1 LUAUP : LUnité dAccueil des Urgences Psychiatriques JML2008 PLAN : La structure des urgences...

download 1 LUAUP : LUnité dAccueil des Urgences Psychiatriques JML2008 PLAN : La structure des urgences psychiatriques. La structure des urgences psychiatriques.

If you can't read please download the document

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    105
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of 1 LUAUP : LUnité dAccueil des Urgences Psychiatriques JML2008 PLAN : La structure des urgences...

  • Page 1
  • Page 2
  • 1 LUAUP : LUnit dAccueil des Urgences Psychiatriques JML2008 PLAN : La structure des urgences psychiatriques. La structure des urgences psychiatriques. 1 Vocation Lgislation 2 Quelques chiffres Prsentation des quipes des urgences psychiatriques. Organigramme Prsentation des diffrents interlocuteurs. 1 En amont et en aval Rles des urgences psychiatriques. Laccueil - Lentretien infirmier - La consultation / Lhospitalisation - Documents divers (dossier, livret daccueil, fiche tel, fiche CMP .) Conclusion.
  • Page 3
  • 2 Vocation L Unit d Accueil des Urgences Psychiatriques est une structure f d rative des 3 secteurs psychiatriques du Ple Psychiatrique Centre de la Conception. Cette structure a t cr e en Novembre1997sur la Timone. 2 exigences : 1 - Gouvernementale cf. circulaire ministrielle du 15 juin 1979 demandant la prsence dune antenne psychiatrique dans chaque S.A.U 1 - Gouvernementale cf. circulaire ministrielle du 15 juin 1979 demandant la prsence dune antenne psychiatrique dans chaque S.A.U 2 - Economique dans un but de diminuer les hospitalisations et par consquent les temps dhospitalisation. 2 - Economique dans un but de diminuer les hospitalisations et par consquent les temps dhospitalisation.
  • Page 4
  • 3 Quelques chiffres UAUP 3400 passages par an (292 /mois -10/ j ) dont 160 HDT. La structure est ouverte 24 / 24, 7/ 7, 365 jours par an.(1900 consultations et 1500 hospitalisations ) ( Chiffres 2007 ) Elle a pour vocation d accueillir des patients du secteur Centre des 5,6,7et 10 arrondissements. Dans les faits, plus de la moiti concerne d autres secteurs Elle a pour vocation d accueillir des patients du secteur Centre des 5,6,7et 10 arrondissements. Dans les faits, plus de la moiti concerne d autres secteurs En 2003 13 millions dentres aux urgences gnrales dont 30% de cas psy ( 4 millions ) Les urgences somatiques : - SAU Nord : 220 entres / j - SAU Conception : 190 entres / j - SAU Sud : 100 entres /j
  • Page 5
  • 4 Les pathologies les plus rencontres sont : Lanxit et les Syndromes anxio-depressifs Les dpressions Les troubles du comportements Les troubles dlirants ( les pathologies psychotiques aigus et chroniques BDA ) Les TS ( IMV ) Addiction OH Les conduites toxicomaniaques Les phases aigus reprsentant un petit pourcentage ( Chiffres 2007 ) ( Chiffres 2007 )
  • Page 6
  • 5 Destination des patients la sortie : 47 % de RAD 35 % dhospitalisation ( Chiffres 2007 )
  • Page 7
  • 6 Prsentation des quipes des urgences psy ORGANIGRAMME MEDICAL Mdecin Coordonnateur Docteur HENRY J-M Praticien Hospitalier Dr LASALARIE - F Praticien Attach-associ Dr BOYADJIAN S-A 2 Internes Externe
  • Page 8
  • 7 ORGANIGRAMME PARA MEDICAL Cadre Suprieur de Sant : CSS Madame CAIETTA P Cadre de Sant : CS Madame AMERIGO K 14 Infirmiers JOUR + 3 ASH + 6 infirmiers nuit Psychologue Suzanne BENICHOU Assistante Sociale Jolle COLLARD Secrtaire Eliane CAUDA Eliane CAUDA
  • Page 9
  • 8 Prsentation des diffrents interlocuteurs. En AMONT de lUAUP : Les patients arrivent par SAU SAMU (15) Pompiers (18) Police (17) SAU SAMU (15) Pompiers (18) Police (17) Autres Services MCO Structures alternatives lHospitalisation ( HJ, CMP, HN, HDS ) Autres Services MCO Structures alternatives lHospitalisation ( HJ, CMP, HN, HDS ) Mdecins gnralistes et psychiatres de ville Mdecins gnralistes et psychiatres de ville Lieux de vie, foyers, Maisons de retraite Lieux de vie, foyers, Maisons de retraite Famille, entourage ( Amis, voisins ) le patient lui-mme. Famille, entourage ( Amis, voisins ) le patient lui-mme. Les partenaires sociaux Les partenaires sociaux
  • Page 10
  • 9 En AVAL de lUAUP : Les patients partent vers des Secteurs hospitaliers publics, AP-HM ou pas Secteurs hospitaliers publics, AP-HM ou pas Secteurs hospitaliers privs ( cliniques,maisons de post cure, de repos.. ) Secteurs hospitaliers privs ( cliniques,maisons de post cure, de repos.. ) Lieux de vie, foyers, SAO, SAMU social (115 ) Lieux de vie, foyers, SAO, SAMU social (115 ) Structures alternatives lHospitalisation ( HJ, CMP, HN, HDS ), de suivi ambulatoire Structures alternatives lHospitalisation ( HJ, CMP, HN, HDS ), de suivi ambulatoire Mdecins gnralistes et psychiatres de ville Mdecins gnralistes et psychiatres de ville
  • Page 11
