1- N.A.F. 07 Texte Site (B) - Anatomie humaine .com - Reproduction interdite sans accord de...

download 1- N.A.F. 07 Texte Site (B) - Anatomie humaine .com - Reproduction interdite sans accord de l’auteur

of 82

  • date post

    31-Dec-2019
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of 1- N.A.F. 07 Texte Site (B) - Anatomie humaine .com - Reproduction interdite sans accord de...

  • www.anatomie-humaine.com - Reproduction interdite sans accord de l’auteur

    1

    NEURO-ANATOMIE FONCTIONNELLE (Version 2007)

    Professeur Outrequin

    " Les hiérarchies fonctionnelles du Système Nerveux Central sont fondées sur la Phylogenèse "

    ___________________________

    Préface Ce cours est le résultat d'un enseignement de la neuro - anatomie effectué pendant de très longues années. Il s'agit d'une pédagogie concentrée, synthétique et orientée principalement vers la fonction et la physio - pathologie - "savoir pour comprendre" - dans les délais les plus brefs. Cette contrainte fut très enrichissante pour l'enseignant, tout autant que les questions inopinées qui surgissent dans des esprits neufs et non préparés. Merci à mes auditeurs qui m'ont ainsi imposé une gymnastique intellectuelle allant des développements minutieusement détaillés, aux analogies les plus audacieuses. Ce jeu, fut un excellent entraînement de musculation cérébrale, pour l'enseignant et les enseignés. Dans le feu de l'action et de l'inspiration, cet outil a été forgé et taillé sur mesure, pour un enseignement rapide, qui se voulait efficace. Le plan adopté ici (Généralités, Cerveau, Moelle épinière; Tronc cérébral, Cervelet) n'est pas classique. Il répond aux nécessités de précéder ou d'accompagner, au plus près, l'enseignement clinique et les stages hospitaliers. Mais il répond aussi à une logique pédagogique, car c'est dans le cervelet que se déroulent les boucles essentielles de la fonction motrice. C'est le niveau des grandes synthèses, en fin de cours. Il me plait d'évoquer ici mes Maîtres dans cette discipline, les Professeurs Villemin, Dufour et Rigaud à Bordeaux, le Professeur A.Delmas à Paris, ainsi que mes collègues les Professeurs A.Gouazé et M.Caix, pour leur dire ma gratitude. Les ouvrages de références (traités, monographies, articles) consultés au cours de ces longues années, sont trop nombreux pour être cités ici, mais je garde un culte particulier pour les livres de Bossy, Gouazé, Wilkinson, Eccles, Godeaux et, très spécialement, De Meyer.

    __________________________________________

    Bossy J. ( 1990 ) Neuro - anatomie Springer - Verlag France ed. Paris Delmas A. (1975) Voies et centres nerveux Masson et Cie ed. Paris De Meyer W. (1974) Technique of the neurological examination. A programmed text. 2nd. ed. McGraw - Hill Book Company New – York Dubuc B. Le Cerveau à tous les niveaux ! sur http://lecerveau.mcgill.ca Duus Peter (1998) Diagnostic neurologique – Les bases anatomiques De Boeck Université – Thième - Bruxelles Eccles J.C. (1992) Evolution du cerveau et création de la conscience Fayard (Le temps des sciences) ed. Paris Godaux E., Chéron G. (1989) Le mouvement Medsi/McGraw - Hill ed. Paris

  • www.anatomie-humaine.com - Reproduction interdite sans accord de l’auteur

    2

    Gouazé A. (1983) L'examen neurologique et ses bases anatomiques Expansion scientifique française. Paris Gray’s Anatomy Descriptive and applied. T.B. Johnston and J. Whillis. (1946) Longmans, Green and Co. London. Paturet G. (1964) Traité d’Anatomie humaine T. IV Système nerveux Masson Ed. Paris Pritchard T.C. Alloway K.D. (2002) Neurosciences médicales. De Boeck Université Bruxelles Schmidt R.F. Dudel J. Jänig W. et Zimmermann M. Neurophysiologie (Traduction française Richard D. 1964) Librairie Le François Ed. Paris Wilkinson J.L. (1992) Neuroanatomy for Medical Students Butterworth - Heinemann Ltd ed. London Internet www.anatomie-humaine.com/neuroanatomie

  • www.anatomie-humaine.com - Reproduction interdite sans accord de l’auteur

    3

    NEURO - ANATOMIE FONCTIONNELLE (Version 2007)

    1. PRESENTATION 1.1.- Introduction Pour se mouvoir et survivre, les animaux et l'homme doivent être informés de l'état du milieu extérieur dans lequel ils sont situés et dans lequel ils doivent organiser leur comportement (chaîne fonctionnelle: information - traitement de l’information - action). 1.2.- Subdivisions du système nerveux Les appareils anatomiques responsables de ces fonctions essentielles sont les appareils de la vie de relation qui se composent de : a) - l'appareil de la locomotion (squelette, articulations, muscles) étudié ailleurs, b) - l'appareil de l'innervation c) - l'appareil sensoriel (organes du toucher, du goût, de l'olfaction, de la vue et de l'audition). Ces appareils sont sous la dépendance du système nerveux cérébro-spinal qui comprend le système nerveux central et le système nerveux périphérique. De plus, les régulations du milieu intérieur, qu'elles soient humorales, sécrétoires, vaso - motrices ou viscérales dépendent d'un système nerveux particulier, appelé système nerveux végétatif ou autonome, comprenant lui-même deux parties : * le système nerveux orthosympathique, (en nouvelle nomenclature : partie sympathique) * le système nerveux parasympathique. (en nouvelle nomenclature : partie parasympathique ) En résumé, les différentes parties du système nerveux peuvent être disposées dans le tableau portant le numéro 1.2.

