1 Conception des logiciels interactifs (1) M2-EIAH/DU-TICE, Paris 6 @upmc.fr

Click here to load reader

download 1 Conception des logiciels interactifs (1) M2-EIAH/DU-TICE, Paris 6  @upmc.fr

of 72

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    103
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of 1 Conception des logiciels interactifs (1) M2-EIAH/DU-TICE, Paris 6 @upmc.fr

  • Page 1
  • 1 Conception des logiciels interactifs (1) M2-EIAH/DU-TICE, Paris 6 Elisabeth.Delozanne@upmc.fr http://www.lutes.upmc.fr/delozanne/2008-2009/M2-P6-EIAH-Accueil.htm Dcouvrir les utilisateurs et leur activit Cours 2
  • Page 2
  • 2 Les cls du succs Cycle de conception Conception itrative Conception centre usager Lanalyse des tches et les analyses en contexte de travail usuel Le prototypage rapide Lvaluation constante La qualit de la programmation
  • Page 3
  • 3 Cycle de conception et conception itrative
  • Page 4
  • 4 Conception centre utilisateurs Terme invent par D. Norman en 1986 [10] Norme ISO 13407 : 5 principes 1.analyse des besoins des utilisateurs, de leurs tches et de leur contexte de travail 2.participation active de ces utilisateurs la conception 3.rpartition approprie des fonctions entre les utilisateurs et la technologie 4.dmarche itrative de conception 5.intervention d'une quipe de conception multi-disciplinaire
  • Page 5
  • 5 Connais tes usagers ! Fonder la conception des outils sur lanalyse des caractristiques physiques et psychologiques des humains en gnral vos utilisateurs se ressemblent tous (Landay 03) Ex : tude de la vision, de la perception des couleurs, des habilets bimanuelles des situations de travail rel, sur lactivit des utilisateurs vos utilisateurs sont tous diffrents Ex : publics spcifiques, problmatiques mtiers
  • Page 6
  • 6 Comment ? Analyse de tches, analyses en contexte Observer les pratiques usuelles de travail Routinires Exceptionnelles Situations de stress Crer des personnages et des scnarios qui se centre sur des utilisations relles Tester les ides nouvelles avant de dvelopper un logiciel prototypage
  • Page 7
  • 7 Objectifs du cours 2 (et projet tape 1) Adopter les points de vue utilisateur ter sa casquette de concepteur et dinformaticien Se sensibiliser aux proccupations, aux mthodes et aux techniques de lergonomie Se servir de scnarios d'utilisation s'appuyant sur des personnages et une description des tches Sappuyer sur lutilisation de prototypes pour mener une analyse de besoins pour gnrer des ides et faire la conception initiale pour dfinir les spcifications dun logiciel pour tablir des rapports dvaluation pour mettre au point des documents de conception
  • Page 8
  • 8 Plan Modles de lactivit en IHM Ergonomie Utilisabilit Travail prescrit, travail rel Tche et activit en ergonomie Dautres modles danalyse de tches et dactivit Recueil de donnes Entretiens, Observations, Magicien dOz, Enqute Techniques de conception Scnarios, Prototypage, Remue-mninges (Brainstroming), Inspection heuristique, Revue de conpception Dcouvrir les utilisateurs et leurs activits
  • Page 9
  • 9 Ergonomie ? Petit Robert : du grec ergon (travail) tude scientifique des conditions psychologiques et socio- conomiques de travail et de relations entre l'homme et la machine Socit d'Ergonomie de Langue Franaise (1988) "L'ergonomie est la mise en uvre de connaissances scientifiques relatives l'homme et ncessaires pour concevoir des outils, des machines et des dispositifs qui puissent tre utiliss avec le maximum de confort, de scurit et d'efficacit pour le plus grand nombre"
  • Page 10
  • 10 Ergonomie des interfaces : objectifs Construire une interface utilisateur ergonomique adapter la logique du fonctionnement du systme informatique la logique d'utilisation de l'utilisateur crer chez l'utilisateur une logique d'utilisation par la pratique de l'interface Favoriser la co-adaptation (Mackay) la co-volution (Derycke ) du systme et des utilisateurs la gense instrumentale (Rabardel)
  • Page 11
  • 11 L'ergonomie est une science l'ergonomie n'est pas intuitive, bon sens, gots et de couleurs, cosmtique science : concepts, thories, mthodes apports thoriques : thories et modles modles pour dcrire, interprter, prdire, agir (concevoir, corriger) apports techniques et mthodologiques : mthodes de recueil et d'analyse de donnes protocoles de tests d'utilisabilit, d'valuation, outils de mesures de performance, d'influence de certains critres guides, principes, normes
  • Page 12
  • 12 Objectifs de ce cours/ ergonomie Lergonomie est une science et un mtier Vous ntes pas ergonomes (moi non plus) Vous tes, nous sommes des " acteurs ergonomiques " [Rabardel et al. 98] Objectif du cours : Dfinitions de concepts cls Sensibilisation la dmarche ergonomique, aux techniques de recueil de donnes sur les utilisateurs et leur activit Organisation dinterviews dutilisateurs (pour le projet)