  • 10 Rles des urgences psy. Les temps aux urgences psy se divisent en plusieurs parties : 3 temps dans le soin 3 temps dans le soin 1- Temps infirmier : Accueil Le 1 temps fort suivi de L Entretien infirmier Le 2 temps fort suivi de L Entretien infirmier Le 2 temps fort 2- Temps medico-infirmier 3-Temps de synthse globale avec Consultations /Hospitalisations Le 3 temps
  • Page 12
  • 11 Laccueil. Le 1 er moment fort : le premier contact. Laccueil infirmier permet de : - connatre la demande, - connatre la demande, - connatre les antcdents, - connatre les antcdents, - observer le comportement. - observer le comportement. En rgle gnrale, il en dcoule un entretien infirmier puis mdical ( temps mdico-infirmier ) en fonction de la demande : l intervention de la psychologue et/ou de lassistante sociale est quelque fois ncessaire l intervention de la psychologue et/ou de lassistante sociale est quelque fois ncessaire Il peut aussi y avoir pour diverses raisons ( rptition dentretien, fatigue, somnolence, agitation ) : - un entretien infirmier/mdecin direct - un entretien infirmier/mdecin direct - un entretien mdical unique ( refus du patient de la prsence infirmire ) - un entretien mdical unique ( refus du patient de la prsence infirmire ) - quelque fois il ny aura pas dentretien formalis - quelque fois il ny aura pas dentretien formalis
  • Page 13
  • 12 Laccueil tlphonique Laccueil tlphonique Une fiche tlphonique permet de : donner des conseils de tout ordre donner des conseils de tout ordre dorienter les patients dorienter les patients daider les familles en les rassurant daider les familles en les rassurant danticiper les arrives des patients ( CI, problmes somatiques.. ) danticiper les arrives des patients ( CI, problmes somatiques.. ) Cette fiche est notre disposition afin de noter tous les appels reus,de prendre quelques renseignements en vue dorganiser larrive et laccueil du patient dans les meilleures conditions tant pour lui que pour lquipe.
  • Page 14
  • 13 Lentretien infirmier. Cest le deuxime temps fort aux urgences psy. Quest-ce que lentretien ? Cest un soin faisant partie du rle propre de linfirmier, (Titre R4312 du code de la sant public dcret 2004-802 du 29.07.2004 ) soin permettant de crer un lien avec une personne dans le but de lapaiser, de la rassurer, de faire vacuer voire mme de faire dcompenser (cest--dire faire clater quelque chose qui tait en attente). Lentretien peut se drouler par le biais de diffrentes techniques : - lentretien directif, - lentretien semi-directif, - lentretien non directif.
  • Page 15
  • 14 L int rt Il propose un temps de parole et un temps d coute permettant aux personnes que nous accueillons de dire leur(s) souffrance(s) et souvent leur impossibilit trouver eux-mmes une solution adapt e car ce qui fait l urgence n est pas tant le conflit mais plutt la non-r solution de ce conflit. L objectif : L entretien nous permet d valuer l urgence en sachant qu il existe diff rentes urgences : - l urgence r elle (ce qui fait r ellement urgence pour nous), - l urgence ressentie ( ce qui fait urgence pour la personne), - l urgence d plac e (ce qui fait urgence pour les diff rents partenaires). Et essayer aussi de : - d samorcer ce qui fait urgence, - faire merger la probl matique, - amorcer un soin qui se terminera ailleurs. Les personnes se pr sentant aux urgences psy ou au SAU se retrouvent toutes dans une situation d urgence, mais il n y a pas pour autant une r ponse urgente faire ni pour autant urgence r pondre leur demande.
  • Page 16
  • 15 Temps de synth se globale Temps de synth se globale La consultation /Lhospitalisation. La consultation /Lhospitalisation. Ce n est qu apr s l entretien m dical et ventuellement l intervention de la psychologue et/ou de l A.S que l on proposera une orientation : Un Retour Domicile apr s consultation via le psy traitant, le g n raliste ou le CMP Une hospitalisation avec 2 cas : Le patient est consentant : il restera 24 48 h l UAUP afin Le patient est consentant : il restera 24 48 h l UAUP afin - d viter la psychiatrisation en posant d embl e une indication d hospitalisation en unit traditionnelle. - de nous donner du temps pour avoir plus d l ments(par rapport l volution initiale) et pour proposer l orientation la plus adapt e - de mettre les personnes momentan ment distance d une situation conflictuelle afin de pouvoir voir les choses sous un angle diff rent. Le patient n est pas consentant : Il pourra se faire partir des urgences un d clenchement pour une Hospitalisation sous contrainte HDT HO ( loi du 27 juin 1990 ) puis un d part du patient vers le service, en fonction de son arrondissement de r f rence. Le patient n est pas consentant : Il pourra se faire partir des urgences un d clenchement pour une Hospitalisation sous contrainte HDT HO ( loi du 27 juin 1990 ) puis un d part du patient vers le service, en fonction de son arrondissement de r f rence.
  • Page 17
  • 16 Conclusion. Les urgences psy sont des structures qui permettent de traiter en urgence des patients en souffrance morale et psychique. La spcificit de cette structure permet davoir une coute attentive et cible sur la demande des patients. D