1 REUNION DU 28/04/10 DEVELOPPEMENT DURABLE TEMOIGNAGE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE

Click here to load reader

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    102
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of 1 REUNION DU 28/04/10 DEVELOPPEMENT DURABLE TEMOIGNAGE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE

  • Page 1
  • 1 REUNION DU 28/04/10 DEVELOPPEMENT DURABLE TEMOIGNAGE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE
  • Page 2
  • PLAN DE LEXPOSE Contexte environnemental et nergtique Contexte international et national Plan climat rgional Les dispositifs de la Rgion Champagne- Ardenne (lyces) - construction Lexemple du lyce Jean Moulin de Revin 1. La certification HQE 2. Le label BBC 3. Les actions prvues 2
  • Page 3
  • *Source : Groupe intergouvernemental dexperts sur lvolution du climat (GIEC) Fvrier 2007 Le contexte nergtique et environnemental Le rchauffement du systme climatique est sans quivoque car il est maintenant vident dans les observations de laccroissement des tempratures moyennes mondiales de latmosphre et de locan, de la fonte gnralise de la neige et de la glace et de llvation du niveau moyen mondial de la mer. * + 1,1 6,4C dici la fin du sicle* L'puisement des ressources fossiles
  • Page 4
  • Rserves prouves* en annes de consommation 2006 *Source : British Petroleum statistical review of world energy Juin 2007
  • Page 5
  • le contexte national et international 1997 : entre en vigueur du protocole de Kyoto 2004 : Engagement de ltat franais sur un plan climat national qui reprend les engagements internationaux de rduction des gaz effet de serre (accords de Kyoto). Pour que la quantit de CO2 dans l'atmosphre cesse d'augmenter, il faut diviser par 2 les missions mondiales de GES de 1990. Pour la France, cest le facteur 4 : diviser par 4 les missions de GES horizon 2050
  • Page 6
  • Le plan climat (2004) missions brutes de carbone (en tqC) par habitant en 1998 et droit mission pour 6.5 milliards dhabitants et pour 9 milliards dhabitants Source Jancovici Facteur 4 Droit maximal mettre si nous voulons diviser les missions de CO2 par 2, avec 6,5 milliards d'habitants Idem si nous voulons diviser les missions de CO2 par 3, avec 9 milliards d'habitants
  • Page 7
  • le btiment, un acteur cl du dfi environnemental Rpartition de la consommation dnergie par secteur dactivit* Transport 31% Industrie 21% Autres 5% Btiment 43% *Source : ADEME Rpartition des missions de gaz effet de serre par secteur dactivit * Btiment 25% Transport 28% Industrie 26% Autres 26%
  • Page 8
  • Page 9
  • 9 PLAN CLIMAT REGIONAL A lchelle rgionale, il sagit de dcliner les engagements de lEtat en fonction des comptences de la collectivit et de dfinir un programme dactions qui permet de prendre en compte les spcificits des territoires. Le plan climat rgional est inscrit dans le contrat de projet Etat/Rgion, dans laccord cadre ADEME/Rgion et dans le programme FEDER.
  • Page 10
  • 10 PLAN CLIMAT REGIONAL Le programme dactions est structur en 20 programmes et 65 actions autour des 4 secteurs suivants : 1. Secteur du btiment 2. Secteur des transport et de lurbanisme 3. Secteur agriculture/fort 4. Secteur entreprises Disponible sur le site institutionnel de la Rgion.
  • Page 11
  • 11 LE PATRIMOINE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE
  • Page 12
  • 12 PATRIMOINE IMMOBILIER 74 tablissements : 64 lyces publics. 7 Centres de formation des apprentis (CFA). 3 btiments administratifs. Pour une surface totale denviron 1.300.000 m.
  • Page 13
  • 13 DISPARITE DU PARC IMMOBILIER Btiments construits au XIX me sicle
  • Page 14
  • 14 DISPARITE DU PARC IMMOBILIER Btiments construits dans les annes 1970
  • Page 15
  • 15 DISPARITE DU PARC IMMOBILIER Btiments construits dans les annes 1990
  • Page 16
  • 16 LES DISPOSITIFS MIS EN PLACE
  • Page 17
  • 17 LES DISPOSITIFS VOLET CONSTRUCTION Le PPI (Programme Prvisionnel des Investissements) vot en dcembre 2007 par lassemble rgionale prvoit que toutes les oprations nouvelles seront traites selon une dmarche HQE. Certains dossiers sont traits aujourdhui selon une certification HQE et un niveau nergtique BBC (exemple de Revin ci aprs) Un rfrentiel pour la qualit environnementale dans la construction a t adopt en dcembre 2009 par lassemble rgionale. Il sappliquera aux travaux de maintenance, aux subventions dlivres au lyces et aux travaux raliss en interne par les ouvriers dentretien Mise en place dun plan basse nergie avec pour objectifs ceux du grenelle 1 : rduire de 38 % les consommations nergtiques avant 2020 sur les btiments existants non touchs par le PPI
  • Page 18
  • 18 LEXEMPLE DU LYCEE JEAN MOULIN DE REVIN
  • Page 19