  • www.anatomie-humaine.com - Reproduction interdite sans accord de l’auteur

    4

  • www.anatomie-humaine.com - Reproduction interdite sans accord de l’auteur

    5

    2. - GENERALITES : 2.1.- LE TISSU NERVEUX : Le tissu qui constitue le substratum du système nerveux est très spécialisé dans sa morphologie et dans ses fonctions. Il est hautement spécialisé dans la réception des excitations (ou stimuli) venant du milieu extérieur. Ces informations sont transmises sous la forme d'influx nerveux aux centres fonctionnels chargés d'élaborer une réponse, qui est adressée aux organes effecteurs (voir schéma de l'organisation générale du système nerveux). De plus, une multitude d'informations parviennent au niveau des centres nerveux qui en font la synthèse et construisent une réponse adaptée, immédiate ou différée (stockée en mémoire). Cette assimilation d'informations diverses s'appelle INTEGRATION. [S.01] L'intégration concerne les fonctions très supérieures comme la conscience, le langage, la mémoire et l'apprentissage. 2.2.- LA CELLULE NERVEUSE 2.2.1.- Caractères généraux : La cellule nerveuse s'appelle neurone. Le neurone dérive d'une cellule souche embryonnaire appelée neuroblaste. Notre capital de neurones étant fixé dès la naissance, aucune autre division de la cellule souche ne pourra donner de nouveaux neurones. Toute destruction de neurones après la naissance est définitive. Le neurone est une unité fonctionnelle traversée par l'influx nerveux dans un seul sens : il est donc polarisé. C'est aussi une unité trophique car tout segment du neurone qui est séparé du corps cellulaire dégénère et disparaît. 2.2.2. - Morphologie des neurones [S.03] Il convient de distinguer le corps cellulaire et ses expansions. [S.02] a) - le corps cellulaire ou périkaryone entoure un gros noyau. Le corps cellulaire a souvent une forme étoilée. Sa membrane est formée de deux couches de molécules de phospho-lipides présentant des orifices ou canaux (ou pores membranaires), permettant les échanges ioniques (Na+), (K+) et (Cl-) avec l'extérieur de la cellule. Le cytoplasme contient des inclusions: des mitochondries, petits organes intra-cellulaires qui fournissent l'énergie nécessaire au métabolisme cellulaire et des inclusions sécrétoires appelées corps de Nissl ou substance tigroïde. Ces inclusions disparaissent avec la fatigue nerveuse et au cours de la dégénérescence. Le cytoplasme contient aussi de la mélanine sous forme de pigments jaunâtres et noirs. Il existe enfin des inclusions spécifiques qui sont les neurofibrilles. Elles sont libres ou anastomosées entre elles. On a pensé qu'elles jouaient un rôle dans la conduction et la transmission de l'influx nerveux à l'intérieur du corps cellulaire. . b) - Les expansions sont de deux sortes et elles partent du corps cellulaire. Ce sont : - les dendrites, prolongements protoplasmiques ramifiés. - l'axone, prolongement unique qui possède des branches collatérales et se termine par

    une arborisation de fibres dont chacune des branches aboutit à la plaque motrice d'une

  • www.anatomie-humaine.com - Reproduction interdite sans accord de l’auteur

    6

    fibre musculaire, dans le cas d'un axone moteur. L'ensemble du corps cellulaire, de l'axone et des fibres musculaires qui en dépendent, constitue l'UNITE MOTRICE. Recouvert de ses gaines, l'axone prend le nom de cylindraxe ou fibre nerveuse. Les nerfs sont donc formés d'une multitude de fibres nerveuses groupées en faisceaux.

    - On peut se faire une idée des proportions relatives des différentes parties d'un neurone en multipliant artificiellement leur dimension réelle par mille. Ainsi un gros motoneurone lombaire aurait les dimensions suivantes :

    * - Le corps cellulaire aurait le volume d'un pamplemousse. * - Les dendrites auraient 2 à 5 mètres de long * - Le cylindraxe des neurones les plus longs, serait un câble d'un kilomètre de long et de deux centimètres de diamètre. C'est le cylindraxe ou axone qui a pour fonction de conduire l'influx nerveux. 2.2.3. - Variétés de neurones [S.03] a) - Les neurones multipolaires. Situés dans le névraxe, ce sont les plus nombreux et les