.

    L'avenir

    Depuis le 1er novembre 1998, date du regroupement des trois Caisses, le sige social de la nouvelle institution est situ au 37S, rue Labb.

    Les Galeries de Thetford logent toujours le Centre de services St-Maurice.

    Le Centre de services St-Nol cesse ses oprations le 30 avril 2001. Il tait ouvert depuis le 1er ~

    novembre 1974.

    Quant la btisse de la rue Notre-Dame, au centre-ville, elle appartient toujours la Caisse Desjardins de Thetford Mines et elle abrite le Centre financier aux entreprises tout en offrant le service de guichets automatiques. Le Centre de services St-Alphonse est ferm depuis septembre 2001. aprs 93 ans d'existence dans la paroisse. Le contexte auquel nous faison~ fae ne nous laisse gure le choix. Il nous faut continuer nous dvelopper. Cet axe de dveloppement nous dirige vers un projet d'optimisation du rseau et c 'est dans ce cadre que notre Caisse a procd l'achat d'un

    [~i .. {i i~.jj ~ ... ",!:~,~ '.Il ,~"

    - ~~ ~ ... ,!,,!,,--'--'

  • terrain avec l'intention d'y amnager une Caisse dite de plein service , a prcis le prsident M. Serge Lemay pour justifier la dcision de fermeture. C'est une ncessit. Actuellement, l'espace au sige social de la rue Labb est utilis son maximum.

    Le nouveau sige social sera situ l'angle du boulevard Frontenac et de la rue Ste-Marthe. Plusieurs analyses et discussions dmontrent le bien-fond de regrouper l'ensemble des ressources humaines dans un seul et mme difice qui pourra aussi accueillir le personnel de plusieurs filiales du Mouvement Desjardins. Pour le directeur gnral. M. Claude Gagnon, ce regroupement va constituer un important gain sur le plan organisationnel, notamment pour la qualit des services la clientle .

    .... , p~~~~~;--m_-l

    A VEN-DRE La Caiue Populaire de Thetford Mines.

    offre en ,'ente la proprj~ti oc:c:up6e par lton bureau actuel.

    Pour renseignements additionnels. ,'ou, "oudrez bien communiquer avec Je Jl:'r~nt:

    Mon.t~ur Dantel Roy, 216 nae Notre-Dame sud,

    Thetford Mine.

    Tl.: 5-9164.

    . .

    Un autre dmnagement En 1959, les dirigeants de la Caisse dcident de construire un nouvel dtfice pour mieux desservir les socitaires, au 81, rue Notre-Dame. Ils procdent alors la vente de la proprit~ situe au 220, rue Notre-Dame. en faisant publier une annonce cet effet dans les journaux.

  • a cooprative d'pargne et de crdit se distingue des autres institutions bancaires, notamment par le fait que ses membres ont le pouvoir dcisionnel sur la faon de partager les excdents des revenus sur les dpenses.

    Il suffit que le membre participe l'assemble gnrale annuelle de sa cooprative et que la majorit dcide de la distribution des surplus . Habituellement. ce partage se fait sous la forme de ristournes aux membres et aussi de ristournes collectives par le biais du Fonds d 'aide au dv~loppement du milieu qui effectue des dons et commandites dans la communaut.

    Cette faon de procder rencontre parfaitement bien l'idal de justice soeiale et le solidarit qui animait M. Alphonse DesjardinS lors de la fondation de la toute premire Caisse populaire Lvis, en 1900.

    Tout comme il y a maintenant 100 ans, la Caisse Desjardins de Thetford Mines vise non seulement favoriser l'accs au crdit toutes les classes de la socit et lutter contre la pauvret, mais elle se prsente comme une institution financire qui appartient ses membres.

    -

  • Ainsi, au fil des ans, les Caisses sont devenues des partenaires indispensables pour l'ensemble des organismes qui profitent de leur support financier et humain. D'importants montants sont verss annuellement dans le dveloppement conomique, la culture, l'ducation, la pastorale, la sant, les sports ... Les Caisses sont omniprsentes dans leur milieu respectif.

    Plusieurs organismes auraient de la difficult raliser leurs projets ou vivre sans l'aide de la cooprative d'pargne et de crdit. D'ailleurs, pour les membres , cette implication est essentielle l'volution du milieu, car c'est l'ensemble de la communaut qui profite des engagements financiers de la Caisse.

    cet effet, le dernier bilan de la Caisse Desjardins de Thetford Mines est fort loquent avec ses 72S 000 $ remis en dons et commandites, sans oublier ses 10 millions de dollars verss en ristournes au cours des dernires annes. ,

    Au seul chapitre des dons et commandites, l'implication des trois Caisses regroupes dpasse largement les 10 millions de dollars depuis des dcennies . Au tout dbut,les montants sont modestes comme le dmontre le don de SO $ vers en 19S0 la corporation municipale pour faciliter la pose d'appareils-radio sur les camions incendie.

  • Mais depuis, l'aide financire de la Caisse a considrablement augment. En voici quelques exemples: 20 SOO $ pour l'achat de la resurfaceuse l'arna de Thetford Mines en 1975; 102 SOO $ en 1979 dans le projet d'rection de cinq sections de l'Autostade de Montral.

    endroit connu sous le vocable de Stade des Caisses pop: lS 000 $ en 1984 pour favoriser l'agrandissement du Comptoir familial; plus de lS 000 $ en 1988 la Fondation du Collge de la rgion; prs de 10 000 $ en 1989 pour la construction du Carrefour-Jeunesse: 17 000 $ en 1990 pour la ralisation d'importants travaux au Centre Marie-Agns-Desrosiers et

    prs de 60 000 $ la Fondation du Centre hospitalier; 10 000 $ en 1992 dans le cadre de la clbration du centenaire de la Ville de Thetford Mines; lS 000 $ en 1996 pour la construction du Muse minralogique et minier dont la salle

    polyvalente porte le nom de Salle Desjardins; .. en 2006,100000 $ pour la rfection du toit de l'glise St-Alphonse, 20000 $ en soutien la

    Fondation Carrier-Fecteau et 10 000 $ la Fondation Bernard-Bolduc; en 2007, 2S 000 $ pour soutenir la Fondation de la corporation des services universitaires en

    Chaudire-Appalaches, 10 000 $ pour le centenaire de l'glise St-Alphonse et un autre 10 000 $ la Fondation de l'Hpital de la rgion de Thetford ...

    Resurfaceuse En dfrayant le cot (20 500 $) d'une resurfaceuse pour l'arna de Thetford Mines, la Caisse populaire de Thetford Mines confirmait l'importance de son implication sociale dans le milieu.

    -

  • ces montants qui dmontrent l'importance de l'intervention financire des Caisses dans le milieu, il faut ajouter toutes les sommes affectes aux commandites dont la plus spectaculaire est sans contredit l'implication montaire et humaine dans un tournoi de balle molle qui est devenu " l'poque le tournoi le plus important de la province, connu l'origine sous le nom .de Tournoi des Caisses pop et qui, par la suite, a port le vocable de Ftes de L'Amiante. Incidemment, le comit organisateur de cette activit a toujours t prsid par un directeur gnral d'une Caisse populaire. Et selon]ean-Marie Gagn, ce tournoi a donn la Caisse Notre-Dame une trs bonne visibilit et l'a normment aide dans son dveloppemen