01 - Otto Dix - clg-ormeaux- · PDF fileLe tableau a pour thème, la première...

Click here to load reader

  • date post

    16-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of 01 - Otto Dix - clg-ormeaux- · PDF fileLe tableau a pour thème, la première...

  • Doc Histoire des arts 3 / Jouassin / 2010-2011

    Otto Dix (1891-1969)

    In Luvre dart et le pouvoir Repre historique : 1re guerre mondiale Prsentation : Fils dun ouvrier travaillant sur les voies ferres, Otto Dix tudie lcole des arts dcoratifs de Dresde et de Dsseldorf (1910 1914). Lorsquclate la premire guerre mondiale, il sengage volontairement en tant que soldat dans larme allemande (section artillerie de campagne). Il combattra, entre autres, sur les fronts russe et franais. Sur le front, Dix se comporte tel un reporter et dit vouloir Tout voir de ses propres yeux pour tmoigner que cela sest pass . Malgr les conditions atroces des tranches, il constituera une sorte de journal de guerre sous forme de dessins : 600 seront raliss ; tous reprsentant des dcombres, explosions de grenades, champs jonchs de cadavres et soldats tapis dans les tranches. Lexprience de la guerre savre un vnement dcisif dans la vie personnelle du peintre ainsi que pour son inspiration artistique : La guerre est quelque chose de bestial : la faim, les poux, la boue, tous ces bruits dments [] Il me fallait y tre tout prix. Il faut avoir vu lhomme dans cet tat dchain pour le connatre un peu . Ainsi, les uvres ralises aprs 1914 sont-elle hantes par la mort, la guerre et ses ravages. Par exemple, Les joueurs de Skat (1920) ont pour sujet les mutils de guerre. Les trois personnages, privs de leurs mains, sont contraints de tenir leurs cartes avec le pied, la bouche ou une prothse. Plus tard, Le Triptyque de la Grande Ville (1927-1928) reprendra les thmes chers Otto Dix : les ravages de la guerre et la dcadence humaine en gnral. Enfin, La Guerre, grand triptyque ralis de 1928 1932, remet au jour quelques 10 ans plus tard et violemment lexprience de la premire guerre mondiale. Otto Dix sest sans nul doute inspir des 600 dessins raliss sur le front mais galement du Retable dIssenheim (1515) peint par Matthias Grnewald. Lentre-deux guerres est un moment de cration intense pour Dix puisquil rejoint, partir de 1925, le mouvement de la Nouvelle Objectivit (Neue Sachlihkeit). Les peintres, rattachs ce mouvement, optent pour une figuration raliste dtaille. Leurs tableaux sont le reflet de la socit contemporaine et ont pour thme, le plus souvent, le portrait raliste, la ville industrielle, les mutils, les mendiants, les trafiquants ou profiteurs de guerre. Les personnages apparaissent souvent dans des postures sinistres ou grotesques. Enfin, sur un plan personnel, Otto Dix se marie en 1923 avec Martha Koch dont il aura deux enfants : Nelly et Ursus. Tandis que le nazisme reprend vigueur en Allemagne, Otto Dix devient enseignant lacadmie dart de Dresde (1927) et obtient une chaire Berlin (1931). Puis, en 1933 (anne o Hitler est nomm Chancelier en Allemagne), Dix tombe en disgrce : il perd son poste denseignant et est dclar artiste dgnr par les nazis. Il est dommage quon ne puisse pas enfermer ces gens-l dira Hitler devant ses uvres. Dailleurs, environ 250 de ses toiles seront brls lors dun autodaf. Le peintre, accus davoir particip un attentat contre Hitler, est arrt et emprisonn Dresde. Une fois libr, Dix sexile au bord du lac de Constance o il restera jusqu la fin de sa vie. Il ne peindra plis alors que des paysages et des sujets bibliques. Sources : La Peinture moderne, Gallimard, p. 376 ; Laventure de lart du XX sicle, J-L Ferrier, Chne, p. 312 ; LHistoire de lart du Moyen-ge nos jours, Larousse, pp. 706-707 ; Encyclodia Universalis Otto Dix

    Otto Dix, Autoportrait en soldat, 1914. Huile sur papier, 68 x 53,5 cm

  • Doc Histoire des arts 3 / Jouassin / 2010-2011

    Analyses duvres

    1. Triptyque de la Guerre.

    La Guerre, triptyque, 1929-1932. Technique mixte sur toile. Panneau de droite : 204 x 104 cm ; panneau du milieu : 204 x 204 cm ; panneau de gauche : 204 x 104 cm ; prdelle : 60 x 204 cm.