  • 19 LEXEMPLE DU LYCEE JEAN MOULIN DE REVIN Restructuration du lyce Jean Moulin Revin (appel doffres travaux en mai 2010) : Premire opration avec certification HQE (Haute Qualit Environnementale), Performance nergtique au niveau du label BBC (Btiment Basse Consommation),
  • Page 20
  • 20 La Haute Qualit Environnementale La dmarche HQE nest pas une obligation rglementaire mais une dmarche volontaire du matre douvrage. La qualit environnementale dun btiment est son aptitude satisfaire trois exigences complmentaires : 1. Matriser les impacts du btiment sur lenvironnement extrieur, 2. Crer un environnement confortable et sain pour ses utilisateurs, 3. Prserver les ressources naturelles en optimisant leur usage. Cette dmarche est propose par lassociation HQE aux matres douvrages afin de leur permettre de faire les choix les plus conformes au dveloppement durable toutes les phases de la construction et de la vie dun btiment (conception, ralisation, utilisation, maintenance, adaptation et dconstruction).
  • Page 21
  • 21 LA Haute Qualit Environnementale La dmarche HQE est compose des 14 cibles suivantes : Les cibles dco-construction : Relation harmonieuses des btiments avec leur environnement extrieur Choix intgr des procds et des produits de construction Chantier faible nuisance Les cibles dco-gestion : Gestion de lnergie Gestion de leau Gestion des dchets dactivits Maintenance et prennit des performances environnementales
  • Page 22
  • 22 LA Haute Qualit Environnementale Suite : Les cibles de confort : Confort hygrothermique Confort acoustique Confort visuel Confort olfactif Les cibles de sant : Conditions sanitaires des espaces Qualit sanitaire de lair Qualit de leau
  • Page 23
  • 23 Certification HQE Pour obtenir la certification dlivre par lorganisme CERTIVEA il faut : Traiter 7 cibles en niveau de base (pratique courante/rglementation). Traiter 4 cibles un niveau performant (bonne pratique) Traiter 3 cibles un niveau trs performant (meilleure pratique)
  • Page 24
  • 24 La performance nergtique 5 niveaux de labels ont t dfinis par ltat (arrt du 8 mai 2007) au regard de la rglementation thermique 2005 (RT 2005) : HPE (Cep rfrence -10%) HPE EnR (Cep rfrence -10% + EnR) THPE (Cep rfrence -20%) THPE EnR (Cep rfrence -20% + EnR) BBC/Effinergie (Cep rfrence -50% en btiment neuf et 40% en rhabilitation)
  • Page 25
  • 25 LE PROFIL ENVIRONNEMENTAL DU FUTUR LYCEE JEAN MOULIN NIVEAU DE TRAITEMENT Trs Performant (enjeu majeur) Performant (enjeu fort) Base (rglementaire) MAITRISE DES IMPACTS SUR LENVIRONNEMENT EXTERIEUR CIBLES ECO-CONSTRUCTION Cible 01 Relation harmonieuse des btiments avec leur environnement extrieur Cible 02 Choix intgr des procds et des produits de construction Cible 03Chantier faible nuisances CIBLES ECO-GESTION Cible 04Gestion de lnergie Cible 05Gestion de leau Cible 06Gestion des dchets dactivits Cible 07 Maintenance et prennit des performances environnementales CREATION DUN ENVIRONNEMENT INTERIEUR SATISFAISANT CIBLES CONFORT Cible 08Confort hygrothermique Cible 09Confort acoustique Cible 10Confort visuel Cible 11Confort olfactif CIBLES SANTE Cible 12 Conditions sanitaires des espaces Cible 13Qualit sanitaire de lair Cible 14 Qualit de leau TOTAL347
  • Page 26
  • 26 LES ACTIONS PREVUES Cible 1 (TP) : Relation du btiment avec son environnement immdiat : 1. Volont dintgration paysagre du projet au site (hauteurs bties trs faibles et collant la pente, forte vgtalisation des toitures). 2. 75 % de surface vgtalise par rapport la surface totale. 3. Intervention dun paysagiste afin damliorer la diversit des espces vgtales. 4. Bonne intgration avec le projet ANRU du quartier dOrzy.
  • Page 27
  • 27 LES ACTIONS PREVUES Cible 4 (TP) : Gestion de lnergie : Les contraintes fortes : Le parti architectural retenu pour se fondre dans le paysage nuit la compacit du btiment. Le fort dnivel du terrain rend impossible toute autre orientation des btiments (ouest). Enveloppe performante : 1. Grosse surface denveloppe en contact avec la terre (moins de dperditions quavec lair), 2. Isolation par lextrieure renforce (notamment en toiture qui reprsente la plus grosse surface de lenveloppe en contact avec lair, double voir triple vitrage ou double peau), 3. Suppression des ponts thermiques (en partie grce la structure bois), 4. Essais dtancht lair des btiments,
  • Page 28
  • 28 LES ACTIONS PREVUES Cible 4 (TP) : Gestion de lnergie (suite): Une bonne protection solaire 5. Protections mobiles extrieures (store textile) complt par des casquettes. 6. Minimiser les surfaces de faades par lenterrement des lanires, 7. Toitures vgtalises limitant les effet dun ensoleillement direct, Une ventilation optimise 8. Ventilation double flux (garantit le dbit dair neuf hyginique tout en assurant une rcupration de la chaleur sur lair extrait), 9. Sondes CO2 permettant de rguler le dbit dair neuf ncessaire en fonction de l