  • Page 13
  • 13 Guides et standards (1) Vulgarisation : dition de rgles, guides styles, listes de critres, normes Normes AFNOR Z-67 s Ex. : Norme Z-67-133-1: critres ergonomique de conception et dvaluation des interfaces utilisateurs Normes ISO s Ex. : Norme ISO 9241: exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux crans de visualisation s appuie en partie sur l exprience accumule par les ergonomes en partie sur des modles psychologiques Cf : http://www.maths-info.univ-paris/~delozanne/DocCours IHM http://www.lergonome.org Cours dergonomie en ligne http://www.univ-pau.fr/~lomprehttp://www.univ-pau.fr/~lompre Guide ergonomie des sites web (C. Ratier, CNRS) Guide ergonomie des sites web
  • Page 14
  • 14 Guides et standards (2) pour obtenir une interface ergonomique le respect des rgles, des guides de style et standards est ncessaire mais pas suffisant inoprant sur des interfaces trs innovantes ne remplace pas une analyse de l activit s syndrome de lABS
  • Page 15
  • 15 Utilit et utilisabilit Utilit permet lutilisateur d'atteindre ses buts de haut niveau Fonctionnalits, conformit au cahier des charges Utilisabilit la possibilit datteindre ses buts, le confort d'utilisation rgles de dialogue, de navigation Schneiderman : l'utilisabilit se mesure principalement 1.temps d'apprentissage 2.vitesse d'excution des tches 3.taux d'erreurs 4.facilit de rtention dans le temps 5.satisfaction subjective
  • Page 16
  • 16 Utilisabilit norme ISO 9241-11 (1998) : lutilisabilit est le degr selon lequel un produit peut-tre utilis par des utilisateurs identifis, pour atteindre des buts dfinis avec efficacit, efficience et satisfaction dans un contexte dutilisation spcifi .
  • Page 17
  • 17 L'homme au travail pour l'ergonomie [Rabardel et al. 98] un tre singulier (pas un homme moyen) diversit variabilit volution moyen et court terme un acteur intentionnel dont l'action est finalise en situation de travail
  • Page 18
  • 18 Lutilisateur moyen nexiste pas Lusager standard nexiste pas [Poulain Valot] Lhomme moyen nexiste pas [Rabardel] Lhomme au travail pris en compte par lergonomie nest pas un homme moyen mais un tre singulier Conseils : 1 - non nessayez pas de tricher : lutilisateur lambda nexiste pas non plus 2 - vitez de parler de " lutilisateur " mais parler plutt des utilisateurs dfinir des catgories dutilisateurs associes des personnages, des scnarios dusage 3-Encore pire : viter les "on" On clique, on charge, on sauvegarde.
  • Page 19
  • 19 Consquences en conception d'IHM Ne pas penser en termes d'utilisateur moyen, lambda cela n'existe pas Prendre en compte les utilisateurs dans leur diversit classes d'utilisateurs dans leur variabilit contexte intrieur s dynamique d'utilisation s premire utilisation/nime contexte extrieur s stress, . Utiliser des strotypes, des personnages, des scnarios
  • Page 20
  • 20 Travail prescrit/travail rel Travail prescrit dfini par avance par l'entreprise (et ses personnels) donn l'oprateur pour dfinir, organiser, raliser et rgler son travail accessible par les consignes, rglements intrieurs, formations etc. Travail rel ralise concrtement dans le bureau, l'atelier o le service accessible par l'observation
  • Page 21
  • 21 carts travail prescrit/rel ignors, mconnus, nis, dangereux ou productifs concernent toutes les dimensions objectifs, rsultats, modes opratoires, outils, instruments et dispositifs ont des origines multiples niveau de la prescription, r-interprtation personnelle variabilit des oprateurs, des situations
  • Page 22
  • 22 Exemples Grve du zle Le travail des tudiants pour un module Les oprateurs dans les salles de contrle de processus industriels La prise en main d'un nouveau logiciel
  • Page 23
  • 23 Distinguer Ce que les gens disent quils font disent que les gens font font Les utilisateurs et les clients ou les donneurs dordre Pas les mmes perspectives Globales/locales Pas les mmes infos
  • Page 24
  • 24 Consquences en IHM Ne pas se contenter de demander aux gens leur avis Leur demander de faire quelque chose Les observer Ne pas se contenter du point de vue du client Les clients ou les dcideurs Les utilisateurs finaux (plusieurs classes) Les vendeurs, la maintenance (etc.) Notion de stakeholders (parties prenantes)
  • Page 25
  • 25 Tche /activit Terminologie non stabilise ces mots nont pas la mme acceptation selon les disciplines ici : en ergonomie Tche but donn l'individu dans des conditions dtermines Activit ce qui se fait dans une situation singulire Analyse du travail comprend des analyses en terme de tches et d'activit comprend bien d'autres dimensions : rapports sociaux, rmunration statut culture etc.
  • Page 26
  • 26 Recueil de donnes sur les tches Tches labores sans l'intervention de l'oprateur tche raliser telle que conue par le