    Le tableau a pour thme, la premire guerre mondiale (1914-1918). Otto Dix retranscrit, dans cette toile, la violence des combats autour des tranches et lignominie des massacres. A la fin de lanne 1914, les combattants senterrent dans les tranches. La guerre dusure commence avec ses souffrances : la pluie, la boue, les poux, les rats, le froid et les gazs asphyxiants tant redouts. Otto Dix a connu tout cela et son exprience de soldat a nourri celle de lartiste. Les quatre panneaux semblent relater une journe de combat :

    En premier (panneau de gauche), les soldats partent au combat, laube. Nous reprons beaucoup de brume, comme aux petits matins dautomne ou dhiver (//fin de lanne 1914, les deux armes senterrent dans les tranches. Lorsque lhiver commence, le front est stabilis et lon comprend que la guerre sera longue). Les soldats portent des bardas (sac en toile, chaussures) et le fusil lpaule. Enfin, au premier plan, la roue dun canon rappelle que nous sommes sur un champ de bataille. A larrire-plan, le ciel est rempli de nues rouges et inquitantes. Ces mmes nues se retrouvent, incendies dans le panneau de droite.

    Deuximement, le panneau du milieu nous conduit au cur de la bataille. Un abri a t dtruit et il nen reste que les ruines et la structure (sur la gauche). Un squelette est accroch au sommet de cette structure, symbole de mort, il pointe sa main dcharne vers lamoncellement de corps humains situs sur la droite. Otto Dix ne nous mnage pas, la guerre est une horreur et il entend la montrer dans toute sa cruaut. Le charnier laisse voir des chairs en putrfaction, des jambes cribles de balles, des ttes dcomposes et hurlantes. Le seul survivant, dans cette partie du tableau, est le soldat muni de son masque de protection contre les gazs asphyxiants. La rfrence la guerre des tranches est vidente.

    Troisimement, le panneau de droite semble dans la mme tourmente que le deuxime : couleurs chaudes (ciel orageux et incendi larrire-plan) et couleurs froides (soldats au 1 plan) saffrontent. Au premier plan, deux soldats se dtachent du combat, fantomatiques comme deux statues de pierre. Lun deux nous fixe avec intensit et tente de relever, courageusement, son camarade bless la tte. Ici, il sagit de lartiste qui a tenu se reprsenter lui-mme dans la toile. Il nous rappelle quil a t tmoin et acteur des combats. Son courage voque galement les fortes amitis qui unissaient les soldats et qui leur permettaient de garder lespoir et le moral.

  • Doc Histoire des arts 3 / Jouassin / 2010-2011

    Dernirement, la prdelle situe en dessous du panneau central semble clore cette journe de combats. Des soldats reposent sous une tente, latmosphre sombre indique que la nuit est tombe ou que leur refuge est sous terre. Ils ressemblent des cadavres.

    Dans lensemble, cette peinture fourmille de dtails, Otto Dix sapplique dcrire, avec minutie la cruaut

    des combats. Cette manire de peindre indique bien son appartenance la Nouvelle Objectivit : il a le souci de rendre, objectivement, les faits quil a vu ! Ralise plus de dix ans aprs la fin des combats, cette peinture tmoigne avec horreur et vracit de la violence dune journe de combat pour un soldat.

    2. Les joueurs de Skat.

    Les joueurs de Skat, 1920. Huile sur toile, collages. 110 x 85 cm Ce tableau, bien quantrieur La Guerre, nous montre les consquences de la premire guerre mondiale.

    De retour des combats, nombreux soldats se retrouvent mutils, blesss et/ou invalides. Ici, trois mutils jouent aux cartes. La pice est sombre et seul lclairage dune ampoule donne la clart ncessaire pour illuminer les personnages. Mais cette lumire est morbide, un crne est dessin en son centre.

    Les trois personnages sont assis autour dune table. Le premier, en partant de la gauche, a perdu une jambe, une main et un bras. Il tient ses cartes avec un pied. Au centre, lhomme a perdu la moiti de ses jambes (remplace par des prothses) ainsi que les bras. Il tient ses cartes la bouche. Le dernier, situ droite de la composition, a perdu tout son bassin et ses jambes. Il tient ses cartes avec la prothse de son bras droit. Sans rancune contre la guerre qui la pourtant priv de la plupart de ses membres, il porte la croix de guerre sur sa veste. Otto Dix ne fait preuve daucun respect pour les anciens combattants, ses camarades de tranche. Il les reprsente tels des monstres grotesques.

    Loin dexalter lhrosme, il dnonce au contraire la sauvagerie destructrice. Avec La Guerre et Les joueurs de Skat,

    lartiste tmoigne de la violence laquelle peut mener le pouvoir, de la barbarie et des effets de la guerre sur lhomme.